Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Des nombres
19 juin 2020

Sans dimension

0502090045-51

de source inconnue Supérieure

 

Sans dimensions

Quitter les limbes, voyager, « détruire en soi celui qui vit sans Dieu. Mourir à soi, aux autres, et à toute valeur matérielle, jusqu’à renaître dans la Mémoria Dei »   grâce à la main tendue par jésus…sinon   

« Je suis Un qui devient Deux, qui devient Quatre. Je suis Quatre qui devient Huit et je suis Un qui les protège. » 

Capture974

1 = 8 segments    1/8 = 0,125 = valeur segment d’un « bit » car 1 octet = 8 « bits »

La longueur origine est 1    :                    1 = 1  valeur linéaire                    8 =    8

La surface origine est    1    :                1*1 = 1  valeur surfacique           8*8 =  64

Le volume origine est    1    :            1*1*1 = 1  valeur volumique      8*8*8 = 512

Calculons le nombre de carrés et de cubes correspondant aux valeurs 1, 2 , 4 et 8

Pour le 1 : le linéaire, surfacique et volumique correspondent à l’origine soit 1 valeur longueur, 1 valeur surface et 1 valeur  volume.

Pour le  2 : le 1 linéaire est divisé en 2 ce qui donne 2*2 = 4 carrés et 4*2 = 8 cubes

Pour le 4  : le 1 linéaire est divisé en 4 ce qui donne 4*4 = 16 carrés et 16*4 = 64 cubes

Pour le 8 : le 1 linéaire est divisé en 8 ce qui donne 8*8 = 64 carrés et 64*8 = 512cubes

Calculons maintenant les valeurs segments de chacune de ses composantes (linéaire ,surfacique et volumique)

Les puissances de 2 ne correspondraient-elles pas à une structure géométrique qui se déploie ?

4n correspondrait au déploiement des carrés et 8n à celui des cubes.

Pour le 1 :

1 /  1   = 1 valeur segment linéaire   - 

1*1     = 1 valeur segment surface du carré     donc 1 valeur surface origine / 1 = 1 carré 

1*1*1 = 1 valeur segment volume d’un cube donc 1 volume valeur origine / 1 = 1 cube

Pour le 2 :  

1 / 2 = 0,5  valeur segment linéaire  

0,5*0,5 = 0,25 valeur segment surface d’1 carré donc 1  valeur surface origine / 0,25 = 4 carrés

0,5*0,5*0,5 = 0,125 valeur segment volume d’un cube  donc 1 valeur volume origine / 0,125 = 8 cubes

Pour le 4 :

1 / 4 = 0,25 valeur segment linéaire

0,25*0,25 = 0,0625 valeur segment surface d’un carré donc 1valeur surface origine/ 0,0625 = 16 carrés

0,25*0,25*0,25 = 0,015625 valeur segment volume d’1 cube donc 1 valeur volume origine / 0,015625 = 64 cubes

Pour le 8 :

1 / 8 = 0,125 valeur segment linéaire

0,125*0,125 = 0,015625 valeur segment surface d’1 carré donc 1 valeur surface origine / 0,015625 = 64 carrés

0,125*0,125*0,125 = 0,001953125 valeur segment volume d’1 cube donc 1 valeur cube origine / 0,001953125 = 512 cubes

Mais 1 divisé par 8 est égal à la valeur segment d’un « bit » soit 0,125 car 1 octet est égal à 8 « bits »        Cette structure est très belle.

Que penser alors de 0,125 / 8 = 0,015625 qui est égal à : 0,1252 ?

diviser par 8  = multiplier par 0,125

diviser par 0,125 = multiplier par 8

Le nombre d’or = 1,618,  son inverse :1/1,618 = 0,618, son carré = 2,618,  son inverse : 1/2,618 = 0,3820 qui est égal à 0,618 au carré.

Accompagnez-  moi dans mes calculs :

1,618 + 2,618    =    4,236         = 4,236 = 1                     la somme est égale au produit

1,618 * 2,618        4,235924          4,236

N’en restons pas là !

développons :        1,618       +        2,618           =  4,236  = 1

                        1,618*2,618        1,618 *2,618        4,236

     1    +    1    =  0,3820 + 0,618  = 1  la somme des inverses du carré et de sa racine

  2,618   1,618                                                         est  égale à 1     

 

Existe – t – il  un exemple dans les mathématiques sans conscience ? Nous pouvons juste énoncer entre autre comme propriétés remarquables que tout nombre multiplié par son inverse est égal à 1 (2*1/2 = 2/2 = 1) ou que tout nombre divisé par son inverse est élevé au carré       ( 2/1/2 = 2*2/1 = 4).

Le nombre d’or est divin. « Tout est rapport et proportion »

Nous devons quitter cette période quantitative de l’homme - créature pour celle qualitative du fils de l’homme.

1=1 symbole absolutiste d’un mouvement arrêté doit laisser place au 10/10 = 1 ou 12/12=1 ou 12/10 = 1,2 = 3,1416/2,618,  rapport et proportion symbole d’un mouvement qui se déploie dans l’harmonie de l’équilibre.

« L’ordre du monde est dans ce qui ne se voit pas » sagesse orientale.

« L’analogie se rapporte à l’usage des proportions et à l’équivalence des rapports qui engendrent des formes semblables récurrentes. La symétrie est prise dans le sens de commensurabilité entre le tout et les parties. » Enseignement mis en lumière dans le « De Architectura » de Vitruve (85 av. J.C – 26 ap. J .C)

commensurabilité : grandeurs de même espèces  qui peuvent être mesurées par une grandeur commune.

Rappel

Capture975

 

1 = 8 segments    1/8 = 0,125 = valeur segment d’un « bit » car 1 octet = 8 « bits »

La longueur origine est 1    :                    1 = 1  valeur linéaire                    8 =    8

La surface origine est    1    :                1*1 = 1  valeur surfacique           8*8 =  64

Le volume origine est    1    :            1*1*1 = 1  valeur volumique      8*8*8 = 512

Le rapport entre la valeur de la qualité signal de 1 bit : 0,6 B et sa valeur segment : 0,125 est de 0,6 / 0,125 = 4,8 et  4,8/ 0,6 = 8                                                                1*4,8=4,8

Le rapport entre la valeur de la qualité signal de 1 bit : 0,6B et sa valeur surfacique : 0,1252 = 0,015625 est de  0,6 / 0,015625 = 38,4   et 38,4 / 0,6 = 64                          8*4,8= 38,4

Le rapport entre la valeur de la qualité signal de 1 bit : 0,6 B et sa valeur volumique : 0,1253 = 0,001953125 est de 0,6 / 0,001953125 = 307,2 et 307,2 / 0,6 = 512             64*4,8= 307,2

 

0,125 = 1/8

0,015625 = 1/64 = 1 / 8*8                                         grandeurs sans unités propres

0,001953125 = 1/512 = 1 / 8*8*8

 

Le rapport pour 6 dB est donc de : 6 / 0,125 = 48  linéaire = 6*8 = 1*48, 6 / 0,015625 = 384 surfacique = 6*64 = 8*48, 6 / 0,01953125 = 3072 volumique = 6*512 = 64*48.

1/8     1/64      1/512

1er   bit  - valeur segment 0,125  qualité signal 6dB  valeur 20 = 1

2ème bit – valeur segment 0,125  qualité signal 6 dB valeur 21 = 2

3ème bit – valeur segment 0,125  qualité signal 6 dB valeur 22 = 4

4ème bit – valeur segment 0,125  qualité signal 6 dB valeur 23 = 8

Le rapport d’un bit linéaire seul 6/0,125 avec d’autres additionnés entre eux quelque soit leur nombre sera toujours égal à celui d’un seul bit linéaire : 48. Le nombre de relations entre eux n’intervient pas et leur rapport sera toujours égal à 1.

Le rapport d’un bit Li. : 6/0,125 = 48

Le rapport de 3 bits Li. additionnés : 3*6 / 3*0,125 = 18 / 0,375 = 48

Capture983

Pour les nombres fractionnaires, la convention de numération veut qu'en base n, « 0,a » désigne a·1/n (=a·n-1), « 0,0a » désigne a·1/n² (=a·n-2)...

Par exemple en base 10 (n = 10), « 0,005 » désigne 5·10-3.

Le nombre 0,001 en binaire (n = 2) désigne 1·2-3=0,125.

Echelle :

1 bit bel (4,8 linéaire, 38,4 surfacique, 307,2 volumique)

1 bit décibel (48 linéaire, 384 surfacique, 3072 volumique)

Rapport valeur qualité signal 1 bit linéaire(en rapport avec sa valeur puissances de 2 ) / valeur qualité signal 1 bit surfacique :

1er bit:48/384 = 0,125 2ème bit:96/384 = 0,25  3ème bit:192 / 384 = 0,50  4ème bit:384/384 = 1

Formule : 2n /8

Rapport qualité signal 1 bit linéaire(en rapport avec sa valeur puissances de 2 )  / valeur qualité signal 1 bit volumique

 1er bit :  48/3072 = 0,015625 2ème bit : 96/3072 = 0,03125  3ème bit : 192/3072 = 0,0625

4ème bit : 384/3072 = 0,125   5ème bit : 768/3072 = 0,25     6ème bit :  1536/3072 = 0,5

7ème bit : 3072/3072 = 1        8ème bit :  6144/3072 = 2       9ème bit : 12288/3072 = 4

10ème bit : 24576 / 3072 = 8 11ème bit : 49152 / 3072 = 16  12ème bit : 98304 / 3072 = 32

Formule: 2n / 64

0,6 B = 2log(2) en puissance  ou  100,6 et 22 soit 4 ou équivalent 102 =100

6B = 20log(2) en puissance ou 106 et 26 soit 64 ou équivalent 106 = 1 000 000

4 et 100 sont les valeurs décimales et binaires de la qualité du signal d’un bit 0,6B.

64 et 1 000 000 sont les valeurs décimales et binaires de la qualité du signal d’un bit 6dB

Calculons avec Jérusalem :

13 824 / 64 = 216  toujours volumique

216/8 = 27 pour 1 bit  toujours volumique

27/ 125 = 0,216      ou           0,6*0,6*0,6

13 824 = (0,6*0,6*0,6 * 5*5*5) * 64 * 8 = (0,216*125) * 64 * 8 = (0,6*5)(0,6*5) (0,6*5) * 64 *8  = 3*3*3*64*8 = 27*64*8 =1728*8 = 13 824

0,216, expression volume de 0,6 Bel

Nous sommes dans la dimension binaire-décimale 10n / 5n = 2n   --  5 = 10/2      

Nous pourrions écrire que 5 vaut 1. ( 10 binaire équivaut à 2 décimal )

Nous procédons à une  1er phase de conversion binaire-décimale  du rapport qualité signal Bel 1 bit vers une représentation numérique 1 bit volumique en multipliant 0,216 par 125 ou (0,6*5)3.

2ème phase conversion :  64 correspond à la valeur décimale de la qualité du signal d’un bit décibel ou valeur volumique :  (0,216*125)* 64.

8 pour 1 octet :  (0,216*125)*64*8

Il s’agit d ‘ une grandeur sans dimension puisqu’elle est une mesure logarithmique du rapport entre deux puissances.

En physique, une grandeur sans dimension  est une quantité permettant de décrire une caractéristique physique sans dimension ni unité explicite d'expression. Elle est constituée du produit ou rapport de grandeurs à dimensions, de telle façon que le rapport des unités équivaut à 1. L'analyse dimensionnelle permet de définir ces grandeurs sans dimension. L'unité SI dérivée associée est le nombre 1[1].

Ces grandeurs sans dimension interviennent entre autre pour la description de phénomène de transfert. Elles portent le nom de nombres sans dimension, nombres adimensionnels, ou encore de nombres caractéristiques

Progression des composantes  des sommes de la qualité signal de 1 bit en dB  par rapport à la progression des composantes des sommes des valeurs linéaires.

Capture980

Rappel

En qualité signal 0,6 B de 1 bit nous obtenons une valeur 100 binaire et 4 décimal

En qualité signal  6 dB pour 1 bit nous obtenons une valeur 1 000 000 binaire et 64 décimal soit 1003 et 43 soit 4*4*4 = 64 le Saint des Saint du Temple de Salomon ou pour respecter les mesures bibliques 20*20*20 = 8000 en octal soit 8 = 1000 donc = 1 000 000.

64 correspond donc à 1 bit décimal, alors pour 8 bits ou 1 octet décimal nous calculons     8*64 = 512 soit 8*8*8 soit 888 le nombre de Jésus.

27, nombre de cubes dans Jérusalem * 512 = 13 824  soit 0,6*0,6*0,6*8*8*8*5*5*5 soit 0,216*512*125.

27 = 3*3*3  -  3 est égal à 0,6B*5 et pour 1 octet nous * par 8 soit 24 le côté de Jérusalem.

Dans ce cas 3 fait 1.  ( 3 vaut 1 bit )

Le logarithme du carré d’une grandeur est égal à deux fois le logarithme de la grandeur.   log(a) = log(a2)/2   ou   2log(a) = log(a2)

Le logarithme du cube d’une grandeur est égal à trois fois le logarithme de la grandeur.      log(a) = log(a3)/3   ou  3log(a) = log(a3)

nlog(a) = log(an)

log10(2)  = log10(23)/3   ou      3log10(2) = log10(23 ) = log10 (8)  = 0,9  (0,9 vaut 3) 103 et 23

Nous pouvons écrire qu’en élevant 3 au cube et qu’en * le résultat par 64 et par 8 nous avons converti la qualité du signal de 1 octet en Bel en qualité du signal de 1 octet en décibel par rapport à sa représentation binaire et numérique. ( 100  soit   1 000 000) ( 4 soit   64)

Convertissons 0,6 B en 6 dB.

Nous pourrions obtenir la représentation décimale en élevant 6 au cube et en  multipliant le résultat par 64, valeur décimale d’un bit soit : 6*6*6*64 = 13 824. Cette façon de calculer ne semble pas correcte car nous devons débuter les calculs en utilisant des Bels.

666 nous indique la fausseté d’un processus opératoire.

Progression du rapport des composantes des sommes de 1 bit en dB par rapport à la valeur linéaire d’un bit.

Capture977

Petit calcul : valeur volumique de Jérusalem = 13824

Divisons la par 48 : 13824/48 = 288 et 288/48 = 6

Le débit (ou capacité temporelle d'informations) effectif d'un support de transmission de données (exprimé en décibels par seconde, ou respectivement en bits par seconde ou en octets par seconde) est toujours strictement inférieure à ce débit maximum théorique qu'il est impossible de dépasser sur le même support (à condition d'avoir pris en compte tous les signaux détectables sur ce support).

L’unité la plus employée pour mesurer le débit d’un support de transmission de données est le bit par seconde (et ses multiples normalisés en puissances de 10 comme le kilobit par seconde symbolisé kbit/s) pour les supports physiques, mais l’usage de l’octet par seconde (et de ses multiples normalisés en puissances de 10, ou traditionnels en puissances de 2) est très courant pour les applications et protocoles de transfert de fichiers

La capacité totale d’informations maximales d’un support exprimé en décibels, bits ou octets est l’intégration de la capacité linéaire ( ou respectivement surfacique ou volumique) sur chaque position de la longueur ( ou respectivement de la surface ou du volume) du support.

On effectue le même raisonnement pour la capacité des supports statiques de stockage, en considérant que chaque position de la longueur (ou respectivement de la surface ou du volume) de ce support définit un certain nombre de signaux ayant chacun une qualité exprimée en bits, octets ou décibels, la nature de ces signaux détectables dépendant des capteurs employés (conversion de signaux électriques en signaux magnétiques, optique…), de leur qualité (c'est-à-dire leur précision intrinsèque), et du niveau de bruit environnant (dépendant aussi de la construction du support, notamment son isolation).

Le domaine spatial de stockage le plus utilisé aujourd'hui est la surface (CD, disques durs, optiques, magnéto-optiques, mémoires électroniques…), mais la longueur est encore utilisée (bandes magnétiques). Le domaine spatial du volume est encore à l'état expérimental (stockage optique dans un cristal, holographique…), mais commence à apparaître sur les disques optiques multicouche (les unités correspondantes restent encore surfaciques).

On peut alors parler de capacité linéaire (ou respectivement surfacique ou volumique) d'informations exprimées en décibels par mm (ou respectivement par mm² ou par mm³) ou donc aussi en bits par mm (ou respectivement par mm² ou par mm³) ou encore en octets par mm (ou respectivement par mm² ou par mm³), l'unité de longueur (ou respectivement de surface ou de volume). Pour les disques durs, disques optiques ou magnéto-optiques, l'unité de capacité surfacique la plus utilisée est le bit par mm²,ou ses multiples normalisés en puissances de 10 comme le kilobit par mm², symbolisé kb/mm².

On trouve cependant aussi mention du multiple normalisé kilooctet par mm² (ko/mm² en français). Les unités traditionnelles ne sont jamais employées à ce niveau, au contraire des fabricants de mémoires qui préfèrent les unités traditionnelles en puissances de 2 comme le kilooctet par mm² (qui parfois comptent plutôt en nombre de transistors par unité de surface, mais cette fois avec les multiples conventionnels en puissances de 10, sachant qu'un bit d'information stockée nécessite souvent deux transistors).

La capacité totale d'informations maximale de ce support, exprimée en décibels, bits ou octets est l'intégration de cette capacité linéaire (ou respectivement surfacique ou volumique) sur chaque position de la longueur (ou respectivement de la surface ou du volume) de ce support.

La capacité totale d'informations effective d'un support de stockage se mesure le plus souvent en octets (ou ses multiples normalisés en puissances de 10, comme le kilooctet, symbolisé conventionnellement ko sur les disques durs). Mais le plus souvent l'interface de ce support se fait par secteurs de taille conventionnelle de 512 octets, et donc la capacité d'utilisation de ce support dans les systèmes d'exploitation se mesure plus souvent et de façon plus pratique avec les multiples traditionnels.

Bits et octets

Exemples de conversion des bits vers octets  :

- 23 = 8 bits = 1 octet  

- 210 = 1 kilobit = 1 024 bits = 128 octets

- 219 =  512 kilobits = 524 288 bits = 65 536 octets = 64 kilo-octets (65 536/1 024).

- 220 = 1 mégabit = 1 048 576 bits = 131 072 octets = 128 kilo-octets (131 072/1 024).

- 10 mégabits = 10 485 760 bits = 1 310 720 octets = 1,25 méga-octets (1 310 720/1 0242)

- 100 mégabits = 104 857 600 bits = 13 107 200 octets = 12,5 méga-octets. (13 107 200/1 0242)

Capture984

Les préfixes kilo, méga, giga, téra, etc., correspondent aux mêmes multiplicateurs que dans tous les autres domaines : des puissances de 10. Appliqué à l'informatique, cela donne :

1 kilooctet (ko)

= 103 octets

= 1 000 octets

1 mégaoctet (Mo)

= 106 octets

= 1 000 ko

= 1 000 000 octets

1 gigaoctet (Go)

= 109 octets

= 1 000 Mo

= 1 000 000 000 octets

1 téraoctet (To)

= 1012 octets

= 1 000 Go

= 1 000 000 000 000 octets

1 pétaoctet (Po)

= 1015 octets

= 1 000 To

= 1 000 000 000 000 000 octets

Ne peut-on pas écrire que  ce 103 = 1000 octets correspondent  à 10nlog(2) = 10*0,3=3 et que ce 3 puissance correspond  au 10 puissance de 210 = 1024

Selon le tableau B :

106 = 220     109 = 230  1012 = 240  1015 = 250

La transcendance serait-elle partout ?

2n*10 = 1024n

 Si nous reprenions les textes de l’Ecriture

Apocalypse de Jean – chapitre 21 – La nouvelle  Jérusalem

«………. Elle avait une haute et grande muraille. Elle avait 12 portes, et sur les portes 12 anges, et des noms écrits, ceux des 12 tribus des fils d’Israël : à l’orient 3 portes, au nord 3 portes, au midi 3 portes, et à l’occident 3 portes. La muraille de la ville avait 12 fondements, et sur eux les 12 noms des 12 apôtres de l’agneau ……Celui qui me parlait avait pour mesure un roseau d’or, afin de mesurer la ville, ses portes,  et la muraille. La ville avait la forme d’un carré, et sa longueur était égale à sa largeur. Il mesura la ville avec le roseau et trouva 12 000 stades ; la longueur , la largeur et la hauteur en étaient égales. Il mesura la muraille, et trouva 144 coudées, mesure d’homme, qui était celle de l’ange. »

Capture978

La ville mesure 12 000 stades.

Si nous considérons 12 000 comme une expression binaire octale, écrivons la correspondance suivante en binaire : 1100 000 ou 1100 (binaire) = 12  décimal

1100 000 en binaire correspond à 96 décimal ou 12*8 = 96 puisque 1000 = 8.

Le côté d’un carré représentant la ville vaut : 96/4 = 24 et chaque porte vaut : 24/3 = 8

La longueur, la largeur et la hauteur sont égales. Nous avons un cube de 24 de côté.

Le volume est de 24*24*24 = 13 824

Nous avons 3 portes par côté donc 9 volumes identiques (3*3) et chaque volume vaut 13824 / 9 = 1536,

Ce 1536 correspond à : 8*8*24. Nous pouvons considérer que verticalement nous retrouvons aussi les 3 portes et donc globalement dans le cube nous avons 3*3*3 = 27 cubes de 8*8*8 =512 et 27*512 =13824.

La qualité d’un signal de 1 « bit » est égal à 0,6 Bel. Pour 1 octet ou 8 bits il est de 0,6*8 = 4,8Bels. Convertissons cette valeur pour qu’elle corresponde à la dimension de la Bible ( base 10 multiple de 5 et de 2) et nous trouvons 4,8*5 = 24 qui se trouve être le côté du carré de la Jérusalem céleste.

Le Bel comme unité est particulièrement pertinente dans les domaines où la perception humaine est mise en jeu. En effet, la sensation ressentie varie comme le logarithme de l’excitation. Il était appelé unité de « transmission » à l’origine.

La valeur linéaire pour Jérusalem est de  : 0,6*5*8 = 24

La valeur surfacique de Jérusalem est de : 0,6*0,6*5*5*8*8 = 0,36*25*64 = 576

La valeur volumique de Jérusalem est de : 0,6*0,6*0,6*5*5*5*8*8*8=0,216*125*512=13824

Que mettons-nous en valeur ?

5*8 =40 coefficient sur lequel insiste particulièrement la Bible.

Valeur linéaire      : 5*8 = 40

Valeur surfacique : 5*5*8*8  = 25*64  = 1600 = 40*40 = 402

Valeur volumique : 5*5*5*8*8*8 = 125*512 = 64000 = 40*40*40 = 403

Autres valeurs mises en évidences :

0,6*5 = 3

0,6*0,6*5*5 = 0,36*25 = 9

0,6*0,6*0,6*5*5*5 = 0,216*125 = 27

En multipliant par 8 nous calculons pour 8 bits ou 1 octet valeur linéaire.

En multipliant par 8*8 nous calculons pour 8 bits ou 1 octet valeur surfacique.

En multipliant par 8*8*8 nous calculons pour 8 bits ou 1 octet valeur volumique.

Jérusalem correspond à l’expression géométrique volumique  de la qualité du signal d’1 octet en décibels..

La valeur de 3 bits = 3*0,6 =1,8Bel.

Multiplions 1,8 par 40 pour la dimension biblique ( base10) soit 1,8*40 = 72

Décomposons le calcul : 1,8*5*8 = (3*0,6)*5*8 = 9*8 =    1*(9*8) = 72

La valeur de 6 bits = 6*0,6 = 3,6Bel

Multiplions 3,6 par 40 pour la dimension biblique ( base10) soit 3,6*40 = 144

Décomposons le calcul : 3,6*5*8 = (6*0,6)*5*8 = 18*8  =  2*(9*8) = 144

144 correspond au volume de l’Arche de Noé

La valeur de 9 bits = 9*0,6 = 5,4Bel

Multiplions 5,4 par 40 pour la dimension biblique ( base10) soit 5,4*40 = 216

Décomposons le calcul : 5,4*5*8 = (9*0,6)*5*8 = 27*8  =  3*(9*8)= 216

La valeur de 12 bits = 12*0,6 = 7,2Bel

Multiplions 7,2 par 40 pour la dimension biblique ( base10) soit 7,2*40 = 288

Décomposons le calcul : 7,2*5*8 = (12*0,6)*5*8 = 36*8 = 4*(9*8) = 288

8 = 1000 binaire donc 36*8 = 36*1000 = 36000

progression égale à  n * 72

Nous retrouvons :

Volume du Temple de Salomon   en mesure biblique : 60*30*20 = 36 000 = 36*8.

Le nombre du Saint des Saints du Temple de Salomon est 444 soit 4*4*4 =64 son volume ou 20*20*20 = 8 000 valeur biblique = 8*1000 = 8*8 = 64 ( 1000=8)

Le volume du Temple de Salomon est = 60*30*20 = 36 000 soit 36*8 = 288.

288 est également une mesure d’ange.

Décomposons le: 200 + 80 +8 = 288

Nous savons :

1  

10                =                                                                                  

100              = 20            = 4     

1000            = 200          = 40          = 8 

10 000         = 2000        = 400        = 80        =16                    

100 000       = 20000      = 4000      = 800      =160      = 32

1 000 000    = 200000    = 40000    = 8000    =1600    = 320     =64

10 000 000  = 2000000  = 400000  = 80000  =16000   =3200   =640  =128

100 000 000= 20000000= 4000000= 800000=160000 =32000 =6400=1280=256

200 = 40

80   = 16

8     =   8

Le total donne 40 + 16 + 8 = 64 soit le Saint des Saints 4*4*4 enfoui dans 288 le Temple de Salomon.  Il s’agit d’une autre façon de compter.

Gardons le stade comme unité. Il vaut 177,6m

12 000 * 177,6 = 2 131 200 m périmètre Jérusalem. 2 131 200/25 = 85248 et 85248/888 = 96

Chaque côté = 2131200/4 = 532800.

On compte trois portes par côté : 532800/3= 177600 ou 177,6km soit 1000 fois plus que l’unité qui est 1 stade = 177,6m

Malgré tout nous nous trouvons dans une dimension divine, celle de l’Ecriture, dimension où nous devons compter différemment. Nous appliquons donc la règle des 5.

Chaque porte = 177600 / 52 = 177600/25 = 7104

Il s’agit d’un multiple de 8. Comme cette mesure est linéaire : 7104/8 = 888

12 000 octal = 12*1000 = 12*8 = 96

96*177,6 = 17049,6  périmètre

Chaque côté = 17049,6 / 4 = 4262,4

Chaque porte : 4262,4  / 3 = 1420,8

Comme mesure linéaire multiple de 8 = 1420,8/8 = 177,6.

Pour revenir en dimension divine multiple de 5 linéaire : 177,6*5 = 888

En définitive 888,  nombre de Jésus, de la rédemption est contenu dans la mesure même de Jérusalem : 12000 stades.          Jésus est la porte.

888 dans ce cas est la dimension de chacune des 12 portes de Jérusalem.

Que ce symbole est puissant ! Ne nous rapproche t-il pas encore plus prêt de la Divinité ?

 

 

Gloire à Son Nom!

 

 

Commentaires
Des nombres
  • Ce blog propose une interprétation des nombres figurant dans l'Ancien et le Nouveau Testament. Les nombres développent une métaphore qui donne une représentation mentale d'un processus qui dépasse l'entendement.
  • Accueil du blog
  • Créer un blog avec CanalBlog
Visiteurs
Depuis la création 166 056