Canalblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Des nombres

Le Chapelet à 72 noms

Le Chapelet à 72 noms

Chrétiens

« Notre Père,
Que ton Nom soit sanctifié
Que ton règne arrive
Que ta volonté soit faite
».

Kaddish

« Magnifié et sanctifié soit le Grand Nom

Dans le monde qu’il a créé selon sa volonté

Et puisse-t-Il établir son royaume

Puisse sa salvation fleurir et qu’il rapproche sont oint

De votre vivant et de vos jours

Et des jours de toute la Maison d’Israël

Promptement et dans un temps proche, et dites Amen. »

Les chrétiens ont une approche plus personnelle, plus intime de Dieu par l’emploi du tutoiement qui n’est pas manque de respect, contrairement aux Juifs qui ont une approche plus impersonnelle. Le Notre Père est une prière personnelle pour les chrétiens, le kaddish une prière plus publique dite par l’officiant.

Nous comprenons tout de suite l’importance de l’action de Jésus. Celui qui Est,  est proche de nous. Jésus nous l’apprend, nous le dit. Celui qui Est, est en nous par son Esprit. Il se fait connaître par Son Esprit. L’Eternel connaît notre nom. Nous, nous ne connaissons pas le Sien.

Genèse :

 « 6 :3 Alors l’Eternel dit : Mon esprit ne restera pas à toujours dans l’homme, car l’homme n’est que chair, et ses jours seront de cent vingt ans. »

Qu’est-ce qu’un chapelet ?

Un chapelet est un objet de dévotion généralement constitué de perles enfilées en collier sur un cordon. Il désigne une coiffe, une couronne de fleurs et devient un terme à usage religieux par analogie avec les couronnes de roses, dont on ornait la tête des statues mariales.

Le chapelet catholique utilisé est un collier composé de cinq dizaines de petits grains appelés Ave (ave maria), précédées chacune d'un grain plus gros appelé Pater (pater noster). Partant de l'un des grains plus gros, une branche terminale comporte trois petits grains (Ave), un gros (Pater) et un crucifix.

Mais alors de quoi parlons-nous ?

L'origine traditionnelle des 72 Noms, ou plutôt Souffles  vient du Zohar et de la Torah.
Le Zohar nous donne la première indication : « les cieux qui sont soixante-dix noms selon le secret de YHVH, relèvent du secret des soixante-douze noms issus des mots » « et il voyagea » « et il vint » « et il entendit » (Exode 14:19:21).

Les 70 noms doivent se rapporter aux 70 ans de Jérémie et aux 70 semaines de Daniel. Les 70 ans de Jérémie font allusion aux 14 jours ou 2 semaines symboliques pendant lesquelles l’Esprit de Dieu sera prisonnier de la matérialité. Les 70 semaines de Daniel se rapportent plus à la dernière semaine symbolique qui verra la fin de la tribulation du peuple de l’Eternel suivie du Grand Jugement. Il s’agit bien symboliquement des cieux desquels devra s’en aller l’Esprit. Comment et par où ?
Ainsi, les 72 Noms de Dieu, qui constituent ce que l'on appelle aussi le Grand Nom de soixante douze Lettres, sont dérivés de la Bible, Exode 14, versets 19 à 21 (dans le texte hébreu, ces versets comptent 216 lettres, chaque verset comprenant lui-même 72 lettres). Nous comprenons maintenant l’importance de recopier à la lettre la Torah. La transmission du message de l’Eternel se fait sous toutes les formes possibles. Avec les valeurs numériques 216 et 72 indiquées, nous pourrions déjà avoir la compréhension rationnelle d’une raison supérieure à la notre. Nous pouvons également comprendre la signification du nombre de la bête 666 qui est celui de l’homme. (666 = 6*6*6 = 216)  

En français, ces trois versets de la Torah sont :

Exode

« 14:19 L'ange de Dieu, qui allait devant le camp d'Israël, partit et alla derrière eux; et la colonne de nuée qui les précédait, partit et se tint derrière eux.
14:20 Elle se plaça entre le camp des Égyptiens et le camp d'Israël. Cette nuée était ténébreuse d'un côté, et de l'autre elle éclairait la nuit. Et les deux camps n'approchèrent point l'un de l'autre pendant toute la nuit.
14:21 Moïse étendit sa main sur la mer. Et l'Éternel refoula la mer par un vent d'orient, qui souffla avec impétuosité toute la nuit; il mit la mer à sec, et les eaux se fendirent. »

Le résultat de cette action est :

« 14:22 Les enfants d'Israël entrèrent au milieu de la mer à sec, et les eaux formaient comme une muraille à leur droite et à leur gauche. »

Nous avons devant nos yeux la description allégorique d’un processus de transfert assisté. Il s’agit d’un passage de la matérialité (Egypte) à celui de l’Esprit (Maison d’Israël).

Quel est le lieu de ce passage ? Pour aller où ?

La valeur numérique 72 nous l’indique.

Exode

« 3:13 Moïse dit à Dieu: J'irai donc vers les enfants d'Israël, et je leur dirai: Le Dieu de vos pères m'envoie vers vous. Mais, s'ils me demandent quel est son nom, que leur répondrai-je?
3:14 Dieu dit à Moïse: Je suis celui qui suis. Et il ajouta: C'est ainsi que tu répondras aux enfants d'Israël: Celui qui s'appelle "je suis" m'a envoyé vers vous.
3:15 Dieu dit encore à Moïse: Tu parleras ainsi aux enfants d'Israël: L'Éternel, le Dieu de vos pères, le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac et le Dieu de Jacob, m'envoie vers vous. Voilà mon nom pour l'éternité, voilà mon nom de génération en génération. »

Abraham, Isaac et Jacob sont de la dimension de l’Eternel. Ils sont les membres du Peuple de l’Esprit. Moïse l’est également, mais il est envoyé comme ambassadeur  de l’Eternel auprès des enfants  d’Israël qui se trouvent dans une autre dimension, celle de la matérialité. Sous quelle forme ? Pour qui ? Pour les enfants de l’Esprit de l’Eternel qui naissent en l’homme ?

« « 19:25 Moïse descendit vers le peuple, et lui dit ces choses.
20:1 Alors Dieu prononça toutes ces paroles, en disant:
20:2 Je suis l'Éternel, ton Dieu, qui t'ai fait sortir du pays d'Égypte, de la maison de servitude.
20:3 Tu n'auras pas d'autres dieux devant ma face. »

« 20:7 Tu ne prendras point le nom de l'Éternel, ton Dieu, en vain; car l'Éternel ne laissera point impuni celui qui prendra son nom en vain. »

L’Eternel libère son peuple, ses enfants, en les créant. Sa création libère. Genèse par son processus de création est en fait une action de libération. Attention, personne ne peut dire « je vais faire comme Dieu. Je vais me libérer par moi-même. Je vais fabriquer et planter mon propre arbre de vie. » Il s’agit du seul crime ou  blasphème  qui sera puni par la destruction totale du prévaricateur.

 « 33:20 L'Éternel dit: Tu ne pourras pas voir ma face, car l'homme ne peut me voir et vivre.
33:21 L'Éternel dit: Voici un lieu près de moi; tu te tiendras sur le rocher.
33:22 Quand ma gloire passera, je te mettrai dans un creux du rocher, et je te couvrirai de ma main jusqu'à ce que j'aie passé.
33:23 Et lorsque je retournerai ma main, tu me verras par derrière, mais ma face ne pourra pas être vue. »

Personne ne peut voir l’Eternel de face,  au soleil levant, dans la matérialité de la vie. On ne pourra le voir, le connaitre, qu’au soleil couchant, à notre mort matérielle, seulement en Esprit mais jamais de face. Aussi est-il inutile, totalement inintelligent et vain, de vouloir Le représenter par des images. En le faisant nous ne faisons que nous éloigner de Lui, et être loin, très loin, très très loin. Associer son image, que l’on soit prophète ou que l’on se soit déclaré prophète, comme celui  au croissant, à l’image inconnue de l’Eternel n’est qu’un blasphème contre l’Esprit.

Quand est-il alors ?

Ezéchiel

« 48:30 Voici les issues de la ville. Du côté septentrional quatre mille cinq cents cannes.

48:31 et les portes de la ville d'après les noms des tribus d'Israël, trois portes au nord: la porte de Ruben, une, la porte de Juda, une, la porte de Lévi, une.

48:32 Du côté oriental quatre mille cinq cents cannes, et trois portes: la porte de Joseph, une, la porte de Benjamin, une, la porte de Dan, une.

48:33 Du côté méridional quatre mille cinq cents cannes, et trois portes: la porte de Siméon, une, la porte d'Issacar, une, la porte de Zabulon, une.

48:34 Du côté occidental quatre mille cinq cents cannes, et trois portes: la porte de Gad, une, la porte d'Aser, une, la porte de Nephthali, une.

48:35 Circuit: dix-huit mille cannes. Et, dès ce jour, le nom de la ville sera: l'Eternel est ici. »

Ezéchiel – chapitre 40 – La Nouvelle Jérusalem – vision

« …….la main de l’Eternel fut sur moi, et il me transporta dans le pays d’Israël. Il m’y transporta dans des visions divines, et me déposa sur une montagne très élevée, où se trouvait au midi comme une ville construite. Il me conduisit là, et voici, il y avait un homme dont l’aspect était comme l’aspect de l’airain, il avait dans la main un cordeau de lin et une canne pour mesurer, et il se tenait à la porte. Cet homme me dit : fils de l’homme, regarde de tes y eux et écoute de tes oreilles ! ……Voici, un mur extérieur entourait la maison de tous côtés. Dans la main de l’homme était une canne de 6 coudées pour mesurer, chaque coudée ayant une palme de plus que  la  coudée ordinaire…… »

Le « pays d’Israël » n’est donc pas de notre dimension puisque l’on s’y fait transporter dans des « visions divines ». La « ville construite » ou  « Nouvelle Jérusalem » n’est donc pas une construction de notre dimension.

1 canne = 6 grandes coudées

Convertissons les grandeurs indiquées.

4 500 cannes = 4500*6 = 27 000

18 000 cannes = 18 000*6 = 108 000 = 4*27 000

Nous devons calculer sans tenir compte de l’unité.

Rappel :

1jour vaut 1000 ans pour Dieu.

Dans ce cas précis, 1 jour vaut 1000.

Simplifions :

1000 = 10*10*10

Nous sommes dans une structure décimale : 10= 5*2 ou 10/5=2

1000 = 10*10*10

En réduisant nous trouvons : 10/5*10/5*10/5 = 2*2*2 = 8   -  1000 vaut 8

Remplaçons dans le calcul : 27000 = 27*8 = 216

Chaque porte vaut : 27000/3 = 9 000

Réduisons : 9000 = 9*8 = 72

108 000 « le circuit de la Ville » = après réduction : 108*8 = 864

864/4 = 216

216/3 = 72

72*12 portes = 864

Capture798

Le chapelet à 72 noms correspond donc à un cordon sur lequel sont enfilées 12 perles, chacune de  valeur numérique 72, valeur d’une porte qui permet d’accéder à la Ville de l’Eternel. Le chapelet symbolise le circuit de 18 000 cannes, périmètre de la ville: « l’Eternel est ici ».

Pouvons –nous calculer ce résultat autrement ?

Revenons à Genèse :

1jour vaut 10001 jour vaut 1an1 jour vaut 1000 ans

Les nombres répondent dans la Bible à la formule :

 10n  / 5n  = 2n         -         10n = 5n*2n

 1jour = 1000  pour Dieu ou 1 = 10*10*10, après conversion 10/5*10/5*10/5 = 2*2*2 = 8

1 vaut 8 ou 1 jour vaut 8 = Lumière divine

1 jour =1 an = 360 = 36*10/5 = 72

1 vaut 72 ou 1 jour-jour vaut 72 = Fréquence naturelle- Création

1 jour = 1000*ans = 1000*360 = 360 000 = 36*10*10*10*10 après conversion  36*10/5*10/5*10/5*10/5 = 36*16 = 576

1 vaut 576 ou 1 jour-année vaut 576 = Portes du Ciel – Ville

1 année biblique vaut 360 jours - 1 mois biblique vaut 30 jours

1ère aspect création   : 1 jour vaut                8    La lumière se répand sur la terre.

6 jours : 6*8 = 48  

« 2:10 Un fleuve sortait d'Eden pour arroser le jardin, et de là il se divisait en quatre bras 

48/4 = 12.

12 est la lumière. « Je suis l’alpha et l’oméga »  Je suis « l’onde lumineuse alpha ».

2ème aspect création  : 1 jour-jour vaut      72   Fréquence naturelle – Création

1 jour = 72

6jours = 6*72 = 432           fréquence naturelle

« 2:10 Un fleuve sortait d'Eden pour arroser le jardin, et de là il se divisait en quatre bras. »

432/4 = 108

Fréquence

Note

Intervalle

Calcul

108

La1

Octave

432/4

216

La2

Octave

432/2

432

La3

Octave

(référence)

La fréquence de 432 Hz est qualifiée, par des scientifiques, de "naturelle". L'oscillation à 432Hz est une fréquence de résonance de l'eau. Cette fréquence est inscrite jusque dans notre système solaire. Quand le la est accordé à 432 Hz, toutes les autres notes de musiques sont aussi corrigées vers leurs fréquences harmonieuses correspondant au la de référence et aux fréquences de la nature qui nous entourent.

3ème  aspect création : 1 jour-année vaut 576   Portes du Ciel – Accès à la Ville

1 jour = 576.

6 jours : 6*576 = 3 456

« 2:10 Un fleuve sortait d'Eden pour arroser le jardin, et de là il se divisait en quatre bras. »

3 456/4 = 864 ou le « circuit de la Ville »

La Lumière (12) entre dans le monde (432) pour le quitter et réintégrer (864). La cohérence de ces trois valeurs numériques est respectée puisque l’unité est en Hz. Nous ne nous trouvons pas dans la matérialité mais dans celui des fréquences, des ondes, dans celui de l’Esprit

Maintenant nous comprenons que l’Eternel en libérant ses enfants fait un acte de création en créant l’homme à son image, à l’image de Son Esprit.

Quand est-il du nombre de la bête ou 666 ?

Apocalypse

« 13:15 Et il lui fut donné d'animer l'image de la bête, afin que l'image de la bête parlât, et qu'elle fît que tous ceux qui n'adoreraient pas l'image de la bête fussent tués.

13:16 Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçussent une marque sur leur main droite ou sur leur front,

13:17 et que personne ne pût acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom.

13:18 C'est ici la sagesse. Que celui qui a de l'intelligence calcule le nombre de la bête. Car c'est un nombre d'homme, et son nombre est six cent soixante- six. »

666 = 6*6*6 = 216qui correspond à un côté de la Ville de L’Eternel.

666 n’est qu’un nombre d’homme né de sa volonté prévaricatrice puisqu’il le calcule lui-même avec les règles de calcul de sa propre dimension sans respecter et accepter  la construction de l’Eternel. Cette approche est significative. Elle indique que l’homme ne plantera jamais son propre arbre de vie dans une dimension qui n’est pas la sienne. Il sera « dévoué par interdit ».

Nous devons transiter par la matière pour réintégrer transformé. Autrement ce n’est que prévarication bestiale. Il est le nombre de la bête, celui de l’homme créature qui a volé la sagesse divine pour se dire dieu et fabriquer sa propre identité, sa propre image faite de violence et de méchanceté contrecarrant ainsi le plan de Dieu pour l’homme - intérieur. Dans ce cas, il me semble, que logiquement l’homme -créature chemine naturellement vers sa propre destruction ou correction ou « nouvelle mise aux normes »  L’homme créature a remplacé Dieu. Le crime contre l’Esprit impardonnable est de fabriquer ou vouloir établir par soi même et pour soi même un lien injustifié  spirituel et détruire ou dévoyer le seul qui se doit d’être.

L’alliance ne peut être établie qu’entre Dieu et ses enfants.

Livre secret de Jean

« C’est l’arbre de leur vie qu’ils ont placé au milieu du paradis. Mais moi, je vous enseignerai quel est le mystère de leur vie, c’est-à-dire le projet qu’ils ont fait ensemble de (fabriquer) la ressemblance de leur esprit.

« (Cet arbre) est celui dont la racine est amère et dont les branches sont mortes. Son ombre est haine et il y a de la tromperie dans ses feuilles. Sa fleur est l’onction de la perversité et son fruit la mort. Sa semence est désir et fleurit dans l’obscurité. Ceux qui goûtent  à cet (arbre), leur lieu de séjour est l’Hadès et l’obscurité leur lieu de repos. »

 

Des nombres
  • Ce blog propose une interprétation des nombres figurant dans l'Ancien et le Nouveau Testament. Les nombres développent une métaphore qui donne une représentation mentale d'un processus qui dépasse l'entendement.
  • Accueil du blog
  • Créer un blog avec CanalBlog
Visiteurs
Depuis la création 166 056