Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Des nombres
17 janvier 2024

Rose Croix - Stricte Observance - pas seulement

0502090045-51

Rose Croix - Stricte Observance - pas seulement

Je ne connais qu’un seul Nom, c’est « Celui qui est » puisque c’est Lui-même qui nous l’a communiqué.

Genèse

« 1:27 Dieu créa l'homme à son image, il le créa à l'image de Dieu, il créa l'homme et la femme. »

Qui est ce Il, sinon Celui qui est.

Je suis.    Dieu

Je suis je suis.

Je suis Celui qui Je suis, Je suis Celui qui Est.

Celui qui Est.

Il Est.     Celui qui est

Celui qui est, origine consubstantielle de Son émanation par la Parole, notre Seigneur et Maître, est l’Unique, le Seul qui de toute éternité donne la Vie selon sa Volonté à ses enfants, à ses témoins. Sa Gloire immense n’a d’égale que Sa Puissance, que sa Science et sa Présence qui illuminent et dominent sa Création.

Celui qui Est, notre Seigneur et Maître peut lui seul s’Il le désire donner l’Etre, l’Etat qu’Il souhaite. Il est l’Observateur conscient de ce qu’Il veut.

Qu’elle est l’origine de Celui qui est ?

Exode

« 3:13 Moïse dit à Dieu: J'irai donc vers les enfants d'Israël, et je leur dirai: Le Dieu de vos pères m'envoie vers vous. Mais, s'ils me demandent quel est son nom, que leur répondrai-je?
3:14 Dieu dit à Moïse: Je suis celui qui suis. Et il ajouta: C'est ainsi que tu répondras aux enfants d'Israël: Celui qui s'appelle "je suis" m'a envoyé vers vous.
3:15 Dieu dit encore à Moïse: Tu parleras ainsi aux enfants d'Israël: L'Éternel, le Dieu de vos pères, le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac et le Dieu de Jacob, m'envoie vers vous. Voilà mon nom pour l'éternité, voilà mon nom de génération en génération. »

Celui qui Est, notre Seigneur et Maître peut lui seul s’Il le désire donner l’Etre, l’Etat qu’Il souhaite. Il est l’Observateur conscient de ce qu’Il veut.

Comprenons :

Je suis.

Je suis je suis.

Je suis Celui qui Je suis, Je suis Celui qui Est.

Celui qui Est.

Il Est.

N’est-ce pas merveilleux ?

D’où vient la lumière ?

Matière- antimatière je m’anéantis pour devenir lumière. Lumière, je deviens matière.

Qu’est-ce que la Parole ?

Elle est la Lumière qui illumine les hommes. Elle porte la Parole, des informations.

D’où vient la Parole ?

De Celui qui est, notre Seigneur et Maître. « Je suis l’alpha et l’oméga. »

Quelle est la dimension de Celui qui est puisqu’Il est au-dessus des eaux du dessus?

Celui qui est, lucide dans Sa puissance créatrice selon Sa Volonté est origine consubstantielle de Son émanation par la Parole ainsi que de toutes celles issues de Lui, Ses Enfants « qu’Il veut créer à son image, l’homme et la femme. ».

« Ce que nous observons n’est que l’apparence, l’expression, l’aspect ou les aspects d’autre chose, d’une essence qui est à la fois existence d’un être non être. » S.I

Celui qui est, est-Il en dehors de Sa création ou comme le disent certains en blasphémant sans s’en rendre compte : « le divin se dilue dans la création comme un fluide immatériel, énergie pure ou cosmique » alors que l'énergie ne fait que décrire l'état de quelque chose d'autre ? 

Celui qui est, est la création puisqu’Il la fait et la maitrise selon Sa volonté. Il crée à l’image de Dieu, à l’image de Lui- même dont Il émane. Dieu donne l’être et le non être. Celui qui est donne l’être, la vie selon Sa volonté

Celui qui est a bien créé l’homme à son image, à l’image de Dieu. Il lui a donné l’intelligence et Sa parole. L’Eternel a créé en libérant l’homme né d’en haut de sa réalité-décor par l’action de Son Esprit. Il lui donne l’être.

Celui qui Est, notre Seigneur et Maître peut lui seul s’Il le désire donner l’Etre, l’Etat qu’Il souhaite. Il est l’Observateur conscient de ce qu’Il veut. Il restera toujours maître de Sa Création.

α    -     Ω

« Je suis l’alpha et l’oméga. »

Apocalypse :1:8 Je suis l'alpha et l'oméga, dit le Seigneur Dieu, celui qui est, qui était, et qui vient, le Tout-Puissant. »

« 21:6 Et il me dit: C'est fait! Je suis l'alpha et l'oméga, le commencement et la fin. A celui qui a soif je donnerai de la source de l'eau de la vie, gratuitement. »

L’alpha est le commencement en Genèse.

1jour = 1000 pour Dieu, 1jour = 10*10*10, après conversion : 10/5*10/5*10/5 = 2*2*2 = 8

1 vaut 8 ou 1 jour vaut(1 jour vaut 1000 ans.)

Genèse « 2:10 Un fleuve sortait d'Eden pour arroser le jardin, et de là il se divisait en quatre bras. »

Capture38359

La lumière (12Hz) présente de toute éternité, venant d’elle-même, se manifeste dans l’image de l’homme par un transfert d’informations ou la Parole répondant à une qualité de signal (48db), image de l’homme dans le monde (432Hz) par le La1 (108 Hz). ).(432Hz référence au système solaire).En acoustique, la fréquence fondamentale ou son fondamental est l'harmonique de premier rang d'un son, ici 432hz qui est la fréquence naturelle. Quand le la, est accordé à 432 Hz, toutes les autres notes de musiques sont aussi corrigées vers leurs fréquences harmonieuses correspondant au la de référence et aux fréquences de la nature qui nous entourent

Il a créé (3456) Sa « ville » ou « la ville de l’Eternel » Ezéchiel, un carré de périmètre (864). Il existe 12 portes et chaque porte vaut 864/12 = 72)

Apocalypse :1:8 Je suis l'alpha et l'oméga, dit le Seigneur Dieu, celui qui est, qui était, et qui vient, le Tout-Puissant. »

Une onde lumineuse se définie par son vecteur d'onde, la direction de propagation de l’onde (dans le cas présent l’onde cérébrale alpha, 12Hz) et oméga (sa pulsation en radian par seconde). Une onde propage une perturbation, dont l'intensité peut s'exprimer comme une énergie, sans transporter de matière.

En physique, la vitesse angulaire ω (oméga), aussi appelée fréquence angulaire ou pulsation, est une mesure de la vitesse de rotation. Ω = 2π.f   = 6,2832*12 = 75,3984

Apocalypse  « 21:17 Il mesura la muraille, et trouva cent quarante-quatre coudées, mesure d'homme, qui était celle de l'ange. » Direction de propagation de l’onde comparée à une grande et haute muraille (verticalité) dont la hauteur (144 coudées)  donne la vitesse angulaire ou de rotation (périmètre de la muraille qui entoure le carré de la Ville, de Jérusalem céleste) et la fréquence (12Hz).

Il s’agit d’une mesure d’homme, de physique qui ne peut pas s’appliquer à l’homme matière mais seulement à l’Esprit du voyageur qu’il héberge, que portera cette mesure (12Hz).

144 coudées = 144*0,5236 = 75,3984,    1 coudée = la coudée royale égyptienne : 0,5236.

Ω = 2π.f   = 6,2832*12 = 75,3984            π dans le Livre est « arrondi » à 3,1416.

6 coudées = 6*0,5236 = 3,1416

5 coudées = 5*0,5236 = 2,618 soit le nombre d’or au carré : 1,6182

Apocalypse1:8 Je suis l'alpha et l'oméga, dit le Seigneur Dieu, celui qui est, qui était, et qui vient, le Tout-Puissant. »

« 21:6 Et il me dit: C'est fait! Je suis l'alpha et l'oméga, le commencement et la fin. A celui qui a soif je donnerai de la source de l'eau de la vie, gratuitement. »

De 144 coudées nous pouvons déduire la vitesse angulaire 75,3984 et la fréquence 12 Hz (mesure de l’ange).

« Je suis l’alpha et l’oméga »

Jésus, l'Envoyé de Celui qui est, est bien la lumière du monde, la voie à suivre pour rejoindre ""le royaume de Dieu qui n'est pas de ce monde." Jésus est porteur de la "bonne nouvelle."

Quelle puissance impressionnante dans ces calculs !

Et pour terminer le 6ème jour :

Genèse « 1:27 Dieu créa l'homme à son image, il le créa à l'image de Dieu, il créa l'homme et la femme. »

Il ne s’agit nullement d’une création définitive, à l’identique. Personne, aucun être humain, ne peut dire qu’il est devenu consubstantiellement semblable à Dieu. Que c’est lui, créé à l’image de … qui va rejoindre « son Père » comme le dit Jésus.

L’onde lumineuse de 12 Hz illumine le monde, les hommes par leurs cerveaux.

L’onde alpha est au commencement. Elle est Jésus qui illumine le monde.

48 dB caractérisent la qualité d’un signal d’un octet ou de 8 bits.

Oméga est à la fin en Apocalypse.

La Rose Croix, la vraie, la chrétienne dit : « De Dieu nous naissons, en Jésus nous mourons, par l'Esprit Saint nous revivons » 

Les règles primordiales de la Fraternité de l’Ordre de la Rose et de la Croix, mystérieuse et invisible,sont de révéler et de craindre Dieu avant toute chose, d’aimer son prochain; d’être honnête et mesuré; de chasser le démon; d’être tempérant et d'avoir le vice en horreur. Cet Ordre revendique son inspiration chrétienne. Nul besoin de lui enlever son identité pour le faire naître dans le prolongement de je ne sais quelle école « mystérieuse » qui remonterait aux temps des rois d’Egypte. Cette malhonnêteté intellectuelle ne fait que suivre le processus de déchristianisation systématique engagé depuis quelques siècles. De tous temps, les nations ont voulu et veulent toujours dévouer par interdit l’homme issu du Livre de la Parole.

La croix de cet Ordre est tout simplement la croix chrétienne. Pour ce qui est de la rose, fleur qui nait d’un bouton clos, elle symbolise l’Esprit qui nait du mystère de la croix. Par ailleurs, Christian qui vient du latin « christianus » était le prénom donné par les premiers disciples chrétiens à leur enfant mâle.

Ils font l'éloge de la Bible et de la vie évangélique :

« Contre eux, nous professons et témoignons publiquement qu'il n'a pas existé depuis les débuts de ce monde de livre supérieur, de livre meilleur, de livre aussi merveilleux, aussi salutaire que justement la sainte Bible. Et bienheureux son détenteur, bienheureux plus encore son lecteur assidu, au comble de la félicité celui qui en a épuisé l'étude. Qui sait la comprendre ne peut plus être près de Dieu ni plus semblable à lui. »

Le Livre de la Parole n’est pas d’origine humaine. Il a été élaboré par des hommes inspirés par des Intelligences Supérieures. Maîtriser le futur, le planifier, c’est construire le présent, le dominer, intervenir ponctuellement pour l’orienter vers le but à atteindre, but déterminé en premier lieu : l’élévation. Ce message unique, malgré tout lisible et compréhensible à chaque époque transite du fin fond des âges pour nous parvenir et être compris dans sa révélation quel que soit la forme de son support. En ce sens l’ancien et le nouveau testament entrent dans la logique de cette transmission comme étant une mise à jour, une récapitulation, une synthèse, un acte délibéré. Effectivement, comment des scribes juifs du 6éme et 7éme siècle avant J.C ont pu décrire et interpréter des faits historiques éloignés d’eux de 1000 à 1500 ans en s’appuyant uniquement sur une transmission orale ? Seul un angélisme naïf valide cette approche. Il est évident qu’une partie des informations proviennent de mythes et de légendes, de rituels d’anciens cultes solaires d’Egypte, d’avant Ptolémée, de Sumer, de peuples maritimes ou d’autres sources totalement inconnues pour être mises délibérément sous une nouvelle formulation et présentation.

« Des Intelligences Supérieures ont dissimulé derrière une approche phénoménologique des cycles intangibles de la nature ou objective, des concepts scientifiques primordiaux. Ainsi, du fait même de ce procédé, l’interprétation de chaque époque restait toujours dans la signification première essentielle du message transmis.

Le jour, l’année, le mois n’ont pas systématiquement la signification temporelle humaine mais correspondent le plus souvent à des valeurs numériques qui leurs ont été attribuées. » S.I

Il en est de même pour les dimensions linéaires, surfaciques et volumiques qui n’ont pas automatiquement la signification mathématique déduite mais correspondent le plus souvent à des valeurs numériques qui leurs ont été attribuées.

Comme dans toutes constructions systémiques un référentiel a été établi par l’attribution calculée de valeurs numériques à des éléments jugés primordiaux.

Des formules scientifiques en lien direct avec le thème développé ont été choisies pour servir de structure à l’ensemble de la construction d’une grandeur et d’une beauté sans pareil.

Le support employé est celui des nombres, le support universel qui permet la transmission d’informations d’intelligence à intelligence.

Les nombres sont organisés selon un principe mathématique simple qui a donné lieu à la mise à jour d’une dimension arithmétique inconnue. 

Les informations transmises sont naturellement adaptées du fait de leurs conceptions à chaque niveau de connaissances acquises par le receveur.

Les nombres contenus dans le Livre de la Parole ne sont-ils pas le support arithmétique universel de la connaissance juste et véritable transmise par écrit ?

La lumière, porteuse de la Parole de l’Eternel donnée par transfert d’informations n’est-elle pas celle qui vient pour nous éclairer par l’implant de l’intelligence, de la parole et de l’image en ébauche dans le but de sauver le fils de l’homme en lui donnant l’entendement et l’image juste ?

L’histoire de l’Esprit qui n’est pas de notre dimension s’appuie sur des représentations humaines pour que nous puissions comprendre le message ou l’enseignement transmis.

Nous sommes dans le temps de notre « propre convoitise ». Nous ne pouvons plus nous élever. Nous avons chuté. Nous avons par notre prévarication bloqué l’accès au « Jardin d’Eden ». Nous avons été expulsés. L’homme va maintenant forniquer avec ses machines, va vouloir fabriquer de l’intelligence surannée, son propre simulacre.

La colonne brisée

Capture38360

Quel est le symbole du Grade d’Apprenti de Stricte Observance?

« Une colonne brisée et tronquée par le haut, mais ferme sur sa base, avec cette devise ADHUC STAT » « Elle se soutient encore ou elle est encore debout ou sa base est encore solide. »

D’un premier regard pour la Stricte Observance on peut assimiler cette colonne aux tribulations de l’Ordre du Temple abattu mais jamais terrassé.

Mais, est-ce vraiment la signification ? N’en existe-t-il pas une autre ?

Que dit le préparateur au profane en attente de sa réception au Rite de Stricte Observance ?

« …et sitôt que les circonstances de son travail le permettront, il sera préparé à une nouvelle réception, de telle manière que le but final de l’Ordre puisse être atteint. »

Stricte Observance

Elle nous parle de l’Etre du Livre de la Parole, création réalisée selon la volonté d’Adonaï, de l’Ange de l’Eternel. Elle s’adresse à ceux qui sont en esprit et vérité et qui ne cherchent pas à humaniser systématiquement l’enseignement porté. D’autres veulent le remplacer par l’être réalisé selon la volonté humaine. Ils sera exterminé, dévoué par interdit.

L’émanation de Dieu est faite homme pour devenir fils de l’homme et non l’homme s’est fait dieu pour devenir fils de la lumière, abomination de désolation, le seul crime contre l’Esprit qui ne sera jamais pardonné.

Les derniers enfants d’Israël, descendants de Jacob forment le peuple de Celui qui est, qu’Il a créé en esprit et vérité, qui tire sa force et sa foi du Livre de la Parole unifié, Son dernier Temple au milieu des hommes, création que son Envoyé Suprême, Jésus, est venu accomplir en libérant en conscience Son peuple par le chemin de vérité.

Le christianisme est judaïcité transcendante

Le christianisme se comprend par l’étude de la Torah sur laquelle repose l’enseignement de Jésus. Il est venu pour accomplir l’Ecriture en nous annonçant la Bonne Nouvelle qu’Elle porte par la Parole d’Amour.

La structure des rituels des 3 premiers grades s’appuie sur l’Ancien Testament et le 4ème  (le Guide) sur le Nouveau Testament.

« L’Ancien testament concerne le peuple de Celui qui est que Celui qui est a fait sortir d’Egypte pour le conduire en terre promise dans le respect d’une loi donnée qui devait le préparer à y entrer. Qu’est l’Egypte ? Qu’est la terre promise ? Qui est le peuple de Celui qui est ? Les hommes n’en sont-ils que sa maison ?  Que manque-t-il ? Un Guide ?

Le Guide est donné par Celui qui est. Il est venu pour accomplir, faire franchir la porte. L’émanation qui a transmigré doit se transformer et la matière anéantie au moment de son retour en Esprit.

Christ, Lumière du monde, présent en Genèse se dévoile en Apocalypse. » Le Livre

Interprétons en nous appuyant sur les Ecritures, le Livre de la Parole, Parole de Vérité.

La création se déroule à partir d’un monde divin préexistant.

Dieu ne se contient pas lui – même. Il Est Transcendant. Il Est Un,

Entité puissante. Il Est Notre Seigneur, Notre Maître.

Il est Immanent de par son action spirituelle qui s’exerce à l’intérieur d’un être physique hébergeant le Voyageur.

Celui qui est, origine consubstantielle de Son émanation par la Parole, notre Seigneur et Maître, est l’Unique, le Seul qui de toute éternité donne la Vie selon sa Volonté à ses enfants, à ses témoins. Sa Gloire immense n’a d’égale que Sa Puissance, que sa Science et sa Présence qui illuminent et dominent sa Création.

Jésus de l’histoire porte en lui Jésus des Ecritures. Il est impie de les dissocier et vouloir humainement le reconstruire.

La philosophie grecque a totalement pollué le judaïsme et le christianisme en faisant que l’homme céleste soit né du terrestre, soit un prolongement existentiel du terrestre et bien entendu selon la volonté des hommes. Le christianisme n’est pas une philosophie.

L’homme terrestre ne ressuscite pas.

Pourquoi ?

Pourquoi ne croyez-vous pas tout ce qui vous est dit ?

Notre Seigneur, notre Maître a interrompu la communication, nous a laissé dans le silence. Lorsqu’Il le décidera, il la rétablira après avoir rassemblé les derniers égarés auxquels Il aura accordé sa miséricorde.

« En 1637, en Ecosse, apparait un nouveau Rite dit du Mot de Maçon. Il préconise une spiritualité biblique basée sur une théologie calviniste allégorisée par le Temple de Salomon. Elle consiste à interpréter symboliquement les éléments du Temple de Salomon à la double lumière des divers monuments d’architecture décrits dans la Bible pour déboucher à long terme sur les notions d’Esprit et d’Etre ou « YHVH ». En 1730 par le biais de la légende d’Hiram, elle demandait à ce que soit personnellement réassumé la Passion de Jésus de Nazareth pour accéder à la portée ontologique ou connaissance de l’Etre en tant qu’Etre, de l’Etre en soi, de cette passion douloureuse. » 

Ce cénacle luthérien mystérieux et invisible ne promouvait-il pas notamment l'imitation de la vie de Jésus-Christ.

Tout le monde comprendra les damnations, anathèmes, excommunication et arrêts de tout genre de l’église romaine qui s’oppose à l’Ecriture et qui sont proférés à l’encontre de cette maçonnerie. Le christianisme parle de l’accomplissement de l’Etre ou de l’image donnée.

La franc- maçonnerie chrétienne (rite de Stricte Observance)  pour ceux qui se considèrent comme chrétien est dans cette perspective, autrement ce n’est qu’une navigation entre je dirai « un ésotérisme de pacotille », un occultisme et souvent un pseudo message à dimension sociale.

La Franc-maçonnerie est devenue à son tour après de nombreuses autres organisations initiatiques antérieures porteuse de la Tradition première.

Les francs- maçon chrétiens  doivent revenir aux origines même de la franc- maçonnerie, à savoir redevenir  porteur d’une recherche exégétique s’appuyant sur l’ésotérisme biblique les rapprochant ainsi d’une certaine « tradition kabbalistique » par l’emploi d’une méthode de la réforme « calviniste » ouverte à la libre interprétation des Ecritures selon le principe de la liberté de jugement et développer une méthode de symbolisation qui permettrait de mettre à jour ce qui a été « dissimulé derrière une approche phénoménologique des cycles intangibles de la nature ou objective, des concepts scientifiques primordiaux. Ainsi, du fait même de ce procédé, l’interprétation de chaque époque restait toujours dans la signification première essentielle du message transmis. » S.I

Seule la franc- maçonnerie est à même de travailler de la sorte. Le christianisme et le judaïsme sont indissociables. Ils ne peuvent que révéler « dévoiler Sa Présence, secret transmis jusqu’à l’époque capable de le déchiffrer, » et ceci entre-autre dans les loges de Saint Jean qui se situent au-dessus des religions « avant qu’Il ne vienne. ».

L’église romaine parle de résurrection des corps, pas seulement elle (totale incompréhension des textes bibliques) alors qu’il s’agit d’un transfert de l’Esprit (informations) qui compose l’Etre. Ne souriez pas, actuellement des scientifiques cherchent à sauvegarder ce qu’ils appellent la pensée humaine sur des supports informatiques pour lui donner l’immortalité.

La seule question ! Reste-t-il encore des chrétiens qui puissent comprendre que « Jean est à l’œuvre » ?  

La franc- maçonnerie spiritualiste a-t-elle quelque chose à voir avec l’église romaine ? Non. Avec l’assemblée de Jean? Oui. Existe-t-il une autorité commune ? Oui.

Que l’église romaine respecte la Parole !

« 21:22 Jésus lui dit: Si je veux qu'il demeure jusqu'à ce que je vienne, que t'importe? Toi, suis-moi. » 

Laquelle sera présente à la fin ? L’assemblée de Jean.

Le livre de la Parole est Tradition. Elle est unique dans sa révélation. Elle n’est pas un « rameau détaché du tronc. » Jésus accomplit et Lui Seul fermera. La conservation littérale de l’Ecriture a été confiée au peuple juif, le peuple élu, l'Eglise de Pierre devant maintenir vivant dans les évangiles le message du salut et d'amour porté par Jésus, fils de Dieu. L'ensemble forme alors la Tradition première. L’Assemblée de Jean, Jean que notre Seigneur aimait, quant à elle devrait la mettre à jour, la rendre intelligible en Esprit et vérité.

Le sens étymologique de tradition est : « Ce qui est donné par transfert. »

N’est-ce pas la Lumière de Genèse porteuse de la Parole de l’Eternel que Jésus, son Envoyé Suprême, le Messie d’Israël est venue nous apporter ? Jésus n’est-il pas la lumière du monde ? N’est-il pas l’alpha et l’oméga ?

Il n’est fait aucune allusion à la nature de ce qui est transmis. La tradition est un moyen de transport. On nous décrit le moyen qui va nous permettre d’acquérir des connaissances sans préciser lesquelles. La seule connaissance que nous connaitrons sera celle de l’Amour de Celui qui est.

La Tradition s’applique à la révélation divine consignée dans le Livre de la Parole ou les Ecritures Saintes. L’histoire de l’Esprit qui n’est pas de notre dimension s’appuie sur des représentations humaines pour que nous puissions comprendre le message ou l’enseignement transmis.

Cependant :

« Les textes bibliques, la Kabbale hébraïque, le catéchisme de la Stricte Observance, le bouddhisme donnent les positions, les valeurs, les processus d’utilisation, le descriptif de cette carrière, l’organisation de ce que nous appelons le Temple. Les dolmens, menhirs et autres pyramides témoignent de sa forme, de sa puissance au sein de l’humanité toute entière et ce depuis le début. » S.I

Existe-t-il un ordre caché, un Ordre Sublime, secret, primitif et fondamental ? Est-il celui de la Tradition première (connaissance universelle d’origine non- humaine) dont procéderait maçonnerie et « templarisme » ?

« Sommes – nous Ecuyer novice entre l’initiation symbolique et l’initiation parfaite pour aider à remonter à l’Ordre primitif ceux que la divine miséricorde y appelle ? »

Intéressons-nous à présent à la Fraternité de l’Ordre de la Rose et de la Croix.

Je ne prendrai en compte que : « la Fama Fraternitatis » et « les noces alchimiques de Christian Rosenkreuz ».

La "Fama Fraternitatis"relate la vie du créateur légendaire de l'ordre. Noble allemand, sans parents, sans argent, il grandit et s’instruit dans un couvent. Un voyage autour de la Méditerranée le fait accéder à la sagesse et au savoir de l'Orient qu’il compare avec celui de l'Occident.

De retour de son voyage, il converse avec l’élite de l’époque. Elle refuse cette confrontation, ne voulant absolument pas se remettre en cause.

Il érige en Allemagne un cloître " la maison du Saint-Esprit", dans le but de garder en mémoire les connaissances acquises, Trois condisciples fidèles le secondent et lui jurent de garder le secret. Avec seulement quatre personnes naquît la Fraternité de la Rose-Croix. Après s’être donné une règle, l’Ordre se dissémine dans le monde.

Au bout de 120 ans après la mort de Christian Rosenkreuz, des Frères de la troisième génération qui travaillaient comme de "bons architectes" à la maçonnerie de leur "maison", mettent à jour son tombeau. "Post 120 annos patebo" ("après 120 ans, je m'ouvrirai") montre que cette découverte ne doit rien au hasard.

Dans cet endroit qu’illumine un autre soleil, git la dépouille non dégradée de Christian Rosenkreuz.. Il tient dans ses mains un livre intitulé Livre T. L'autel est circulaire. Il est entouré de préceptes.

A partir de cette découverte la sagesse chrétienne sera révélée au monde dans le but d’unifier les savoirs anciens et nouveaux origine d’une nouvelle universalité.

Quelles sont les informations importantes ?

"Post 120 annos patebo"("après 120 ans, je m'ouvrirai")

Genèse 6 :3-7 : 6:3 « Alors l'Eternel dit: Mon esprit ne restera pas à toujours dans l'homme, car l'homme n'est que chair, et ses jours seront de cent vingt ans »  

1 an = valeur numérique 360

= 120*360 = 43200 jours, (1 jour = 1000) alors 43200*1000 = 43 200 000 = 432*10*10*10*10*10 soit après conversion 432*10/5*10/5*10/5*10/5*10/5 = 43 200 000 /55 = 43 200 000/3 125 ou 432*2*2*2*2*2 = 432*32 =      13 824 ou 120*576

Nous retrouvons la valeur du jour année 576 ce qui donne qu’une année biblique vaut1 jour-année soit 576.

Les jours de l’homme seront ceux qui permettront à l’Esprit de Dieu d’intégrer Jérusalem céleste, valeur numérique 13 824, pour permettre le voyage de Ses Enfants en retour.

120 ans = 13 824 - voir blog -

Le tombeau – le temple

Il est composé de sept côtés qui mesurent chacun cinq pieds sur huit de hauteur. Un autre soleil l’éclaire. Il est situé en haut au centre de la voute. Au centre du tombeau, en remplacement d’une pierre tombale, se trouve un autel circulaire supportant une plaquette de laiton sur laquelle est inscrit: A.C.R.C. Hoc universi compendium vivus mihi sepulcrum feci ou de mon vivant je me suis fait ce tombeau résumé de l’univers.

Sept côtés : 7 mesurant chacun : cinq pieds 5 sur huit hauteur 8

7*(5*8) = 7*40 = 280 = 28*10 = 28*5*2 après conversion : 28*10/5 = 28*2 = 56 ou7*40 = 7*4*10 = 7*4*5*2 après conversion 7*4*10/5 = 7*4*2 = 7*8

7 de 7ème jour

5= 10/2 -- log5 = log10 – log 2 = 1- 0,3 = 0,7 log5 = 0,7

10log10(5) = 10*0,7= 7 dbels

Capture38361

L’Eternel a donné l’intelligence (14 Hz) (La fréquence Bêta de 14 Hz est la clé de la fonction cognitive pour le cerveau qui se rapporte à la fonction de connaissance.) à un niveau audible (56db) en se dégageant totalement de la fonction affective émotionnelle.

Le 7ème jour est le jour pour l’Eternel de la bénédiction et de la sanctification. Il répandra Sa Grâce, don surnaturel source de salut pour Ses enfants. Il séparera le pur de l’impur. Son Esprit ne restera pas éternellement dans l’homme.

Un autre soleil l’éclaire.

Apocalypse « 21:22 Je ne vis point de temple dans la ville; car le Seigneur Dieu tout-puissant est son temple, ainsi que l'agneau.

21:23 La ville n'a besoin ni du soleil ni de la lune pour l'éclairer; car la gloire de Dieu l'éclaire, et l'agneau est son flambeau. »

Des préceptes écrits autour et dans des cercles sont lisibles, à savoir :

 Jesus mihi omnia. (Jésus est tout pour moi)

 Nequaquam Vacuum. (le vide n'existe pas)

 Legis Jugum. (joug de la loi)

 Libertas Evangelii (liberté de l'Evangile)

Dei Gloria Intacta. (la Gloire de Dieu est inattaquable)

« De Dieu nous naissons, en Jésus nous mourons, par l'Esprit Saint nous revivons » peut résumer leur enseignement.

Nous comprenons aisément que nous nous trouvons dans une autre dimension, je dirai une dimension spirituelle ou plus exactement dans la dimension de l’Esprit. Une lumière autre que celle du soleil éclaire l’endroit. Le corps intact nous indique que la mort n’a pas d’emprise dans cette dimension. Ceux qui accèdent à cette dimension le font à partir d’un état singulier qui leur a été accordé.

« les noces alchimiques de Christian Rosenkreuz ».

Elles peuvent se résumer ainsi :

Durant 7 journées pleines d’épisodes fabuleux et symboliques Christian Rosenkreuz assiste aux noces alchimiques du roi et de la reine qui atteignent leur paroxysme avec la décapitation et la résurrection du couple royal.

Quel processus, quel état nous décrit-on ?

Au bout de 7 jours soit 7*576 = 4032 -voir blog- Il s'agit de la dernière semaine de Daniel ou le 7ème jour de Genèse ou la durée symbolique de la matérialité, aura lieu la réalisation du Mystère chrétien.

Il s’agit de l’état de ressuscité, de l’état de rose-croix. La colonne brisée donne accès à la résurrection. La tête de la colonne à terre figure la décapitation ou la décollation, ce qui permet de libérer l’Esprit ressuscité de la chair pour accéder avant le retour à cette dimension intermédiaire, où la mort n’a pas d’emprise, illuminée par un autre soleil. L’Esprit arrive ainsi au bout de 120ans au pied de l’Arche de l’Alliance pour entrer en Jérusalem céleste.

La colonne brisée est bien le but à atteindre. L’apprenti, à l’équerre, droit et ferme sur sa base, par son signe guttural, symbolise le processus qui permet d’atteindre l’état de ressuscité.

Mais je préfère de loin : La foi habite encore le cœur de l’homme.

L’apprenti au rite de stricte observance se nomme Tubal – Caïn, le terrestre ou descendant de Caïn, celui qui a tué Abel, le céleste. Il n’a aucune présence spirituelle en lui, aucune prise de conscience de présence spirituelle..

Cette colonne, bien droite, verticale et solide est sans chapiteau, sans tête. Je dirai qu’elle est ouverte à toute réception spirituelle.

Cette colonne se trouve sur le Jardin (la terre) à la sortie d’Eden pour accueillir ce que le fleuve qui en sort et qui se divise en quatre bras apportera spirituellement, la Parole que porte la lumière.

Le Verbe s’est fait chair pour engendrer l’émanation qui s’est incarnée, qui a transmigré ou qui a été transférée.

Les buissons secs ne donnent pas de fruits alors que les buissons verdoyants en donnent.

Rappelons- nous.

Il est interdit de tuer Caïn et Lamech père de Tubal- Caïn, Tubal- Caïn qui n’aurait pas vu le jour. Il est donc primordial que Tubal- Caïn soit ferme et solide sur sa base, debout. Il participe au processus de création. Il est l’homme terrestre qui accueille l’homme céleste.

Ce tableau d’apprenti est pour le Rite Ecossais Rectifié :

« Que l’homme est dégradé, mais qu’il lui reste des moyens suffisants pour obtenir d’être rétabli dans son état originel, et que le maçon doit apprendre à les employer. »

Parlons- nous d’immanence ou de transcendance, d’immanence de la substance et de la transcendance de l’esprit ?

Le principe est- il déjà présent en soi même ou est- il une cause supérieure et extérieure au-delà du perceptible et de l’entendement, d’une autre nature ? Pour le R.E.R l’homme terrestre porte déjà la substance, le principe divin qui émane de lui. Les écritures disent tout le contraire.

Est-ce que tout est transcendance ? Les Ecritures nous le disent. Tout est transcendance.

Encore une fois, la Rose Croix, la vraie, la chrétienne dit : « De Dieu nous naissons, en Jésus nous mourons, par l'Esprit Saint nous revivons » 

Il s’agit de l’état de ressuscité, de l’état de rose-croix. La colonne brisée donne accès à la résurrection. La tête de la colonne à terre figure la décapitation ou la décollation, ce qui permet de libérer symboliquement l’Esprit ressuscité de la chair ou la conscience spirituelle pour accéder après délivrance à cette dimension intermédiaire, où la mort n’a pas d’emprise, illuminée par un autre soleil.

La colonne brisée serait donc le commencement et la fin. L’apprenti, à l’équerre, droit et ferme sur sa base, par son signe guttural au niveau de la gorge, des cordes vocales, par la Parole de Dieu, main à l’équerre de la vérité, symbolise le processus qui permet d’atteindre l’état de ressuscité à l’homme céleste. Tubal- Caïn, la colonne, reçoit l’émanation et par l’Esprit rend la conscience spirituelle accomplie délivrée par Notre Seigneur Jésus Christ.

Dans les deux cas la colonne est brisée. (incarnation– délivrance)

« Il existe donc deux hommes, un du ciel et un de la terre. Les deux sont issus de la création. Et à un moment ils se rejoignent. Comment cela peut-il se faire ? Je dirai grand mystère de l’incarnation ou de la transmigration. Est-ce de la magie ? Certainement pas, c’est de la science.

La prise de conscience d’une présence spirituelle au plus profond de chacun de nous, représente pour Jésus comme j’ai l’audace de le comprendre, le réel accès à la Royauté divine. De cette réalité, à la fois existentielle et originelle, nous ne sommes séparés que par un état de conscience déficient. Ne se trouve-t-il pas là notre prochain ? Celui qui est vraiment proche de nous ? Caïn a tué Abel. » S.I

1Corinthiens « 15:46 Mais ce qui est spirituel n'est pas le premier, c'est ce qui est animal; ce qui est spirituel vient ensuite.

15:47 Le premier homme, tiré de la terre, est terrestre; le second homme est du ciel.

15:48 Tel est le terrestre, tels sont aussi les terrestres; et tel est le céleste, tels sont aussi les célestes.

15:49 Et de même que nous avons porté l'image du terrestre, nous porterons aussi l'image du céleste. »

Nous constatons le rôle attribué aux nombres. L’implication est grande, merveilleuse.

Qu’en est-il du temps ?

Le temps biblique, temps de l’Ame, est celui des faits spirituels dégagés de l’historicité linéaire matérielle des causes et effets qui par ailleurs n’est qu’illusion virtuelle, simulacre, car elle n’évolue que dans un schéma image pré - établi où tout est là en même temps. Du fait même de la nature humaine identique à elle - même pour les siècles des siècles ne devons-nous pas parler d’histoire cyclique plutôt que linéaire. Une génération chasse l’autre. Seul l’Esprit a une histoire. Un simulacre désigne une apparence qui ne renvoie à aucune réalité sous-jacente, et prétend valoir pour cette réalité elle-même. N’est-ce pas là rejeter Dieu qui nous a fait à sa ressemblance, à son image ?

L’âme humaine n’est pas immortelle. Elle dure le temps d’une mortalité. Elle est liée à l’homme. Les jours de l’homme ou de l’humanité ne sont que de 120 ans.

Le temps de l’Ame céleste est celui où les faits sont aussi bien présents et à venir mais comme images miroirs d'une réalité intelligible qui leur confère consistance.

L’âme céleste possède sa propre conscience, une mémoire indépendante et des pensées distinctes de l’intellect.

Et le temps de Dieu ?

Quelques nombres

Que dit la Tradition ?

« Les nombres établissent le rapport du Principe à la manifestation. » ou comme le pensait Pythagore : « Tout est ordonné par le Nombre. ». Louis Claude de Saint Martin ne disait – il pas : « Les nombres sont les enveloppes visibles des êtres. »

Ils expriment une « qualité ». Ils sont forces, idées, concepts. Les nombres sont plus vrais que les mots. Ils se rient de notre subjectivité. Ils s’imposent entiers dans le fracas de leur objectivité, dans l’accès à une juste compréhension.

Comme le dit Jésus : « Que celui qui a des oreilles pour entendre, entende ! »

Après tout, chacun est maître de son salut ou de sa perdition. Il vit ou n ’ est « que de la paille à brûler ». En vivant en toute liberté dans la puissance de Celui qui Est, nous éviterons la prévarication, n’en déplaise à tous les adultères qui s’adorent sous l’éclairage illusoire de leurs lumières.

Les chiffres, alors !

Les chiffres composent les nombres. Un chiffre seul peut également être un nombre.

Ils permettent de compter ou d ‘établir des rapports, entre autres. Ils sont quantités.

Tout est rapport et proportion, me semble être un concept primordial transmis, comme par ailleurs celui de système de référence ou pierre angulaire. Deux ou plusieurs dimensions peuvent donc être liées entre elles par le biais du système de référence s’appuyant sur une structure de base de données déterminée, stockée d’une façon optimale et possédant de bonnes qualités de transmission. En d’autres termes, plus globalement, la géométrie de la forme s’appuie sur la science des Nombres pour se développer.

Un ordre sous-jacent existerait – il ?

Notre monde est donc construit en rapports et proportions. Un rapport est une qualité, non une quantité. Une multitude ou pas de rapports inter agissent entre eux pour créer en proportion dans l’harmonie d’une musique cosmique. Ne serions-nous pas aussi une tendance à exister figée dans une observation ?

Ce petit essai, sans prétention, portant sur quelques nombres a juste pour but de montrer que des compréhensions différentes peuvent être, sans s’éloigner véritablement de significations transmises jusqu’à nous, celles-ci contenues dans un message global.

Ne peut-on pas penser que ce message sera déchiffré uniquement dans le cas où l’espèce humaine sera en mesure de le faire ou alors plus justement uniquement par ce qu‘il en a été décidé.

L'homme calcule depuis 2000 ans avant Jésus-Christ avec 10 chiffres (0, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9), on parle alors de base décimale (ou base 10). Toutefois dans des civilisations plus anciennes ou pour certaines applications actuelles d'autres bases de calcul ont et sont toujours utilisées :

base sexagésimale (60), utilisée par les Sumériens. Cette base est également utilisée dans le système horaire actuel, pour les minutes et les secondes ;

base vicésimale (20), utilisée par les Mayas ;

base duodécimale (12), utilisée par les anglo-saxons dans leur système monétaire jusqu'en 1960 : un « pound » représentait vingt « shilling » et un « shilling » représentait douze « pences ». Le système d'heure actuel fonctionne également sur douze heures (notamment dans la notation anglo-saxonne) ;

base quinaire (5), utilisée par les Mayas ;

.  base binaire (2), utilisée par l'ensemble des technologies numériques

Le binaire

Dans les années 30, Claude Shannon démontre qu'à l'aide d'un interrupteur fermé pour "vrai" et ouvert pour "faux" il était possible d'effectuer des opérations logiques en associant le nombre " 1 " pour "vrai" et "0" pour "faux".

Ce codage est nommé binaire. C'est avec ce codage que fonctionnent les ordinateurs. Il consiste à utiliser deux états (représentés par les chiffres 0 et 1) pour coder les informations

Le terme bit (b avec une minuscule dans les notations) signifie « binary digit », c'est-à-dire 0 ou 1 en numérotation binaire. Il s'agit de la plus petite unité d'information manipulable par une machine numérique. Il est possible de représenter physiquement cette information binaire :

par un signal électrique ou magnétique, qui, au-delà d'un certain seuil, correspond à la valeur 1 ;

par des aspérités géométriques dans une surface ;

grâce à des bistables, c'est-à-dire des composants électroniques qui ont deux états d'équilibre (l'un correspond à l'état 1, l'autre à 0).

Avec un bit il est ainsi possible d'obtenir deux états : soit 1, soit 0.

Grâce à 2 bits, il est possible d'obtenir quatre états différents (2*2) :

Capture38362

Poids des bits

Pour un groupe de n bits, il est possible de représenter 2n valeurs.

Dans un nombre binaire, la valeur d'un bit, appelée poids, dépend de la position du bit en partant de la droite. A la manière des dizaines, des centaines et des milliers pour un nombre décimal, le poids d'un bit croît d'une puissance de deux en allant de la droite vers la gauche comme le montre le tableau suivant :

Capture38363

L'octet

L'octet (en anglais byte ou B avec une majuscule dans les notations) est une unité d'information composée de 8 bits soit 8 chiffres binaires. Il permet par exemple de stocker un caractère, tel qu'une lettre ou un chiffre.

Ce regroupement de nombres par série de 8 permet une lisibilité plus grande, au même titre que l'on apprécie, en base décimale, de regrouper les nombres par trois pour pouvoir distinguer les milliers. Le nombre « 1 256 245 » est par exemple plus lisible que « 1256245 ».

Une unité d'information composée de 16 bits est généralement appelée mot (en anglais word).

Une unité d'information de 32 bits de longueur est appelée mot double (en anglais double word, d'où l'appellation dword).

Pour un octet, le plus petit nombre est 0 (représenté par huit zéros 00000000), et le plus grand est 255 (représenté par huit chiffres « un » 11111111), ce qui représente 256 possibilités de valeurs différentes.

Capture38364

 Interprétations

1 : « Principe non manifesté de qui découle toute manifestation. »

Voyages de Pythagore : « Le grand Tout n’est que le multiple à l’infini de l’unité » (1+1+1+1+1+1+1+1 …etc.) (1+1=10+1=11+1=100+1=101+1=110+1=111+1=1000…etc.)

Evangile de Thomas : « Jésus : si vous faites le deux Un, vous serez fils de l’homme ».

« Alors en devenant petit, nous entrerons dans le royaume ? »

Jésus leurs dit (aux apôtres) : » Lorsque vous ferez le deux Un ».

alors 20 (2 puissance 0) = 1

Le 1 manifesté découle de 20, principe alors non manifesté.

:   Le 2 multiplie la puissance à l’infini.

alors 2n (n étant les entiers naturels) (20,21,22,23,24,25,26,27 ….etc.) soit 1-2-4-8-16-32- 64-128 ….etc. plus exactement :…27,26,25,24,23,22,22,21,20

3 :     « Tout procède nécessairement par 3 qui ne font qu’un. » Kabbale

Sepher Yetzirah, Livre de la formation : « Ils sont trois au- dessus des sept (…) et tous sont liés ensemble. »

« Exprime la plénitude de toutes choses. » Voyages Pythagore.

Au 1er j’additionne le 2ème et au résultat le 3ème. J’obtiens un socle, une pierre ou une unité des 3 sur lequel tout se construit.

4 :      Contient « tout ce qui se crée à partir de lui. »  donc 22 = 4.  Après 4 comme on nous l’indique vient 23 = 8 et avec le 8 tout se construit.

Nous avons donc : 20 + 21 + 22 = 1+2+4 = 7 plus exactement 4+2+1 = 7.

Les Nombres (2) :4 camps pour 12 tribus. (1 camp pour 3 tribus : 1 est la base de 3 à laquelle on ajoute 2 ou (1 + 10 = 11.) 2 est le complément à 3 de 1.

4 est la base de 12 à laquelle on ajoute 8 ou (100+ 1000 = 1100) ou 8 est le   complément à 12 de 4.

En calcul binaire :

1+1 =10, 10+1 = 11, 11+1 = 100 soit 1+1 = 2, 2+ 1 = 3, 3+ 1 = 4

20 + 10 = 100, 100 + 10 = 110, 110 + 10 = 1000 soit 2 + 2 = 4, 4 + 2 = 6, 6 + 2 = 8

100 + 1000 = 1100

soit 4 + 8 = 12, il s’agit de la véritable expression binaire de 12.

En interprétant exactement les informations contenues dans Les Nombres, on doit écrire :   

Capture38365

Nous pouvons également écrire 4 (+ 40 =) 44, autre expression binaire.

On nous parle de structure des nombres.

Ou alors, on peut comprendre qu’à partir de lui, qu’avec lui : 4 (22), tout se construit. Le 4 joue le rôle alors du 8, la pierre ou le socle ou référence et 21 + 20 = 2 + 1 = 3. Au 1er j’additionne le 2ème. J’obtiens un résultat, un socle, une autre pierre sur lequel tout peut se construire également mais par le 4. soit 4*n (0,1,2,3). Le 4 est le début de la concrétisation de l’univers.

5 :       1 + 4 = 5.   Il est unité intermédiaire parfaite pour le calcul, entre deux dimensions.

Il est rapport parfait : 10/2 = 5. 2/2=1, 10 binaire = 2 décimal, le rapport entre les deux est 5 ou 1. 5 = 1. Les expressions binaires sont des nombres à part entière.

2,618 / 5 = 0,5236 (coudée royale), unité retenue pour la construction du Temple de Salomon. 0,5236 est unité dans une dimension, pour avoir son équivalence dans une autre il est nécessaire de la multiplier par 5. Ce sont des rapports d’échelle.

Le 5 régit la structure manifestée.

Evangile de Thomas : Jésus disait : « Vous avez en effet 5 arbres dans le Paradis qui ne changent ni été ni hiver. Leurs feuilles ne tombent pas. Celui qui les connaîtra ne goûtera pas la mort. »

Il est 5 étapes :

purification progressive de l’être

rencontre avec le Paraclet

éveil à la connaissance

accomplissement par l’amour de Celui qui Est et de son prochain

réintégration dans l’unité

6 :  Médiateur entre le Principe et la manifestation. Serait – il qualité dans la transmission ?

Conditions favorables à l’épanouissement ? 6 pour 1 seul et 48 pour 8.    

L’unité serait-elle décibel ?

De 6 à 7 il est dit que l’on assiste au passage de la manifestation à la   conscience, de la manifestation ou dit autrement à la réalisation numérique de l’expression binaire par la qualité du signal émis. Fréquences, ondulations, vibrations sont toujours à l’origine de toute chose.

7 :    4+2+1 = 7 ou 22 + 21 + 20 = 7 ou le 1er + le 2ème + le 3ème = 7, plus exactement la série de 0à 7 soit (0,1,2,3,4,5,6,7) ou (0,1,10,11,100,101,110,111). Cette série est donc l’unité des 3, la pierre, le socle sur lequel tout se construit. Elle ne peut être que répétitive ou se superposer.

Nous pouvons le répéter :

Sepher Yetzirah, Livre de la formation : « Ils sont trois au- dessus des sept (…) et tous sont liés ensemble. »

Avec le nombre 7 la création s’incarne dans un développement favorable.

8 :    8 = 1000 (binaire) ou 23 = 103

Il se dédouble à l’infini pour constituer un système qui le contient et qui s’exprime par lui. Il est symbole de la création. Il se multiplie 23*n pour créer par (0,1,2,3,4,5,6,7) la multitude.

10 (binaire) – 2 = 8, alors ce 8 ne vaudrait-il pas aussi 0 en qualité ? Autre rapport d’échelle, puisque 10 binaire = 2 décimal.

9 :   10binaire – 1 = 9 ou 2 – 1 = 1 Nous sommes toujours dans des rapports d’échelle et ce 9 vaudrait alors 1.

Que constatons - nous ? Il existe une structure mathématique issue directement des expressions binaires qui sert d’intermédiaire avec la dimension décimale (8 vaut 0 et 8 et 9 vaut 1 et 9).

ex : 9*9 = 81   l’autre résultat est 1 quand 9=1 et 8=0. et alors 1*1 = 1. Nous constatons bien cette position intermédiaire. Est-elle si intermédiaire que cela ?

Si 9 vaut 1 alors √9 = 3 donc 3 = 1 autre trinité. (√1 = 1) et 9 – 8 = 1 ou 1 – 0 = 1

Cette dimension nous semble simple mais cependant elle se montre très complexe car elle nous dévoile la structure même des nombres. Elle est transcendance.

On peut écrire 3*3 = 9 et 3*9= 27 et 3*27 =81 et tous ces résultats valent 1.

(27 vaut 3 car 9 =1 et 81 vaut 9 car 27=3)

ex : 8*9 = 72 En simplifiant la démarche 72 = 0 car 0*1=0 mais comme précédemment le 72 vaut 8 car 9 est égal aussi à1 et 8*1 =8 qui vaut aussi 0.

Nous ne pouvons constater que la puissance de la présence, sa transcendance et le merveilleux de cette dimension car 8 vaut en même temps 0 et 8 et 9 vaut en même temps 9 et 1 avec toutes les combinaisons que cela implique.

10 :   8 + 2 = 10, soit en binaire :  1000 + 10 = 1010 mais 10 binaire = 2

10 dans une dimension vaut 2 et dans une autre 8+2, nous voyons encore le rôle joué par le 8 ou 1000 binaire.

Prenons le nombre d’or au carré : 2,618 soit 1,6182

Je calcule 1/10b de 2,618 soit 0,2618 ou 1/2d de 2,618 soit 1,309. Le rapport 1,309/0,2618 = 5.

Je multiplie 10 décimal converti en nombre binaire par 0,2618 soit 1010*0,2618 = 264,418. Le résultat je le divise par 2,618 et j’obtiens 101 binaire soit 5 décimal.

2,618 est le résultat de la multiplication 10 binaire par 0,2618.

Le rapport est en fait : 1010b/10b = 101b soit 5 décimal, si je divise 1010 par l’équivalent décimal de 10b soit 2, j’obtiens 1010/2 = 505 mais comme 5 vaut 1 alors 505/5 = 101 soit 5 décimal.

Les expressions binaires sont des nombres.

Diviser par 10 binaire revient à diviser par 2 décimal. Multiplier par 10b revient à multiplier par 2d.

Cependant : le 2,618 soit 10*0,2618 peut être mis en rapport avec 2*0,2618 soit 0,5236 (coudée royale) : le rapport est de : 2,618/0,5236 = 5.

Ce 5 est une clef.

Il peut être : 10 binaire/2 décimal = 5 = 1 pour une autre structure. Il est rapport d’échelle.

10 donne une nouvelle unité.

En conclusion, intéressons-nous au zéro. Il est position et du fait même de celle-ci il indique la valeur pour les nombres placés à sa gauche.

Pour le 0 on peut écrire que rien n’est rien.

Est-il possible d’envisager 00 = 0, cela le devrait. Mais 00 = 1 à la manière de 20 =1 ?

Le 0 est l’élément primordial car il permet au 8 et à ses multiples de créer. Le 0 leurs laisse toute la place à l‘infini. Il est 8 et ses multiples.

Bien entendu, il existe d’innombrables interprétations pour tous ces nombres. Celle exposée ne tente que d’explorer un domaine particulier de leurs représentations.

 11 :  8+2+1 = 11      soit en binaire 1000+10+1=1011

Que peut-on dire ? Le 8 est le complément à 11 de 3.

Comment s’exprime 3 en binaire ? et bien par 11.

Que pouvons-nous déduire ? Tous les nombres se construisent sur une base commune et portent en eux une certaine dualité.

12 :    4+8 = 12        8 est le complément à 12 de 4. (en binaire 100+1000= 1100)

Nous pouvons déduire que comme dans le cas de 10, 12 dans une dimension vaut 4 et dans une autre 8+4

Je calcule 1/12 de 3,1416 soit 0,2618

Je multiplie 12 décimal converti en binaire par 0,2618 soit 1100*0,2618 =287,98. Je divise ce résultat par 4 décimal converti en binaire qui multiplie 0,2618 soit 100*0,2618. Le rapport entre les deux est 287,98/26,18 = 11 binaire (1100/100) soit 3 décimal.

Maintenant 12*0,2618 /4*0,2618 = 3,1416/1,0472 = 3.

Ce 3 est aussi une autre clef.

Nombres

« Offrandes des chefs de tribus pour la dédicace du Tabernacle », il est dit :

« Lorsque Moïse eut achevé de dresser le Tabernacle, il l’oignit et le sanctifia avec tous ses ustensiles, de même que l’autel avec tous ses ustensiles ; ils les oignit et les sanctifia. Alors les princes d’Israël chefs des maisons de leurs pères, présentèrent leurs offrandes : c’était les princes des tribus, ceux qui avaient présidé au

dénombrements. Ils amenèrent leurs offrandes devant l’Eternel : 6 chars en forme de litières et 12 bœufs, soit 1 char pour 2 princes et 1 bœuf pour chaque prince, et ils les offrirent devant le Tabernacle.

L’Eternel parla à Moïse et dit :

Prend d’eux ces choses, afin de les employer pour le service de la tente d’assignation, tu les donneras aux Lévites, à chacun selon ses fonctions. Moïse prit les chars et les bœufs, et il les remit aux Lévites. Il donne 2 chars et 4 bœufs aux fils de Guerschon selon leurs fonctions ; il donna 4 chars et 8 bœufs aux fils de Merari,

selon leurs fonctions, sous la conduite d’Ithanar, fils du sacrificateur Aaron. Mais il n’en donna point aux fils de Kehath…….. »

Capture38366

2,618 = 1,6182 soit le nombre d’or au carré

La qualité de signal de 1 bit = 6 db.

La qualité de signal de 12 bits = 12*6 = 72 db

72 db = la qualité du signal pour π

1,5 octet (12 bits)que multiplie 6 la qualité signal de 1 bit = 9, symbole de la porte.

Apocalypse

« …. Elle avait 12 portes, et sur les portes 12 anges, et des noms écrits, ceux des 12 tribus des fils d’Israël : à l’orient 3 portes, au nord 3 portes, au midi 3 portes, et à l’occident 3 portes…. »     

La valeur numérique est donnée par l’opération indiquée, à savoir le calcul de la surface, contrairement à celui de la Ville où il est indiqué le calcul d’un volume :

3 portes * 3 portes = 9 portes.

La porte est égale à 9.

Capture38367

Capture38368

72 est la valeur numérique symbolique attribuée à la seule et unique Porte qui conduit l’image 4 608 après opération à Jérusalem céleste, l’image 13 824 par l’intermédiaire de l’Arche de l’Alliance avec Dieu de valeur numérique 576.

La Porte est π.

Les nombres sont des multiples de 8

Intéressons - nous à la séquence verticale répétitive à l’infini de couleur jaune.

Elle correspond à la somme des 3 premières colonnes ou des 3 « bits »

Capture38369

La somme des 3 « bits » ou 3 colonnes donne une autre unité ou pierre d’achoppement qui est une séquence : 0,1,2,3,4,5,6,7

Nous retrouvons notre chandelier à 7 branches qui a en fait 8 lumières en comptant le zéro. Peut-être la 8ème lumière d’Hanoukka ?

Tous les nombres sont des multiples de 8 ou 23.

Pour composer la suite des nombres entiers en utilisant la pierre angulaire ou racine des nombres ou système de référence ( séquence  0,1,2,3,4,5,6,7 ) nous ajoutons à chacun de ses composants un multiple de 8 selon la formule n*23 ( n  appartient aux nombres entiers naturels)

Capture38370

Capture38371

Nouvelle représentation

Capture38372

 Capture38373

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Capture38374

Capture38375

Les Nombres développent une métaphore qui donne une représentation mentale d’un processus qui dépasse l’entendement. Aussi doivent – ils être abordés d’une façon littérale.

« Dieu s’est révélé aux hommes. Ses prophètes ont prophétisé. Son Envoyé Suprême s’est incarné. Rien n’y fit ! Ils se sont détournés. Douteriez-vous de la puissance de Dieu ? Ce qui arrive doit arriver selon sa Volonté, les hommes n’y sont pour rien. Il a agi pour ses enfants qui sont issus de Lui, qui croient en Lui et en son Envoyé, son fils, son premier né. Leur foi est pure comme de l’or. Ils n’ont jamais douté de Dieu, ne l’ont jamais renié. Ils seront Ses serviteurs, Ses prêtres. Ils auront connu Son Amour, seule et unique connaissance réelleS.I

De la même façon :

Arche sumérienne – de Gilgamesh – de Noé

Il ne s’agit en rien de psychologie mais de science.

Du Grand Bateau sumérien

Le mythe sumérien de l’Atrahasis ou Supersage, 18ème siècle avant J-C

A-Les hommes créés par ENKI et NINTU pouvaient vivre 25.000 ans. 250.000 ans plus tard, huit rois des hommes s'étaient succédés. Les hommes étaient prospères, ils avaient étendu leur territoire, ils s'étaient multipliés. Mais le bruit de leurs activités, de leur agitation, de leurs guerres, de leurs fêtes, en un mot leur tapage finit par atteindre... même les cieux.
Lors du Conseil des Grands Dieux ENLIL dit : « La rumeur des humains est devenue trop forte. A cause de leur tapage continuel je n'arrive plus à dormir. Nous leur avons déjà envoyé maladies, fièvres, épidémies et pestilences pour les décimer, mais très vite ils se sont à nouveau multipliés. Nous leur avons envoyé sécheresse, famines et autres fléaux sans plus de résultat. A chaque fois d'ailleurs, ENKI le prince les a aidés à s'en sortir. Maintenant il faut en finir une fois pour toute et envoyer sur les hommes le Déluge afin qu'il n'en reste pas un. » ENKI pris la parole : « J'ai créé l'homme dans l'intérêt des dieux, ne me demandez pas d'approuver un tel cataclysme. Comment pourrais-je porter la main sur mes créatures ! »

B-Les dieux ayant malgré tout pris la décision finale, ENKI en songe, prévint ATRAHASIS, le Supersage, un homme de bien qui avait toujours mérité sa confiance. " ATRAHASIS, jette à bas ta maison, détourne-toi de tes biens pour te sauver la vie . Construit un grand bateau selon l'épure que j'ai tracée sur le sol. Cette embarcation aura forme équilatérale de 60 mètres de côté (120 coudées). Le bateau sera entièrement clos et toituré solidement. Que son calfatage soit épais et résistant. Tu appelleras ton vaisseau Sauve -Vie. Après y avoir chargé ton froment, tes biens, tes richesses, embarques-y ta femme, ta famille, ta parenté et tes ouvriers ainsi que des animaux sauvages, grands et petits, et des oiseaux du ciel ». Supersage n'avait que 7 jours pour construire Sauve-Vie.

C-Les siens et les animaux venaient juste d'embarquer quand un vent furieux rompit les amarres et libéra le bateau. Alors le soubassement de la terre se décolla. Les étoiles elles-mêmes furent déplacées. De profondes ténèbres cachèrent le soleil. Le fracas du Déluge épouvanta les dieux eux-mêmes, pourtant tous réfugiés en la demeure céleste d 'ANOU. ENKI blême de colère vit ses enfants emportés par les eaux. NINTU la déesse mère éclata en sanglots :" Comment ai-je pu dans l'assemblée des dieux laisser prendre cette décision finale ? C'est ENLIL qui par un discours habile, a rendu vaines mes paroles ".

D-Au bout de 7 jours, le vent se calma, le bateau cessa d'être ballotté. Supersage lâcha une colombe, elle revint, ne sachant où se poser. Il lâcha une hirondelle qui revint également. Enfin il lâcha un corbeau qui ne revint pas. Alors Supersage lâcha tous les oiseaux.
E-Lorsque les eaux se furent retirées du haut de la montagne, Supersage débarqua et prépara un banquet à la gloire d'ENKI, le dieu ingénieux qui l'avait sauvé. L'odeur de la bonne chère attira également les grands dieux, qui, en l'absence des hommes, n'avaient ni bu ni mangé pendant tout ce temps. On peut supposer qu'ils n'en avaient pas vraiment besoin pour vivre, mais que ça leur manquait quand même. ENLIL voyant alors le bateau, entre en colère : « Nous les grands dieux nous avions prêté serment, d'où vient alors qu'un homme ait échappé à la destruction ? ». ENKI : " Oui, j'ai fait cela contre votre volonté à tous, j'ai sauvé ATRAHASIS. Calme-toi ENLIL, si tu as pu manger et te régaler, c'est bien grâce à cet homme. Grâce à lui la race humaine peut être sauvée". NINTU la déesse mère prit alors la parole : « ENLIL, tes solutions sont trop définitives. Trouvons un moyen terme. Afin que la descendance de Supersage ne perturbe plus les dieux, ENKI l'ingénieux doit bien avoir une solution ".
ENKI : " O ! Divine Matrice, nous avons donné aux hommes presque l'immortalité, c'était inconsidéré. Toi MAMMI, qui arrête les destins, impose donc aux hommes la mort pour qu'un équilibre s'installe. Afin que chez eux, outre les femmes fécondes, il y ait maintenant les infécondes, afin que chez eux sévisse la Démone Eteigneuse pour ravir les bébés aux genoux de leurs mères ". ENLIL approuva : " C'est entendu. Ce fut une erreur de vouloir les exterminer. Mais que les hommes ne vivent pas au-delà de 120 années, afin qu'ils ne puissent jamais percer à jour nos connaissances. Ainsi, ils ne seront plus une menace pour nous ! Veillons à ce que les hommes ne s'installent jamais dans l'allégresse. Surveillons de près leur prolifération, leur prospérité et leur joie de vivre. Et pour cela, QUE CHEZ LES HOMMES UN TEMPS DE MALHEUR SUCCEDE TOUJOURS A UNE ERE DE BIEN ETRE ".
Extrait du Mythe de l’Atrahasis, traduction d’après J. Bottero et S.N. Kramer, Lorsque les Dieux faisaient l’homme. Texte sumérien, XVIIIème s. avant JC ).

Interprétation

Le grand bateau de forme équilatérale de 120 coudées de côté appelé « Sauve- Vie » que doit construire « Supersage » en 7 jours selon les instructions de : « ENKI en songe, prévint ATRAHASIS, le Supersage, un homme de bien qui avait toujours mérité sa confiance » devra contenir lui-même, sa parenté et des animaux.

« Au bout de 7 jours le vent se calma. »

« Enki » pris une décision, à savoir que les hommes ne vivront pas au-delà de 120 ans.

Pourquoi ?

« afin qu'ils ne puissent jamais percer à jour nos connaissances. Ainsi, ils ne seront plus une menace pour nous ! »

Calculons

Valeur numérique du grand bateau : 120*120*120 = 1 728 000.

Pour ce genre de calcul nous ne tenons pas compte de l’unité coudée.

Convertissons : 1 728 000 = 1 728*10*10*10 = 1 728*10/5*10/5*10/5 = 1 728*2*2*2 = 1728*8 = 13 824.

Cette valeur correspond à celle attribuée à Jérusalem céleste d’Apocalypse de Jean.

« Supersage » construit en 7 jours.

Souvenons-nous de Genèse : ce jour est 1 jour-année de valeur 576.

7*576 = 4 032 soit la 1ère semaine de Daniel.

« Au bout de 7 jours le vent se calme. »

7*576 = 4 032 soit la 2ème semaine de Daniel dans laquelle nous nous trouvons.

Ce grand bateau ou Jérusalem céleste ne doit paraître qu’au temps de la fin quand les jours de l’homme seront passés soit 120 ans ou 120*576 = 69 120 et après conversion : 6912*10 = 6912*10/5 = 6912*2 = 13 824.

Les jours de l’homme s’arrêteront quand Jérusalem céleste paraîtra permettant le voyage des Enfants de Dieu en retour.

Le Déluge selon Gilgamesh (Nouveau Dictionnaire Biblique, édition de 1988) :

L’épopée a été écrite sur 12 tablettes. La 11ème relate le déluge.

« Gilgamesh était roi d’Uruk (Erech). A la mort de son ami Engidu, le roi chercha un moyen de le rappeler à la vie. Sachant qu’Ut-napishtim, survivant du déluge, avait atteint l’immortalité, il partit avec Ur-Shanabi, le pilote d’Ut-napishtim, et traversa la mer en 3 jours, ce qui exigeait d’ordinaire un mois et demi. Gilgamesh demanda à Ut-napishtim comment il avait obtenu l’immortalité ; leur conversation rapporte l’histoire du déluge. Les dieux avaient résolu d’infliger un déluge à la ville de Shuruppak, située sur l’Euphrate. Ea, divinité de la sagesse, proclama leur décision devant une cabane de roseau : Ô cabane de roseau, cabane de roseau, ô mur, mur, ô cabane de roseau, écoute, ô mur, sois attentif ! Ô homme Shuruppak, fils d’Ubar-Tutu, démolis ta maison, bâtis un navire, abandonne tes biens, penses à ta vie…

Ut-napishtim était alors, semble-t-il, endormi dans la cabane, et eut un songe qui l’avertit. Il bâtit donc une nef en forme de cube, dont chacune des trois dimensions mesuraient 120 coudées ; ce bateau avait six étages ; il en divisa l’extérieur en sept parties et l’intérieur en neuf ; il l’enduisit de trois couches de bitume à l’extérieur et en mit autant à l’intérieur. On fit provision d’huile pour la consommation et pour les libations. Ut-napishtim remplit la nef d’or et d’argent ; il fit entrer dans le bateau sa famille, ses serviteurs, ses ouvriers, et les bêtes des champs.

Au temps marqué, le soir, une terrible tempête s’éleva. Ut-napishtim s’embarqua et ferma la porte. A l’aube parut à l’horizon un nuage noir où tonnait Adad. Tandis que certains dieux allaient avertir montagnards et riverains, la pluie tombait. Le déluge submergea les montagnes, les habitants du ciel ne reconnaissaient plus les humains. Les dieux s’effrayèrent : les dieux eurent peur du déluge, ils s’enfuirent, gagnèrent le ciel plus élevé ; les dieux se tapirent comme fait le chien, ils s’étendirent sous les murailles ; Ishtar cria comme une femme enceinte… les dieux baissèrent la tête et pleurèrent.

Le vent souffla six jours et six nuits, l’ouragan submergea le pays, mais diminua le septième jour. Ut-napishtim dit : Je regardai la mer, elle avait cessé de mugir, et toute l’humanité était devenue de l’argile. Puis il ouvrit la fenêtre et regarda dans tous les sens. Douze jours plus tard une île apparut ; le bateau s’arrêta finalement sur le mont Nisir.

Sept jours après, Ut-napishtim lâcha une colombe qui revint ; puis une hirondelle, qui revint aussi. Enfin il libéra un corbeau. A ce propos, il dit : Le corbeau sortit, vit les eaux s’abaisser ; il se posa, pataugea, croassa, ne revint pas.

Ut-napishtim expédia ensuite aux quatre points cardinaux tout ce qui était dans l’arche et fit un sacrifice au sommet d’une montagne. Il disposa les vases du sacrifice en rang de sept et amoncela derrière eux des roseaux, du bois de cèdre, des rameaux de myrte. Les dieux furent satisfaits, car Ut-napishtim dit : Les dieux respirèrent l’arôme, les dieux humèrent la douce saveur, les dieux s’assemblèrent autour du sacrifice comme des mouches. Les dieux, semble-t-il, n’approuvèrent finalement pas le déluge ; Ishtar dit d’Enlil : Il manqua de sagesse ; il envoya le déluge, et dénombra mon peuple pour le détruire. Ea dit à Enlil : Comment as-tu pu, subitement, envoyer un déluge ? Que le poids de son péché pèse sur le coupable, que le pécheur soit chargé de son méfait ; soit patient, n’envoie pas le déluge, aie pitié ! Que les hommes ne périssent pas ! Ea, descendu sur le bateau, fit comparaître Ut-napishtim et son épouse. Il les bénit et leur octroya l’immortalité. »

Après le déluge, nous atteindrons l’immortalité. Il s’agit d’une information très importante qui permet de situer le déluge dans l’histoire de l’Esprit. Nous parlons d’un voyage, d’un transfert.

3 jours au lieu de 45 (un mois et demi = 30+15).

Il s’agit d’un jour année = 576.

3 jours = 3*576 = 1 728 ou 144*12. Nous retrouvons « Je suis l’alpha et l’oméga. » de notre Seigneur Jésus Christ. Le chemin est celui de Jésus. Il est sûr.

45 jours

Convertissons : 45/5 = 9 ou 4*10/5 + 5/5 = 4*2 + 1 = 8+ 1 = 9

9 jours = 9*576 = 5184 ou 3*1728.

3 jours au lieu de 9 jours.

« Ut-napishtim était alors, semble-t-il, endormi dans la cabane, et eut un songe qui l’avertit. Il bâtit donc une nef en forme de cube, dont chacune des trois dimensions mesuraient 120 coudées ; ce bateau avait six étages ; il en divisa l’extérieur en sept parties et l’intérieur en neuf ; »  

120*120*120 = 1728000

Convertissons :

1728*10/5*10/5*10/5 = 1728*8 = 13 824 = valeur numérique de Jérusalem céleste.

L’intérieur est divisé en 9 parties.

1728000/9 = 192000

Convertissons :

192*10/5*10/5*10/5 = 192*8 = 1 536

192000/125= 1536 = 3*512

3*512*9 = 27*512 = 13 824 soit :

Apocalypse de Jean – chapitre 21 – La nouvelle Jérusalem

«………. Elle avait une haute et grande muraille. Elle avait 12 portes, et sur les portes 12 anges, et des noms écrits, ceux des 12 tribus des fils d’Israël : à l’orient 3 portes, au nord 3 portes, au midi 3 portes, et à l’occident 3 portes. La muraille de la ville avait 12 fondements, et sur eux le 12 noms des 12 apôtres de l’agneau ……Celui qui me parlait avait pour mesure un roseau d’or, afin de mesurer la ville, ses portes,  et la muraille. La ville avait la forme d’un carré, et sa longueur était égale à sa largeur. Il mesura la ville avec le roseau et trouva 12 000 stades ; la longueur , la largeur et la hauteur en étaient égales. Il mesura la muraille, et trouva 144 coudées, mesure d’homme, qui était celle de l’ange. »

La ville mesure 12 000 stades. Occultons l’unité.

Si nous considérons 12 000 comme une expression binaire, écrivons la correspondance suivante en binaire : 1100 000 ou 1100 (binaire) = 12,  entier naturel

1100 000 en binaire correspond à 96 décimal ou 12*8 = 96 puisque 1000 = 8.

En mesure biblique : 12 000 = 12*10*10*10

Convertissons : 12*10/5*10/5*10/5 = 12*2*2*2 = 96

Le côté d’un carré représentant la ville vaut : 96/4 = 24 et chaque porte vaut : 24/3 = 8

La longueur, la largeur et la hauteur sont égales. Nous avons un cube de 24 de côté.

Le volume est de 24*24*24 = 13 824

Nous pouvons considérer que verticalement nous retrouvons aussi les 3 portes et donc globalement dans le cube nous avons 3*3*3 = 27 cubes de 8*8*8 =512 et 27*512 =13824.

Le bateau a 6 étages soit 120/6 = 20 ou après conversion 2*10/5 = 2*2 = 4 ou 3 étages de 8.

Il s’agit d’un cube.

3*8*3*8*3*8 = 27*512

1536*9 = 13 824 = valeur numérique de Jérusalem céleste.

Mais 1728000/45 = 38400

Convertissons :

384*10/5*10/5 = 384*2*2 = 384*4 = 1 536.

L’extérieur est divisé en 7 parties. Il s’agit du monde qui n’est pas de la même dimension que celle de l’Arche.

7*576 = 4 032. Dans ce cas la 2ème et dernière semaine de Daniel.

Nous comprenons une fois de plus que Jérusalem céleste paraîtra aux temps de la fin. Le déluge est donc une opération pour l’Esprit en retour.

« Douze jours plus tard une île apparait. »

12 = 10 + 2

Convertissons : 10/5+2 = 2+2 = 4

1 jour = 1 jour- année = 576

4*576 = 2 304 valeur numérique de l’Ile.

Ezéchiel : « 6- Comme propriété de la ville vous destinerez cinq mille cannes en largeur et vingt-cinq mille en longueur, parallèlement à la portion sainte prélevée ; ce sera pour toute la maison d’Israël. »

1 canne = 6 grandes coudées      5000*6 = 30 000      25 000*6 = 150 000

150 000 * 30 000 = 4 500 000 000

4 500 000 000 / 59 = 2 304

Sept jours après le corbeau ne revint pas.

Nous nous trouvons dans la matérialité par le corbeau soit 7*576 = 4 032.

« Ut-napishtim expédia ensuite aux quatre points cardinaux tout ce qui était dans l’arche »

N’est-ce pas une préfiguration de :

Genèse

« 2:10 Un fleuve sortait d'Eden pour arroser le jardin, et de là il se divisait en quatre bras »

Arche de Noé

Genèse 6 :3-7 : 6:3

« Alors l'Eternel dit: Mon esprit ne restera pas à toujours dans l'homme, car l'homme n'est que chair, et ses jours seront de cent vingt ans »  

1 an = valeur numérique 360

= 120*360 = 43200 jours, (1 jour = 1000) alors 43200*1000 = 43 200 000 = 432*10*10*10*10*10 soit après conversion 432*10/5*10/5*10/5*10/5*10/5 = 43 200 000 /55 = 43 200 000/3 125 ou 432*2*2*2*2*2 = 432*32 =     13 824 ou 120*576

Matthieu

« 24:36 Pour ce qui est du jour et de l'heure, personne ne le sait, ni les anges des cieux, ni le Fils, mais le Père seul.

24:37 Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même à l'avènement du Fils de l'homme.

24:38 Car, dans les jours qui précédèrent le déluge, les hommes mangeaient et buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu'au jour où Noé entra dans l'arche;

24:39 et ils ne se doutèrent de rien, jusqu'à ce que le déluge vînt et les emportât tous: il en sera de même à l'avènement du Fils de l'homme. »

Rappelons que le Fils de l’homme est celui à qui est donné le royaume de Dieu.

Se penchant alors sur Sa création, Dieu la voit emplie de violence et de haine, du fait des créatures de la Terre. Sans véritable guide spirituel, la Terre s ‘est alors remplie de mal, s’est éloignée de Dieu, d'où la décision divine.  Dieu décide alors de sanctifier le monde, de séparer le pur de l’impur par le déluge.

Noé était âgé de 500 ans quand il reçut de Dieu l'ordre de construire l'arche. (Genèse5:32)

Noé, âgé de cinq cents ans, engendra Sem, Cham et Japhet.

Enfin, 100 ans plus tard, à l'âge de 600 ans, Noé reçut l'ordre de rentrer dans l'arche achevée avec sa famille (Genèse 7:6).

Il avait 500 ans quand Dieu lui donna l’ordre de construire l’Arche soit :

500*360*1000 = 180 000 000 = 180 000*8 = 1440 000 = 1440*8 = 11520

Noé disposa de 100 ans accordés par Dieu pour construire l’Arche soit :

100*360*1000 = 36 000 000= 36000*8= 288 000=288*8= 2 304.

Nous réduisons deux fois dans les calculs. Pour additionner deux valeurs (500 et 100) et pour rester sur le même niveau de conversion à savoir 2 conversions, nous prenons le nombre de la plus petite conversion commune aux deux nombres qui est celle de 100 et qui nous donne 2304,  2304 qui ne se termine pas par 5 ou 0.

Noé a donc 600 ans en entrant dans l’Arche soit 500+100 = 600 = 11 520 + 2 304 = 13 824

Ou 600*360*1000 = 216 000 000 = 216000000/56 = 13 824

13 824 = nombre des jours de l’homme pour Dieu.

600*576 = 345600 = 3456*10/5*10/5 = 3456*4= 13 824.

« 9:28 Noé vécut, après le déluge, trois cent cinquante ans.

9:29 Tous les jours de Noé furent de neuf cent cinquante ans; puis il mourut ».

350 ans = 350*360*1000 = 126 000 000 = 126 000 000/568 064  = 2 semaines de Daniel de 7 ans  = 7ans*2 = 14 ans = 14*576 = 8 064 , une semaine = 8 064/2 = 4 032 et ½ semaine = 4 032 / 2 = 2 016 = 3,5ans*576 soit 1 temps, des temps et la moitié d’un temps.

950 – 350 = 600 ans, l’âge de Noé quand il est entré dans l’Arche.

950*576 = 547 200 = 547 200/52 = 21 888

Nous savons que 600 ans = 13 824

350 ans = 350*576 = 201600 = 201600/52 = 8 064 = les deux semaines qui valent les 70 semaines de Daniel.

21 888 – 13 824 = 8 064.

Noé, entre dans son Arche quand les jours de l’homme auront permis à l’Esprit de Dieu d’intégrer Jérusalem céleste. Le déluge commence. Noé s’approche de Jérusalem. 7 jours après, les eaux du déluge sont sur la terre : 7*576 = 4 032 Le déluge est terminé. Nous parlons de semaine d’année. Une semaine d’année vaut 7 ans ou le 7ème jour ou 7*576.

Genèse : « 7:6 Noé avait six cents ans, lorsque le déluge d'eaux fut sur la terre.

7:7 Et Noé entra dans l'arche avec ses fils, sa femme et les femmes de ses fils, pour échapper aux eaux du déluge……….

7:10 Sept jours après, les eaux du déluge furent sur la terre. »

L’unité employée pour 600 ans est le jour-année = 576.

600*576 = 345 600 = 345600/52 = 13 824, qui est la valeur numérique attribuée à Jérusalem céleste.

Noé, entre dans son Arche quand les jours de l’homme auront permis à l’Esprit de Dieu de pouvoir intégrer Jérusalem céleste. Le déluge commence.

7 jours après, les eaux du déluge sont sur la terre : 7*576 = 4 032

Nous parlons de semaine d’année. Une semaine d’année vaut 7 ans ou le 7ème jour ou 7*576.

« 7:23 Tous les êtres qui étaient sur la face de la terre furent exterminés, depuis l'homme jusqu'au bétail, aux reptiles et aux oiseaux du ciel: ils furent exterminés de la terre. Il ne resta que Noé, et ce qui était avec lui dans l'arche.

7:24 Les eaux furent grosses sur la terre pendant cent cinquante jours.

8:2 Les sources de l'abîme et les écluses des cieux furent fermées, et la pluie ne tomba plus du ciel.

8:3 Les eaux se retirèrent de dessus la terre, s'en allant et s'éloignant, et les eaux diminuèrent au bout de cent cinquante jours…… »

150 jours qui correspondent à la création valent les 6 jours de Genèse, soit :

150 = 15*10/5 = 15*2 = 30 = 3*10 = 3*10/5 = 3*2 = 6

150*8 = 1200 = 12*10*10

1200/5*5= 48

150*72 = 108*10*10

10800/5*5 = 432

150*576 = 864*10*10

86400/5*5 = 3456

Genèse : « 9:28 Noé vécut, après le déluge, trois cent cinquante ans.

9:29 Tous les jours de Noé furent de neuf cent cinquante ans; puis il mourut ».

950 – 350 = 600 ans, l’âge de Noé quand il est entré dans l’Arche.

950*576 = 547 200 = 547 200/52 = 21 888

Nous savons que 600 ans = 13 824

350 ans = 350*576 = 201600 = 201600/52 = 8 064 = les deux semaines qui valent les 70 semaines de Daniel. En effet : 70 = 7*10 = 7*10/5 = 7*2 = 14 jours ou 14*576 = 8 064.

21 88813 824 = 8 064.

Genèse ( 6, 13-16 )

« Alors Dieu dit à Noé : La fin de toute chair est arrêtée par de vers moi ; car ils ont rempli la terre de violence ; voici, je vais les détruire avec la terre. Fais –toi une arche de bois de Gopher ; tu disposeras cette arche en cellules, et tu l’enduiras de poix en dedans et en dehors. Voici comment tu la feras : l’arche aura trois cents (300) coudées de longueur, cinquante (50) coudées de largeur et trente (30) coudées de hauteurs. Tu feras à l’arche une fenêtre, que tu réduiras à une ( 1 ) coudée en haut ; tu établiras une porte sur le côté de l’arche ; et tu construiras un étage inférieur, un second et un troisième. Et moi, je vais faire venir le déluge d’eau sur la terre, pour détruire ………. »

Volume de l’arche :  144  

Vérifions avec les mesures bibliques :

300*50*30 = 450 000 et 450 000 / 5*5*5*5*5 = 450 000 / 3125 = 144 

 Ou 12*2*6 = 144

Valeur numérique de l’Arche de Noé = 144

Les termes, linéaire, surface et volume illustrent la compréhension.

Apocalypse : « 21:17 Il mesura la muraille, et trouva cent quarante-quatre coudées, mesure d'homme, qui était celle de l'ange. »  Direction de propagation de l’onde comparée à une grande et haute muraille ( verticalité) dont la hauteur ( 144 coudées)  donne la vitesse angulaire et la fréquence ( 12Hz).

 Il s’agit d’une mesure d’homme, de physique qui ne peut pas s’appliquer à l’homme matière mais seulement à l’Esprit du voyageur qu’il héberge, avec lequel il fusionne.

144 coudées = 144*0,5236 = 75,3984= 24*3,1416 = 24* ח 

Ω = 2π.f     = 6,2832*12 = 75,3984

1 coudée = 3,1416 /6 = 0,5236 mais π = 6 coudées.  1 coudée = π/6

Pour la mesure d’ange ou celle du Livre de la Parole,  π est donc égal à 6 sans tenir compte de l’unité ce qui donne dans le calcul :        1 coudée = 6/6 = 1, raison pour laquelle dans les calculs nous ne prenons pas en compte l’unité coudée puisqu’elle est égale à 1 dans la dimension biblique.

144 coudées = 144*0,5236 =    75,3984,   mesure d’homme

144* 6/6        = 144*1          = 144 = 24*6 , mesure d’ange.

Ω = 2π.f     = 6,2832*12 = 75,3984

Remplaçons π de la formule par 6, 2π= 2*6 = 12,

le résultat est :

12*12 = 144, mesure d’ange est également la valeur numérique attribuée à l’Arche de Noé.

Apocalypse :

1:8 Je suis l'alpha et l'oméga, dit le Seigneur Dieu, celui qui est, qui était, et qui vient, le Tout-Puissant. »

« 21:6 Et il me dit: C'est fait! Je suis l'alpha et l'oméga, le commencement et la fin. A celui qui a soif je donnerai de la source de l'eau de la vie, gratuitement. »

« Je suis l’alpha et l’oméga »

L’Arche de Noé est donc cette fréquence de rafraîchissement (144) qui permet un bon transfert (12). Noé meurt à la fin de la deuxième semaine. Dieu a réintégré tous ses enfants. C’est terminé, il est mis fin au processus. Qu’adviendra-t-il après ? Seul Dieu sait.

Ecclésiaste     (3- 19,22)

« Le sort des Hommes et le sort de la bête sont identiques : comme meurt l’un ainsi meurt l’autre …La supériorité de l’Homme sur la bête est nulle car tout est vanité.  Tout s’en va vers un même lieu : tout vient de la poussière, tout s’en retourne à la poussière. »         

Est-ce du plagia ?Je dirai une transmission.

Cohérence

Nombres

« 3:5 L'Eternel parla à Moïse, et dit :

:3:6 Fais approcher la tribu de Lévi, et tu la placeras devant le sacrificateur Aaron, pour qu'elle soit à son service.

3:7 Ils auront le soin de ce qui est remis à sa garde et à la garde de toute l'assemblée, devant la tente d'assignation: ils feront le service du tabernacle.

3:8 Ils auront le soin de tous les ustensiles de la tente d'assignation, et de ce qui est remis à la garde des enfants d'Israël: ils feront le service du tabernacle.

3:9 Tu donneras les Lévites à Aaron et à ses fils; ils lui seront entièrement donnés, de la part des enfants d'Israël.

3:10 Tu établiras Aaron et ses fils pour qu'ils observent les fonctions de leur sacerdoce; et l'étranger qui approchera sera puni de mort.

3:11 L'Eternel parla à Moïse, et dit:

3:12 Voici, j'ai pris les Lévites du milieu des enfants d'Israël, à la place de tous les premiers-nés, des premiers-nés des enfants d'Israël; et les Lévites m'appartiendront.

3:16 Moïse en fit le dénombrement sur l'ordre de l'Eternel, en se conformant à l'ordre qui lui fut donné.

3:17 Ce sont ici les fils de Lévi, d'après leurs noms: Guerschon, Kehath et Merari »

3:39 Tous les Lévites dont Moïse et Aaron firent le dénombrement sur l'ordre de l'Eternel, selon leurs familles, tous les mâles depuis l'âge d'un mois et au-dessus, furent vingt-deux mille. »

22 000 correspond à 22*1000 = 22*8 = 176

1000 est l’expression binaire de 8.

La valeur numérique attribuée aux Lévites est : 176

Ezéchiel ( 45,1-8)

«1- Lorsque vous partagerez le pays en héritage par le sort, vous prélèverez comme une sainte offrande pour l’Eternel une portion du pays, longue de vingt-cinq mille cannes et large de dix mille ; elle sera sainte dans toute son étendue.

2- De cette portionvous prendrez pour le sanctuaire cinq cent cannes sur cinq cent en carré, et cinquante coudées pour un espace libre tout autour. »

Capture38376

Le mur d’enceinte qui sépare le saint du profane mesure :

(1 canne = 6 grandes coudées)

En largeur : 500 cannes * 6 coudées,  soit 500*6 = 3 000

En longueur : 500 * 6 = 3 000

La surface est de : 3000*3000 = 9 000 000  Ezéchiel

Convertissons : 9* 10/5*10/5*10/5 * 10/5*10/5*10/5 = 9*2*2*2 * 2*2*2 = 9*8*8 = 9*64 = 576

Apocalypse de Jean – chapitre 21 – La nouvelle Jérusalem

«………. Elle avait une haute et grande muraille. Elle avait 12 portes, et sur les portes 12 anges, et des noms écrits, ceux des 12 tribus des fils d’Israël : à l’orient 3 portes, au nord 3 portes, au midi 3 portes, et à l’occident 3 portes. La muraille de la ville avait 12 fondements, et sur eux le 12 noms des 12 apôtres de l’agneau ……Celui qui me parlait avait pour mesure un roseau d’or, afin de mesurer la ville, ses portes,  et la muraille. La ville avait la forme d’un carré, et sa longueur était égale à sa largeur. Il mesura la ville avec le roseau et trouva 12 000 stades ; la longueur , la largeur et la hauteur en étaient égales. Il mesura la muraille, et trouva 144 coudées, mesure d’homme, qui était celle de l’ange. »

La surface de Jérusalem céleste (Apocalypse) est :

12 000 /4 = 3000 par côté

La surface est de : 3000*3000 = 9 000 000 Apocalypse = 9*1000*1000 = 9*8*8 = 9*64 = 576

Capture38377

Exode (25)

  « Ordres pour la construction du Tabernacle. Description de l’arche, de la table et du chandelier.

Ils feront une arche de bois d’acacia, sa longueur sera de deux coudées et demi (2,5), sa largeur d’une coudée et demi (1,5) et sa hauteur d’une coudée et demi (1,5 ) …….. »

conversion des mesures :

Les valeurs des dimensions ont été réduites par le 8.

2,5*1,5*1,5 = 5,625

en multiple de 8

(2,5*8) (1,5*8) (1,5*8) = 20*12*12 = 2880

5,625*8*8*8 = 2880 que nous réduisons par les 5 = 288*10/5 = 288*2 = 576

Capture38378

Les Lévites, valeur numérique 176, font le service du Tabernacle, la tente qui abrite l’Arche d’Alliance, valeur numérique 576. Les Lévites appartiennent à l’Eternel. Ils font partie de son Alliance. Ils sont compris dans la valeur numérique 576. La différence 576 – 176 = 400.

A qui, à quoi peut bien se rapporter la valeur 400 ?

Livre des Rois (1er) chapitre 6 – construction du Temple

« Ce fût la 480ème   année après la sortie des enfants d’Israël du pays d’Egypte que Salomon bâtit la maison de l’Eternel, la 4ème de son règne au mois de Ziv, qui est le second mois. La maison que le roi Salomon bâtit à l’Eternel avait 60 coudées de longueur , 20 de largeur et 30 de hauteur……….Il bâtit entre le mur de la maison des étages circulaires qui entouraient les murs de la maison , le Temple et le Sanctuaire et il fit des chambres latérales tout autour. L’étage inférieur était large de 5 coudées, celui du milieu de 6 coudées et le troisième de 7 coudées…..Salomon établit le sanctuaire intérieurement au milieu de la maison pour y placer l’arche de l’alliance de l’Eternel. Le sanctuaire avait 20 coudées de longueur,20 coudées de largeur, et 20 coudées de hauteur…… »

Capture38379

Surface du sanctuaire :   20*20 = 400

Nous avons bien la confirmation par les nombres que l’Arche d’Alliance au service de laquelle sont les Lévites se trouve bien dans le Saint des Saints du Temple de Salomon.

400 + 176 = 576.

Apocalypse

« 21:1 Puis je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre; car le premier ciel et la première terre avaient disparu, et la mer n'était plus.

21:2 Et je vis descendre du ciel, d'auprès de Dieu, la ville sainte, la nouvelle Jérusalem, préparée comme une épouse qui s'est parée pour son époux.

21:3 Et j'entendis du trône une forte voix qui disait: Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes! Il habitera avec eux, et ils seront son peuple, et Dieu lui-même sera avec eux. »

Nous avons également la confirmation par les nombres (carré de Jérusalem Céleste = 576) que le Tabernacle mentionné dans Apocalypse contient bien l’Arche d’Alliance, identique à celle dont il est question dans Ezéchiel ou Exode.

Il n’existe donc qu’une seule Alliance entre l’Eternel et les hommes. Je dirai entre l’Eternel et ses enfants qui seront ses derniers prêtres.

Genèse 6 :3-7 : 6:3

« Alors l'Eternel dit: Mon esprit ne restera pas à toujours dans l'homme, car l'homme n'est que chair, et ses jours seront de cent vingt ans »  

1 an = valeur numérique 360

= 120*360 = 43200 jours, (1 jour = 1000) alors 43200*1000 = 43 200 000 = 432*10*10*10*10*10 soit après conversion 432*10/5*10/5*10/5*10/5*10/5 = 43 200 000 /55 = 43 200 000/3 125 ou 432*2*2*2*2*2 = 432*32 =      13 824

Les jours de l’homme seront ceux qui permettront à l’Esprit de Dieu d’intégrer Jérusalem céleste, valeur numérique   13 824, pour permettre le voyage de Ses Enfants en retour.

Nous comprenons maintenant que l’Arche d’Alliance est le moyen physique mis par l’Eternel à la disposition de ses enfants pour le rejoindre.

Genèse :

« 1:3 Dieu dit: Que la lumière soit! Et la lumière fut.

1:4 Dieu vit que la lumière était bonne; et Dieu sépara la lumière d'avec les ténèbres. »

La lumière fait référence aux photons. (transferts d’informations)

« 1:31 Dieu vit tout ce qu'il avait fait et voici, cela était très bon. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut le sixième jour.

2:1 Ainsi furent achevés les cieux et la terre, et toute leur armée. »

6 jours font référence à 48 décibels. (qualité du signal d’1 octet)

Que nous dit-on symboliquement ?

Ce processus se caractérise par une onde radio descriptive d’un système, de sa structure permettant sa reconstruction accompagnée parallèlement d’un transfert de photons porteurs d’informations quantiques relatives au système et ainsi forment un couple.

De quel phénomène parle – t- on ?

Le plus important est qu’il existe une dimension supérieure origine. Nous pouvons la rejoindre, seulement et seulement si nous croyons en Dieu et en son Envoyé Suprême : Christ, venu nous apporter la bonne nouvelle, nous sauver et nous donner son enseignement. Nous devons construire un esprit conforme.

La structure de l’Arche d’Alliance nous indique que toute construction spirituelle dépend de la Lumière (énergie) à savoir, symboliquement 1,5*8 = 12 et de la qualité du signal correspondant. Nous sommes dans un processus de transfert.

Dieu a créé dans Genèse en utilisant

6*8= 48 décibels ( mesure sans dimension ) = la qualité du signal d’1 octet (8 fois 1 bit)

48 couplé à son équivalent octet photons 1,5 (e.V valeur plancher) * 8 = 12 également « alpha et oméga » donne :

48*12 = 576 Arche d’Alliance symbolique processus d’un transfert quantique

La multiplication est souvent utilisée pour associer deux valeurs entre elles.

De la transcendance

Consubstantialité »S.I

Nous parlons d’une même substance, « d’une essence qui est à la fois existence d’un être non être »S.I. L’émanation est de même substance.

« Transmigration  (possibilité rejet) » S.I

Déplacement d’un Être en conscience. Possibilité blocage si émission trop rapide.

« Zone tampon d’évolution du peuple transparent. Certains nous nomment de cette façon. » S.I

Il s’agit d’une interface entre une dimension protégée et d’une autre à usage non contrôlé, d’une zone mémoire de stockage temporaire située entre l’émetteur et le récepteur dans l’attente d’un transfert que ce soit en direction du récepteur ou en retour en direction de l’émetteur. Cette zone concerne les départs, les arrivées et les attentes, les entrées ou les sorties. De cette zone, les Êtres en conscience se voient présenter une unité biologique qu’ils peuvent scanner avant de l’investir et de tomber « dans un profond sommeil » dans les formes de l’ego. Le miroir s’est troublé.

" Zone réalité ou décor » S.I

Nous parlons de notre monde, du système solaire, du corps humain, d’un cerveau. Les Êtres sont dans une totale inconscience. Ce décor ou réalité est-il un simulacre ? Repose –t-il sur du vert ? Dans ce cas :

Marc

« 11:22 Jésus prit la parole, et leur dit: Ayez foi en Dieu.

11:23 Je vous le dis en vérité, si quelqu'un dit à cette montagne: Ote-toi de là et jette-toi dans la mer, et s'il ne doute point en son cœur, mais croit que ce qu'il dit arrive, il le verra s'accomplir »

« Possibilité rejet quand élément récepteur défectueux empêche synchronisation (symptôme de dématérialisation où le décor s’efface pour laisser apparaître le support) » S.I

La simultanéité disparait. L’Etre conscient est présent, perçoit le changement mais n’établit aucune corrélation entre ce qu’il est vraiment, ce qu’il a oublié et le processus engagé.

« Le récepteur peut être trop ou pas assez sensible. Cependant il est préférable qu’il soit trop sensible, gage malgré tout d’un transfert presque assuré. » S.I

On nous parle d’un transfert. Qui est l’émetteur ? Qui est le récepteur ? Un cerveau ?

« Prise de possession du récepteur si implants globaux réalisés auparavant par nos Supérieurs ont tenu, prise de conscience, le vecteur est prêt pour le voyage des trois strates. » S.I

Des implants amplificateurs sont installés avant le transfert sur un récepteur, facilitant ainsi le processus de réception.

L’Etre en conscience est alors éveillé selon la volonté de Celui qui est.

Nous notons l’intervention de Supérieurs, ce qui confirme l’intentionnalité et l’existence d’une dimension organisée qui a une totale main mise sur celle que nous croyons être la nôtre.

Nous comprenons que le voyage de l’Etre conscient dans cette réalité ou décor est nécessaire pour son élévation. Il doit apprendre. Il est éveillé après connexion. L’obtention de la conscience provient d’une reconnaissance objective, d’une observation dans ce monde par Celui qui est, suivie d’une élévation en retour. La conscience dépend de la connaissance acquise par la Parole donnée qui donne l’intelligence origine de l’entendement pour être en esprit et vérité.

L’intelligence et la parole (informations immatérielles) donnent l’image selon la volonté de Celui qui est. L’entendement, la prise de conscience surviennent. L’image, identité véritable, de l’Etre fixé dans un état pur décohérent,  informations portées par un vecteur, peut entamer son voyage de retour dans le respect logique de périodes. Le macrocosme n’y est pour rien. Il n’est qu’un support à la réalisation de l’Etre éternel qui se trouve dans le microcosme.

« Obligation pour le voyage des autres égarés de maintenir en état la conscience spirituelle en la faisant évoluer parallèlement à leurs connaissances. » S.I

Tous les Êtres n’atteignent pas le même niveau de connaissances, ce qui implique conscience donnée différente. Nous pouvons l’exprimer sous la forme de connaissance- conscience.

« Respecter la logique des fréquences. » S.I

Les portes doivent être logiquement compatibles. C’est vrai si l’émetteur et le récepteur sont actifs.

« En vérité et sans conteste, Tout ce qui est en bas est comme ce qui est en haut,
Et ce qui est en haut est comme ce qui est en bas, Pour accomplir les miracles d'une seule et même chose » Table émeraude

« Quand le rôdeur te laisse en paix, tu n’es pas prêt. Le récepteur a trop d’interférences de rétention. » S.I

Tout est en déphasage, tout s’annule, tout se détruit, tout s’oppose, tout est nul. L’adversaire ne te tourmente pas. Tu n’es plus sur le chemin. Tu es sur le chemin il te tourmente.

« La venue d’un Supérieur est impérative » S.I

Chaque voyageur est sous la surveillance d’un Supérieur qui le dirige, l’aide ou le corrige s’il se détourne trop du chemin. Un Guide Secret sera toujours auprès du voyageur.

Si ce monde est empli de « méchants » du fait même du monde, changer de monde ne serait-il pas une nécessité absolue ? Pourquoi ? L’harmonie ne serait plus. L’élévation serait rendue impossible. Que deviendrait ce monde abandonné ? Disparaitrait-il de lui-même ? Aurait-il encore de l’intelligence ?

« L’humanité est adultère. Elle a oublié Celui qui Est, le trompe avec elle-même, met en danger la construction du Temple.

Tant pis pour elle, à cause d’elle, les rapports changeront. Elle se condamne à mort. Une autre construction naitra. Elle est en train de naitre.

Tous les moqueurs, tous les contempteurs seront punis.

Ses derniers amis seront sauvés. » S.I

« Ce que nous observons n’est que l’apparence, l’expression, l’aspect ou les aspects d’autre chose, d’une essence qui est à la fois existence d’un être non être. » S.I

« Seule l’observation de ce monde est à même de le rendre tangible et objectif. C’est divin. »S.I

Nous parlons « d’une zone d’un récepteur suffisamment sensible qui permettra un transfert synchronisé. Avec qui ? Pour qui ? Et bien avec un émetteur mais dans le respect de la logique des fréquences. Quand la conscience du voyageur implantée est éveillée, il est marqué au front du sceau du lion de Juda. Le voyage en retour du vecteur s’effectue alors sous le contrôle permanent de notre Supérieur. Victimes d’interférences de rétention nous devenons des voyageurs égarés avec l’obligation de maintenir en état notre conscience spirituelle qui devra obligatoirement évoluer parallèlement à nos connaissances » S.I.

Jean « 16:25 Je vous ai dit ces choses en paraboles. L'heure vient où je ne vous parlerai plus en paraboles, mais où je vous parlerai ouvertement du Père.

16:26 En ce jour, vous demanderez en mon nom, et je ne vous dis pas que je prierai le Père pour vous;

16:27 car le Père lui-même vous aime, parce que vous m'avez aimé, et que vous avez cru que je suis sorti de Dieu.

16:28 Je suis sorti du Père, et je suis venu dans le monde; maintenant je quitte le monde, et je vais au Père. »

Ou encore

Capture38380

Cette figure est entourée d’un petit poème en latin « Visita Interiora Terrae Rectificando Invenies Occultum Lapidem » (« visite l'intérieur de la terre et en rectifiant tu trouveras la pierre cachée »), dont les sept initiales forment le mot VITRIOL (ancien nom de l’acide sulfurique).

En haut le soleil et la lune se déversent dans une coupe au-dessus du symbole du mercure.

Autour de la coupe mercurielle, les quatre autres planètes, association classique entre les sept planètes et les sept métaux : Soleil/Or, Lune/Argent, Mercure/mercure, Jupiter/étain, Mars/fer, Vénus/cuivre, Saturne/plomb.

Au centre, figurent un anneau et un globe impérial, en bas les sphères du ciel et de la terre (macrocosme et microcosme). Trois écussons représentent les trois principes (tria prima) de la théorie alchimique de Paracelse par les associations Aigle/Mercure/Esprit, Lion/Soufre/Âme et Étoile/Sel/Corps.

Deux mains prophétiques encadrent l’image et « attestent par serment le vrai fondement et la vraie doctrine ».

En vérité et sans conteste
Tout ce qui est en bas est comme ce qui est en haut
Et ce qui est en haut est comme ce qui est en bas
Pour accomplir les miracles d'une seule et même chose

De même que toute chose procède de l'un par l'opération
unique, toutes choses naissent par l'adaptation à l'unique

Le Soleil-Feu est son Père La Lune-Eau est sa Mère
L'Air le porte en lui. La Terre le nourrit
Il est le Père de tous les miracles du monde
Sa puissance est infinie si elle est transformée en Terre

Sépare - la du Feu Sépare le complexe du primaire
Sépare avec grande attention et prudence
Tu obtiendras le Tout Tu recevras la gloire
Et la consécration du monde

Chargé des forces inférieures il part de la terre vers le ciel
recevoir les forces supérieures et en revient chargé vers la
terre fortifier les forces inférieures qui le changeront en retour

A l'imiter, toute lumière sera en toi il est la force des forces
et la pénétration des choses immatérielles comme des choses matérielles
Ainsi de lui fut fait le microcosme à l'image du macrocosme
En eux toutes choses seront et se feront

Je suis Hermès Trismégiste
Car j'ai en moi les Trois sagesses du Monde
Ce que je dis est Juste et Parfait
Car je parle du Cercle Solaire maître de l'Oeuvre

Le grand œuvre est, en alchimie, la réalisation de la pierre philosophale, de la pierre philosophale en poudre, dite « poudre de projection », ou de l'élixir philosophale, teinture active aux mêmes propriétés que la pierre.

Cette pierre est susceptible de transmuter les métaux, de guérison infaillible et d'apporter l'immortalité. La théorie de l'existence d'une telle pierre se trouve dans la tradition alchimique qui veut que les métaux divers soient, dans le sein de la Terre, en lente maturation pour aller vers l'état métallique idéal, l'or. Le grand œuvre est ainsi l'accélération de cette maturation, par le recours à l'agent actif de cette évolution. Isoler ce principe d'évolution (ou de transmutation) conduit à posséder sous forme stable (pierre) le principe capable d'apporter vie, perfection et réalisation dans les corps impurs. Tous les corps, selon cette tradition, sont composés d'un soufre alchimique et d'un mercure alchimique, en diverses proportions

Le commentaire le plus connu est celui de l'Hortulain, première moitié du XIVe siècle : « Moi donc Hortulain, c'est-à-dire jardinier, [...] j'ai voulu mettre en écrit la déclaration et explication certaine des paroles d'Hermès, père des philosophes, quoiqu'elles soient obscures ; et déclarer sincèrement toute la pratique de la véritable œuvre. Et certes il ne sert de rien aux philosophes de vouloir cacher la science dans leurs écrits, lorsque la doctrine du Saint Esprit opère ».

Pour Hortulain, le grand œuvre est une imitation de la création divine du monde à partir du chaos : « “Et comme toutes choses ont été et sont venues d'un par la méditation d'un” : Il [Hermès Trismégiste] donne ici un exemple disant : comme toutes choses ont été et sont sorties d'un, c'est à savoir, d'un globe confus “par la méditation”, c'est-à-dire, par la pensée et création d'un, c'est-à-dire, de Dieu tout-puissant. » Le soleil et la lune représentent l'or et l'argent alchimiques.

C'est un point assuré plein d'admiration,
Que le haut & le bas n'est qu'une même chose :
Pour faire d'une seule en tout le monde enclose,
Des effets merveilleux par adaptation.

D'un seul en a tout fait la méditation,
Et pour parents, matrice, & nourrice, on lui pose,
Phœbus, Diane, l'air, & la terre, où repose,
Cette chose en qui gît toute perfection.
Si on la mue en terre elle a sa force entière :
Séparant par grand art, mais facile manière,
Le subtil de l'épais, & la terre du feu.

De la terre elle monte au ciel, & puis en terre,
Du Ciel elle descend, recevant peu à peu,
Les vertus de tous deux qu'en son ventre elle enserre.

 Que recherchons-nous plus simplement ? Nous recherchons la sanctification. C'est-à-dire nous devons séparer le pur de l’impur. Seul, je n’y parviendrai pas.

Table d’émeraude (Hermès Trismégiste – Aux Sources de la Tradition- Les Belles Lettres) Traduction française de la « vulgate » latine qu’Hortulain avait commentée au XIVème siècle.

 Interprétation

« Il est vrai, sans mensonge, certain, & très véritable:

Apocalypse

« 21:5 Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles. Et il dit: Ecris; car ces paroles sont certaines et véritables. »

« 22:6 Et il( un des sept anges qui tenaient les sept coupes) me dit: Ces paroles sont certaines et véritables; et le Seigneur, le Dieu des esprits des prophètes, a envoyé son ange pour montrer à ses serviteurs les choses qui doivent arriver bientôt »

Nous sommes face à une affirmation inspirée.

 Ce qui est en bas, est comme ce qui est en haut; et ce qui est en haut est comme ce qui est en bas, pour faire les miracles d'une seule chose.

Il s’agit d’une unité consubstantielle évoluant dans deux dimensions.

Et comme toutes les choses ont été, & sont venues d’un, par la méditation d’un : ainsi toutes les choses ont été nées de cette chose unique,   par adaptation.

Evangile de Thomas   méditation

Jésus dit :« Si la chair est venue à l’existence à cause de l’esprit,

c’est une merveille, mais si l’esprit est venu à l’existence à cause du corps,

c’est une merveille de merveille.

Mais moi je m’émerveille de ceci :

Comment cet Etre qui Est peut-il habiter ce néant » ?

 Evangile de Jean : adaptation

«Les Enfants de Dieu ne sont engendrés ni du sang, ni de la chair,

 Ni encore moins de la volonté des Hommes.

 Les Enfants de Dieu sont issus de Dieu »

Jacques « Il nous a engendrés selon sa volonté, par la parole de vérité, afin que nous soyons en quelque sorte les prémices de ses créatures. »

Le soleil en est le père, la lune est sa mère, le vent l’a porté dans son ventre ; la Terre est sa nourrice.

Apocalypse : « 12:1 Un grand signe parut dans le ciel: une femme   enveloppée du soleil, la lune sous ses pieds, et une couronne de douze étoiles sur sa tête.

12:2 Elle était enceinte, et elle criait, étant en travail et dans les douleurs de l'enfantement »

Genèse :« 1:26 Puis Dieu dit: Faisons l'homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu'il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre.1:27 Dieu créa l'homme à son image, il le créa à l'image de Dieu, il créa l'homme et la femme. (consubstantialité différentiée) »  

« 1:29 Et Dieu dit: Voici, je vous donne toute herbe portant de la semence et qui est à la surface de toute la terre, et tout arbre ayant en lui du fruit d'arbre et portant de la semence: ce sera votre nourriture.

1:30 Et à tout animal de la terre, à tout oiseau du ciel, et à tout ce qui se meut sur la terre, ayant en soi un souffle de vie, je donne toute herbe verte pour nourriture. Et cela fut ainsi »

Le père de tout le telesme de tout le monde est ici. Sa force ou puissance est entière,

« 1:1 Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre.1:2 La terre était informe et vide: il y avait des ténèbres à la surface de l'abîme, et l'esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux »  

« 1:3 Dieu dit: Que la lumière soit! Et la lumière fut »

1jour = 1000 pour Dieu ou 1 = 10*10*10, ou 10/5*10/5*10/5 = 2*2*2 = 8

1 vaut 8 ou 1 jour vaut 8 = Lumière divine

1ère création   : 1 jour vaut    8    La lumière se répand sur la terre.

6 jours : 6*8 = 48  

 « 2:10 Un fleuve sortait d'Eden pour arroser le jardin, et de là il se divisait en quatre bras »

Quatre est un nombre diviseur. Appliquons le et calculons : 48/4 = 12.

12 est la lumière. « Je suis l’alpha et l’oméga »

Je suis « l’onde lumineuse alpha ».

si elle est convertie en terre.

2:2 Dieu acheva au septième jour son œuvre, qu'il avait faite: et il se reposa au septième jour de toute son œuvre, qu'il avait faite.2:3 Dieu bénit le septième jour, et il le sanctifia, parce qu'en ce jour il se reposa de toute son œuvre qu'il avait créée en la faisant.

7*576 = 4032 dernière semaine de Daniel.

Tu sépareras la terre du feu, le subtil de l’épais doucement, avec grande industrie.

Evangile de Jean

« 12:32 Et moi, quand j'aurai été élevé de la terre, j'attirerai tous les hommes à moi. »

1 – Corinthiens : « 15:50 Ce que je dis, frères, c'est que la chair et le sang ne peuvent hériter le royaume de Dieu, et que la corruption n'hérite pas l'incorruptibilité.15:51 Voici, je vous dis un mystère: nous ne mourrons pas tous, mais tous nous serons changés,15:52 en un instant, en un clin d'œil, à la dernière trompette. La trompette sonnera, et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous, nous serons changés. »

Il monte de la terre au ciel, et derechef il descend en terre, & il reçoit la force des choses supérieures et inférieures. Tu auras par ce moyen   la gloire de tout le monde ; et pour cela toute obscurité s’enfuira de toi.

Jean :« 16:7 Cependant je vous dis la vérité: il vous est avantageux que je m'en aille, car si je ne m'en vais pas, le consolateur ne viendra pas vers vous; mais, si je m'en vais, je vous l'enverrai. »

C'est la force forte de toute force : car elle vaincra toute chose subtile, et pénétrera toute chose solide.

Jean : « 5:42 Mais je sais que vous n'avez point en vous l'amour de Dieu. »

Jean : « 5:44 Comment pouvez-vous croire, vous qui tirez votre gloire les uns des autres, et qui ne cherchez point la gloire qui vient de Dieu seul? »

Jean : « 15:10 Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, de même que j'ai gardé les commandements de mon Père, et que je demeure dans son amour. »

Ainsi le monde a été créé.

Jean :« 1:1 Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu.

1:2 Elle était au commencement avec Dieu.

1:3 Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n'a été fait sans elle.

1:4 En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes.

1:5 La lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne l'ont point reçue. »

De ceci seront & sortiront d'admirables adaptations, desquelles le moyen en est ici.

Apocalypse : « 7:4 Et j'entendis le nombre de ceux qui avaient été marqués du sceau, cent quarante-quatre mille, de toutes les tribus des fils d'Israël: »

C’est pourquoi j'ai été appelé Hermès Trismégiste, ayant les trois parties de la philosophie de tout le monde. Ce que j’ai dit de l'opération du Soleil est accomplie, et parachevée. »

Luc :24:6 Il n'est point ici, mais il est ressuscité. Souvenez-vous de quelle manière il vous a parlé, lorsqu'il était encore en Galilée,

24:7 et qu'il disait: Il faut que le Fils de l'homme soit livré entre les mains des pécheurs, qu'il soit crucifié, et qu'il ressuscite le troisième jour.

24:8 Et elles se ressouvinrent des paroles de Jésus.

Apocalypse : « 7:9 Après cela, je regardai, et voici, il y avait une grande foule, que personne ne pouvait compter, de toute nation, de toute tribu, de tout peuple, et de toute langue. Ils se tenaient devant le trône et devant l'agneau, revêtus de robes blanches, et des palmes dans leurs mains. »

« 22:2 Au milieu de la place de la ville et sur les deux bords du fleuve, il y avait un arbre de vie, produisant douze fois des fruits, rendant son fruit chaque mois, et dont les feuilles servaient à la guérison des nations. »

Genèse

« 2 :18 L'Eternel Dieu dit : Il n'est pas bon que l'homme soit seul ; je lui ferai une aide semblable à lui.

2 :19 L'Eternel Dieu forma de la terre tous les animaux des champs et tous les oiseaux du ciel, et il les fit venir vers l'homme, pour voir comment il les appellerait, et afin que tout être vivant portât le nom que lui donnerait l'homme.

2 :20 Et l'homme donna des noms à tout le bétail, aux oiseaux du ciel et à tous les animaux des champs ; mais, pour l'homme, il ne trouva point d'aide semblable à lui.

2 :21 Alors l'Eternel Dieu fit tomber un profond sommeil sur l'homme, qui s’endormit ; il prit une de ses côtes, et referma la chair à sa place.

2 :22 L'Eternel Dieu forma une femme de la côte qu'il avait prise de l'homme, et il l'amena vers l'homme.

2 :23 Et l'homme dit : Voici cette fois celle qui est os de mes os et chair de ma chair ! on l'appellera femme, parce qu'elle a été prise de l'homme.

2 :24 C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère, et s'attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair. »

Le sexe de l’enfant dépend du père.

L’organisme est composé de cellules, éléments de base de tout être vivant.

Nos cellules sont différentes selon le rôle qu’elles jouent. Dans chacune d’elles se trouve un noyau fait d’une substance appelée chromatine. Lorsqu’une cellule se divise pour se multiplier, la chromatine se fragmente en chromosomes. L’aspect et le nombre de chromosomes varient selon les espèces animales.

L’homme possède 46 chromosomes par cellules. Ils sont groupés en 23 paires et dans chacune d’elle, 1 chromosome vient du père et l’autre vient de la mère.

22 paires sont identiques chez la femme et l’homme, mais la 23ème paire est différente car c’est la paire des chromosomes sexuels.

Chez la femme, cette paire est composée de 2 chromosomes semblables, les chromosomes X.

Chez l’homme, les chromosomes sont différents, l’un est appelé X et l’autre Y.

Pour ce qui concerne le sexe féminin, les cellules sont composées de 22 paires de chromosomes plus 1 paire XX.

Pour ce qui concerne le sexe masculin, les cellules sont composées de 22 paires de chromosomes plus une paire XY.

L’ovule et le spermatozoïde contiennent chacun 23 pairs de chromosomes. Ainsi, une cellule comportant 46 chromosomes sera créée lors de la fusion de l’ovule et du spermatozoïde.

Le chromosome commun à la 23ème paire de chromosomes est le chromosome X.

Lorsque « L’Eternel Dieu forma une femme de la côte qu'il avait prise de l'homme, et il l'amena vers l'homme », Il prit symboliquement le chromosome X de la cellule sexuelle mâle pour le fusionner avec le chromosome X de la cellule sexuelle femelle « on l'appellera femme, parce qu'elle a été prise de l'homme. »

Le sexe de l’enfant dépend du père.

Toujours

Marc : L’inintelligence des disciples

« 8:14 Les disciples avaient oublié de prendre des pains; ils n'en avaient qu'un seul avec eux dans la barque.8:15 Jésus leur fit cette recommandation: Gardez-vous avec soin du levain des pharisiens et du levain d'Hérode.8:16 Les disciples raisonnaient entre eux, et disaient: C'est par ce que nous n'avons pas de pains.8:17 Jésus, l'ayant connu, leur dit: Pourquoi raisonnez-vous sur ce que vous n'avez pas de pains? Etes-vous encore sans intelligence, et ne comprenez-vous pas?8:18 Avez-vous le cœur endurci? Ayant des yeux, ne voyez-vous pas? Ayant des oreilles, n'entendez-vous pas? Et n'avez-vous point de mémoire?

8:19 Quand j'ai rompu les cinq pains pour les cinq mille hommes, combien de paniers pleins de morceaux avez-vous emportés? Douze, lui répondirent-ils.

8:20 Et quand j'ai rompu les sept pains pour les quatre mille hommes, combien de corbeilles pleines de morceaux avez-vous emportées? Sept, répondirent-ils.

8:21 Et il leur dit: Ne comprenez-vous pas encore? »

5 pains             5000 hommes                12 paniers

5 = n est une puissance de 2 :

25 = 32

5000 = 5*10*10*10

Réduisons : 5*10/2*10/2*10/2 = 5*2*2*2 = 5*8 = 40

 40 = 4*10

Réduisons : 4*10/2 = 4*2 = 8

12 = 10 +2 = 2+2 = 4    (10 binaire décimal = 2)

32 pains               8 hommes        4 paniers

32/8 =   4 pains par homme

32/4 paniers = 8 pains par panier         2 hommes par panier

4 pains             1 homme            1/2 panier

7 pains           4000 hommes                   7 corbeilles

7 = n est une puissance de 2 :

27 = 128

4000 = 4*10*10*10

Réduisons : 4*10/2*10/2*10/2 = 4*2*2*2 = 4*8 = 32

7 est une puissance de 2 : 27 = 128

128 pains                 32 hommes                 128 corbeilles

128/ 32 = 4 pains par homme

128 corbeilles (128 : décimal codé binaire)

128 = 100 +20 + 8

Convertissons : seulement 1 niveau

100= 10*10 = 10/5*10 = 2*10 = 20

20 =   2*10 =   2*10/5 = 2*2 = 4

8 n’est pas convertible

20+4+8 = 32 corbeilles

128/ 4 pains = 32 corbeilles soit 1 corbeille par homme  

 4 pains         1 homme          1 corbeille

Christ donne la nourriture qui conduit à bonne fin dans l’amour de Dieu et du prochain. Il est la Voie. Il n’en existe aucune autre.   Faisons attention à ne pas la clore.

Nous l’espérons car notre foi en Lui, dans son Amour, est sans faille. Il est notre Seigneur, notre Maître.

Abaissons – nous, dans l’humilité devant Lui. Loin de Lui nous sommes pauvres. Obéissons à son Amour, chastement. Nous devons être plus forts que l’instinct qui nous pousse vers le plaisir. Repentons – nous !

Sans Dieu et le pain de Jésus, l’homme n’est qu’une unité biologique ou de la « paille à brûler » comme le dit Jésus.

Christ donne la même quantité de « pain du ciel » à chacun d’entre nous. 

Que peuvent être ces quatre pains ?

Matthieu :

« 4:3 Le tentateur, s'étant approché, lui dit: Si tu es Fils de Dieu, ordonne que ces pierres deviennent des pains. »

« 7:9 Lequel de vous donnera une pierre à son fils, s'il lui demande du pain? »

Exode 

« 16:4 L'Éternel dit à Moïse: Voici,je ferai pleuvoir pour vous du pain, du haut des cieux.Le peuple sortira, et en ramassera, jour par jour, la quantité nécessaire, afin que je le mette à l'épreuve, et que je voie s'il marchera, ou non, selon ma loi ».

Jean :

 « 6:32 Jésus leur dit: En vérité, en vérité, je vous le dis, Moïse ne vous a pas donné le paindu ciel, mais mon Père vous donne le vrai pain du ciel;

6:33 car le pain de Dieu, c'est celui qui descend du ciel et qui donne la vie au monde. »

« 6:49 Vos pères ont mangé la manne dans le désert, et ils sont morts.

6:50 C'est ici le pain qui descend du ciel, afin que celui qui en mange ne meure point.

6:51 Je suis le pain vivant qui est descendu du ciel. Si quelqu'un mange de ce pain, il vivra éternellement; et le pain que je donnerai, c'est ma chair, que je donnerai pour la vie du monde ».

Le pain descend du ciel, de la création du ciel, il participe à la «  vie du monde », du monde de l’Esprit.

Que peuvent-être ces 4 pains ?

4 est une puissance de 2 soit 24 = 16

Que peut-être 16 ?

Genèse

« 2:10 Un fleuve sortait d'Eden pour arroser le jardin, et de là il se divisait en quatre bras. »

Capture38381

Jésusnous donne l’entendement du 8ème jour.

Quelle puissance dans le choix du symbole!(référence à la fonction auditive du cerveau)

Toujours

Ouvrier 11ème heure

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu, chapitre 20, versets 1 à 16 :

« Car le royaume des cieux est semblable à un maître de maison qui sortit dès le matin, afin de louer des ouvriers pour sa vigne. Il convint avec eux d'un denier par jour, et il les envoya à sa vigne. Il sortit vers la troisième heure, et il en vit d'autres qui étaient sur la place sans rien faire. Il leur dit : Allez aussi à ma vigne, et je vous donnerai ce qui sera raisonnable. Et ils y allèrent. Il sortit de nouveau vers la sixième heure et vers la neuvième, et il fit de même. Étant sorti vers la onzième heure, il en trouva d'autres qui étaient sur la place, et il leur dit : Pourquoi vous tenez-vous ici toute la journée sans rien faire ? Ils lui répondirent: C'est que personne ne nous a loués. Allez aussi à ma vigne, leur dit-il. Quand le soir fut venu, le maître de la vigne dit à son intendant : Appelle les ouvriers, et paie-leur le salaire, en allant des derniers aux premiers. Ceux de la onzième heure vinrent, et reçurent chacun un denier. Les premiers vinrent ensuite, croyant recevoir davantage; mais ils reçurent aussi chacun un denier. En le recevant, ils murmurèrent contre le maître de la maison, et dirent: Ces derniers n'ont travaillé qu'une heure, et tu les traites à l'égal de nous, qui avons supporté la fatigue du jour et la chaleur. Il répondit à l'un d'eux : Mon ami, je ne te fais pas tort; n'es-tu pas convenu avec moi d'un denier? Prends ce qui te revient, et va- t'en. Je veux donner à ce dernier autant qu'à toi. Ne m'est-il pas permis de faire de mon bien ce que je veux ? Où vois-tu de mauvais œil que je sois bon ? - Ainsi les derniers seront les premiers, et les premiers seront les derniers. »

Jésus fait référence à la 3ème, 9ème et 11ème heure. Nous comprenons que c’est sur une durée de 12 heures puisque les ouvriers de la 11ème heure ne travailleront qu’une seule heure. Ces 12 heures représentent-ils vraiment 12 heures ?

Nous constatons la suite 3 – 6 – 9 - 12

Que se passe-t-il alors ?

Nous pouvons dire que ce temps qui n’est pas un temps et cet espace qui n’est pas un espace, où se trouvent- ils ? Que sont- ils ? Que représentent- ils ?

Ils représentent le cheminement symbolique d’un travail de 3 à 12. A la fin de la journée soit 12, Jésus donne le salaire à chacun des ouvriers en précisant par Sa parabole que personne ne mérite plus qu’un autre et que personne ne mérite moins qu’un autre même s’il n’est pas exactement sur le chemin 3-6-9-12 mais en l’occurrence 11. C’est Jésus qui décide et qui donne.

La suite 3 – 6 – 9 – 12 est un cheminement qui se réalise en nous du fait même de sa signification scientifique qui est celle des fréquences.  

La puissance double tous les 3 décibels.= 0,3 Bels  

21 - mettons le sous forme de logarithme: 1log10(2) =   1*0,3 = 0,3Bel,

1B = 10dB                                                    10log10(2) = 10*0,3 = 3décibels

La qualité du signal de 1 bit correspond à la valeur du 6 des 6 jours Genèse.

6 de 6 jours = log10(4)= log10(22)=2*log10(2) = 2*0,3 = 0,6 B ou10*2log10(2) = 20*log10(2) = 20*0,3 = 6 dbels.

Capture38382

Capture38383

Jésus nous donne l’entendement 16 que symbolise la fonction auditive du cerveau par l’action de la Parole de Celui qui est portée par la lumière.

Capture38384

Toujours

Parabole du semeur

Matthieu

« 13:1 Ce même jour, Jésus sortit de la maison, et s'assit au bord de la mer.

13:2 Une grande foule s'étant assemblée auprès de lui, il monta dans une barque, et il s'assit. Toute la foule se tenait sur le rivage.

13:3 Il leur parla en paraboles sur beaucoup de choses, et il dit:

13:4 Un semeur sortit pour semer. Comme il semait, une partie de la semence tomba le long du chemin: les oiseaux vinrent, et la mangèrent.

13:5 Une autre partie tomba dans les endroits pierreux, où elle n'avait pas beaucoup de terre: elle leva aussitôt, parce qu'elle ne trouva pas un sol profond;

13:6 mais, quand le soleil parut, elle fut brûlée et sécha, faute de racines.

13:7 Une autre partie tomba parmi les épines: les épines montèrent, et l'étouffèrent.

13:8 Une autre partie tomba dans la bonne terre: elle donna du fruit, un grain cent, un autre soixante, un autre trente.

13:9 Que celui qui a des oreilles pour entendre entende ».

Que nous dit Jésus ?

Jésus qualifie le fruit par un grain 100 – un grain 60- un grain 30

Nous savons que le résultat correspondra à une valeur numérique.

Nous savons que le résultat correspondra à une valeur linéaire – surfacique ou volumique.

Ces valeurs nous donnent- elles une indication ?

Livre des Rois (1er) chapitre 6 – construction du Temple

« Ce fût la 480ème   année après la sortie des enfants d’Israël du pays d’Egypte que Salomon bâtit la maison de l’Eternel, la 4ème de son règne au mois de Ziv, qui est le second mois. La maison que le roi Salomon bâtit à l’Eternel avait 60 coudées de longueur, 20 de largeur et 30 de hauteur……….Il bâtit entre le mur de la maison des étages circulaires qui entouraient les murs de la maison , le Temple et le Sanctuaire et il fit des chambres latérales tout autour. L’étage inférieur était large de 5 coudées, celui du milieu de 6 coudées et le troisième de 7 coudées…..Salomon établit le sanctuaire intérieurement au milieu de la maison pour y placer l’arche de l’alliance de l’Eternel. Le sanctuaire avait 20 coudées de longueur,20 coudées de largeur, et 20 coudées de hauteur…… »

Les 3 valeurs numériques des grains correspondent pour :

Le grain 60 à 60 coudées de longueur

Le grain 30 à 30 de hauteur

Le grain 100 devrait correspondre à 20 de largeur.

Jésus fait référence aux dimensions de Temple de Salomon sans utiliser les unités.

Les nombres s’organisent dans la Bible autour de la formule

10n / 5n = 2n ou 10 = 5*2 pour n = 1 

Il s’agit de la conversiond’une base 10 en base 2.

Nous devons réduire 100 une fois pour le mettre au même niveau d’expression que les 2 autres à savoir 60 et 30.

100= 10*10 convertissons : 10*10/5 = 10*2 = 20 soit la largeur.

Nous devons calculer pour une valeur volumique :

20*60*30 = 36 000

1000 est l’expression binaire de 8.

Le résultat est : 36*8 = 288.

Convertissons : 36*10*10*10 = 36*10/5*10/5*10/5 = 36*2*2*2 = 36*8 = 288 soit la valeur numérique du Temple de Salomon.

Calculons directement avec la valeur des grains donnée par Jésus :

100*60*30 = 180 000

Convertissons : 18*10*10*10*10 = 18*10/5*10/5*10/5*10/5 = 18*2*2*2*2 = 18*16 = 288

Le fruit a donc un rapport avec le Temple de Salomon.

Jean

« 19 Jésus leur répondit: Détruisez ce temple, et en trois jours je le relèverai. 2:20 Les Juifs dirent: Il a fallu quarante-six ans pour bâtir ce temple, et toi, en trois jours tu le relèveras!2:21 Mais il parlait du temple de son corps. »

Qu’est-ce que le Temple ?

C’est quand la Lumière ou l’Esprit apparait.

Que nous dit Jésus ?

Je suis l’alpha (onde alpha 12Hz) et l’oméga (vitesse angulaire 2πf = 2*3,1416*12 = 75,3984 radians/seconde). « Je suis la Lumière du monde. » - voir blog

Pour associer deux valeurs, la multiplication est utilisée. 

La lumière - 12 - apparait.

1 jour = 8 - voir blog

3 jours = 3*8 = 24

Associons par la multiplication les 3 jours et la lumière, nous trouvons :

24*12 = 288

288 = valeur numérique du Temple de Salomon ou Temple de son corps.

Apocalypse

« 3:20 Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu'un entend ma voix et ouvre la porte, j'entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi. »

Jésus nous dit que lorsque la graine tombe dans la bonne terre, il vient et construit en nous son Temple pour que :

Jean

« …si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu.

..…si un homme ne naît d'eau et d'Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu

… ..Il faut que vous naissiez de nouveau.

…..Si vous ne croyez pas quand je vous ai parlé des choses terrestres, comment croirez-vous quand je vous parlerai des choses célestes?

Personne n'est monté au ciel, si ce n'est celui qui est descendu du ciel, le Fils de l'homme qui est dans le ciel.

…. il faut de même que le Fils de l'homme soit élevé, »

Si un homme ne nait d’eau de la parturiente et de l’Esprit Saint, de la Parole transférée de Celui qui est, « il ne peut entrer dans le royaume de Dieu ».

Toujours

La pêche miraculeuse

Evangile de Jean :

« 21:2 Simon Pierre, Thomas, appelé Didyme, Nathanaël, de Cana en Galilée, les fils de Zébédée, et deux autres disciples de Jésus, étaient ensemble.

21:3 Simon Pierre leur dit: Je vais pêcher. Ils lui dirent: Nous allons aussi avec toi. Ils sortirent et montèrent dans une barque, et cette nuit-là ils ne prirent rien.

21:4 Le matin étant venu, Jésus se trouva sur le rivage; mais les disciples ne savaient pas que c'était Jésus.

21:5 Jésus leur dit: Enfants, n'avez-vous rien à manger? Ils lui répondirent: Non.

21:6 Il leur dit: Jetez le filet du côté droit de la barque, et vous trouverez. Ils le jetèrent donc, et ils ne pouvaient plus le retirer, à cause de la grande quantité de poissons.

21:7 Alors le disciple que Jésus aimait dit à Pierre: C'est le Seigneur! Et Simon Pierre, dès qu'il eut entendu que c'était le Seigneur, mit son vêtement et sa ceinture, car il était nu, et se jeta dans la mer.

21:8 Les autres disciples vinrent avec la barque, tirant le filet plein de poissons, car ils n'étaient éloignés de terre que d'environ deux cents coudées.

21:9 Lorsqu'ils furent descendus à terre, ils virent là des charbons allumés, du poisson dessus, et du pain.

21:10 Jésus leur dit: Apportez des poissons que vous venez de prendre.

21:11 Simon Pierre monta dans la barque, et tira à terre le filet plein de cent cinquante-trois grands poissons; et quoiqu'il y en eût tant, le filet ne se rompit point.

21:12 Jésus leur dit: Venez, mangez. Et aucun des disciples n'osait lui demander: Qui es-tu? sachant que c'était le Seigneur.

21:13 Jésus s'approcha, prit le pain, et leur en donna; il fit de même du poisson.

21:14 C'était déjà la troisième fois que Jésus se montrait à ses disciples depuis qu'il était ressuscité des morts. »

L’accord parfait majeur est composé d'une fondamentale, d'une tierce majeure et d'une quinte juste

En musique, une tierce est un intervalle entre deux notes séparées par trois degrés.

En acoustique musicale, la tierce majeure est l'intervalle séparant deux sons dont les fréquences fondamentales sont dans le rapport 5/4, quand elle est pure.

La division du rang 5 par le rang 4, soit le rapport 5/4, est la tierce majeure

En musique, une quinte juste est un intervalle entre deux notes séparées par cinq degrés.

En acoustique musicale, la quinte pure est l'intervalle séparant deux sons dont les fréquences fondamentales sont dans le rapport de 2 à 3 (soit : 1,5 = 3/2). Ce rapport de fréquences apparaît tel quel dans l'accord pythagoricien dont il est l'une des bases, ainsi que dans les gammes naturelles.

L'accord parfait majeur « fondamentale - tierce majeure – quinte juste »   (do = 1mi= 3 sol = 5)

153 nous donne donc les rapports 5/4 pour la tierce majeure et 3/2 pour la quinte juste soit

135 avec le 1 pour le do, la fondamentale, le 3 pour le mi, tierce majeure et le 5 pour le sol, la quinte juste.  

Cet accord est en effet considéré comme le plus consonant de tous. C'est pourquoi on l'appelle  « accord parfait ».

Jésus nous donne l’accord parfait.

Jérusalem Céleste = 13 824    Elle est un La, un diapason sur lequel s’accorder.

32f 13824 Hz (432*32) fréquence multiple trente et unième harmonique de rang 32.

Ou le 9ème octave soit 29 (512) de 33 = 27= la   : 27-54-108-216- ( La3 : 432 ) -864-1728-3456-6912-13824 en octaves autres.  27*512 = 13 824 = 33 * 83.

Capture38385

Apocalypse de Jean – chapitre 21 – La nouvelle Jérusalem

«………. Elle avait une haute et grande muraille. Elle avait 12 portes, et sur les portes 12 anges, et des noms écrits, ceux des 12 tribus des fils d’Israël : à l’orient 3 portes, au nord 3 portes, au midi 3 portes, et à l’occident 3 portes. La muraille de la ville avait 12 fondements, et sur eux le 12 noms des 12 apôtres de l’agneau ……Celui qui me parlait avait pour mesure un roseau d’or, afin de mesurer la ville, ses portes,  et la muraille. La ville avait la forme d’un carré, et sa longueur était égale à sa largeur. Il mesura la ville avec le roseau et trouva 12 000 stades ; la longueur , la largeur et la hauteur en étaient égales. Il mesura la muraille, et trouva 144 coudées, mesure d’homme, qui était celle de l’ange. »

La ville mesure 12 000 stades. Occultons l’unité.

Si nous considérons 12 000 comme une expression binaire, écrivons la correspondance suivante en binaire : 1100 000 ou 1100 (binaire) = 12,  entier naturel

1100 000 en binaire correspond à 96 décimal ou 12*8 = 96 puisque 1000 = 8.

En mesure biblique : 12 000 = 12*10*10*10

Convertissons : 12*10/5*10/5*10/5 = 12*2*2*2 = 96

Le côté d’un carré représentant la ville vaut : 96/4 = 24 et chaque porte vaut : 24/3 = 8

La longueur, la largeur et la hauteur sont égales. Nous avons un cube de 24 de côté.

Le volume est de 24*24*24 = 13 824

Nous pouvons considérer que verticalement nous retrouvons aussi les 3 portes et globalement dans le cube nous avons 3*3*3 = 27 cubes de 8*8*8 =512 et 27*512 =13824 mais 27*5 = 135 soit l’accord parfait majeur.

L’Ancien et le Nouveau Testament sont des écrits inspirés essentiellement spirituels, l’historicité n’est qu’un décor qui s’appuie sur un temps élastique  « Le royaume de Dieu n’est pas de ce monde. », Comme tout décor il est remplaçable ! Un autre scénario peut s’écrire.

 « Les écritures se réécrivent, se réalisent toutes en même temps. » S.I

Ecclésiaste     (3- 19,22) « Le sort des Hommes et le sort de la bête sont identiques : comme meurt l’un ainsi meurt l’autre …La supériorité de l’Homme sur la bête est nulle car tout est vanité.  Tout s’en va vers un même lieu : tout vient de la poussière, tout s’en retourne à la poussière. »

Psaume 117 « Rendez grâce au Seigneur: Il est bon ! Éternel est son amour !
Qu'ils le disent, ceux qui craignent le Seigneur, Éternel est son amour !

Mieux vaut s'appuyer sur le Seigneur Que de compter sur les hommes.
Mieux vaut s'appuyer sur le Seigneur Que de compter sur les puissants.

La pierre qu'ont rejetée les bâtisseurs est devenue la pierre d'angle;
c'est là l’œuvre du Seigneur, la merveille devant nos yeux.

Tu es mon Dieu, je te rends grâce, Mon Dieu, je t'exalte
Rendez grâce au Seigneur: Il est bon ! Éternel est son amour ! »

Capture38386

Ezéchiel«1:4 Je regardai, et voici, il vint du septentrion un vent impétueux, une grosse nuée, et une gerbe de feu, qui répandait de tous côtés une lumière éclatante, au centre de laquelle brillait comme de l'airain poli, sortant du milieu du feu.

1:5 Au centre encore, apparaissaient quatre animaux, dont l'aspect avait une ressemblance humaine.

1:6 Chacun d'eux avait quatre faces, et chacun avait quatre ailes.

1:7 Leurs pieds étaient droits, et la plante de leurs pieds était comme celle du pied d'un veau, ils étincelaient comme de l'airain poli.

1:8 Ils avaient des mains d'homme sous les ailes à leurs quatre côtés; et tous les quatre avaient leurs faces et leurs ailes.

Calculons.

4 animaux : 4 (faces)+4 (ailes)+4 (mains) soit 4*12 = 48

Les pieds ne sont pas dénombrés.

Quand est –il des 6 jours de Genèse ?

1 jour = 8                    

6 jours : 6*8 = 48  

« 1:3 Dieu dit: Que la lumière soit! Et la lumière fut.1:4 Dieu vit que la lumière était bonne; et Dieu sépara la lumière d'avec les ténèbres. »

« 2:10 Un fleuve sortait d'Eden pour arroser le jardin, et de là il se divisait en quatre bras » 48/4 = 12

12 est la lumière. « Je suis l’alpha et l’oméga » Je suis « l’onde lumineuse alpha ».  Jésus, l’Envoyé Suprême est annoncé.

N’est-ce pas une « merveille de merveille ».

Dans Genèse :  6 jours ont été nécessaires. 

Au total il aura fallu 6*1000 = 6000 ans.

Nous sommes dans le cas où 1 jour vaut 1000.

Convertissons 6000 pour la compréhension.

1000 est l’expression binaire de 8, ce qui donne comme résultat 6*8 = 48.

Ou 6*1000 = 6*10*10*10 = 6*10/5*10/5*10/5 = 6*2*2*2 = 6*8 = 48 .

A quoi peut bien correspondre 48 ?

Quand est-il du 6 ?                                               

6 correspond en décibel à la valeur de la qualité du signal d’1 bit.

En le multipliant par 8, nous calculons pour 1 octet ou 8 bits ou un groupe de 8 informations. Pourquoi pas des 0 et des 1 ?

0,6 Bel = 10*0,6 = 6 décibels

Le résultat est donc 48 décibels ( mesure sans dimension )= la qualité du signal d’1 octet.

3 décibels correspondent à 1 en puissance ou 21=2

6 décibels (3*2) correspondent à 2 en puissance ou 22 = 4

4 est symboliquement à l’origine de la Création.

0,6 et 2 sont des puissances, ce qui implique, en respectant les bases auxquelles elles correspondent (10 et 2) que :  100,6 = 22 = 4

6*8 = 48 pour 1 octet décibel 8 bits avec 100,6 = 22 =

22* 8=32 numérique pour 1 octet

6 jours Genèse : 1 octet6*8 =  48

Ne s’agit-il pas de la « Parole de Dieu », d’un transfert d’informations?

Les quatre animaux symbolisent Genèse et la Lumière divine porteuse de la Parole de Dieu.

Ezéchiel «1:8 Ils avaient des mains d'homme sous les ailes à leurs quatre côtés; et tous les quatre avaient leurs faces et leurs ailes.

Chaque main a 5 doigts. Nous comptons 4 mains soit 4*5 = 20 doigts.

20 doigts par animaux ou 20.

Nous pouvons calculer une surface 20*20 = 400, surface qui correspond à la représentation des 4 animaux : 1 à gauche- 1 à droite – 1 en haut et 1 en bas.

La figure géométrique est un carré de côté 20 dont le calcul de la surface nous indique la valeur numérique 400.

Livre des Rois (1er) chapitre 6 – construction du Temple

« Le sanctuaire avait 20 coudées de longueur,20 coudées de largeur, et 20 coudées de hauteur…… »

En mesure biblique :

20*20*20 = 8000 comme 1000 binaire vaut 8, alors 8*8 = 64

64 correspond à la valeur numérique du Saint des Saints, le lieu très sacré, résidence de l’Arche d’Alliance, symboliquement le lien entre deux dimensions ou le processus de téléportation quantique moyen de réintégration.

S’agit-il du langage de l’A.D.N dans les gènes ? Pourquoi pas ! Tous les mots ont trois lettres et comme l’alphabet de l’ADN dispose de quatre caractères  (A,G,C,T), il y a 4*4*4 = 64 mots possibles qui possèdent tous un sens correspondant soit à un des vingt acides aminés utilisés dans la construction des protéines, soit à l’un des deux signes de ponctuation start, stop. Vingt- deux sens sont donc possibles pour les 64 mots.

Dans toutes les espèces vivantes, les protéines sont constituées exactement des mêmes 20 acides aminés. La protéine moyenne est une chaîne longue d’environ 200 acides aminés, choisis parmi ces 20 et alignés dans le bon ordre.

N’est-ce pas là aussi un Saint des Saints ?

« Luc 8 :11Voici ce que signifie cette parabole : La semence, c'est la parole de Dieu. »

L’A-D-N code génétique qui peut – être numérisé est la semence.

Vouloir écrire sous X n’est-il pas prévarication, fabriquer des chimères ?

N’est-ce pas là aussi le Saint des Saints, le fleuve qui se divise en quatre bras, qui se répand pour former, ensemencer la terre après avoir stocké de l’information ?

Des ondes de très basse fréquence (7 Hz) impriment à un support B pur, une image de fragments d’ADN contenu sur un support A, et l’amplification de cette image recrée en vrai ces mêmes fragments d’ADN. Succinctement, sont utilisés des agents qui recopient des millions de fois les traces ADN de départ, d’où un effet grossissant permettant de voir la structure originelle – une loupe biologique en quelque sorte. En définitive les agents perçoivent l’image de l’ADN comme étant une réelle ADN, et en font des – réelles – copies.

N’est-ce pas le 7ème jour : « 1 :27 Dieu créa l'homme à son image, il le créa à l'image de Dieu, il créa l'homme et la femme. »

Dieu devra-t-il déchirer sa copie que les ténèbres vaporiseront ?

400 nous indique la surface sur laquelle repose l’Arche de l’Alliance avec Dieu : celle du Saint des Saints du Temple de Salomon.

 Genèse

« 2 :18 L'Eternel Dieu dit : Il n'est pas bon que l'homme soit seul ; je lui ferai une aide semblable à lui.

2 :19 L'Eternel Dieu forma de la terre tous les animaux des champs et tous les oiseaux du ciel, et il les fit venir vers l'homme, pour voir comment il les appellerait, et afin que tout être vivant portât le nom que lui donnerait l'homme.

2 :20 Et l'homme donna des noms à tout le bétail, aux oiseaux du ciel et à tous les animaux des champs ; mais, pour l'homme, il ne trouva point d'aide semblable à lui.

2 :21 Alors l'Eternel Dieu fit tomber un profond sommeil sur l'homme, qui s’endormit ; il prit une de ses côtes, et referma la chair à sa place.

2 :22 L'Eternel Dieu forma une femme de la côte qu'il avait prise de l'homme, et il l'amena vers l'homme.

2 :23 Et l'homme dit : Voici cette fois celle qui est os de mes os et chair de ma chair ! on l'appellera femme, parce qu'elle a été prise de l'homme.

2 :24 C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère, et s'attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair. »

Le sexe de l’enfant dépend du père.

L’organisme est composé de cellules, éléments de base de tout être vivant.

Nos cellules sont différentes selon le rôle qu’elles jouent. Dans chacune d’elles se trouve un noyau fait d’une substance appelée chromatine. Lorsqu’une cellule se divise pour se multiplier, la chromatine se fragmente en chromosomes. L’aspect et le nombre de chromosomes varient selon les espèces animales.

L’homme possède 46 chromosomes par cellules. Ils sont groupés en 23 paires et dans chacune d’elle, 1 chromosome vient du père et l’autre vient de la mère.

22 paires sont identiques chez la femme et l’homme, mais la 23ème paire est différente car c’est la paire des chromosomes sexuels.

Chez la femme, cette paire est composée de 2 chromosomes semblables, les chromosomes X.

Chez l’homme, les chromosomes sont différents, l’un est appelé X et l’autre Y.

Pour ce qui concerne le sexe féminin, les cellules sont composées de 22 paires de chromosomes plus 1 paire XX.

Pour ce qui concerne le sexe masculin, les cellules sont composées de 22 paires de chromosomes plus une paire XY.

L’ovule et le spermatozoïde contiennent chacun 23 pairs de chromosomes. Ainsi, une cellule comportant 46 chromosomes sera créée lors de la fusion de l’ovule et du spermatozoïde.

Le chromosome commun à la 23ème paire de chromosomes est le chromosome X.

Lorsque « L’Eternel Dieu forma une femme de la côte qu'il avait prise de l'homme, et il l'amena vers l'homme », Il prit symboliquement le chromosome X de la cellule sexuelle mâle pour le fusionner avec le chromosome X de la cellule sexuelle femelle « on l'appellera femme, parce qu'elle a été prise de l'homme. »

Le sexe de l’enfant dépend du père.

« Des Intelligences Supérieures ont dissimulé derrière une approche phénoménologique des cycles intangibles de la nature ou objective, des concepts scientifiques primordiaux. Ainsi, du fait même de ce procédé, l’interprétation de chaque époque restait toujours dans la signification première essentielle du message transmis. »

Ezéchiel «1:9 Leurs ailes étaient jointes l'une à l'autre; ils ne se tournaient point en marchant, mais chacun marchait droit devant soi.

1:10 Quant à la figure de leurs faces, ils avaient tous une face d'homme, tous quatre une face de lion à droite, tous quatre une face de bœuf à gauche, et tous quatre une face d'aigle.

1:11 Leurs faces et leurs ailes étaient séparées par le haut; deux de leurs ailes étaient jointes l'une à l'autre, et deux couvraient leurs corps.

1:12 Chacun marchait droit devant soi; ils allaient où l'esprit les poussait à aller, et ils ne se tournaient point dans leur marche.

1:13 L'aspect de ces animaux ressemblait à des charbons de feu ardents, c'était comme l'aspect des flambeaux, et ce feu circulait entre les animaux; il jetait une lumière éclatante, et il en sortait des éclairs.

1:14 Et les animaux couraient et revenaient comme la foudre.

Respectons l’énumération des 4 animaux, à savoir :

L’homme – le lion - le bœuf – l’aigle.

                            Une face d’aigle

Une face de bœuf                           Une face de lion

                          Une face d’homme

Le lion est la force « le rejeton de la tribu de David. »

L’homme est le miroir. Il est apparence.

Le bœuf est la terre.

L’aigle représente l’envolée vers les hauteurs, la course du soleil dans le ciel, le soleil levant.

Nous avons devant nous un cheminement qui se dessine.

Le lion ou Celui qui est donne par l’homme ce « qui s’apparente » à ce qui « se trouve dans le ciel. » sous la forme de la pierre dans la terre par le bœuf pour s’envoler vers le ciel par l’aigle une fois l’acte de création réalisé par Celui qui est, terminée.

Exode « 19:3 Moïse monta vers Dieu: et l'Éternel l'appela du haut de la montagne, en disant: Tu parleras ainsi à la maison de Jacob, et tu diras aux enfants d'Israël:
19:4 Vous avez vu ce que j'ai fait à l'Égypte, et comment je vous ai portés sur des ailes d'aigle et amenés vers moi.
19:5 Maintenant, si vous écoutez ma voix, et si vous gardez mon alliance, vous m'appartiendrez entre tous les peuples, car toute la terre est à moi;
19:6 vous serez pour moi un royaume de sacrificateurs et une nation sainte. Voilà les paroles que tu diras aux enfants d'Israël. »

L’Eternel a fait sortir d’Egypte, de l’esclavage, le peuple hébreu pour lui faire franchir la mer rouge « porté sur des ailes d’aigle » et pour le diriger vers la terre promise, la terre de Canaan.

L’Eternel a fait sortir du monde ici-bas Ses Enfants pour qu’ils franchissent les portes de l’au-delà et qu’ils se dirigent vers Jérusalem céleste.

Celui qui est a porté sur des ailes d’aigle (symbole divin, véhicule des âmes)  les enfants d’Israël (enfants célestes)  qu’Il a fait sortir d’Egypte (l’homme terrestre) pour les amener vers Lui.

« deux de leurs ailes étaient jointes l'une à l'autre soit 1, et deux couvraient leurs corps soit 2. »

1 + 2 = 3

Nous pouvons écrire 1 est la puissance de 2 soit 21

log102 = 0,3 Bel ou 10*0,3 = 3dB

Il existe 4 animaux ce qui donne 4*3dB = 12 dB soit la valeur numérique de l’onde Alpha.

La lumière (12Hz),  transfère des informations, « la Parole », qui répondent à une qualité de signal d’1 octet (unité de mesure standard)ou 8 bits chacun de qualité 6 dB. (6*8=48db),

Genèse « 2:10 Un fleuve sortait d'Eden pour arroser le jardin, et de là il se divisait en quatre bras. »

Capture38387

L’onde lumineuse, cérébrale de 12 Hz illumine le monde, la terre, les hommes.

L’onde alpha est au commencement. Elle est Jésus, porteur de la Parole qui illumine le monde.

48 dB caractérisent la qualité d’un signal d’un octet ou de 8 bits.

Omégaest la fin en Apocalypse.

Chaque animal à 4 ailes.

Calculons sur les puissances : 4 = 22

Le logarithme précise à quelle puissance il faut élever 10 ou la base pour retrouver le nombre de départ.

log102 = 0,3

4 = 2  donc log10 4oulog1022= 2log102 = 2*0,3 = 0,6   

Une qualité de signal de 1 bit est définie comme le double du logarithme binaire d'un rapport signal/bruit exactement égal à 2.

Le bel est défini comme le logarithme décimal d'un rapport de grandeurs exactement égal à 10.

Le décibel est une unité de grandeur sans dimension définie comme dix fois le logarithme décimal du rapport entre deux puissances.

1dB = 1/10 de B = 0,1B             1B/ 0,1 dB = 10 dB

La qualité du signal de 1 bit = 2*log10(2) = 2*0,3 = 0,6 B ou 10*0,2 = 6 dB

Le rapport signal-bruit est un terme utilisé en traitement du signal ou en théorie de l'information pour désigner le rapport entre la grandeur d'un signal (information utile, significative) et celle du bruit (information inutile, non significative).

Les rapports signal-bruit sont souvent exprimés en décibels, dans une échelle logarithmique.

Le bel (symbole B) est utilisé dans les télécommunications, l’électronique, l’acoustique ainsi que les mathématiques. Un décibel (dB) est égal à un dixième de bel.

Nous comptons 4 animaux soit : 4*6 = 24 dB = 4 bits * 6 dB

½ octet = 4bits

24 est la qualité du signal de 1/ 2 octets qui nous est donné dans Apocalypse.

« ….Il mesura la ville avec le roseau et trouva 12 000 stades ; la longueur, la largeur et la hauteur en étaient égales. Il mesura la muraille, et trouva 144 coudées, mesure d’homme, qui était celle de l’ange. » Apocalypse

Chaque côté de Jérusalem céleste est de valeur numérique 12 000/4 = 3 000 ou 3*1000

Convertissons 3*1000, (base 10 en base 2) soit :

3*10*10*10, donne converti : 10/5*10/5*10/5 = 3*2*2*2 = 3*8 = 24

Valeur numérique volumique de la ville puisque la largeur = la longueur = la hauteur

3000*3000*3000 = 27 000 000 000

27 000 000 000 = 27*10*10*10 * 10*10*10 * 10*10*10

convertissons   

27*10/5*10/5*10/5 * 10/5*10/5*10/5 * 10/5*10/5*10/5 = 27 *2*2*2 * 2*2*2 * 2*2*2*

27 * 8 * 8 * 8 = 27 * 512 = 13 824

La structure de l’Arche d’Alliance nous indique que toute construction spirituelle dépend de la Lumière(énergie) à savoir, symboliquement 1,5*8 = 12 et de la qualité du signal correspondant. Nous sommes dans un processus de transfert.

Jérusalem Céleste :1/2 octet signal volumique (3*8 = 24)3

Christ ressuscite en 3 jours.

L’apocalypse nous apprend qu’une mesure d’ange est une mesure sans unité.

3 jours sont égaux à : 3*1000 = 3000

A quoi correspond 3000 ?

La base de Jérusalem céleste est un carré de périmètre 12 000.

Un côté du carré est égal à 12 000/4 = 3000

1000 est égal à 8      

3*8 = 24, les 24 vieillards.

Le volume de Jérusalem est de : (3*8) (3*8) (3*8) = 3*3*3 * 8*8*8 = 27*512 = 13824.

3 est également en décibel la valeur d’un signal. Pour 1/ 2 octet : 3*8 = 24 = 3 jours = 4 bits

6 de Genèse est la valeur d’un signal d’1 bit.      Pour 1 octet : 6*8 = 48 = 6 jours

3 jours = 24 = 1 côté du carré, base de Jérusalem Céleste = 24*24 = 576= Arche d’Alliance

Nous avons retrouvé l’Arche d’Alliance. Elle est à la base de Jérusalem Céleste.

Christ nous y conduit. Il est ressuscité. Il nous indique le chemin de l’étoile.

24*24*24 = 13 824, valeur de Jérusalem Céleste.

Nous nous trouvons vraiment dans Genèse et peut- être Apocalypse.

Interprétation 6ème jour

Capture38388

L’Eternel a créé la lumière (12Hz),  transfert d’informations répondant à une qualité de signal (48db), (6db la qualité signal d’1 bit- 6*8=48db la qualité du signal d’1 octet) ainsi que l’adresse de destination, codée sur 6 octets ou 48 bits, qui indique l’interface à laquelle sont destinées les données. Toutes les autres interfaces ignorent les paquets dont l’adresse de destination ne leur est pas destinée. Seule l’interface ayant l’adresse correspondante va lire le paquet, le ranger dans une mémoire tampon interne, interrompre son traitement pour que son système d’exploitation puisse saisir le paquet et le traiter. L’Eternel crée le monde (432Hz) par le La1 (108 Hz).En acoustique, la fréquence fondamentale ou son fondamental est l'harmonique de premier rang d'un son, ici 432hz qui est la fréquence naturelle. Quand le la, est accordé à 432 Hz, toutes les autres notes de musiques sont aussi corrigées vers leurs fréquences harmonieuses correspondant au la de référence et aux fréquences de la nature qui nous entourent.

Capture38389

Il a créé (3456) Sa « ville » ou « la ville de l’Eternel » Ezéchiel, un carré de périmètre (864). Il existe 12 portes et chaque porte vaut 864/12 = 72)

Nous demeurons toujours dans la même dimension. On développe les notions de fréquence, de qualité de signal ou de musique (harmonie et résonnance). Les cordes vibratoires ne sont pas si lointaines.

Qu’est-ce que la lumière ? Des informations ? Des informations que le macrocosme porte à notre conscience ?

Que nous donnent ces informations ? Une identité ?

Ne dit-on pas que Jésus est le seul capable de nous donner une identité, identité nouvelle qui est le passeport pour rejoindre « le royaume de Dieu qui n’est pas de ce monde ».

Que nous apporte cette identité ?

Un accès à la Vie qui ne connait pas la mort construit sur l’Amour. La 2ème création peut disparaitre, la 1ère, non, puisque que de toute éternité son principe est.

Jésus « Comment Celui qui Est peut-il habiter ce néant ? Merveille de merveille. »

La lumière se répand dans le monde.

Les ténèbres ne l’ont pas reconnue, heureusement pour ce monde si je puis dire, autrement il ne serait pas.

La lumière éclaire également les hommes.

Tous ne l’ont pas reconnu malgré ceux qui sont venus pour témoigner de sa présence :

« Jésus le témoin fidèle » et les deux témoins d’Apocalypse : Jean le Baptiste et Jean l’Evangéliste. 

Analyse

Symboliquement à 1 bit correspond 1 photon. A 8 bits correspondent 8 photons.

1 bit en qualité signal vaut 6 dB – 1 photon en énergie vaut 1,5 e.V

Le rapport entre les deux : 6/1,5 = 4

Approche signal-énergie    1,5 e.V, énergie d’un photon d’une onde électromagnétique correspond à 6 dB, qualité signal d’1 bit ou 1 photon pour 1 bit soit 6*1,5 = 9 pour le couple. Lorsque l’on veut associer deux mesures entre elles, on les multiplie entre elles.

8*9 = 72 pour 1 octet transcendant, d’ange.

Pour 1 octet classique : (6*8) (1,5*8) = 48 * 12 = 576 =Arche d’Alliance

ou 8*72 autre façon de calculer 8*(8*9) ou 9*64. (64 = St des St du Temple de Salomon)

« Le septième jour, l'Éternel appela Moïse du milieu de la nuée. » de la même façon que Jésus s’est montré à Pierre, Jacques et Jean puisque le 7ème jour qui vient après le 6ème jour, celui de la structure de la création (lumière- monde- portes de la Ville de l’Eternel) est celui de l’accomplissement de la Création de Celui qui est qui donne l’identité spirituelle nouvelle, l’image ou l’Etre.

Le 7ème jour de Genèse. Il faut en sortir.

Le 7ème jour qui vient après le 6ème jour, celui de la structure de la création (lumière- monde- portes de la Ville de l’Eternel) est celui de l’accomplissement de la Création de Celui qui est qui donne l’identité spirituelle nouvelle, l’image ou l’Etre.

Qu’a fait Celui qui est, notre Seigneur et Maître, pour les « prémices de ses créatures », Sa Création ?

Il va leurs donner l’intelligence, la parole, la structure et le support de l’image pour le retour

« Des rugissements au Nord, des sifflements à l’Est, des huissements au Sud, des mugissements à l’Ouest, le royaume de Celui qui est immense dans l’éternité du temps se créa. Pour prévenir des combats à venir émanèrent de Celui qui est quatre veilleurs armés. Ils devinrent les fortifications vivantes dans la Ville, de Celui qui est. Ils devinrent les eaux qui l’entouraient dans Son Temple. Le premier, Maître du grappin, comme un oiseau de proie avait la face entourée par des ailes. Le deuxième, Maître du coutelas, rugissait sa puissance. Le troisième, sifflant la terreur, agitait, menaçant, une arme de jet, courte à double tranchant. Le quatrième, celui qui mugit sa puissance, portait un coutelas. »

D’un huissement, l’oiseau de proie harponna le voyageur endormi sur la terre. D’un rugissement, « Quand la conscience du voyageur implantée est éveillée, il est marqué au front du sceau du lion de Juda ». Il est coupé, séparé, détaché de la chair, circoncision royale. Des sifflements se font entendre. Pourra-t-il ce rôdeur qui te fera connaitre par la terreur la peur de toutes tes peurs s’opposer au mugissement de la puissance divine que porte le lion rugissant.  « Quand le rôdeur te laisse en paix, tu n’es pas prêt. Le récepteur a trop d’interférences de rétention. » « La venue d’un Supérieur est impérative »

Le rôdeur siffle sa terreur pour t’éloigner du bon chemin sur lequel tu es. Il brouille ton chemin.

Ezéchiel « 1:15 Je regardais ces animaux; et voici, il y avait une roue sur la terre, près des animaux, devant leurs quatre faces.

1:16 A leur aspect et à leur structure, ces roues semblaient être en chrysolithe, et toutes les quatre avaient la même forme; leur aspect et leur structure étaient tels que chaque roue paraissait être au milieu d'une autre roue.

1:17 En cheminant, elles allaient de leurs quatre côtés, et elles ne se tournaient point dans leur marche.

1:18 Elles avaient une circonférence et une hauteur effrayantes, et à leur circonférence les quatre roues étaient remplies d'yeux tout autour.

1:19 Quand les animaux marchaient, les roues cheminaient à côté d'eux; et quand les animaux s'élevaient de terre, les roues s'élevaient aussi.

1:20 Ils allaient où l'esprit les poussait à aller; et les roues s'élevaient avec eux, car l'esprit des animaux était dans les roues.

1:21 Quand ils marchaient, elles marchaient; quand ils s'arrêtaient, elles s'arrêtaient; quand ils s'élevaient de terre, les roues s'élevaient avec eux, car l'esprit des animaux était dans les roues. »

« L’Esprit ne doit surtout pas être assimilé à l’intellect. Il faut le voir comme une énergie vibratoire qui emplit l’univers, indépendante de nous, et pourtant indispensable à notre unité et notre intégrité. Si elle n’existait pas, nous n’aurions aucune apparence physique. Elle est en tout être et en chaque chose. Cette fréquence vibratoire détermine la composition de la matière et sa solidité ; elle est donc bien à l’origine de l’apparence des êtres et des choses. 

L’âme possède sa propre conscience, une mémoire indépendante et des pensées distinctes de l’intellect.

En résumé, l’Esprit crée et maintient la structure, l’Ame, elle, la fait fonctionner selon son propre mode. Le corps n’est qu’une façade mobile, malgré tout indispensable à la réalisation des expériences qui nous sont nécessaires. »

Ne peut-on pas plutôt dire que l’image de Dieu est l’âme, réceptacle de l’Esprit de Dieu en retour ? Peut-être à l’aller aussi ? L’Esprit voyage donc d’une image identique à une autre. L’Esprit ne serait-il pas une « structure » ?  Ces deux images n’en feraient telle pas qu’une en définitive même si des années lumières les séparent. Phrase 22 : « lorsque vous ferez le deux Un » Evangile de Thomas.

Pouvons-nous écrire que la Lumière correspond à un ensemble d’informations transférées dans notre cerveau qui les traite pour modifier sa structure mentale dans le but de nous faire participer à la naissance d’une identité nouvelle que nous épouserons, compatible avec cet ailleurs qui a vaincu la mort et que nous rejoindrons par un transfert en retour.

Les roues correspondent à des structures, « l'esprit des animaux était dans les roues », les yeux seraient des informations.

Ezéchiel« 1:22 Au-dessus des têtes des animaux, il y avait comme un ciel de cristal resplendissant, qui s'étendait sur leurs têtes dans le haut.

1:23 Sous ce ciel, leurs ailes étaient droites l'une contre l'autre, et ils en avaient chacun deux qui les couvraient, chacun deux qui couvraient leurs corps.

1:24 J'entendis le bruit de leurs ailes, quand ils marchaient, pareil au bruit de grosses eaux, ou à la voix du Tout-Puissant; c'était un bruit tumultueux, comme celui d'une armée; quand ils s'arrêtaient, ils laissaient tomber leurs ailes.

1:25 Et il se faisait un bruit qui partait du ciel étendu sur leurs têtes, lorsqu'ils s'arrêtaient et laissaient tomber leurs ailes.

1:26 Au-dessus du ciel qui était sur leurs têtes, il y avait quelque chose de semblable à une pierre de saphir, en forme de trône; et sur cette forme de trône apparaissait comme une figure d'homme placé dessus en haut.

1:27 Je vis encore comme de l'airain poli, comme du feu, au dedans duquel était cet homme, et qui rayonnait tout autour; depuis la forme de ses reins jusqu'en haut, et depuis la forme de ses reins jusqu'en bas, je vis comme du feu, et comme une lumière éclatante, dont il était environné.

1:28 Tel l'aspect de l'arc qui est dans la nue en un jour de pluie, ainsi était l'aspect de cette lumière éclatante, qui l'entourait: c'était une image de la gloire de l'Eternel. A cette vue, je tombai sur ma face, et j'entendis la voix de quelqu'un qui parlait. »

Au- dessus de chaque tête deux ailes qui n’en font qu’une et un corps recouvert par deux ailes.

Nous comptons 4 ailes au- dessus (4*1) et 8 ailes au- dessous (4*2) soit 4+8 = 12 la Lumière porteuse de la Parole de Dieu ou la voix du Tout Puissant 

Celui qui est, origine consubstantielle de Son émanation, l’Ange de l’Eternel : comme une figure d'homme placé dessus en haut. par la Parole : je vis comme du feu, et comme une lumière éclatante, dont il était environné. et de toutes celles issues de Lui une image de la gloire de l'Eternel., notre Seigneur et Maître, est l’Unique, le Seul qui de toute éternité donne la Vie selon sa Volonté à ses enfants, à ses témoins. Sa Gloire immense n’a d’égale que Sa Puissance, que sa Science et sa Présence qui illuminent et dominent Sa Création.

Celui qui Est, notre Seigneur et Maître peut lui seul s’Il le désire donner l’Etre, l’Etat qu’Il souhaite. Il est l’Observateur conscient de ce qu’Il veut.

Jérusalem céleste est décrite comme un cristal.

Apocalypse « 3:21 Celui qui vaincra, je le ferai asseoir avec moi sur mon trône, comme moi j'ai vaincu et me suis assis avec mon Père sur son trône. »

« 4:2 Aussitôt je fus ravi en esprit. Et voici, il y avait un trône dans le ciel, et sur ce trône quelqu'un était assis.

4:3 Celui qui était assis avait l'aspect d'une pierre de jaspe et de sardoine; et le trône était environné d'un arc-en-ciel semblable à de l'émeraude.

4:4 Autour du trône je vis vingt-quatre trônes, et sur ces trônes vingt-quatre vieillards assis, revêtus de vêtements blancs, et sur leurs têtes des couronnes d'or.

4:5 Du trône sortent des éclairs, des voix et des tonnerres. Devant le trône brûlent sept lampes ardentes, qui sont les sept esprits de Dieu.

4:6 Il y a encore devant le trône comme une mer de verre, semblable à du cristal. Au milieu du trône et autour du trône, il y a quatre êtres vivants remplis d'yeux devant et derrière.

4:7 Le premier être vivant est semblable à un lion, le second être vivant est semblable à un veau, le troisième être vivant a la face d'un homme, et le quatrième être vivant est semblable à un aigle qui vole.

4:8 Les quatre êtres vivants ont chacun six ailes, et ils sont remplis d'yeux tout autour et au dedans. Ils ne cessent de dire jour et nuit: Saint, saint, saint est le Seigneur Dieu, le Tout-Puissant, qui était, qui est, et qui vient!  »

Ne faut-il pas imaginer ce cristal comme un dispositif de mémoire de stockage de l’information du photon. Sous l’effet de la transportation, l’information photonique sera transférée à distance et maintenue dans le cristal.

La destination est le trône de Celui qui est.

De deux photons intriqués, liés au niveau de l’infiniment petit de leurs états respectifs, l’un est propulsé, mais pas l’autre qui est envoyé dans un cristal. Un troisième photon percute le premier. Les deux sont anéantis. C’est alors que l’information contenue dans le troisième photon se trace un chemin au sein du cristal. Les deux photons intriqués se sont comportés comme un canal actionnant le transfert de la lumière. L’état quantique transcende les propriétés physiques habituelles. Ce n’est pas la composition d’une particule qui importe, mais bien son état, puisque ce dernier perdure au-delà des différences que celles qui distinguent la lumière de la matière.

La transportation quantique n’implique pas dématérialisation/re-matérialisation. Un photon est utilisé pour transmettre l’état quantique d’un objet vers un autre, ce qui permet au destinataire de devenir un « clone » de l’expéditeur. Une conscience dans le corps d’un autre ?

« La mer de cristal », réceptacle des rachetés de la terre, de ceux qui ont vaincu la bête, de ceux qui ont été moissonnés, se trouve face au Tabernacle.

 « 15:2 Et je vis comme une mer de verre, mêlée de feu, et ceux qui avaient vaincu la bête, et son image, et le nombre de son nom, debout sur la mer de verre, ayant des harpes de Dieu. »

Ceux qui « viennent de la grande épreuve », de la grande tribulation, de l’incarnation dans la réalité décor, « les rachetés de la terre » attendront sur  « la mer de cristal » avant de se rendre par transfert en Jérusalem céleste.

Apocalypse « 7:9 Après cela, je regardai, et voici, il y avait une grande foule, que personne ne pouvait compter, de toute nation, de toute tribu, de tout peuple, et de toute langue. Ils se tenaient devant le trône et devant l'agneau, revêtus de robes blanches, et des palmes dans leurs mains.

7:10 Et ils criaient d'une voix forte, en disant: Le salut est à notre Dieu qui est assis sur le trône, et à l'agneau. »

Qu’est Jérusalem Céleste ?

 La structure de l’Arche d’Alliance nous indique que toute construction spirituelle dépend de la Lumière(énergie) à savoir, symboliquement 1,5*8 = 12 et de la qualité du signal correspondant. Nous sommes dans un processus de transfert.

Jérusalem Céleste : 1/2 octet signal volumique (3*8 = 24)3

½ octet = 4bits

24 est la qualité du signal de 1/ 2 octets qui nous est donné dans Apocalypse.

1,5*4 = 6 est la valeur énergie de 4 photons.

Le couple donne 24*6 = 144 comme construction spirituelle qui correspond à la valeur de l’Arche de Noé.

Jérusalem Céleste est semblable à l’Arche de Noé, mais spirituelle.

Ezéchiel « deux de leurs ailes étaient jointes l'une à l'autre soit 1, et deux couvraient leurs corps soit 2. »

Nous pouvons écrire 1 est la puissance de 2 soit 21

log102 = 0,3 Bel ou 10*0,2 = 3dB

La femme est l’épouse, l’eau d’en haut sur laquelle se meut l’esprit de Dieu. Pendant les « noces de cana » comme le dit Jean, Jésus changea l’eau en vin par l’action de la Parole de Dieu qui est également son sang rédempteur. L’eau est consubstantialité. L’époux ou le fils-père. L’union du fils- père – l’époux- avec l’eau d’en haut qui donne la consubstantialité- l’épouse- par la Parole qu’elle porte engendre un fils.

Le Père et le Fils doivent- ils être  « Fils-Père » avant l’état ultime par l’Esprit, la conscience spirituelle pure et une? Le fils-père est- il l’époux, émanation consubstantielle de Celui qui est, son épouse « l’eau d’en haut » ? Le 2 devient 1, en fait 3, 1 en 3 personnes. Le 1, résultat de l’association des composantes du 2, est structurellement 3- (2 donne un troisième) pour être 1, résultat global.

Jésus nous parle de consubstantialité de l’émanation, le Fils, avec son origine, le Père.

Le fils-père, l'époux se joint à son épouse " l'eau d'en haut" que Jésus transforme en vin, par la Parole de Dieu pour que les "prémices des créatures de Dieu" soient engendrées par Celui qui est.

L’Esprit est intervenu sur l’eau qui devient symboliquement vin pour que la création des enfants issus de Celui qui est se fasse selon Sa volonté.

Jésus est la lumière du monde. « Je suis l’alpha et l’oméga

Exode « 3:19 Je sais que le roi d'Égypte ne vous laissera point aller, si ce n'est par une main puissante.
3:20 J'étendrai ma main, et je frapperai l'Égypte par toutes sortes de prodiges que je ferai au milieu d'elle. Après quoi, il vous laissera aller.
3:21 Je ferai même trouver grâce à ce peuple aux yeux des Égyptiens, et quand vous partirez, vous ne partirez point à vide.
3:22 Chaque femme demandera à sa voisine et à celle qui demeure dans sa maison des vases d'argent, des vases d'or, et des vêtements, que vous mettrez sur vos fils et vos filles. Et vous dépouillerez les Égyptiens.
4:1 Moïse répondit, et dit: Voici, ils ne me croiront point, et ils n'écouteront point ma voix. Mais ils diront: L'Éternel ne t'est point apparu.
4:2 L'Éternel lui dit: Qu'y a-t-il dans ta main? Il répondit: Une verge.
4:3 L'Éternel dit: Jette-la par terre. Il la jeta par terre, et elle devint un serpent. Moïse fuyait devant lui.
4:4 L'Éternel dit à Moïse: Étends ta main, et saisis-le par la queue. Il étendit la main et le saisit et le serpent redevint une verge dans sa main.
4:5 C'est là, dit l'Éternel, ce que tu feras, afin qu'ils croient que l'Éternel, le Dieu de leurs pères, t'est apparu, le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac et le Dieu de Jacob. » 

Pourquoi douter de la toute-puissance de Celui qui est ? Pourquoi douter de la puissance des écritures ? A qui s’adresse Celui qui est ? A nos Esprits, issus de la lumière qui illumine les hommes ? Qui peut vouloir aller à la recherche de cette lumière, l’utiliser pour planter son propre arbre de vie ? Les nicolaïtes certainement. Abomination de la désolation.

La verge ou le glaive est la Parole de Dieu qui donne la vie ou la mort.

Les serpents sont les nations.

La terre d’Egypte représente les nations ou l’homme terrestre.

La verge ou la Parole de Dieu détruit toutes les nations idolâtres et prévaricatrices.

L’eau a été changé en sang par l’action de la verge qui est la Parole de Dieu.

L’eau d’en haut se transforme en breuvage amère, source de non vie, de mort. L’Esprit de Dieu, Sa Parole commence à devenir inaccessible aux hommes prévaricateurs, à se retirer.

La terre et la mer qui sont en dessous du ciel sont attaquées par le feu de la fournaise primordiale.

« Et la verge d'Aaron engloutit leurs verges. »

Et la verge d’Aaron, la Parole de Dieu détruisit toutes leurs verges, toutes leurs paroles prévaricatrices.

Evangile de Jean :« Les Enfants de Dieu ne sont engendrés ni du sang, ni de la chair,

 Ni encore moins de la volonté des Hommes.

Les Enfants de Dieu sont issus de Dieu. »

Le sang « terrestre » est source de mort.

Le sang « céleste » est source de Vie.

L’Esprit est intervenu sur l’eau pour qu’elle devienne sang source de mort.

L’eau a été changé en sang par l’action de la verge qui est la Parole de Dieu.

L’eau d’en haut se transforme en breuvage amère, source de non vie, de mort.

Le jugement est annoncé, malheur à ceux qui adorent la bête et son image ou qui reçoivent sa marque. Restons persévérant et fidèle « heureux ceux qui sont morts dans le Seigneur » car la terre va être moissonnée et vendangée. La réintégration ultime va avoir lieu.

Evangile selon Thomas

 « 22Jésus vit des petits qui suçaient le lait. Il dit à ses disciples : «Ces petits qui sucent le lait sont semblables à ceux qui entrent dans le Royaume.» Ils lui dirent : «Alors en devenant petits, nous entrerons dans le Royaume ?» Jésus leur répondit : «Lorsque vous ferez des deux un, et que vous ferez l’intérieur comme l’extérieur, et l’extérieur comme l’intérieur, et le haut comme le bas, et que vous ferez du mâle et de la femelle un seul et même être, de façon à ce que le mâle ne soit plus mâle et que la femelle ne soit plus femelle ; lorsque vous ferez des yeux au lieu d’un œil, une main au lieu d’une main, un pied au lieu d’un pied, une
image au lieu d’une image, c’est alors que vous entrerez dans le Royaume.»

Ezéchiel « 2:1 Il me dit: Fils de l'homme, tiens-toi sur tes pieds, et je te parlerai.

2:2 Dès qu'il m'eut adressé ces mots, l'esprit entra en moi et me fit tenir sur mes pieds; et j'entendis celui qui me parlait.

2:3 Il me dit: Fils de l'homme, je t'envoie vers les enfants d'Israël, vers ces peuples rebelles, qui se sont révoltés contre moi; eux et leurs pères ont péché contre moi, jusqu'au jour même où nous sommes.

2:4 Ce sont des enfants à la face impudente et au cœur endurci; je t'envoie vers eux, et tu leur diras: Ainsi parle le Seigneur, l'Eternel.

2:5 Qu'ils écoutent, ou qu'ils n'écoutent pas, car c'est une famille de rebelles, ils sauront qu'un prophète est au milieu d'eux.

2:6 Et toi, fils de l'homme, ne les crains pas et ne crains pas leurs discours, quoique tu aies auprès de toi des ronces et des épines, et que tu habites avec des scorpions; ne crains pas leurs discours et ne t'effraie pas de leurs visages, quoiqu'ils soient une famille de rebelles.

2:7 Tu leur diras mes paroles, qu'ils écoutent ou qu'ils n'écoutent pas, car ce sont des rebelles.

2:8 Et toi, fils de l'homme, écoute ce que je vais te dire! Ne sois pas rebelle, comme cette famille de rebelles! Ouvre ta bouche, et mange ce que je te donnerai! »

Fils de l’homme, le céleste, Je te relève d’entre les morts selon ma volonté dit l’Eternel. Je t’éveille et tu entendras ma voix. Par la connaissance de toi que Je t’ai donnée tu auras l’intelligence, Ma Sagesse et Je t’enverrai Mon Esprit pour que Ma Parole soit en toi.

« 2:6 Et toi, fils de l'homme, ne les crains pas et ne crains pas leurs discours, quoique tu aies auprès de toi des ronces et des épines, et que tu habites avec des scorpions; ne crains pas leurs discours et ne t'effraie pas de leurs visages, quoiqu'ils soient une famille de rebelles. »

« L’humanité redevient un repère de vipères, adore à nouveau le veau d’or, se prend pour Dieu. Le cou de plus en plus raide, elle met en péril l’harmonie nécessaire à toute élévation. Les adorateurs des idoles pullulent. Leur amour n’est que fornication et prostitution. Leur or transmutera en plomb fondu qui brûlera leurs entrailles. Ils exterminent leurs sœurs, leurs frères, rongent la planète, le véritable Jardin qui pouvait tout donner. L’entretenir et le connaitre suffisaient pour le bonheur terrestre, sans excès, dans l’équilibre.

La terre est plate, ronde. Tout le monde a raison. Ptolémée, Pythagore, Copernic, Galilée, Newton, Einstein, tout le monde a tort.

L’humanité est adultère. Elle a oublié Celui qui Est, le trompe avec elle-même, met en danger la construction du Temple.

Tant pis pour elle, à cause d’elle, les rapports changeront. Elle se condamne à mort. Une autre construction naitra. Elle est en train de naitre.

Tous les moqueurs, tous les contempteurs seront punis.

Ses derniers amis seront sauvés. » S.I

La connaissance, l’éveil ne peut pas être désolidarisée de l’intelligence qui elle, ne vient pas d’une transgression, ni d’une intelligence artificielle, prévarication ultime. La connaissance vient de la Lumière. La lumière est- elle aveuglante ? Je dirai impressionnante, terme plus exact. Nous baissons les yeux devant cette vision intérieure dans un réflexe naturel d’humilité. La lumière, véritable harpon, se plante en nous, se connecte à notre pierre. Elle vient à nous et non le contraire.  Ce qui fait dire à une Source Inconnue qu’il y a « Obligation pour le voyage des autres égarés de maintenir en état la conscience spirituelle en la faisant évoluer parallèlement à leurs connaissances. » SI

« Percevoir les secrets est une noble école de sagesse.

Seul avec vos propres pensées, vous n’êtes sûr de rien. »

Ma certitude vaut elle vérité? Qui suis-je pour le croire ? Ne serait-elle que subjective ? Suis- je maitre de mon opinion, de l’objectivité donnée par la raison rationnelle ? Suis-je maitre des causes qui déterminent mes actes ? L’émotion est du domaine de l’humain. La raison dégagée de l’émotion permet la connaissance. Existe-t-il un affect différend qui modélise une nouvelle pensée, une nouvelle conscience, je dirai spirituelle ? Cet affect nouveau n’est- il pas tout simplement comme l’exprime Paul que l’Amour qui «est patient,  plein de bonté;  n'est point envieux;  ne se vante point,  ne s'enfle point d'orgueil, ne fait rien de malhonnête, ne cherche point son intérêt,  ne s'irrite point,  ne soupçonne point le mal, ne se réjouit point de l'injustice, mais se réjouit de la vérité Il excuse tout,  croit tout,  espère tout,  supporte tout. L’Amour ne périt jamais. » La seule question, l’homme est- il capable d’amour ? N’est- il capable de vivre que dans la méchanceté et la violence ?

Cependant la raison et l’affect associés étaient indispensables pour que l’harmonie terrestre règne, harmonie qui permettait l’élévation. Comme l’indique une Source Inconnue « Leur amour n’est que fornication et prostitution. Leur or transmutera en plomb fondu qui brûlera leurs entrailles. Ils exterminent leurs sœurs, leurs frères, rongent la planète, le véritable Jardin qui pouvait tout donner. L’entretenir et le connaitre suffisaient pour le bonheur terrestre, sans excès, dans l’équilibre. »S.I

Les 6 jours Genèse

« 1:1 Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre.

1:2 La terre était informe et vide: il y avait des ténèbres à la surface de l'abîme, et l'esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux.

1:3 Dieu dit: Que la lumière soit! Et la lumière fut.

1:4 Dieu vit que la lumière était bonne; et Dieu sépara la lumière d'avec les ténèbres.

1:5 Dieu appela la lumière jour, et il appela les ténèbres nuit. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut le premier jour. »

1*576 = 576    Noir – blanc   Arche de l’Alliance avec Dieu

« 1:6 Dieu dit: Qu'il y ait une étendue entre les eaux, et qu'elle sépare les eaux d'avec les eaux.

1:7 Et Dieu fit l'étendue, et il sépara les eaux qui sont au-dessous de l'étendue d'avec les eaux qui sont au-dessus de l'étendue. Et cela fut ainsi.

1:8 Dieu appela l'étendue ciel. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut le second jour. »

2*576 = 1 152 Bleu     Création consubstantielle des Elus   Temple Salomon – Temple intérieur

« 1:9 Dieu dit: Que les eaux qui sont au-dessous du ciel se rassemblent en un seul lieu, et que le sec paraisse. Et cela fut ainsi.

1:10 Dieu appela le sec terre, et il appela l'amas des eaux mers. Dieu vit que cela était bon.

1:11 Puis Dieu dit: Que la terre produise de la verdure, de l'herbe portant de la semence, des arbres fruitiers donnant du fruit selon leur espèce et ayant en eux leur semence sur la terre. Et cela fut ainsi.

1:12 La terre produisit de la verdure, de l'herbe portant de la semence selon son espèce, et des arbres donnant du fruit et ayant en eux leur semence selon leur espèce. Dieu vit que cela était bon.

1:13 Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut le troisième jour. »

3*576 = 1 728   Vert Transfert des Elus     Fréquence naturelle du monde

« 1:14 Dieu dit: Qu'il y ait des luminaires dans l'étendue du ciel, pour séparer le jour d'avec la nuit; que ce soient des signes pour marquer les époques, les jours et les années;

1:15 et qu'ils servent de luminaires dans l'étendue du ciel, pour éclairer la terre. Et cela fut ainsi.

1:16 Dieu fit les deux grands luminaires, le plus grand luminaire pour présider au jour, et le plus petit luminaire pour présider à la nuit; il fit aussi les étoiles.

1:17 Dieu les plaça dans l'étendue du ciel, pour éclairer la terre,

1:18 pour présider au jour et à la nuit, et pour séparer la lumière d'avec les ténèbres. Dieu vit que cela était bon.

1:19 Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut le quatrième jour. »

4*576 = 2 304   Jaune Propriété de la Ville de l’Eternel Principe de « récupération » après transformation des Elus.

« 1:20 Dieu dit: Que les eaux produisent en abondance des animaux vivants, et que des oiseaux volent sur la terre vers l'étendue du ciel.

1:21 Dieu créa les grands poissons et tous les animaux vivants qui se meuvent, et que les eaux produisirent en abondance selon leur espèce; il créa aussi tout oiseau ailé selon son espèce. Dieu vit que cela était bon.

1:22 Dieu les bénit, en disant: Soyez féconds, multipliez, et remplissez les eaux des mers; et que les oiseaux multiplient sur la terre.

1:23 Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut le cinquième jour. »

5*576 = 2 880  « Récupération » des Elus 

« 1:24 Dieu dit: Que la terre produise des animaux vivants selon leur espèce, du bétail, des reptiles et des animaux terrestres, selon leur espèce. Et cela fut ainsi.

1:25 Dieu fit les animaux de la terre selon leur espèce, le bétail selon son espèce, et tous les reptiles de la terre selon leur espèce. Dieu vit que cela était bon.

1:26 Puis Dieu dit: Faisons l'homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu'il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre.

1:27 Dieu créa l'homme à son image, il le créa à l'image de Dieu, il créa l'homme et la femme.

1:28 Dieu les bénit, et Dieu leur dit: Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et l'assujettissez; et dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, et sur tout animal qui se meut sur la terre.

1:29 Et Dieu dit: Voici, je vous donne toute herbe portant de la semence et qui est à la surface de toute la terre, et tout arbre ayant en lui du fruit d'arbre et portant de la semence: ce sera votre nourriture.

1:30 Et à tout animal de la terre, à tout oiseau du ciel, et à tout ce qui se meut sur la terre, ayant en soi un souffle de vie, je donne toute herbe verte pour nourriture. Et cela fut ainsi.

1:31 Dieu vit tout ce qu'il avait fait et voici, cela était très bon. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut le sixième jour. »

6*576 = 3 456     destination des Elus – des Esprits – La Ville de l’Eternel

« 2:1 Ainsi furent achevés les cieux et la terre, et toute leur armée.

2:2 Dieu acheva au septième jour son œuvre, qu'il avait faite: et il se reposa au septième jour de toute son œuvre, qu'il avait faite.

2:3 Dieu bénit le septième jour, et il le sanctifia, parce qu'en ce jour il se reposa de toute son œuvre qu'il avait créée en la faisant. »

7*576 = 4 032    Matérialité – Période attribuée aux Elus pour se transformer

Capture38390

Capture38391

Un mode de calcul singulier nous a été donné dans Apocalypse.

La muraille de Jérusalem céleste est haute de 144 coudées.

Le résultat final est :

1 coudée = 0,5236 = 3,1416/ 6

144*0,5236 = 75,3984         inversement        75,3984/ 0,5236 = 144

« je suis l’alpha et l’oméga »   75,3984/2π= 12 Hz

Ω = 2π.f   = 6,2832*12 = 75,3984 radians par seconde.

L’onde de type alpha, celle qui procure la paix intérieure, (12Hz) et oméga (sa pulsation en radian par seconde)

Remplaçons 6 des 6 jours Genèse par π

π   = 3,1416                      6 coudées = 3,1416 = 6*0,5236

1 jour = 8

6 jours = 3,1416*8 = 25,1328

25,1328/0,5236 = 48    = 6*8

Le fleuve se divise en quatre bras.

48/4 = 12

25,1328/4 = 6,2832 et 6,2832/0,5236 = 12 ou 25,1328/2,0944 = 12 = 8π / 2 π/3= (4*3)

1 jour = 72

6 jours = 3,1416*72 = 226,1952

226,1952/0,5236 = 432 = 6*72

Le fleuve se divise en quatre bras.

432/4 = 108    ou 226,1952/2,0944 = 108 = 72 π / 2 π/3   = 36*3 = 9*(4*3)

1 jour = 576 = 8*72

6 jours = 3,1416*576 = 1809,5616

1809,5616/0,5236 = 3 456 = 6*576

 Le fleuve se divise en quatre bras.

3456/4 = 864    ou 1809,5616/2,0944 = 864 =576 π / 2 π/3   = 288*3 = 72*(4*3)

“Tout est rapport et proportion”

Procédons à un calcul à l’unité.

Capture38357

Prenons le côté du triangle = 1

La surface du triangle équilatéral est égal :   b*h /2

Théorème de Pythagore :

AD2 + DB2 = AB2, avec CD=DB = 1 / 2 = 0,5.

AD2 + 0,52 = 1

AD2 = 1 – 0,25 = 0,75

AD = √0,75 = 0,8660254038 = √3 / 2 = hauteur du triangle

Le rayon du cercle OA = √3/2 * 2/3 =2√3/6   = √3/3 = 0,5773502692

Surface du cercle :

π.r2 = π * √3 / 3 = 3,1416*0,33333 = 1,0471998 = 1,0472 = π/3

Surface du triangle

B*h/2 = (1*√3 /2) / 2 =   0,433 = √3 /4                                      

Rapport entre la surface du cercle et la surface du triangle :

1,0472 / 0,433 = 2,4184

Périmètre du cercle : 2*π * r = 2* π *√3/3 = 3,627607211

Périmètre du triangle équilatéral : 3 = 3

Rapport entre    périmètre du cercle = 3,627607211 / 3 = 1,209202404

                          périmètre triangle

Ce rapport est la moitié de celui du rapport des surfaces soit : 2,4184/2

Capture38358

Prenons le côté du carré = 1

La surface du carré = C2 = 1*1 = 1

Théorème de Pythagore :

AD2 + DC2 = AC2 

1 + 1 = 2

AC2 = 2

AC = √2

Le rayon du cercle OA = √2 /2

La surface du cercle =   π*r2 =   π * (√2 /2)2 = π * ½ = π / 2

Rapport entre la surface du cercle et la surface du carré :

(π / 2) / 1 = π / 2

Périmètre du cercle : 2*π * r = 2* π * √2 /2 = 4,442893328

Périmètre du carré  :  4*C = 4

Rapport entre    périmètre du cercle   = 4,442893328/4 = 1,110723332

                          périmètre carré

Ce rapport correspond au rapport des surfaces 1,5708(π / 2) divisé par √2

Autres rapports

Rapport entre         la surface du cercle inscrivant le carré        =      π / 2 = 1,5

                               la surface du cercle inscrivant le triangle            π/3

(Inversement           1/1,5 = 0,6666666667)

Rapport entre        la surface du carré      = 1/0,433 = 2,309469

                             la surface du triangle

(Inversement          1 / 2,309469 = 0,4329999667sensiblement0,433 = √3 / 4)

Rapport entre périmètre cercle inscrivant le carré= 4,442893328 = 1,2247= √1,5

                        périmètre cercle inscrivant le triangle 3,627607211  

(Inversement 1/1,225 = 0,8163265 = √0,6666666667)

Ce rapport correspond à la racine carrée du rapport des surfaces cercles 1,5.

Rapport entre        le périmètre du carré      = 4/3 = 1,3333333

                              Le périmètre du triangle

(Inversement 1/1,3333333 = 0,75 = 3 / 4 = (√3 / 2)2)

Ce rapport correspond au rapport des surfaces carré-triangle 2,309469 divisé par √3.

Interprétations

Les côtés des triangles et des carrés sont identiques et égaux à 1.

Surface cercle inscrivant triangle * 1,5 = surface cercle inscrivant carré

Surface du triangle * 2,309469 = surface du carré

Périmètre cercle inscrivant triangle * √1,5 = périmètre cercle inscrivant carré

Périmètre du triangle * 1,3333333 = périmètre du carré

Les résultats sont valables quel que soit la longueur identique appliquée aux côtés du triangle équilatéral et au carré.

Etablissons des tableaux généraux

En surface pour le triangle équilatéral

Surface du triangle : b*h/2

Surface du cercle    : π*.r2  

En l’occurrence il s’agit de la surface du cercle qui inscrit le triangle.

Capture38393

Surface du triangle : n2*√3/4     Surface du cercle : n2* π/3 

Pour le développement des puissances de 2 :

Surface du triangle : (2n)2*√3/4     Surface du cercle : (2n)2* π/3 

Pour le développement des multiples de 2 :

Surface du triangle : (2n)2*√3/4     Surface du cercle : (2n)2* π/3 

En surface pour le carré

Surface du carré : C2

Surface du cercle    : π*.r2  

En l’occurrence il s’agit de la surface du cercle qui inscrit le carré.

Capture38394*

Surface du carré :n2     Surface du cercle : n2* π/2

Pour le développement des puissances de 2 :

Surface du carré : (2n)2    Surface du cercle :  (2n)2* π/2

Pour le développement des multiples de 2

Surface du carré : (2n)    surface du cercle : (2n)2* π/2

Vérifications  (longueur du côté 12)

Surface cercle inscrivant triangle * 1,5 = surface cercle inscrivant carré

144π/3*3/2 = 432 π/6 = 72 π ou 144 π/2 ou 122 *π/2

Surface du triangle * 2,309469 = surface du carré

144√3/4*2,309469 = 332,56353√3/4 = 332,563536*(1,732050808/4)

= 332,56353*0,4330127019 = 144,0042327

A partir du périmètre du triangle de côté 1

Périmètre du triangle : 3*n

Périmètre du cercle : 2* π*r

Il s’agit du périmètre du cercle qui inscrit le triangle.

Capture38395

Périmètre du triangle : 3*n     Périmètre du cercle : 2n* π√3/3

Cas particulier pour les multiples de 3

La longueur du côté est multiple de 3 = 3*n

Le rayon : n√3 (résultat obtenu après simplification par 3)

Le périmètre du triangle : 3*3n = 9n

Le périmètre du cercle : 2n* π√3 (résultat obtenu après simplification par 3)

Capture38396

Pour une longueur de côté 3, n = 3/3 = 1 puisqu’un côté = 3*n

Rayon : n√3 pour n = 1 est égal à √3 

Périmètre cercle : 2n* π√3 pour n=1 est égal à 2π√3

De cette formule 2n* π√3 ne pouvons-nous pas écrire que 3= 1 , 6=2, 9=3, 12=4…et n les entiers naturels ?

Pour le développement des puissances de 3 :

Le périmètre du triangle : 3n*3 (n de 2n* π√3/3 = 3n) - n puissances,de 0 à ∞

Longueur du côté : 3n

Capture38397

La formule est : 2*3n* π√3/3

Pouvons-nous également écrire que 3=1, 9=3, 27=9, 81=27 ?

A partir du périmètre du carré de côté 1

Périmètre du carré : 4*n

Périmètre du cercle : 2* π*r

Il s’agit du périmètre du cercle qui inscrit le carré.

Capture38398

Périmètre carré : 4*n   Périmètre cercle : n* π√2 (résultat obtenu après simplification par 2)

Pour le développement des puissances de 2 :

La formule pour le périmètre est : 2n * π√2

Pour le développement des multiples de 2 :

La formule pour le périmètre est : 2n * π√2

Tableau synthétique

Par la surface

Capture38399

Par le périmètre

Capture38400

Sans dimensions

Quitter les limbes, voyager, « détruire en soi celui qui vit sans Dieu. Mourir à soi, aux autres, et à toute valeur matérielle, jusqu’à renaître dans la Mémoria Dei »   grâce à la main tendue par jésus…sinon   

« Je suis Un qui devient Deux, qui devient Quatre. Je suis Quatre qui devient Huit et je suis Un qui les protège. » 

Inscription trouvée sur la tombe d’un prêtre d’Amon de la XXIIème dynastie.

Capture38402

Capture38403

 

 

Capture38414

Capture38415

Le nombre d’or = 1,618, son inverse :1/1,618 = 0,618, son carré = 2,618, son inverse : 1/2,618 = 0,3820 qui est égal à 0,618 au carré.

Capture38404

 

Capture38416

Rappel

Capture38405

1 = 8 segments 1/8 = 0,125 = valeur segment d’un « bit » car 1 octet = 8 « bits »

La longueur origine est 1    :                    1 = 1 valeur linéaire                 8 =    8

La surface origine est    1    :             1*1 = 1 valeur surfacique           8*8 =  64

Le volume origine est    1    :         1*1*1 = 1 valeur volumique      8*8*8 = 512

Le rapport entre la valeur de la qualité signal de 1 bit : 0,6 B et sa valeur segment : 0,125 est de 0,6 / 0,125 = 4,8 et  4,8/ 0,6 = 8                                                               

1*4,8=4,8

Le rapport entre la valeur de la qualité signal de 1 bit : 0,6B et sa valeur surfacique : 0,1252 = 0,015625 est de 0,6 / 0,015625 = 38,4   et 38,4 / 0,6 = 64                         

8*4,8= 38,4

Le rapport entre la valeur de la qualité signal de 1 bit : 0,6 B et sa valeur volumique : 0,1253 = 0,001953125 est de 0,6 / 0,001953125 = 307,2 et 307,2 / 0,6 = 512       

64*4,8= 307,2

Capture38406

Le rapport pour 6 dB est donc de : 6 / 0,125 = 48 linéaire = 6*8 = 1*48, 6 / 0,015625 = 384 surfacique = 6*64 = 8*48, 6 / 0,01953125 = 3072 volumique = 6*512 = 64*48.

1/8     1/64      1/512

1er   bit - valeur segment 0,125 qualité signal 6dB valeur 20 = 1

2ème bit – valeur segment 0,125 qualité signal 6 dB valeur 21 = 2

3ème bit – valeur segment 0,125 qualité signal 6 dB valeur 22 = 4

4ème bit – valeur segment 0,125 qualité signal 6 dB valeur 23 = 8

Le rapport d’un bit linéaire seul 6/0,125 avec d’autres additionnés entre eux quel que soit leur nombre sera toujours égal à celui d’un seul bit linéaire : 48. Le nombre de relations entre eux n’intervient pas et leur rapport sera toujours égal à 1.

Le rapport d’un bit Li. : 6/0,125 = 48

Le rapport de 3 bits Li. additionnés : 3*6 / 3*0,125 = 18 / 0,375 = 48

Capture38407

Pour les nombres fractionnaires, la convention de numération veut qu'en base n, « 0,a » désigne a·1/n (=a·n-1), « 0,0a » désigne a·1/n² (=a·n-2)...

Par exemple en base 10 (n = 10), « 0,005 » désigne 5·10-3.

Le nombre 0,001 en binaire (n = 2) désigne 1·2-3=0,125.

Echelle :

1 bit bel (4,8 linéaire, 38,4 surfacique, 307,2 volumique)

1 bit décibel (48 linéaire, 384 surfacique, 3072 volumique)

Rapport valeur qualité signal 1 bit linéaire(en rapport avec sa valeur puissances de 2 ) / valeur qualité signal 1 bit surfacique :

1er bit:48/384 = 0,125 2ème bit:96/384 = 0,25 3ème bit:192 / 384 = 0,50 4ème bit:384/384 = 1

Formule : 2n /8

Rapport qualité signal 1 bit linéaire(en rapport avec sa valeur puissances de 2 )  / valeur qualité signal 1 bit volumique

 1er bit:     48/3072   = 0,015625   2ème bit: 96/3072 = 0,03125 3ème bit: 192/3072 = 0,0625

4ème bit: 384/3072 = 0,125         5ème bit: 768/3072 = 0,25    6ème bit:  1536/3072 = 0,5

7ème bit: 3072/3072 = 1              8ème bit:  6144/3072 = 2       9ème bit: 12288/3072 = 4

10ème bit: 24576 / 3072 = 8      11ème bit: 49152 / 3072 = 16 12ème bit:   98304 / 3072 = 32

Formule: 2n / 64

0,6 B = 2log(2) en puissance ou 100,6 et 22 soit 4 ou équivalent 102 =100

6B = 20log(2) en puissance ou 106 et 26 soit 64 ou équivalent 106 = 1 000 000

4 et 100 sont les valeurs décimales et binaires de la qualité du signal d’un bit 0,6B.

64 et 1 000 000 sont les valeurs décimales et binaires de la qualité du signal d’un bit 6dB

Calculons avec Jérusalem :

13 824 / 64 = 216 toujours volumique

216/8 = 27 pour 1 bit toujours volumique

27/ 125 = 0,216           0,6*0,6*0,6

13 824 = (0,6*0,6*0,6 * 5*5*5) * 64 * 8 = (0,216*125) * 64 * 8 = (0,6*5)(0,6*5) (0,6*5) * 64 *8 = 3*3*3*64*8 = 27*64*8 =1728*8 = 13 824

0,216, expression volume de 0,6 Bel

Nous sommes dans la dimension binaire-décimale 10n / 5n = 2n       -     5 = 10/2 Nous pourrions écrire que 5 vaut 1. ( 10 binaire équivaut à 2 décimal )

Nous procédons à une 1er phase de conversion binaire-décimale du rapport qualité signal Bel 1 bit vers une représentation numérique 1 bit volumique en multipliant 0,216 par 125 ou (0,6*5)3.

2ème phase conversion :  64 correspond à la valeur décimale de la qualité du signal d’un bit décibel ou valeur volumique :  (0,216*125)* 64.

8 pour 1 octet :  (0,216*125)*64*8

Il s’agit d ‘ une grandeur sans dimension puisqu’elle est une mesure logarithmique du rapport entre deux puissances.

En physique, une grandeur sans dimension est une quantité permettant de décrire une caractéristique physique sans dimension ni unité explicite d'expression. Elle est constituée du produit ou rapport de grandeurs à dimensions, de telle façon que le rapport des unités équivaut à 1. L'analyse dimensionnelle permet de définir ces grandeurs sans dimension. L'unité SI dérivée associée est le nombre 1[1].

Ces grandeurs sans dimension interviennent entre-autre pour la description de phénomène de transfert. Elles portent le nom de nombres sans dimension, nombres adimensionnels, ou encore de nombres caractéristiques

Progression des composantes des sommes de la qualité signal de 1 bit en dB par rapport à la progression des composantes des sommes des valeurs linéaires.

Capture38408

Rappel

En qualité signal 0,6 B de 1 bit nous obtenons une valeur 100 binaire et 4 décimal

En qualité signal 6 dB pour 1 bit nous obtenons une valeur 1 000 000 binaire et 64 décimal soit 1003 et 43 soit 4*4*4 = 64 le Saint des Saint du Temple de Salomon ou pour respecter les mesures bibliques 20*20*20 = 8000 en octal soit 8 = 1000 donc = 1 000 000.

64 correspond donc à 1 bit décimal, alors pour 8 bits ou 1 octet décimal nous calculons     8*64 = 512 soit 8*8*8 soit 888 le nombre de Jésus.

27, nombre de cubes dans Jérusalem * 512 = 13 824 soit 0,6*0,6*0,6*8*8*8*5*5*5 soit 0,216*512*125.

27 = 3*3*3 - 3 est égal à 0,6B*5 et pour 1 octet nous * par 8 soit 24 le côté de Jérusalem.

Dans ce cas 3 fait 1.  ( 3 vaut 1 bit )

Le logarithme du carré d’une grandeur est égal à deux fois le logarithme de la grandeur. log(a) = log(a2)/2                  implique 2log(a) = log(a2)

Le logarithme du cube d’une grandeur est égal à trois fois le logarithme de la grandeur. log(a) = log(a3)/3                implique 3log(a) = log(a3)

nlog(a) = log(an)

log10(2) = log10(23)/3 implique 3log10(2) = log10(23 ) = log10 (8) = 0,9  (0,9 vaut 3) 103 et 23

Nous pouvons écrire qu’en élevant 3 au cube et qu’en * le résultat par 64 et par 8 nous avons converti la qualité du signal de 1 octet en Bel en qualité du signal de 1 octet en décibel par rapport à sa représentation binaire et numérique.  ( 100     1 000 000)( 4        64)

Convertissons 0,6 B en 6 dB.

Nous pourrions obtenir la représentation décimale en élevant 6 au cube et en multipliant le résultat par 64, valeur décimale d’un bit soit : 6*6*6*64 = 13 824. Cette façon de calculer ne semble pas correcte car nous devons débuter les calculs en utilisant des Bels.

666 nous indique la fausseté d’un processus opératoire.

Capture38409

Le débit (ou capacité temporelle d'informations) effectif d'un support de transmission de données (exprimé en décibels par seconde, ou respectivement en bits par seconde ou en octets par seconde) est toujours strictement inférieure à ce débit maximum théorique qu'il est impossible de dépasser sur le même support (à condition d'avoir pris en compte tous les signaux détectables sur ce support).

L’unité la plus employée pour mesurer le débit d’un support de transmission de données est le bit par seconde (et ses multiples normalisés en puissances de 10 comme le kilobit par seconde symbolisé kbit/s) pour les supports physiques, mais l’usage de l’octet par seconde (et de ses multiples normalisés en puissances de 10, ou traditionnels en puissances de 2) est très courant pour les applications et protocoles de transfert de fichiers

La capacité totale d’informations maximales d’un support exprimé en décibels, bits ou octets est l’intégration de la capacité linéaire ( ou respectivement surfacique ou volumique) sur chaque position de la longueur ( ou respectivement de la surface ou du volume) du support.

On effectue le même raisonnement pour la capacité des supports statiques de stockage, en considérant que chaque position de la longueur (ou respectivement de la surface ou du volume) de ce support définit un certain nombre de signaux ayant chacun une qualité exprimée en bits, octets ou décibels, la nature de ces signaux détectables dépendant des capteurs employés (conversion de signaux électriques en signaux magnétiques, optique…), de leur qualité (c'est-à-dire leur précision intrinsèque), et du niveau de bruit environnant (dépendant aussi de la construction du support, notamment son isolation).

Le domaine spatial de stockage le plus utilisé aujourd'hui est la surface (CD, disques durs, optiques, magnéto-optiques, mémoires électroniques…), mais la longueur est encore utilisée (bandes magnétiques). Le domaine spatial du volume est encore à l'état expérimental (stockage optique dans un cristal, holographique…), mais commence à apparaître sur les disques optiques multicouche (les unités correspondantes restent encore surfaciques).

On peut alors parler de capacité linéaire (ou respectivement surfacique ou volumique) d'informations exprimées en décibels par mm (ou respectivement par mm² ou par mm³) ou donc aussi en bits par mm (ou respectivement par mm² ou par mm³) ou encore en octets par mm (ou respectivement par mm² ou par mm³), l'unité de longueur (ou respectivement de surface ou de volume). Pour les disques durs, disques optiques ou magnéto-optiques, l'unité de capacité surfacique la plus utilisée est le bit par mm²,ou ses multiples normalisés en puissances de 10 comme le kilobit par mm², symbolisé kb/mm².

On trouve cependant aussi mention du multiple normalisé kilooctet par mm² (ko/mm² en français). Les unités traditionnelles ne sont jamais employées à ce niveau, au contraire des fabricants de mémoires qui préfèrent les unités traditionnelles en puissances de 2 comme le kilooctet par mm² (qui parfois comptent plutôt en nombre de transistors par unité de surface, mais cette fois avec les multiples conventionnels en puissances de 10, sachant qu'un bit d'information stockée nécessite souvent deux transistors).

La capacité totale d'informations maximale de ce support, exprimée en décibels, bits ou octets est l'intégration de cette capacité linéaire (ou respectivement surfacique ou volumique) sur chaque position de la longueur (ou respectivement de la surface ou du volume) de ce support.

La capacité totale d'informations effective d'un support de stockage se mesure le plus souvent en octets (ou ses multiples normalisés en puissances de 10, comme le kilooctet, symbolisé conventionnellement ko sur les disques durs). Mais le plus souvent l'interface de ce support se fait par secteurs de taille conventionnelle de 512 octets, et donc la capacité d'utilisation de ce support dans les systèmes d'exploitation se mesure plus souvent et de façon plus pratique avec les multiples traditionnels.

Capture38410

Les préfixes kilo, méga, giga, téra, etc., correspondent aux mêmes multiplicateurs que dans tous les autres domaines : des puissances de 10. Appliqué à l'informatique, cela donne :

Capture38417

Ne peut-on pas écrire que ce 103 = 1000 octets correspondent à 10nlog(2) = 10*0,3=3 et que ce 3 puissance correspond au 10 puissance de 210 = 1024

Selon le tableau B :

106 = 220     109 = 230 1012 = 240 1015 = 250

La transcendance serait-elle partout ? 2n*10 = 1024n

 Si nous reprenions les textes de l’Ecriture

Apocalypse de Jean – chapitre 21 – La nouvelle Jérusalem

«………. Elle avait une haute et grande muraille. Elle avait 12 portes, et sur les portes 12 anges, et des noms écrits, ceux des 12 tribus des fils d’Israël : à l’orient 3 portes, au nord 3 portes, au midi 3 portes, et à l’occident 3 portes. La muraille de la ville avait 12 fondements, et sur eux les 12 noms des 12 apôtres de l’agneau ……Celui qui me parlait avait pour mesure un roseau d’or, afin de mesurer la ville, ses portes,  et la muraille. La ville avait la forme d’un carré, et sa longueur était égale à sa largeur. Il mesura la ville avec le roseau et trouva 12 000 stades ; la longueur , la largeur et la hauteur en étaient égales. Il mesura la muraille, et trouva 144 coudées, mesure d’homme, qui était celle de l’ange. »

Capture38411

La ville mesure 12 000 stades.

Si nous considérons 12 000 comme une expression binaire octale, écrivons la correspondance suivante en binaire : 1100 000 ou 1100 (binaire) = 12 décimal

1100 000 en binaire correspond à 96 décimal ou 12*8 = 96 puisque 1000 = 8.

Le côté d’un carré représentant la ville vaut : 96/4 = 24 et chaque porte vaut : 24/3 = 8

La longueur, la largeur et la hauteur sont égales. Nous avons un cube de 24 de côté.

Le volume est de 24*24*24 = 13 824

Nous avons 3 portes par côté donc 9 volumes identiques (3*3) et chaque volume vaut 13824 / 9 = 1536,

Ce 1536 correspond à : 8*8*24. Nous pouvons considérer que verticalement nous retrouvons aussi les 3 portes et donc globalement dans le cube nous avons 3*3*3 = 27 cubes de 8*8*8 =512 et 27*512 =13824.

La qualité d’un signal de 1 « bit » est égal à 0,6 Bel. Pour 1 octet ou 8 bits il est de 0,6*8 = 4,8Bels. Convertissons cette valeur pour qu’elle corresponde à la dimension de la Bible ( base 10 multiple de 5 et de 2) et nous trouvons 4,8*5 = 24 qui se trouve être le côté du carré de la Jérusalem céleste.

Le Bel comme unité est particulièrement pertinente dans les domaines où la perception humaine est mise en jeu. En effet, la sensation ressentie varie comme le logarithme de l’excitation. Il était appelé unité de « transmission » à l’origine.

La valeur linéaire pour Jérusalem est de  : 0,6*5*8 = 24

La valeur surfacique de Jérusalem est de : 0,6*0,6*5*5*8*8 = 0,36*25*64 = 576

La valeur volumique de Jérusalem est de : 0,6*0,6*0,6*5*5*5*8*8*8=0,216*125*512=13824

Que mettons-nous en valeur ?

5*8 =40 coefficient sur lequel insiste particulièrement la Bible.

Valeur linéaire      : 5*8 = 40

Valeur surfacique : 5*5*8*8 = 25*64 = 1600 = 40*40 = 402

Valeur volumique : 5*5*5*8*8*8 = 125*512 = 64000 = 40*40*40 = 403

Autres valeurs mises en évidences :

0,6*5 = 3

0,6*0,6*5*5 = 0,36*25 = 9

0,6*0,6*0,6*5*5*5 = 0,216*125 = 27

En multipliant par 8 nous calculons pour 8 bits ou 1 octet valeur linéaire.

En multipliant par 8*8 nous calculons pour 8 bits ou 1 octet valeur surfacique.

En multipliant par 8*8*8 nous calculons pour 8 bits ou 1 octet valeur volumique.

Jérusalem correspond à l’expression géométrique volumique de la qualité du signal d’1 octet en décibels.

Capture38412

Le nombre du Saint des Saints du Temple de Salomon est 444 soit 4*4*4 =64 son volume ou 20*20*20 = 8 000 valeur biblique = 8*1000 = 8*8 = 64 ( 1000=8)

 Le volume du Temple de Salomon est = 60*30*20 = 36 000 soit 36*8 = 288.

288 est également une mesure d’ange.

Décomposons le: 200 + 80 +8 = 288

Nous savons :

Capture38413

Gardons le stade comme unité. Il vaut 177,6m

12 000 * 177,6 = 2 131 200 m périmètre Jérusalem. 2 131 200/25 = 85248 et 85248/888 = 96

Chaque côté = 2131200/4 = 532800.

On compte trois portes par côté : 532800/3= 177600 ou 177,6km soit 1000 fois plus que l’unité qui est 1 stade = 177,6m

Malgré tout nous nous trouvons dans une dimension divine, celle de l’Ecriture, dimension où nous devons compter différemment. Nous appliquons donc la règle des 5.

Chaque porte = 177600 / 52 = 177600/25 = 7104

Il s’agit d’un multiple de 8. Comme cette mesure est linéaire : 7104/8 = 888

12 000 octal = 12*1000 = 12*8 = 96

96*177,6 = 17049,6 périmètre

Chaque côté = 17049,6 / 4 = 4262,4

Chaque porte : 4262,4 / 3 = 1420,8

Comme mesure linéaire multiple de 8 = 1420,8/8 = 177,6.

Pour revenir en dimension divine multiple de 5 linéaire : 177,6*5 = 888

En définitive 888,  nombre de Jésus, de la rédemption est contenu dans la mesure même de Jérusalem : 12000 stades.          Jésus est la porte.

888 dans ce cas est la dimension de chacune des 12 portes de Jérusalem.

Que ce symbole est puissant ! Ne nous rapproche-t-il pas encore plus prêt de la Divinité ?

Ezéchiel «2:6 Et toi, fils de l'homme, ne les crains pas et ne crains pas leurs discours, quoique tu aies auprès de toi des ronces et des épines, et que tu habites avec des scorpions; ne crains pas leurs discours et ne t'effraie pas de leurs visages, quoiqu'ils soient une famille de rebelles.

2:7 Tu leur diras mes paroles, qu'ils écoutent ou qu'ils n'écoutent pas, car ce sont des rebelles. »

Capture38401

Mon Seigneur et Maître, l’Ange de l’Eternel est mystérieux, merveilleux.

Que Son Nom est sublime !

Il m’enveloppe de Sa tendresse, moi qui sans Lui ne suis rien. Son Nom envahit mon âme de douceur. Immense dans Sa grandeur, miséricordieux Il est de toute éternité. 

Que Son Nom est sublime !

Quand j’entends les impies, les arrogants, les moqueurs, les orgueilleux insulter Notre Seigneur l’Ange de l’Eternel mon âme est troublée par toute cette violence et méchanceté. Qu’ils prennent garde quand viendra Sa colère. Leur séjour sera l’Hadès.

Mon Seigneur et Maître, l’Ange de l’Eternel est mystérieux, merveilleux.

 

Gloire à Son Nom

 

Commentaires
Des nombres
  • Ce blog propose une interprétation des nombres figurant dans l'Ancien et le Nouveau Testament. Les nombres développent une métaphore qui donne une représentation mentale d'un processus qui dépasse l'entendement.
  • Accueil du blog
  • Créer un blog avec CanalBlog
Visiteurs
Depuis la création 166 056