0502090045-51

Les princes de ce monde, pour la plupart athée, n’ont pas à nous indiquer comment vivre notre relation à Dieu. Qu’ils comptent leurs billets de banque et pèsent leurs pièces d’or, tant que Dieu le permet. Le temps des moqueurs et des contempteurs est là. Le quatrième empire se déploie. Une grande aliénation s’annonce. Elle mettra en danger la stabilité du monde sous une forme nouvelle d’inquisition.

L’obscurantisme, refuge actuel des déshérités du savoir qui ne peuvent du fait de leur perception insuffisante ou inadaptée du système établi y accéder devient aliénation inique car producteur d’enfants sauvages et sectaires.

Par ailleurs, on ne peut choquer une opinion qu’à partir du moment où cette conviction personnelle est devenue certitude totalitaire, pensée unique, orgueil démesuré, en fait aliénation individuelle. Opinion que l’on désire imposer à l’ensemble , même par la force s’il le faut. Pour le bien de tous et de Dieu surtout, bien entendu. Je reste dans le concept sans aucune approche morale, politique, sociale, économique ou religieuse. Ce détachement vis à vis de l’opinion en général est également une expression de la liberté et n’empêche en rien l’action. Ne devenons pas les « réplicants» d’une pensée unique, les « moutons bêlant » d’une pensée globalisée, les « perroquets décervelés » d’une pensée despotique. Je ne parle pas la novlangue. Ce qui n’est pas dit ne peut pas être pensé.

Beaucoup insulte Christ, le haïsse, s’acoquine avec l’antéchrist, voudrait encore une fois le clouer sur une croix au nom de la recherche d’une soi-disant vraie lumière dégagée de tout obscurantisme. De tout temps le porteur de vérité a été assassiné.

Il est entendu pour tous que la réalité se définit comme une virtualité ondulatoire observée. Qu’elle belle conceptualisation ! Les scientifiques deviendraient ils métaphysiciens ? Pas du tout, ils restent encrés dans la matière, leurs conceptualisations se résument en explications phénoménologiques . Leurs démonstrations s’avèrent être plus importantes que leurs résultats, ils ne parviendront jamais au Résultat. Ils ne sont pas tenus de persuader le barbare, de convaincre, ce qui en fait en l’absence de tout débat des prêcheurs arrogants . Ils s’érigent en grands prêtres totalitaires de la connaissance, eux tutoient la complexification, conditionnement évolutif nécessairement expansif, plus grande de la matière. Refusezleur paternalisme , ne vous commettez plus en les côtoyant. Ils ne veulent pas notre félicité, ils en ont cure. Ils illuminent les chemins de l’obscurantisme, soit- disant.

Quelle est alors la véritable place de l’homme? Ne serait-il qu’un simple récepteur - transmetteur qui fonctionne selon des désignations conceptuelles, d’un code lui permettant de se repérer, d’évaluer et de comparer ou réceptacle mystérieux ? Il est amusant de voir le scientifique affirmer qu’il existe un Réel pur et dur derrière le voile des apparences et de le voir chercher une cause première à l’univers. Une réalité existe – t – elle d’une façon totalement étrangère à notre intellect ? Peut-on restreindre le savoir à ce qui peut- être mesurable, quantifiable, traduit en équations ? Leurs théories, leur vérité une fois de plus ne sont que des opinions. Qu’un paramètre ou une constante établie par eux ne soit plus correcte, leurs modèles s’effondrent. Tout passe, rien ne s’arrête.

L’Eternel a bien créé l’homme à son image, à l’image de Dieu. Il lui a donné l’intelligence et la parole. L’Eternel a créé en libérant l’homme né d’en haut de sa réalité ou décor ou de celui qui a l’apparence de,  par son esprit en le faisant image réelle, conscience spirituelle pure.

 « L’Eternel donne l’Etre puisqu‘ au commencement existait à la fois l’Etre – Non Être. Pour ce faire Il nous donne l’intelligence, la Parole et l’image soit une identité. Il nous donne l’Etre en nous dégageant du non – être. » S.I

Livre de la Sagesse - Chapitre 13

« 01 Ils sont foncièrement insensés, tous ces hommes qui en sont venus à ignorer Dieu :à partir de ce qu'ils voient de bon, ils n'ont pas été capables de connaître Celui qui est ;en examinant ses œuvres, ils n'ont pas reconnu l'Artisan.

02 Mais c'est le feu, le vent, la brise légère, la ronde des étoiles, la violence des flots, les luminaires du ciel, gouverneurs du monde, qu'ils ont regardés comme des dieux.

03 S'ils les ont pris pour des dieux à cause de la beauté qui les a charmés, ils doivent savoir combien le Maître de ces choses leur est supérieur, car l'Auteur même de la beauté est leur créateur.

04 Et s'ils les ont pris pour des dieux à cause de la puissance et de l'efficacité qui les ont frappés, ils doivent comprendre à partir de ces choses combien Celui qui les a faites est plus puissant.

05 Car la grandeur et la beauté des créatures font, par analogie, découvrir leur Auteur.

06 Et pourtant, ces hommes ne méritent qu'un blâme léger; car ils ne s'égarent peut-être qu'en cherchant Dieu avec le désir de le trouver :

07 ils poursuivent leur recherche en étant plongés au milieu de ses œuvres, et ils se laissent prendre aux apparences, car ce qui s'offre à leurs yeux est si beau !

08 Encore une fois, pourtant, ils ne sont pas excusables.

09 S'ils ont poussé la science à un degré tel qu'ils sont capables d'avoir une idée sur le cours éternel des choses, comment n'ont-ils pas découvert plus vite Celui qui en est le Maître ? »

André

Jean « 1 :35 Le lendemain, Jean était encore là, avec deux de ses disciples ;

1 :36 et, ayant regardé Jésus qui passait, il dit : Voilà l'Agneau de Dieu.

1 :37 Les deux disciples l'entendirent prononcer ces paroles, et ils suivirent Jésus.

1 :38 Jésus se retourna, et voyant qu'ils le suivaient, il leur dit : Que cherchez-vous ? Ils lui répondirent : Rabbi (ce qui signifie Maître), où demeures-tu ?

1 :39 Venez, leur dit-il, et voyez. Ils allèrent, et ils virent où il demeurait ; et ils restèrent auprès de lui ce jour-là. C'était environ la dixième heure.

1 :40 André, frère de Simon Pierre, était l'un des deux qui avaient entendu les paroles de Jean, et qui avaient suivi Jésus.

 1 :41 Ce fut lui qui rencontra le premier son frère Simon, et il lui dit : Nous avons trouvé le Messie (ce qui signifie Christ).

1 :42 Et il le conduisit vers Jésus. Jésus, l'ayant regardé, dit : Tu es Simon, fils de Jonas ; tu seras appelé Céphas (ce qui signifie Pierre). »

10ème heure :

10*60 minutes * 60 secondes = 10*60*60 = 36 000 = 36*10*10*10 = 36*5*2*5*2*5*2 après conversion : 36*10/5*10/5*10/5 = 36*2*2*2 = 36*8 = 288 ou 36*1000 (1000 expression binaire de 8) = 36*8 = 288 soit la valeur numérique correspondant au Temple de Salomon mais avant tout la valeur numérique correspondant au temple de Son corps (Jésus) soit Jésus reconstruit le temple en 3 jours.

Qu’est-ce que le Temple ?

C’est quand la Lumière ou l’Esprit apparait.

12 Hz, fréquence onde Alpha « Je suis l’alpha et l’oméga » La lumière

Pour associer deux valeurs, la multiplication est utilisée. 

La lumière - 12 - apparait.

1 jour = 8

3 jours = 3*8 = 24

Associons par la multiplication les 3 jours et la lumière, nous trouvons :

24*12 = 288

288 = valeur numérique du Temple de Salomon, résidence de l’Arche de l’Alliance avec Celui qui est ou Temple de son corps.

Dans quelle dimension sommes-nous ?

Nous sommes dans la dimension de Notre Seigneur Jésus Christ en esprit et vérité. Nous ne sommes pas dans le terrestre.

Jésus n’a-t-il pas dit :

 « Je vous donnerai ce que l’œil n’a pas vu,

 ce que l’oreille n’a pas entendu,

 ce que la main n’a pas touché,

 ce qui n’est pas monté au cœur de l’homme »

Le terme grec Andros (homme) est à l'origine du prénom André.

En grec, ce sont deux mots que les bibles en français traduisent par homme ou humain : Il y a d'abord le mot andros qui désigne l'homme mâle et adulte, le mari. Et puis il y a le mot anthôpos qui désigne l'humain qu'il soit homme ou femme, la personne, l’être humain.

Pour les grecs, l'homme terrestre est le but et le sommet de la création divine, de même qu’il possède une âme immortelle. Le livre de la Parole ne l’a jamais dit. La résurrection de la chair prise dans le sens de recomposition du corps terrestre relève de l’inintelligence et de l’incompréhension des Ecritures.

L’homme terrestre ne ressuscite pas. Il ne vient pas de la Lumière.

L’homme céleste ressuscite. Il réintègre parce que Celui qui est l’a créé à son image.

Il est le fils de l’homme.

l Ephésiens  5- 14. « Réveille-toi, toi qui dors ; relève-toi d'entre les morts et le Christ t'illuminera »

La philosophie grecque a totalement pollué le judaïsme et le christianisme en faisant que l’homme céleste soit né du terrestre, soit un prolongement existentiel du terrestre et bien entendu selon la volonté des hommes. Le christianisme n’est pas une philosophie.

Pourtant :

Genèse « 2 :7L'Eternel Dieu forma l'homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l'homme devint un être vivant. 2 :8 Puis l'Eternel Dieu planta un jardin en Eden, du côté de l'orient, et il y mit l'homme qu'il avait formé. »

Comme il est dit dans le livre d’Enoch : « Eux, ils ont été créés pour mourir. Voilà pourquoi je leur ai donné des femmes, afin qu’ils cohabitent avec elles, qu’ils engendrent des enfants qui perpétuent leur race sur la terre. »

Alors que :

Evangile de Jean :

« Les Enfants de Dieu ne sont engendrés ni du sang, ni de la chair,

 Ni encore moins de la volonté des Hommes.

Les Enfants de Dieu sont issus de Dieu. »

Et pour terminer le 6ème jour :

Genèse « 1 :27 Dieu créa l'homme à son image, il le créa à l'image de Dieu, il créa l'homme et la femme. »

Il ne s’agit nullement d’une création définitive, à l’identique. Personne, aucun humain, ne peut dire qu’il est devenu consubstantiellement semblable à Dieu. Que c’est lui, créé à l’image de … qui va rejoindre « son Père » comme le dit Jésus.

Celui qui est, origine consubstantielle de Son émanation par la Parole et de toutes celles issues de Lui, notre Seigneur et Maître, est l’Unique, le Seul qui de toute éternité donne la Vie selon Sa Volonté à ses enfants, à ses témoins. Sa Gloire immense n’a d’égale que Sa Puissance, que sa Science et sa Présence qui illuminent et dominent sa Création.

Un Midrash vient nous rappeler que :

Si un homme se donne trop d'importance
s'il devient vaniteux, insolent, on lui dira :
«De quoi te vantes-tu ?
Même les moustiques ont préséance sur toi
dans l'ordre de la Création. »

La Bible grecque des Septante utilise le mot anthrôpos pour traduire l'ADaM ou le HéNoSH de la Bible hébraïque.
Dans le premier chapitre de la Genèse Dieu dit "faisons l'homme, l'anthrôpos à notre image et à notre ressemblance. ...
Ainsi, l'anthrôpos, celui qui, étymologiquement “a l'apparence d'un homme, est créé à l'image de Dieu.

Psaume 8 :

(4)... Quand je regarde ton ciel, oeuvre de tes doigts,
la lune et les étoiles que tu as mises en place,

(5) qu'est-ce que l'homme (anthropos), pour que tu te souviennes de lui,
qu'est-ce que l'être humain (uios anthrôpou), pour que tu t'occupes de lui ?

(6) (Et pourtant,) tu l'as fait de peu inférieur à un dieu,
tu l'as couronné de gloire et de magnificence. ...

Ainsi, l'homme, l'anthrôpos, « à notre ressemblance » à notre apparence est le “fils de l'homme”, uios anthrôpou, ici le grec traduit littéralement l'expression hébraïque BeN ADaM,

“Qu'est-ce que l'homme pour que tu te souviennes de lui,
qu'est que le fils de l'homme pour que tu te soucis de lui ?”

« Ce que nous observons n’est que l’apparence, l’expression, l’aspect ou les aspects d’autre chose, d’une essence qui est à la fois existence d’un être non être. » S.I

« Seule l’observation de ce monde est à même de le rendre tangible et objectif. C’est divin. » S.I

André, andros, l’homme,porte en lui l’apparence d’un homme, d’un être non être, l’anthropos.

André, anthropos, l’être humain, (“celui qui examine, ou qui raisonne sur ce qu'il voit en haut” « Celui qui a l’apparence d’un homme. ») uios anthrôpou est le « fils de l’homme » Il a l’être en devenir selon la volonté de Celui qui est.

Souvenons-nous :

L’Eternel a demandé à Abraham de sacrifier son fils, l’homme céleste en devenirqu’il porte en lui. L’Eternel lui a demandé le sacrifice ultime qu’il a accepté dans une totale soumission volontaire et libre. Il était prêt à offrir sa vie à l’Eternel, son Seigneur et Maître, montrant que la vie ne lui appartenait pas, qu’elle lui était consentie, contrairement à Caïn, le laboureur, qui a assassiné Abel, le berger refusant ainsi la vie dans un mouvement de révolte prévaricateur. Abraham aurait sacrifié le « fils de l’homme » qui était en lui pour lui- même. L’Eternel n’a pas voulu que l’assassinat d’Abel par Caïn se reproduise car Il a trouvé en Abraham foi, humilité, loyauté, fidélité et obéissance. Abraham n’a pas prévariqué. C’est Celui qui est qui donne la vie. Abraham ne se prend pas pour Celui qui est.  Il ne veut pas se fabriquer une image par lui- même à sa ressemblance. Il serait une enfant d’homme et non un enfant de Dieu.

Qui est le Père du « fils de l’homme » ?  « L’homme, soit André, andros ». André, le premier qui a entendu les paroles de Jean. D’abord disciple de Jean Baptiste qui le baptise d’eau, qui lui présenta « l’agneau de Dieu » qu’il suivit et ne quitta plus, il devient « celui qui est appelé » par Jésus Christ.

Matthieu « 4 :17 Dès ce moment Jésus commença à prêcher, et à dire : Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche.

4 :18 Comme il marchait le long de la mer de Galilée, il vit deux frères, Simon, appelé Pierre, et André, son frère, qui jetaient un filet dans la mer ; car ils étaient pêcheurs.

4 :19 Il leur dit : Suivez-moi, et je vous ferai pêcheurs d'hommes.

4 :20 Aussitôt, ils laissèrent les filets, et le suivirent.

Jésus Christ est l’intermédiaire entre Dieu, le Père, et les hommes. Par l’homme l’élévation par l’Esprit est rendue possible quand la foi habite son cœur. Quand la foi quitte son cœur, c’est la chute, l’élévation est rendue impossible. L’homme est expulsé d’Eden, le jardin de Dieu pour se retrouver dans le jardin, la terre. Il est expulsé par ce qu’il ne peut plus entrer en Eden.

Jésus s’adresse à André, anthropos, uios anthrôpou « celui qui a l’apparence d’un homme » « l’être non être » « aux prémices des créatures de Dieu comme le dit Jacques » que portent l’homme terrestre André, andros.

Matthieu « 16 :16 Simon Pierre répondit : Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant.

16 :17 Jésus, reprenant la parole, lui dit : Tu es heureux, Simon, fils de Jonas ; car ce ne sont pas la chair et le sang qui t'ont révélé cela, mais c'est mon Père qui est dans les cieux.

16 :18 Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon Eglise, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle.

16 :19 Je te donnerai les clefs du royaume des cieux : ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux. »

La transformation se réalise sur la pierre qui est dans la terre mais uniquement selon la volonté de Celui qui est.

« Et pense au nom dans le ciel et tout ce qui s’y trouve et le prénom sur la terre et tout ce qui s’y apparente ». S.I

« Le NOM du croyant que seul connait Celui qui est, est dans le CIEL avec tout ce qui s’y trouve, alors que le prénom est sur la terre avec tout ce qui s’y apparente. » S.I

1 Corinthiens 15 :37 Et ce que tu sèmes, ce n'est pas le corps qui naîtra ; c'est un simple grain, de blé peut-être, ou de quelque autre semence ;

1 Corinthiens 15 :38 puis Dieu lui donne un corps comme il lui plaît, et à chaque semence il donne un corps qui lui est propre.

2 Corinthiens 9 :10 Celui qui Fournit de la semence au semeur, Et du pain pour sa nourriture, vous fournira et vous multipliera la semence, et il augmentera les fruits de votre justice.

Après le baptême d’eau qui est l’offrande du corps vient le baptême du Saint Esprit qui donne l’Etre.

« 1 :42 Et il le conduisit vers Jésus. Jésus, l'ayant regardé, dit : Tu es Simon, fils de Jonas ; tu seras appelé Céphas (ce qui signifie Pierre). »

Notre Seigneur et Maître Jésus, Esprit de Dieu incarné, reconnait en Simon la présence spirituelle qu’il éveille et nomme ou appelle Pierre.

Anthropos, uios anthrôpou est supporté par andros.

Pouvons- nous écrire qu’André et Simon-Pierre ne font qu’un ?

Autre interprétation :

André est le frère ainé. Il fait preuve d’une grande foi.

Simon est le frère cadet. Il est appelé par Notre Seigneur Jésus Christ.

André, homme de foi a présenté son frère Simon à Notre Seigneur qui l’a appelé et reconnu en lui donnant un nom nouveau Pierre.

« L'aîné sera assujetti au plus jeune ; »

Le 1er est le terrestre. Le second est le céleste.

André a présenté son frère Simon au Seigneur.

Mais à tous ceux qui accueilleront l’étranger et le protègeront, comme pour Loth, Celui qui est leur accordera la vie éternelle. Tous les autres seront dévoués par interdit.

Jean « 16:28 Je suis sorti du Père, et je suis venu dans le monde; maintenant je quitte le monde, et je vais au Père. »………………………..

« 17:3 Or, la vie éternelle, c'est qu'ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ. » ……………………………….

« 17:11 Je ne suis plus dans le monde, et ils sont dans le monde, et je vais à toi. Père saint, gardes-en ton nom ceux que tu m'as donnés, afin qu'ils soient un comme nous. »……….. 

Matthieu

« 19 :29 Et quiconque aura quitté, à cause de mon nom, ses frères, ou ses sœurs, ou son père, ou sa mère, ou sa femme, ou ses enfants, ou ses terres, ou ses maisons, recevra le centuple, et héritera la vie éternelle.

19 :30 Plusieurs des premiers seront les derniers, et plusieurs des derniers seront les premiers. »

Ou se trouve le fils de l’homme ?

Evangile de marie Magdala :

« Car c’est à l’intérieur de vous que se trouve le fils de l’homme ; allez à lui, ceux qui le cherchent le trouve. »

Que nous dévoile encore l’Enseigneur ou Jésus :

« L’attachement à la matière engendre une passion contre nature. Le trouble naît alors dans tout le corps ; c’est pourquoi je vous dis : soyez en harmonie. Si vous êtes déréglé, inspirez – vous des représentations de votre vraie nature. Que celui qui a des oreilles pour entendre entende. »

Il existe donc une création Sublime : celle de la lignée de David de la Maison de Juda.

Toutes les Emanations Sublimes, les Êtres Supérieurs, sont fils du Père créés et engendrés de toute éternité.

La Maison de Jacob ou Maison d’Israël comprend donc la Création en Esprit dans son intégralité : celle issue directement du Père, de la Maison de Juda, celle issue de l’Homme, d’André, de ceux qui sont appelés, de Jésus et cellede la Maison de Joseph, Ephraïm, les rachetés de Celui qui est.

Jean « 14 :2 Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père. Si cela n'était pas, je vous l'aurais dit. Je vais vous préparer une place. »

« Il existe donc deux hommes, un du ciel et un de la terre. Les deux sont issus de la création. Et à un moment ils se rejoignent. Comment cela peut-il se faire ? Je dirai grand mystère de l’incarnation ou de la transmigration. Est-ce de la magie ? Certainement pas, c’est de la science.

La prise de conscience d’une présence spirituelle au plus profond de chacun de nous, représente pour Jésus comme j’ai l’audace de le comprendre, le réel accès à la Royauté divine. De cette réalité, à la fois existentielle et originelle, nous ne sommes séparés que par un état de conscience déficient. Ne se trouve-t-il pas là notre prochain ? Celui qui est vraiment proche de nous ? Caïn a tué Abel. » S.I

André est allé à la rencontre de son frère Simon avant de le présenter au Seigneur. Une prise de conscience de la présence spirituelle a eu lieu.

Ici se trouve l’amour du prochain, de l’étranger, de celui qui est proche de vous, de celui qui est en vous.

Matthieu « 18.18 Je vous le dis en vérité, tout ce vous lierez sur la terre sera lié dans le ciel, et tout ce que vous délierez sur la terre sera délié dans le ciel. »

C’est particulièrement intéressant. On nous montre qu’un lien existe entre le ciel et la terre, entre l’homme céleste et l’homme terrestre. Mais en définitive n’existerait-il pas qu’un seul homme, qu’un seul lien, le céleste et que toutes les transformations se réalisent dans un même endroit ? Aurai-je accès à un deuxième cerveau ? Celui dans lequel je suis endormi puis éveillé ? Celui duquel mon Seigneur Jésus, roi des Juifs, roi du peuple d’Israël me délivrera, nous délivrera selon Sa reconnaissance, sa volonté ?

Qui est le Père du « fils de l’homme » ?  « L’homme, soit André, andros ». André, le premier qui a entendu les paroles de Jean. D’abord disciple de Jean Baptiste qui le baptise d’eau, qui lui présenta « l’agneau de Dieu » qu’il suivit et ne quitta plus, il devient l’intermédiaire entre l’homme et Jésus Christ.

L’homme est l’intermédiaire, le père en tant que réceptacle du céleste. Par l’homme l’élévation de l’Esprit est rendue possible quand la foi habite son cœur. Quand la foi quitte le cœur des hommes, c’est la chute, l’élévation est impossible. L’homme est expulsé d’Eden, le jardin de Dieu pour se retrouver dans le jardin, la terre. Il est expulsé par ce qu’il ne peut plus entrer en Eden

André l’ainé s’est effacé devant son frère Simon qu’il a présenté au Seigneur qui l’a appelé et reconnu. Il l’a éveillé.

Les deux frères sont semblables à :

Souvenons-nous :

Genèse

25 :22 Les enfants se heurtaient dans son sein ; et elle dit : S'il en est ainsi, pourquoi suis-je enceinte ? Elle alla consulter l'Eternel.

25 :23 Et l'Eternel lui dit : Deux nations sont dans ton ventre, et deux peuples se sépareront au sortir de tes entrailles ; un de ces peuples sera plus fort que l'autre, et le plus grand sera assujetti au plus petit.

25 :24 Les jours où elle devait accoucher s’accomplirent ; et voici, il y avait deux jumeaux dans son ventre.

25 :25 Le premier sortit entièrement roux, comme un manteau de poil ; et on lui donna le nom d'Esaü.

25 :26 Ensuite sortit son frère, dont la main tenait le talon d’Esaü ; et on lui donna le nom de Jacob. Isaac était âgé de soixante ans, lorsqu'ils naquirent. »

Esaü, le chevelu roux devint un habile chasseur, un homme des champs, un laboureur. Il aimait la vie en extérieur.

Jacob, celui qui talonne, le protégé de Dieu, sera un homme paisible, tranquille vivant sous les tentes, un berger.

Esaü et Jacob sont nés de la libération des eaux de la parturiente. Ils sont nés des eaux. Esaü est né le premier talonné de près par Jacob.

1 Corinthiens

« 15 :40 Il y a aussi des corps célestes et des corps terrestres ; mais autre est l'éclat des corps célestes, autre celui des corps terrestres.

15 :41 Autre est l'éclat du soleil, autre l'éclat de la lune, et autre l'éclat des étoiles ; même une étoile diffère en éclat d'une autre étoile.

15 :42 Ainsi en est-il de la résurrection des morts. Le corps est semé corruptible ; il ressuscite incorruptible ;

15 :43 il est semé méprisable, il ressuscite glorieux ; il est semé infirme, il ressuscite plein de force ;

15 :44 il est semé corps animal, il ressuscite corps spirituel. S'il y a un corps animal, il y a aussi un corps spirituel.

15 :45 C'est pourquoi il est écrit : Le premier homme, Adam, devint une âme vivante. Le dernier Adam est devenu un esprit vivifiant.

Les deux créations terrestre et céleste concourent au même résultat : la création de Celui qui est.

Esaü est l’homme terrestre, Jacob le céleste. Ils sont liés.

1Corinthiens

« 15 :46 Mais ce qui est spirituel n'est pas le premier, c'est ce qui est animal ; ce qui est spirituel vient ensuite.

15 :47 Le premier homme, tiré de la terre, est terrestre ; le second homme est du ciel. 

15 :48 Tel est le terrestre, tels sont aussi les terrestres ; et tel est le céleste, tels sont aussi les célestes.

15 :49 Et de même que nous avons porté l'image du terrestre, nous porterons aussi l'image du céleste. »

Esaü vendra volontairement son droit d’ainesse contre un potage de lentilles sans valeur, très répandu, un plat de pauvre. Il s’effacera devant Jacob qui devint ainsi le premier né, de la même façon qu’Abel avait offert à Celui qui est le premier né de son troupeau. Jacob, par la ruse, le fils préféré de sa mère Rébecca obtiendra avec son aide la bénédiction d’Isaac devenu aveugle.

De la même façon Jacob, devenu vieux et aveugle dû bénir ses petits-fils, Manassé et Ephraïm, les enfants de son fils Joseph. Joseph lui présenta l’aîné Manassé et c’est le cadet Ephraïm que choisit Jacob. Souvenons –nous du passage du Jourdain pour aller en terre promise. Ephraïm en prononçant correctement le mot Schibboleth pouvaient aller sur la rive opposée. Schibboleth, le mois des épis est le mois pendant lequel Celui qui est avait libéré son peuple d’Egypte, de l’esclavage. 

Les derniers enfants d’Israël, descendants de Jacob forment le peuple de Celui qui est, qu’Il a créé en esprit et vérité, qui tire sa force et sa foi du Livre de la Parole unifié, Son dernier Temple au milieu des hommes, création que son Envoyé Suprême, Jésus, est venu accomplir en libérant en conscience Son peuple par le chemin de vérité.

Luc (Baptême de Jésus) « Or, comme tout le peuple était baptisé, Jésus baptisé lui aussi priait : alors le ciel s’ouvrit : l’Esprit Saint descendit sur Jésus sous une apparence corporelle, comme une colombe, et une voix vint du ciel : « Tu es mon fils, moi, aujourd’hui, je t’ai engendré. »  

Jésus, fils légitime a été engendré par l’Esprit ou la Parole.

Jésus nous parle de consubstantialité de l’émanation, le Fils, avec son origine, le Père.

« 2 :22 En lui vous êtes aussi édifiés pour être une habitation de Dieu en Esprit. » Ephésiens

Nous sommes des voyageurs. Nous ne nous construisons aucune maison, nous désirons franchir le pont, traverser le Jourdain et avec humour je dirai : si le passeur accepte la pièce de monnaie qui nous fera monter sur sa barque.

Jean « …si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu.

..…si un homme ne naît d'eau et d'Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu

… ..Il faut que vous naissiez de nouveau.

…..Si vous ne croyez pas quand je vous ai parlé des choses terrestres, comment croirez-vous quand je vous parlerai des choses célestes ?

Personne n'est monté au ciel, si ce n'est celui qui est descendu du ciel, le Fils de l'homme qui est dans le ciel.

…. il faut de même que le Fils de l'homme soit élevé, »

Moïse est né des eaux du dessus du ciel, puis par transmigration consubstantielle dans la matérialité, la réalité- décor par incarnation ou transfert avant de naître d’Esprit.

Ne retrouvons – nous pas Jésus, fils consubstantiel de Celui qui esttransféré en l’homme terrestre porté par Mariequi le fait accéder à la réalité décor ?

Ne s’agit-il pas d’une incarnation ? Le mystère est grand. Il dépasse l’entendement humain. Comment peut se réaliser l’incarnation ? Le mystère est encore plus grand. Pourquoi un corps plutôt qu’un autre ? Ce corps ne serait- il qu’une unité biologique autonome émotionnelle sans existence propre doté d’une connaissance, simulacre cognitif ? Qu’en est- il de l’âme ? Qu’en est- il de l’esprit ?

Marie est dès lors l’intermédiaire qui permet au Verbe de s’incarner, le lien qui relie le fini à l’infini, les mondes supérieur et inférieur, la médiatrice sublime qui fait communiquer Dieu et les hommes.

Empruntons cette voie spirituelle, harmonieuse et cohérente sans oublier l’essence de notre quête :

« …Non pas à nous Seigneur, non pas à nous, mais à ton Nom seul donne la gloire !… »

Jean « 3:6 Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l'Esprit est esprit. »

« 3:13 Personne n'est monté au ciel, si ce n'est celui qui est descendu du ciel, le Fils de l'homme qui est dans le ciel. »

Pouvons- nous parler d’humanité en gloire ? Celui qui est, s’est-Il glorifié à travers l’homme terrestre ?

L’appelé doit apprendre à connaitre Celui qui est et Jésus.

« Quant au Fils de l’Homme. Michel était mon Père. Et son Père, l’homme soit André ( andros).

Je ne suis que le Fils Père. » S.I

Michel ou Michaël  « Qui est semblable à Dieu ? quis ut Deus ? »
Grand Maître des cieux après Dieu. Chef des Armées Célestes.

Saint Michel est le Souffle de la Justice de Celui qui est, et c'est par Lui que s'accompliront les prophéties des derniers temps, dont la plus importante est l'Apocalypse de Saint Jean. C'est Lui, qui refoulera dans « l'étang de feu et de soufre, l'antéchrist, où sont la bête et le faux prophète » (Ap. 20.10)

André est le 1er disciple appelé par Jésus. D’abord disciple de Jean Baptiste qui le baptise d’eau, il lui présente « l’agneau de Dieu » qu’il suit et ne quitte plus

Pouvons- nous écrire qu’André et Simon-Pierre ne font qu’un ?

Que nous enseigne l’Evangile de Jean ?

 Avant l’incarnation de Jésus sur terre, le monde était plongé dans les ténèbres. Nous devons croire en Jésus. Cette croyance réveillera notre foi qui nous convaincra que la seule révélation authentique du Père et que la seule voie qui mène au Père est Jésus, Jésus qui donnera l’Esprit de Vérité à ses disciples.

Il faut naître d’en haut pour voir le royaume de Dieu, descendre par l’échelle de Jacob. Il faut naître des eaux d’en haut et de l’Esprit, les 12 étoiles pour entrer au royaume de Celui qui est, monter par l’échelle de Jacob. Le voyageur doit entrer dans la dimension des hommes pour se faire reconnaitre par Celui qui est qui l’a éveillé en Esprit et vérité.

L’émanation qui a transmigré doit se transformer par l’Esprit de Dieu et la matière anéantie au moment de son transfert en retour.

Seule la croyance est source de foi. « Heureux ceux qui n'ont pas vu, et qui ont cru! »

Genèse

« 28 :10 Jacob partit de Beer-Schéba, et s'en alla à Charan.

28 :11 Il arriva dans un lieu où il passa la nuit ; car le soleil était couché. Il y prit une pierre, dont il fit son chevet, et il se coucha dans ce lieu-là.

28 :12 Il eut un songe. Et voici, une échelle était appuyée sur la terre, et son sommet touchait au ciel. Et voici, les anges de Dieu montaient et descendaient par cette échelle.

Pour monter par l’échelle, les anges de Dieu sont nés auparavant « d’en haut » ce qu’indique la descente.

Les hommes veulent se reconnaitre par eux-mêmes. Un simulacre ne peut construire un autre simulacre sans s’effacer lui-même. L’homme terrestre, Caïn, est la mort. L’homme céleste, Seth, est la vie. Caïn portera Seth qui vient d’en haut. Seth montera par l’échelle dans le royaume de Dieu après que Celui qui est, l’ait libéré de la prison que représente Caïn. 

Sodome et Gomorrhe ont été détruites par ce que les hommes ont mis l’homme dans l’homme empêchant la venue de l’homme céleste en l’homme.

Matthieu « 16 :13 Jésus, étant arrivé dans le territoire de Césarée de Philippe, demanda à ses disciples : Qui dit-on que je suis, moi, le Fils de l’homme ?

16 :14 Ils répondirent : Les uns disent que tu es Jean-Baptiste ; les autres, Elie ; les autres, Jérémie, ou l'un des prophètes.

16 :15 Et vous, leur dit-il, qui dites-vous que je suis ?

16 :16 Simon Pierre répondit : Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant.

16 :17 Jésus, reprenant la parole, lui dit : Tu es heureux, Simon, fils de Jonas ; car ce ne sont pas la chair et le sang qui t'ont révélé cela, mais c'est mon Père qui est dans les cieux.

16 :18 Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon Eglise, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle.

16 :19 Je te donnerai les clefs du royaume des cieux : ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux.

16 :20 Alors il recommanda aux disciples de ne dire à personne qu'il était le Christ. »

Personnellement je pense à l’Echelle de Jacob. Les messagers descendent du ciel pour y remonter après avoir été jusque dans la pierre qui se trouve sous la tête de Jacob, réceptacle de cette pierre. Jacob est la terre qui contient la pierre qui nous est accessible en songe. Je dirai dans cette zone de silence entre inconscient et conscient entre sommeil et éveil (l’onde alpha de 12Hz).

Que penser alors de Jésus quand il dit : « Pierre, c’est sur cette pierre que je construirai mon Eglise. »

« Du ciel il pleut sur la pierre dans la terre » S.I

Du Ciel, il PLeut sur la Pierre qui se trouve dans la TeRre. Le langage est donné, par cette parole, la communication est rendue possible par ce courant porteur. La parole est destinée à ceux qui vont acquérir une adresse associée à leur nom. L’intelligence a-t-elle besoin d’un support biologique, simulacre nécessaire ?

Si un homme ne nait d’eau et de l’Esprit Saint, de la Parole transférée de Celui qui est, « il ne peut entrer dans le royaume de Dieu ».

Le fruit de l’Arbre de la connaissance du bien et du mal, de la présence et de l’absence et non du bon et du mauvais est nécessaire pour obtenir l’intelligence et l’entendement de la Parole indispensables à l’homme céleste éveillé.  La pierre est l’homme céleste.

1Pierre « 2 :5 et vous-mêmes, comme des pierres vivantes, édifiez-vous pour former une maison spirituelle, un saint sacerdoce, afin d'offrir des victimes spirituelles, agréables à Dieu par Jésus-Christ. »

Préparons-nous en « esprit et vérité » pour la venue du « Fils de l’Homme » agréable à Celui qui est qui le reconnaitra selon Sa Volonté après l’avoir fait.

Cette pierre relève uniquement de la dimension spirituelle, plus exactement de celle de l’Esprit que Celui qui est met en l’homme selon Sa volonté pour que naisse le Fils de l’Homme. Sinon le Silence règne. Il protège le grand mystère de l’éveil, de la communication.

Pouvons- nous écrire :

Simon ne serait-il pas l’homme céleste endormi et Pierre l’homme céleste éveillé ?

Le « fils de l’homme » est celui à qui le royaume de Dieu a été donné.

Jésus s’est bien incarné dans la chair, a souffert, est mort réellement sur la croix pour ressusciter de la chair en Esprit.

Résurrection

Notre Seigneur Jésus Christ retourne auprès de Son Père porté par la lumière.

Le Racheté de la terre retourne auprès de Son Père comme image portée par sa fréquence.

Jésus est la lumière. (12Hz). La lumière porte son image.

Il est venu dans le monde porteur de son Nom divin, de son identité divine, de son Être divin.

Il vient directement du Royaume de Dieu qui ne connait pas la mort.

Il n’a nul besoin d’être créé à l’image, à la ressemblance, à l’image de Dieu puisqu’il est déjà engendré par Celui qui est.

Jésus est lumière. Son image est portée par la lumière.

Le Racheté de la terre est engendré par Celui qui est, selon Sa volonté. Son image est portée par la fréquence 1008 Hz.

Il existe donc une image, une identité prédéfinie par Celui qui est pour rejoindre « le Royaume de Dieu qui n’est pas de ce monde ».

Ceux qui voudront en faire une selon leur volonté à la ressemblance de leur esprit, une réplique spirituelle de leur personnalité seront des prévaricateurs. Ils seront dévoués par interdit.

« La Tour de Babel représente l’humanité qui veut construire son propre Être en utilisant l’intelligence et la parole acquises et de ce fait veut se donner une image impure que l’Eternel n’accepte pas puisque c’est Lui et personne d’autre qui donne une identité. Jésus l’a également dit. Il disperse Sa Parole. La rend inaccessible aux prévaricateurs. » S.I

Genèse « 8 :22 Tant que la terre subsistera, les semailles et la moisson, le froid et la chaleur, l'été et l'hiver, le jour et la nuit ne cesseront point« » 

« 9 :11 J'établis mon alliance avec vous : aucune chair ne sera plus exterminée par les eaux du déluge, et il n'y aura plus de déluge pour détruire la terre. »

Que se passera-t-il quand l’homme détruira lui-même la terre ? Le jour et la nuit cesseront-ils ? Parlons-nous du temps de la fin ? De celui peut-être où Dieu quittera les hommes ?

2 Pierre 3.5 « 3 :5 Ils veulent ignorer, en effet, que des cieux existèrent autrefois par la parole de Dieu, de même qu'une terre tirée de l'eau et formée au moyen de l'eau,

3 :6 et que par ces choses le monde d'alors périt, submergé par l'eau,

3 :7 tandis que, par la même parole, les cieux et la terre d'à présent sont gardés et réservés pour le feu, pour le jour du jugement et de la ruine des hommes impies. »

Les infrasons peuvent devenir mortels lorsque leur fréquence baisse à 7 Hertz. L’intensité acoustique absorbée devient importante. Cette énergie est évacuée sous forme de chaleur. La température du corps augmente alors rapidement jusqu'à un seuil critique qui peut entraîner la mort. La destruction par le feu.      

Apocalypse « 11 :18 Les nations se sont irritées ; et ta colère est venue et le temps est venu de juger les morts, de récompenser tes serviteurs les prophètes, les saints et ceux qui craignent ton nom, les petits et les grands et de détruire ceux qui détruisent la terre. »

 

 

Gloire à son Nom !

 


 [JO1]