0502090045-51

 

 

Jésus est bien la Voie, notre Guide, le fils de Dieu, l’Envoyé Suprême issu du Père Suprême.

 

 

Homme1.pdf

De source inconnue Supérieure – Ordre Sublime

«Ce qui est folie pour les hommes est sagesse pour Dieu

La science n’a pas d’histoire. Elle est là, présente, de toute éternité. Notre Seigneur et Maître en est l’émanation première dans sa toute puissance.

L’homme veut aller dans des endroits pour lesquels il n’est pas fait. Le vieillissement n’est pas une maladie. Il est nécessaire.

 L’Homme

«Une théorie nouvelle est apparue: l’évolution théiste. Elle est la croyance que Dieu s’est servi du processus de l’évolution pour créer les êtres vivants, y compris les êtres humains. Précisons que personne jusqu’à présent n’est capable d’expliquer comment et de donner l’origine de  l’ A.D.N qui s’est implanté dans la cellule. Nous constatons que l’on cherche plus à expliquer les comment et à les reproduire plutôt que de donner les pourquoi, pourquoi, que le soi disant siècle des lumières a évacué de toute démarche scientifique.

«L’homme plante et arrose. Dieu fait pousser.»

Il existe une centaine d'acides aminés, mais seuls 22 sont codés par le génome des organismes vivants. Chaque acide aminé confère à la protéine des propriétés chimiques spécifiques, et l'ordre d'assemblage lui donne une fonction bien précise. Pourquoi? Personne ne peut dire pourquoi.

N’est-elle pas là, la Science avec un S majusculesource inconnue Supérieure

La Femme de l’homme

Genèse

« 2:18 L'Eternel Dieu dit: Il n'est pas bon que l'homme soit seul; je lui ferai une aide semblable à lui.

2:19 L'Eternel Dieu forma de la terre tous les animaux des champs et tous les oiseaux du ciel, et il les fit venir vers l'homme, pour voir comment il les appellerait, et afin que tout être vivant portât le nom que lui donnerait l'homme.

2:20 Et l'homme donna des noms à tout le bétail, aux oiseaux du ciel et à tous les animaux des champs; mais, pour l'homme, il ne trouva point d'aide semblable à lui.

2:21 Alors l'Eternel Dieu fit tomber un profond sommeil sur l'homme, qui s'endormit; il prit une de ses côtes, et referma la chair à sa place.

2:22 L'Eternel Dieu forma une femme de la côte qu'il avait prise de l'homme, et il l'amena vers l'homme.

2:23 Et l'homme dit: Voici cette fois celle qui est os de mes os et chair de ma chair! on l'appellera femme, parce qu'elle a été prise de l'homme.

2:24 C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère, et s'attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair»

L’organisme est composé de cellules, éléments de base de tout être vivant.

Nos cellules sont différentes selon le rôle qu’elles jouent. Dans chacune d’elles se trouve un noyau fait d’une substance appelée chromatine. Lorsqu’une cellule se divise pour se multiplier, la chromatine se fragmente en chromosomes. L’aspect et le nombre de chromosomes varient selon les espèces animales.

L’homme possède 46 chromosomes par cellules. Ils sont groupés en 23 paires et dans chacune d’elle, 1 chromosome vient du père et l’autre vient de la mère.

22 paires sont identiques chez la femme et l’homme, mais la 23ème paire est différente car c’est la paire des chromosomes sexuels.

Chez la femme, cette paire est composée de 2 chromosomes semblables, les chromosomes X.

Chez l’homme, les chromosomes sont différents, l’un est appelé X et l’autre Y.

Pour ce qui concerne le sexe féminin, les cellules sont composées de 22 paires de chromosomes plus 1 paire XX.

Pour ce qui concerne le sexe masculin, les cellules sont composées de 22 paires de chromosomes plus une paire XY.

L’ovule et le spermatozoïde contiennent chacun 23 pairs de chromosomes. Ainsi, une cellule comportant 46 chromosomes sera crée lors de la fusion de l’ovule et du spermatozoïde.

Le chromosome commun à la 23ème paire de chromosomes est le chromosome X.

Lorsque« L'Eternel Dieu forma une femme de la côte qu'il avait prise de l'homme, et il l'amena vers l'homme », Il prit symboliquement le chromosome X de la cellule sexuelle mâle pour le fusionner avec le chromosome X de la cellule sexuelle femelle «on l'appellera femme, parce qu'elle a été prise de l'homme.

Le sexe de l’enfant dépend du père». source inconnue Supérieure

Qu’en est- il ?

Le livre d’Enoch (chapitre XV) 3 «Vous qui étiez des esprits célestes, en possession de la sainteté, de la vie éternelle, vous vous êtes souillés avec des femmes; vous avez travaillé aux œuvres de la chair, vous avez  engendré dans le sang, vous avez agi comme ceux qui ne sont que de sang et de chair.»

«Eux (les hommes), ils ont été créés pour mourir. Voilà pourquoi je leur ai donné des femmes, afin qu’ils cohabitent avec elles, qu’ils engendrent des enfants qui perpétuent leur race sur la terre. Mais vous, vous avez été créé de purs esprits dès le commencement, vous possédez une vie éternelle, vous n’êtes point sujets à la mort.»

Ecclésiaste     (3- 19,22) «Le sort des Hommes et le sort de la bête sont identiques: comme meurt l’un ainsi meurt l’autre …La supériorité de l’Homme sur la bête est nulle car tout est vanité.  Tout s’en va vers un même lieu: tout vient de la poussière, tout s’en retourne à la poussière.»

Le livre d’Enoch Chapitre LXVIII

13 «Car les hommes n’ont point été créés pour consigner leur croyance sur du papier au moyen de l’encre.»

14 «Ils ont été créés pour imiter la pureté et la justice des anges

15 « Ils n’auraient point connu la mort, qui détruit tout; c’est pourquoi la puissance me dévore.»

16 «Ils ne périssent que par leur trop grande science.»

CREATION

«Des Intelligences Supérieures ont dissimulé derrière une approche phénoménologique des cycles intangibles de la nature ou objective, des concepts scientifiques primordiaux. Ainsi, du fait même de ce procédé, l’interprétation de chaque époque restait toujours dans la signification première essentielle du message transmis.

Le jour, l’année, le mois n’ont pas systématiquement la signification temporelle humaine mais correspondent le plus souvent à des valeurs numériques qui leurs ont été attribuées.»  source inconnue Supérieure

Il en est de même pour les dimensions linéaires, surfaciques et volumiques qui n’ont pas automatiquement la signification mathématique déduite mais correspondent le plus souvent à des valeurs numériques qui leurs ont été attribuées.

Il est dit dans le livre d’Enoch que pour Dieu 1 jour vaut 1000 ans ou 1000 ans valent 1 jour, Pierre par ailleurs le rappelle dans sa 2ème  Epître  (3:8 Mais il est une chose, bien-aimés, que vous ne devez pas ignorer, c'est que, devant le Seigneur, un jour est comme mille ans, et mille ans sont comme un jour).

Les nombres répondent dans la Bible au principe: 10n = 5n*2n    -   10n / 5n   = 2n

Il s’agit de la conversion d’une base 10 en base 2.

1 jour vaut 1000 ans.

1jour vaut 10001 jour vaut 1an1 jour vaut 1000*1an

1jour = 1000  pour Dieu ou 1 = 10*10*10, convertissons 10/5*10/5*10/5 = 2*2*2 = 8

1 vaut 8 ou 1 jour vaut 8

1 jour =1 an = 360 = 36*10/5 = 72

1 vaut 72 ou 1 jour-jour vaut 72

1 jour = 1000*ans = 1000*360 = 360 000 = 36*10*10*10*10 après conversion  36*10/5*10/5*10/5*10/5 = 36*16 = 576

1 vaut 576 ou 1 jour-année vaut 576

Apocalypse

1260 jours pour les Témoins de Dieu.  

Les nations fouleront la ville sainte pendant: 42mois (42mois / 12 mois = 3,5 ans)      

1260/30 = 42 mois

1260/360 = 3,5 ans

1 année biblique a la valeur numérique 360.

1 mois biblique a la valeur numérique  30

 

L’Eternel a créé la lumière (12Hz), transfert d’informations répondant à une qualité de signal (48db), (6db la qualité signal d’1 bit- 6*8=48db la qualité du signal d’1 octet) ainsi que l’adresse de destination, codée sur 6 octets ou 48 bits, qui indique l’interface à laquelle sont destinées les données. Toutes les autres interfaces ignorent les paquets dont l’adresse de destination ne leur est pas destinée. Seule l’interface ayant l’adresse correspondante va lire le paquet, le ranger dans une mémoire tampon interne, interrompre son traitement pour que son système d’exploitation puisse saisir le paquet et le traiter.

Nous avons à faire à un flux qui désigne un ensemble d'éléments (informations / données, énergie, matière…) évoluant dans un sens commun. Un flux peut être  un déplacement (quelle qu'en soit sa nature) qui se caractérisé par une origine, une destination et un trajet.

Ce processus se caractérise par une onde radio descriptive d’un système, de sa structure permettant sa reconstruction accompagnée parallèlement d’un transfert de photons porteurs d’informations quantiques relatives au système et ainsi forment un couple.

L’Eternel crée le monde (432Hz) par le La1 (108 Hz).En acoustique, la fréquence fondamentale ou son fondamental est l'harmonique de premier rang d'un son, ici 432hz qui est la fréquence naturelle. Quand le la, est accordé à 432 Hz, toutes les autres notes de musiques sont aussi corrigées vers leurs fréquences harmonieuses correspondant au la de référence et aux fréquences de la nature qui nous entourent.

 

Et enfin Il a créé (3456) Sa «ville » ou «la ville de l’Eternel» Ezéchiel, un carré de périmètre (864). Il existe 12 portes et chaque porte vaut 864/12 = 72.

Ezéchiel

«48:20 Toute la portion prélevée sera de vingt-cinq mille cannes en longueur sur vingt-cinq mille en largeur; vous en séparerez un carré pour la propriété de la ville.

48:35 Circuit: dix-huit mille cannes. Et, dès ce jour, le nom de la ville sera: l'Eternel est ici.»

1 canne = 6 grandes coudées.

Le «circuit» est de 18 000 cannes soit 18000*6 = 108000 grandes coudées.

Ne retenons que 108 000 qui convertit donne 108 000/53 = 864= 216*4

18 000 cannes = 108 000 = 27 000*4

27 000 /3 = 9000, 9000/53 = 72 = valeur numérique d’une porte

De même nous pouvons interpréter à présent le nombre de la bête 666.

Nous pouvons remarquer que 216 qui correspond à 3 portes d’un côté de la ville (3*72) est égal à 6*6*6 soit 666. Ce nombre 666 est le nombre de la bête, celui de l’homme qui dit pouvoir de sa propre volonté «aller planter son propre arbre de vie» dans la «ville de l’Eternel».

666 nous indique le lieu, la destination symbolique, les portes de la ville et la ville, cette autre dimension que veut atteindre l’homme dans sa prévarication. Il sera dévoué par interdit.

 

 L’Eternel a donné l’intelligence (14 Hz) (La fréquence Bêta de 14 Hz est la clé de la fonction cognitive pour le cerveau qui se rapporte à la fonction de connaissance.) à un niveau audible (56db) en se dégageant totalement de la fonction affective émotionnelle. Il a donné la parole (504 Hz) (fréquence de vibration des cordes) par la fondamentale – Harmonique 1. (126 Hz)

Fréquence  Mode de vibration des cordes

126Hz            Fondamental (Harmonique 1)

252Hz                                               Harmonique 2

377Hz                                               Harmonique 3

504 Hz                                   Harmonique4

Il a accordé l’image (4032 colonnes) par sa définition verticale et 1008Hz par sa fréquence.

Ce symbolisme scientifique porte en lui la vérité, vérité qui dépasse totalement l’entendement humain.

L’Eternel a bien créé l’homme à son image, à l’image de Dieu. Il lui a donné l’intelligence et la parole. L’Eternel a crée en libérant l’Etre de sa matérialité par son esprit qu’Il a fait à l’image de Son Esprit selon Sa volonté.

Existerait-il plusieurs créations?

Il existe deux aspects de la création structurelle, celle des 6 jours: la lumière- le système solaire- l’accès à la Ville de l’Eternel et celle du 7ème jour.

Il existe celle des 6 jours, spirituelle, celle du fleuve qui se divise en quatre bras, pré-matérielle, qui découle de celle des 6 jours, celle d’après le 7ème jour, matérielle et celle qui sera après que tout ce qui épars soit rassemblé.

Avant le commencement Dieu Est, transcendant (Comment cet Etre qui Estpeut-il habiter ce néant) 

Suit une théophanie spirituelle (Puis Dieu dit: Faisons l'homme à notre image, selon notre ressemblance.)

Par un effet psychopompe, ils transmigrent dans une dimension tampon pré-matérielle ou limbes (Un fleuve sortait d' Eden pour arroser le jardin, et de là il se divisait en quatre bras) pour intégrer l’être apparent – créature matérielle, celle d’après le 7ème jour.   (Mais une vapeur s'éleva de la terre, et arrosa toute la surface du sol)

Ayant atteint l’épinoïa par la connaissance qu’ils acquirent par la foi envers le fils incarné qui leur envoya le Paraclet, par la Porte, ils réintégrèrent (les Voyageurs, les Etres réels), par le lien établi qui suivait le chemin de l’étoile filant à travers les trois strates.

Que nous relate le Livre de la Parole?

Il nous révèle l’histoire de l’Esprit qui accède à ce monde, qui voyage dans ce monde et qui se retire de ce monde.

L’histoire de l’Esprit est parallèle à celle de chair du peuple hébreu pour n’en faire plus qu’une après l’alliance accordée par l’Eternel.

L’Esprit de Dieu ne restera pas éternellement dans l’homme car ses jours sont de 120 ans. L’alliance serait-elle élargie à toute l’humanité? Jésus est venu pour le dire et pour la faire.

Commençons par le commencement, à savoir Genèse.

L’élément essentiel est: Le monde a été créé en 6 jours. (1 jour vaut 1000 ans pour Dieu)

6 jours pour le microcosme contiennent la probabilité humaine et le 7ème jour pour le macrocosme contient entre autre la résolution évolutive  humaine de la probabilité.

Le 7ème jour correspond également aux 120 ans de l’homme, période dont la fin constatera le départ de l’Esprit de ce monde.

Les 6 jours et le 7ème jour ne sont pas de même dimension. Il existe donc une origine unique pour deux créations. Sont-elles concomitantes? Se succèdent-elles? Laquelle est la plus cohérente ? Laquelle est la plus décohérente? De toute évidence celle des 6 jours est la première, sans elle, point de seconde. Nous pouvons donc écrire que ce monde avec tout son contenant, dont l’homme, a été créé par la 1ère  à son image qui est une tendance à exister.  

En finalité qu’est ce qui est issu de l’origine ou de «YHVH», Essence divine en tant qu’Elle se révèle comme Personne Suprême?

C’est la Vie. Et cette vie s’est personnifiée dans la 1ère  création comme dans la deuxième. Cependant, la Personne Suprême, notre Seigneur, notre Maître et Ses intelligences supérieures d’essence différente à la nôtre, s’ Ils le désirent, ont la mainmise totale sur notre dimension.

Les 6 jours nous donnent une description de la création dans ses différentes phases.

Rappel:

1ère aspect création  : 1 jour =         8        (6*8=48)   La lumière se répand dans le monde.

2ème aspect création : 1 jour-jour = 72     (6*72=432) Fréquence naturelle - Création

3ème  aspect création: 1 jour-année = 576 (6*576=3456) Portes du Ciel – Accès à la Ville

Nous demeurons toujours dans la même dimension. On développe les notions de fréquence, de qualité de signal ou de musique (harmonie et résonance). Les cordes vibratoires ne sont pas si lointaines.

Qu’est ce que la lumière? Des informations? Des informations que le macrocosme porte à notre conscience?

Que nous donnent ces informations? Une identité?

Ne dit-on pas que Jésus est le seul capable de nous donner une identité, identité  nouvelle qui est le passeport pour rejoindre «le royaume de Dieu qui n’est pas de ce monde».

Que nous apporte cette identité?

Un accès à la Vie qui ne connaît pas la mort construit sur l’Amour. La 2ème création peut disparaître, la 1ère, non, puisque que de toute éternité son principe est.

Jésus « Comment Celui qui Est peut-il habiter ce néant? Merveille de merveille.»

La lumière se répand dans le monde.

Les ténèbres ne l’ont pas reconnue, heureusement pour ce monde si je puis dire, autrement il ne serait pas.

La lumière éclaire également les hommes.

Tous ne l’ont pas reconnu malgré ceux qui sont venus pour témoigner de sa présence:

«Jésus le témoin fidèle» et les deux témoins d’Apocalypse: Jean le Baptiste et Jean l’ Evangéliste.

Après que Dieu ait révélé sa présence au monde, Jésus est venu apporter le salut  à chaque fils de l’homme égaré en lui montrant le chemin, en étant la Voie, en lui donnant une identité compatible, l’Esprit.

Mais l’humain est ce qu’il est. A quoi bon vouloir le changer, cela ne sert à rien, c’est dans sa nature. Il s’opposera toujours à la Vie, il ne connaît que la mort.

Cependant l’ Eternel dans sa grande miséricorde sauvera ceux qui peuvent être sauvés selon Sa Volonté. Ils deviendront ses enfants puisqu’ils se considéreront comme de simples voyageurs en quête d’un retour auprès de Lui, leur Seigneur et Maître qu’ils ne défieront pas et qu’ils vénéreront dans une communion sans arrière-pensée.  Cette lumière qu’ils portaient, lumière envoyée à chacun d’entre nous,  nous transformera tous au son de la 7ème trompette. «Les enfants de Dieu sont issus de Dieu, la chair et la volonté des hommes n’y sont pour rien. »

La lumière voyage dans le monde.

Une question se pose. Comment cette lumière qui n’est pas de ce monde peut –elle y venir? Comment peut-elle y rester? Comment peut-elle en repartir?

Pour moi, une seule réponse: l’extérieur est en nous. Le dehors est à l’intérieur de nous. Il existe donc une connexion possible entre les deux dimensions, une arche d’alliance peut-être.

Évangile de marie Magdala:

«Car c’est à l’intérieur de vous que se trouve le fils de l’homme; allez à lui, ceux qui le cherchent le trouve.»

Que nous dévoile encore l’ Enseigneur ou jésus:

«L’attachement à la matière engendre une passion contre nature. Le trouble naît alors dans tout le corps; c’est pourquoi je vous dis: soyez en harmonie. Si vous êtes déréglé, inspirez – vous des représentations de votre vraie nature. Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.»

Évangile de Thomas

«Saint Pierre lui disait:

Que marie sorte de parmi nous;

Par ce que les femmes ne sont pas dignes de la Vie.

Jésus répondit:

Voici que je la guiderai,

A fin de la faire homme;

Elle deviendra, elle aussi,

Un souffle vivant semblable à vous, hommes.

Toute femme qui se fera homme;

Entrera dans le royaume de Dieu.»

Celui qui estcréa les cieux et la terre en séparant les eaux d’avec les eaux  par une étendue appelée ciel. La Lumière, porteuse de la Parole émane d’elle-même. «Que la lumière soit! Et la lumière fut.» Deux dimensions apparaissent séparées par une zone intermédiaire ou tampon. La Vie vient de la dimension d’au-dessus des eaux au-dessus des eaux séparées par une étendue appelée ciel. La Vie vient d’en haut. Dans le ciel se trouvent le soleil et la lune pour éclairer la terre, les eaux en dessous du ciel, «le sec terre et l’amas des eaux mers», les étoiles devant séparer la lumière d’avec les ténèbres. Le parcourt de la lumière porteuse de la Parole de Dieuse trouve décrit devant nous. La lumière illumine la terre, illumine les hommes.

Éden et le Jardin sont séparés, différents. Cependant des liens existent entre eux. «Le fleuve sort d’éden pour arroser le jardin.» Et c’est une fois dans le jardin que le fleuve se divise en quatre bras.

La terre est «le jardin», une réalité décor pour l’esprit. Le «jardin d’Eden» ne se trouve pas sur la terre. Éden  ou le Jardin de Dieu relève de la destinée des hommes-être faits à l’image de Celui qui est selon Sa Volonté. Il symbolise le point de contact entre les deux aspects de la création. Il est le domaine, la dimension de l’homme céleste et non celui de l’homme terrestre. Il permet, après une transmigration d’Eden, le transfert au Jardin.

Éden relève donc de la dimension des «hommes-être». Il est un monde parallèle au nôtre, le Jardin, qui, tout en étant différent ou lointain, s'y superpose ou le baigne, et dans lequel les êtres élus, rachetés, choisis ou appelés, peuvent pénétrer à tout moment. 

Éden se trouve être la dimension des eaux au-dessus des eaux séparées par une étendue appelée ciel.

 Une interprétation possible.

 Le Jardin d’ Eden n’est pas fait pour l’homme psychique de chair et de sang. Il est du domaine de l’Esprit but de la réintégration. Je préfère dire de l’intégration de l’ Etre ou peut-être de l’homme-être puisque au commencement la lumière «illumine le monde».

Pour moi il est question d’intelligence et de son support. Jésus le dit bien, il est venu nous donner une identité, un esprit qui est un ensemble d’informations qui le constituent. Quand il rend l’Esprit, ces informations vont s’implanter ailleurs dans ou sur un autre support. Et là nous parlons de procédés scientifiques que nous sommes  incapable de maîtriser mais qui commencent à se dévoiler.

Il existe, en miroir (l’homme a été fait à l’image de Dieu) de notre encéphale «classique»  représenté par le Cerveau Neuronal, un mécanisme subtil de gestion de notre organisme appelé CVQ.

Situé dans une autre dimension de l’espace-temps, mais tout de même «collée étroitement à la nôtre», ce Cerveau Vibratoire Quantique fonctionne à l’insu de la conscience de la personne, bien que, paradoxalement, il en soit l’outil de son existence et de son expression.

Le CVQ est invisible pour les yeux et pour toutes les technologies, IRM, ... Aucune machine ne peut accéder dans ce lieu protégé et secret.

Notre cerveau est quantique. Nous fonctionnons dans une réalité dont nous ne sommes pas conscients sur ces bases de la physique qui décrit le monde microscopique, mais ce que nous vivons consciemment en tant qu’individu, se révèle être du domaine de la physique classique qui à contrario, décrit le monde macroscopique. Il existe donc un monde réel dégagé de la mort construit selon les règles de la physique quantique et un autre monde tributaire de la mort, le notre, construit selon les règles de la physique classique.

Le Sid des celtes n’est pas loin.

(Le Sid des celtes est un monde parallèle au nôtre qui, tout en étant différent ou lointain, s'y superpose ou le baigne.)

Notre unité commune en Christ est exprimée par Paul : « Efforcez –vous de conserver l’unité que donne l’Esprit »  Ne nous parlerait-on pas que d’un seul des deux cerveaux?

Juste pour les incrédules:

Genèse

«1:1 Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre.

1:2 La terre était informe et vide: il y avait des ténèbres à la surface de l'abîme, et l'esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux.

1:3 Dieu dit: Que la lumière soit! Et la lumière fut.

1:4 Dieu vit que la lumière était bonne; et Dieu sépara la lumière d'avec les ténèbres.»

Des capteurs biologiques sensoriels reçoivent en entrée des informations transmises dans un «connectome», informations exploitées qui donneront en sortie des réponses fonctionnelles dépendantes de  la structure biologique des connexions origines, de l’environnement technologique et sociétal du moment. Une structure mentale émerge, structure mentale qui par ailleurs peut être modelée du fait même de la capacité  du «connectome»  à s’adapter à d’autres référentiels par la création de nouvelles connexions fonctionnelles. La structure mentale donne une image de nous-même, une identité que des milliards de connexions, véritables pixels, construisent, image comportementale issue d’un traitement d’informations préalable lue par nos congénères. Le «connectome» semblable à un écran porte la personnalité, l’identité de l’unité biologique. N’en est- il pas de même pour l’homme céleste?

Comme un algorithme, le « connectome» ne fait que résoudre ou non un problème, apporter à des événements des réponses ou des non réponses qu’il puise dans un champ de probables ou non probables compatibles ou non avec un environnement particulier de sa représentation à un moment donné dont il est l’observateur. L’homme serait donc semblable à un objet mathématique sans existence propre. Codifions-le! Pourrait- il être sauvegardé? L’intention d’une pensée serait- elle toujours présente? Comment se feraient les synthèses particulières pour arriver aux arrangements globaux  donnant des réponses perspicaces? Nous constatons les limites de l’homme terrestre.

Je suis sorti du néant, de la grande fournaise primordiale, de l’âge sombre, des ténèbres. Emanation, «mon essence, existence à la fois d’un Etre non Etre « est dans l’attente de la Parole qui va m’engendrer selon la Volonté et la reconnaissance de Celui qui est.

Sorti du terrestre, une tendance à exister, je fleuri avant de donner un fruit.

L’abîme, lieu de la fournaise primordiale totalement inhospitalière symbolise la destruction, l’extermination, l’Hadès. Les ténèbres survinrent, obscurité totale, vide gigantesque, «âge sombre». La lumière, émanant d’elle-  mêmese libère de la matière, des ténèbres, milieu informe. Les eaux, soupe primordiale, apparaissent. L’Esprit de Dieu porté par la lumière, la Parole, des informations se meut au-dessus d’elles. Les cieux et la terre furent créés, deux créations, la céleste et la terrestre soit le 6ème jour de Genèse.

Le Soleil, fournaise primordiale, laisse la place «à l’âge sombre», aux ténèbres, d’où émane d’une «soupe de particules élémentaires», les eaux ou la lune, signe d’eau, la lumière, les photons, les étoiles.

«Dieu sépara la lumière d'avec les ténèbres»

Après «la fournaise primordiale» ou «Géhenne» «l’étang de feu» «l’abime» survint selon les physiciens «l’âge sombre»  où les «ténèbres» pour la  Bible.Cet âge sombre représente une soupe de particules élémentaires.

«Suivant la Physique,  la particule élémentaire, composée de 3 charges électriques soumises à la Force de Gravité de leurs masses, sont attirées par les vecteurs de cette Force, leurs 3 Gravitons respectifs, avec lesquels elles convergent, en un faisceau tricolore, au centre du triangle, où elles fusionnent en leur résultante : le PhotonCe processus est réversible par l’action du Boson de High.

«Ainsi, le modèle de l’univers serait un ensemble de 3 éléments, les charges de couleur de la chromodynamique quantique, tantôt confondues : c’est le photon, blanc, tantôt distinctes : c’est l’électron, tricolore, avec ses 6 permutations de 3 charges de couleur et leurs 48 sous-ensembles.Comment une particule, le photon, peut-elle être en 3 particules ?

En fait, c'est important, dans le photon, les charges de couleur n'ont plus de charge électrique et ont perdu leurs masses, qu'elles retrouveront par l'intermédiaire du Boson de Higgs, mais elles sont distinctes, c'est la caractéristique de leurs couleurs.

Il existe une visualisation spatio-temporelle de la localisation de ces 3 charges de couleur distinctes, dites confondues dans le photon où elles sont « chacune dans chacune des deux autres », ne constituant ainsi qu'une seule particule.

» Fondement de l'Univers © 2011 Hébergeur SIVIT

«l'esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux

Des eaux, soupe primordiale de particules, apparaît la lumière. L’Esprit de Dieu porté par la lumière, la Parole, des informations se meut au dessus d’elles.

Genèse «2:10 Un fleuve sortait d'Eden pour arroser le jardin, et de là il se divisait en quatre bras.»

Capture1078

6*8 = 48 qui est la valeur en décibels d’1 octet ou de 6 bits d’informations transmises.

6 de 6 jours est la valeur en décibel d’un bit.

La lumière (12Hz) se manifeste dans le monde par un transfert d’informations ou la Parole répondant à une qualité de signal (48db),

Nous avons à faire à un flux de 0 et 1 qui désigne un ensemble d'éléments (informations / données,) évoluant dans un sens commun. Un flux est un déplacement qui se caractérisé par une origine, une destination et un trajet.

Ce processus indiqué se caractérise par un transfert de photons porteurs d’informations quantiques mais ne dit rien sur le type des informations transférées.

«Ce travail va vous paraître étrange et quelque peu irréel. Cependant n’oublions pas notre foi et n’en déplaise aux rationalistes, une science privée de spiritualité ne sera jamais exacte. Elle ne sera que réductrice, loin de la vérité, une nouvelle tour de confusion.

Ce que nous observons n’est que l’apparence, l’expression, l’aspect ou les aspects d’autre chose, d’une essence qui est à la fois existence  d’un être non être. Et je vous le dis très sérieusement, 0 n’est pas forcément égal à 0. Position, valeur de position, rapport, il englobe toutes les possibilités de positions, de ses valeurs, de ses rapports. Il les possède toutes. Il représente l’unique, construit le tout, unique à l’identique, se dédouble, devient présent, n’évolue dans aucun espace, aucun temps. Le 1 est à son service, le concrétise.

Einstein disait: «Dieu ne joue pas aux dés». En fait toutes les possibilités du dé sortent. Nous n’en percevons qu’une, déterminée par notre position qui marque une valeur compatible avec toutes les autres qui découlent de cette position.» source inconnue Supérieure

«Ce que nous observons n’est que l’apparence, l’expression, l’aspect ou les aspects d’autre chose, d’une essence qui est à la fois existence  d’un être non être.»

Cette pierre consubstantielle issue de l’eau séparée «du vieil homme» par la Parole que porte la lumière est ma femme, mon épouse, mon prochain que je dois aimer comme moi- même.

La Lumière porte la Parole, la connaissance de Celui qui est,  l’Esprit,  pour donner  la conscience spirituelle pure selon Sa volonté, Sa reconnaissance.

«….Cependant n’oublions pas notre foi et n’en déplaise aux rationalistes, une science privée de spiritualité ne sera jamais exacte. Elle ne sera que réductrice, loin de la vérité, une nouvelle tour de confusion.» source inconnue Supérieure

«Nous devons être une puissante intention ou comme en physique quantique une tendance à exister. Comme le disent eux même les scientifiques: « le postulat d’une particule dotée d’une existence indépendante est convention certes commode, mais infondée.»

Que comprendre?

«Tout simplement que des particules élémentaires loin d’être des objets sont des résultats toujours provisoires d’interactions entre les champs immatériels.» source inconnue Supérieure

Le travail des scientifiques entre autre est de briser le support du concept du sacré par l’adoption d’une démarche scientifique. 

Les nombres s’organisent dans la Bible autour du principe 10n  / 5n = 2n

ou 10 = 5*2 pour n = 1  donc 10/5 = 2

Il s’agit de la conversion d’une base 10 exprimée dans un tableau binaire en base 2.

Apocalypse :1:8 Je suis l'alpha et l'oméga, dit le Seigneur Dieu, celui qui est, qui était, et qui vient, le Tout-Puissant.»

Une onde lumineuse se définie par son vecteur d'onde, la direction de propagation de l’onde dans le cas présent l’onde cérébrale alpha, (12Hz) et oméga (sa pulsation en radian par seconde). Une onde propage une perturbation, dont l'intensité peut s'exprimer comme une énergie, sans transporter de matière, mesure d’ange.

En physique, la vitesse angulaire ω ( oméga), aussi appelée fréquence angulaire ou pulsation, est une mesure de la vitesse de rotation. Ω = 2π.f   = 6,2832*12 = 75,3984

Apocalypse «21:17 Il mesura la muraille, et trouva cent quarante-quatre coudées, mesure d'homme, qui était celle de l'ange.» Direction de propagation de l’onde comparée à une grande et haute muraille (verticalité) dont la hauteur (144 coudées)  donne la vitesse angulaire et la fréquence (12Hz).

Il s’agit d’une mesure d’homme, de physique qui ne peut s’appliquer à l’homme matière mais seulement à l’état de son Esprit voyageur issu de Dieu.

144 coudées = 144*0,5236  = 75,3984,    1 coudée = la coudée royale égyptienne: 0,5236.

Ω = 2π.f      = 6,2832*12   = 75,3984

Apocalypse  1:8 Je suis l'alpha et l'oméga, dit le Seigneur Dieu, celui qui est, qui était, et qui vient, le Tout-Puissant.»

«21:6 Et il me dit: C'est fait! Je suis l'alpha et l'oméga, le commencement et la fin. A celui qui a soif je donnerai de la source de l'eau de la vie, gratuitement.»

De 144 coudées nous pouvons déduire la vitesse angulaire 75,3984 et la fréquence 12 Hz. «Je suis l’alpha et l’oméga»

Quelle puissance impressionnante dans ces calculs!

Nous retrouvons la valeur indiquée en 6 jours Genèse.

1 jour = 8                    

6 jours: 6*8 = 48  

2:10 Un fleuve sortait d'Eden pour arroser le jardin, et de là il se divisait en quatre bras»

48/4 = 12.

12 est la lumière. «Je suis l’alpha et l’oméga»  Je suis «l’onde lumineuse alpha».

Genèse «1:31 Dieu vit tout ce qu'il avait fait et voici, cela était très bon. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut lesixième jour.

2:1Ainsi furent achevés les cieux et la terre, et toute leur armée».

Dieu a créé en 6 jours les cieux et la terre, soit pour la 1ère valeur:

6*8 = 48 qui est la valeur en décibels d’1 octet d’informations transmises.

«2:10 Un fleuve sortait d'Eden pour arroser le jardin, et de là il se divisait en quatre bras»

48/4 = 12.

12 est la Lumière porteuse de la Parole. Le Jardin est la terre.

Maintenant pouvons- nous envisager de connaître le type des informations transmises? Là, réside un autre mystère et il est grand. Parlons- nous de transfert d’informations? De 0 et de 1?

Qu’est ce que l’homme?

Un humain qui s’est transcendé grâce à la lumière, non pas par lui-même, mais par la volonté de notre Seigneur et Maître miséricordieux et avec Son aide. Sans Lui, point de salut!

L’humain doit acquérir cette nouvelle identité conforme qui, elle seule, sera transférée. Il devient lucide, il s’est éveillé. Devenons un vecteur prêt pour le voyage. Devenons cohérent.

Malheur à l’éveillé qui ne peut s’élever (la chute) du fait de sa prévarication (fils de Caïn, adorateur du serpent), de sa trop grande dépendance de ce monde prégnant (Genèse:« 6:2 les fils de Dieu virent que les filles des hommes étaient belles, et ils en prirent pour femmes parmi toutes celles qu'ils choisirent.») qu’il ne veut quitter que par lui-même. Il n’ira nulle part. Il ne pourra pas entrer dans le royaume (expulsion du jardin d’Eden), il sera exterminé (les chérubins).

La lumière arrive en nous, mais comment?

Je n’ai qu’un seul cerveau. J’en ai peut- être un deuxième que je ne vois pas? Allez savoir!

L’Arbre de la connaissance du bien et du mal permet d’ouvrir l’intelligence, notre intelligence et de déterminer par nous- mêmes ce qui est bien, ce qui est mal, ce qui est pur, ce qui est impur, de qualifier toutes nos actions. N’est-ce pas le rôle dévolu à la loi? L’intelligence n’est-elle pas la faculté de rendre intelligible des liens qui existent entre des événements? N’est-elle pas le résultat d’une synchronisation? Elle débouche sur la compréhension, la conceptualisation, la rationalisation, l’adaptation, sur le traitement des informations.

L’intelligence ne s’adresse pas à la fonction ornementale émotionnelle du cerveau, domaine de la sensation, du ressenti ou de l’intuition qui donne de la «couleur», mais à sa fonction cognitive, celle de la raison, de l’apprentissage, de la mémoire, de la connaissance. Des inter- actions néfastes ont souvent lieu. L’intelligence rend le cerveau ouvert à l’entendement qui devient audible. L’intelligence est-elle portée par un cerveau souple et élastique qui ne fait, pourrait- on dire que calculer ? L’intelligence est-elle la vie? L’intelligence nous met dans tous les états. Ce cerveau malléable n’est-il pas nécessaire à la création de la conscience spirituelle? Toutes les doctrines fanatiques, intégristes, totalitaires, économiques, sociétales, religieuses ou politiques implantées par quelques-uns dans la masse qu’ils endoctrinent, sont là pour nous montrer la perversité de l’homme terrestre quand il utilise sciemment cette potentialité pour marcher selon sa propre convoitise. Ce soi-disant humanisme ne débouche que sur la création de violences. Peut- on encore parler d’humanisme?

L’âme humaine correspond donc au psychisme de l’unité biologique autonome  émotionnelle. Ce psychisme ou «langage machine» découle  du fonctionnement de fichiers systèmes chimiques qui génèrent des applications. Nous sommes individuellement un algorithme qui résout des problèmes en puisant la réponse aléatoire dans un champ statistique de probabilités présentes adaptées. Des interactions  existent. Ne serions-nous qu’une simple machine biologique? Nous pouvons le dire. Mais qui nous donne cette intelligence que nous nommons faussement créatrice? Qui nous donne cette faculté de dépassement? De distanciation? D’altérité?

«La biologie dicte la réalité» ou «le décor.»

L’âme humaine n’est pas immortelle. Elle dure le temps d’une mortalité. Elle est liée à l’homme. Les jours de l’homme ou de l’humanité ne sont que de 120 ans.

En fait, la civilisation grecque a pollué par ce concept l’enseignement juif et chrétien.

L’homme, formé de la poussière de la terre, devint vivant du fait que l’Eternel ait  «soufflé dans ses narines un souffle de vie». Il devint «une âme vivante». Il a été animé. La terre l’a formé, l’a fabriqué. Une intelligence lui a été implantée «par le serpent». Son âme, son être, son identité biologique n’est pas immortelle: « ses jours seront de 120 ans.» Il s’agit de l’homme terrestre, un élément amélioré, augmenté, de la création. Un simulacre ne peut fabriquer un autre simulacre sans s’effacer lui- même.

 Genèse

3:9 Mais l'Eternel Dieu appela l'homme, et lui dit: Où es-tu?

3:10 Il répondit: J'ai entendu ta voix dans le jardin, et j'ai eu peur, parce que je suis nu, et je me suis caché.

Celui qui estcherche l’homme. Il ne le voit pas. L’homme n’est plus sous le regard de Celui qui est. L’homme ne se trouve plus en Eden du fait d’avoir mangé le fruit de l’Arbre de la connaissance du bien et du mal qui donne l’intelligence.

«3:13 Et l'Eternel Dieu dit à la femme: Pourquoi as-tu fait cela? La femme répondit: Le serpent m'a séduite, et j'en ai mangé.»

Toujours dans la transgression. C’est plus fort que lui. Cet orgueil, cet individualisme, et pourquoi moi je, je ne peux pas?

3:20 Adam donna à sa femme le nom d'Eve: car elle a été la mère de tous les vivants.

Nous sommes dans la réalité-décor. C’est l’homme qui nomme les êtres et les choses. Dans la dimension de Celui qui est, Lui seul connaît et nomme.

«Et pense au nom dans le ciel et tout ce qui s’y trouve et le prénom sur la terre et tout ce qui s’y apparente». S.I

Celui qui est leur a donné des habits de peau, les habits de l’homme terrestre tout en conservant la faculté ou la possibilité de recevoir, d’être connecté.

Celui qui est s’adresse à l’homme et non à la femme. Il chasse l’homme.

C’est le serpent qui donne l’intelligence à l’homme par l’intermédiaire de la femme. La femme, symbole de la création a fabriqué l’homme, l’humanité, les nations. Elle porte dans son cerveau reptilien, le serpent, le support de l’intelligence nécessaire et suffisante qui permet de recevoir la Lumière.

«13:10 Lot leva les yeux, et vit toute la plaine du Jourdain, qui était entièrement arrosée. Avant que l'Eternel eût détruit Sodome et Gomorrhe, c'était, jusqu'à Tsoar, comme un jardin de l'Eternel, comme le pays d'Egypte.

13:13 Les gens de Sodome étaient méchants, et de grands pécheurs contre l'Eternel.»

 Une situation semblable à l’épisode de Noé avant le déluge  se met en place à nouveau.

Nous retrouvons également comme en Genèse- création :

«2:5 aucun arbuste des champs n'était encore sur la terre, et aucune herbe des champs ne germait encore: car l'Eternel Dieu n'avait pas fait pleuvoir sur la terre, et il n'y avait point d'homme pour cultiver le sol.

2:6 Mais une vapeur s'éleva de la terre, et arrosa toute la surface du sol.

2:7 L'Eternel Dieu forma l'homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l'homme devint un être vivant.

2:8 Puis l'Eternel Dieu planta un jardin en Eden, du côté de l'orient, et il y mit l'homme qu'il avait formé.»

«la plaine du Jourdain entièrement arrosée» « c’était comme un Jardin»

Serait – ce une nouvelle mise en garde? L’humain serait- il incapable de se corriger? Est- il  un bygone? Sommes- nous dans un cycle? L’humain étant ce qu’il est, prisonnier de sa convoitise innée, son histoire ne peut que se répéter de génération en génération. Arrivé au bout de sa prévarication après avoir détourné son intelligence, l’homme disparaîtra du fait de sa trop grande science. L’Atlantide?

«Les écritures se réécrivent, se réalisent toutes en même temps.» SI

Ce que je sais, c’est que Jésus est venu pour construire, implanter en nous un «temple intérieur». Ce «temple intérieur» est de la dimension du fils de l’homme.

Ce que je sais, c’est que se trouve dans le temple le Saint des Saints, réceptacle de l’Arche d’Alliance.

 Jérémie: 3-16 «On ne dira plus: Où est l’Arche de l’Alliance de Yahvé? On n’y pensera plus, on ne la regrettera plus; on n’en construira plus d’autre.»

 Nous avons retrouvé l’Arche d’Alliance. Elle est en Jérusalem céleste. Elle apparaîtra aux temps de la fin comme socle de  Jérusalem céleste. Elle en est représentée par son carré.

La lumière se retire de ce monde

Evangile de Marie Magdala       Que lui a dit l’Enseigneur:

«Je suis sortie du monde grâce à un autre monde, une représentation s’est effacée

grâce à une représentation plus haute.

Désormais je vais vers le repos où le temps se repose dans l’Eternité du temps.

Je vais au Silence.»

«Je suis l’alpha et l’oméga» Jésus nous donne l’accord parfait (153 poissons de la pêche miraculeuse – 1 fréquence fondamentale – 5 tierce majeure et 3 quinte juste) pour nous régler en harmonie sur Jérusalem céleste (longueur, hauteur, largeur sont égales avec chacune 3 portes soit pour le cube:3*3*3 = 27 le la de l’ordre des dièses ) . Il nous fait franchir les portes de la ville d’Ezéchiel.

Livre d’Enoch:

 « Ils savent (les anges)aussi ce qui est réservé à ceux qui ont crucifié leur chair, et qui ont été persécutés par les hommes méchants; à ceux qui ont aimé leur Dieu, qui n’ont point mis leur affection dans l’or et dans l’argent, qui, loin de livrer leur corps aux voluptés de ce monde, ont tourmenté leur corps par supplices volontaires»

 «A ceux qui, depuis le jour  de leur naissance, n’ont point ambitionné les richesses terrestres, mais se sont regardés comme un esprit voyageur sur la terre.»

 «Maintenant j’élèverai  leurs esprits jusqu’au séjour de la lumière; je transformerai ceux qui sont nés dans les ténèbres, et qui n’ont point rapporté à eux la gloire que leur foi leur avait méritée»

L’homme a perdu la foi. Son orgueil n’a d’égale mesure que sa méchanceté et sa violence.

Je pense souvent en souriant que notre voyage est celui d’aller d’un univers existant, le nôtre,  fini, qu’il soit évolutif ou statique mais cependant relatif et contingent vers un univers éternel qui n’a pas eu de commencement et qui n’aura pas de fin, c’est à dire qui existe par lui-même de toute éternité et pour l’éternité. Etant incréé, il serait nécessaire, c’est à dire absolu et parfait, donc immuable. La seule question est de savoir s’il existe des contradictions entre les deux univers  si non des compatibilités ou points de passage doivent être possibles. Autre question, notre univers existe-t-il en tant que tel? Nous n’en sommes pas si sûrs. Trois sous-ensembles ou perceptions de notre univers composé de 55% d’hydrogène, 44% d’hélium  et de 1% de tous les autres éléments, se présentent à nous, à savoir:

 -         l’univers cosmique (niveau des galaxies)

-         l’univers macroscopique (système solaire, planètes)

-         l’univers quantique (domaine des particules insaisissables qui ont tendance à exister)

Ces trois dimensions ont leurs paramètres propres, leurs constantes et leurs lois de conservation. Des différences d’échelle existent. Le rationnel macroscopique a l’air de s’opposer  au relativisme cosmique. Comment assurer la cohérence?

Albert Einstein a résolu le problème posé. Il a démontré que les lois de la nature, données dans un système  de référence, sont du même coup données dans tous les systèmes. Serait- il la, l’ordre sous-jacent qui organise tout. Pour être clair dans mon interprétation, chaque système ou groupe de systèmes   par l’intermédiaire de coefficients spécifiques verrait le jour  par des opérations effectuées sur les composantes du système de références. Il est tout à fait possible  d ‘envisager les notions de   rapports et proportions.  Gardons à l’esprit que si nous parlons de système de   référence nous parlons de volonté intelligente.

Pour ce qui est de l’univers quantique, il est fascinant par ses concepts. Les particules qui ont tendance à exister son insaisissables. Se heurtent de plein fouet les notions de causalité, d’incertitude, de déterminisme, d’indéterminisme, d’objets réels ou mathématiques, d’interdépendance ou pas, de systèmes cachés ou pas qui gèrent l’aléatoire ( ce n’est pas moi qui l’envisage) On en revient toujours à la même hypothèse. Ce que savent les scientifiques concerne l’insécabilité de la particule ( photon, électron) et celle de son train d’ondes et l’indissociabilité des deux aspects qui représentent une seule réalité physique, étant appelée «complémentarité» pour cette raison. De par notre ignorance nous considérons comme complémentarité le caractère qui lie plusieurs aspects différents d’une même essence en sachant qu’ils ne sont pas associés physiquement. En fait la masse de la particule et ses rayonnements ne sont pas des réalités objectives. Divin! Le mot est lâché, on parle bien d’essence. Cette complémentarité, je la verrai bien dans le pavé mosaïque que l’on pourrait  également désigner comme une dualité au tiers inclus ( noir, blanc, gris) Le gris serait l’essence concernée. Il est lié au noir et au blanc. Dans ce cas le noir et le blanc sont issus du gris, résultat d’une diffraction. On ne peut pas être uniquement noir ou blanc. Nous devons nous hisser à la hauteur du gris.

A présent revenons sur le plancher des vaches, dans notre univers macroscopique. Que  dit - on? Il existe trois dimensions à savoir: les 3 perpendiculaires (hauteur, largeur, longueur) et l’espace-temps qui est un espace géométrique. Le temps ne serait- il qu’un espace sur lequel se déplacent des événements, agrégats d’informations laissant comme traces que des intervalles s’inscrivant dans la mesure, la surface ou le volume. Peut- on  se considérer individuellement comme un agrégat d’informations contenu dans un volume? Alors nous ne sommes pas une réalité objective.

 Nous connaissons trois sortes de figures géométriques:

 -1 dimension:  les lignes ou déplacement d’un point,

-2 dimensions les plans ou surfaces ou déplacement d’une ligne,

-3 dimensions: les volumes ou déplacement d’une surface, déplacement d’une ligne, déplacement d’un  point.

 Imaginons une ligne droite limitée par une grandeur ou deux points. Elle se déplace perpendiculairement à elle - même sur une distance égale à sa longueur. Un carré est formé. Ce carré se déplace dans l’espace dans une direction perpendiculaire à deux de ses cotés adjacents. Il parcourt une distance égale à la longueur d’un coté du carré. Un cube est formé. Le carré est donc la trace du déplacement d’une ligne, elle - même trace du déplacement d’un point. Et le cube est la trace du déplacement d’un carré. Mais ce cube, ne pourrait - il pas se déplacer dans l’espace dans une direction non contenue en lui - même, c’est à dire dans une direction perpendiculaire aux trois autres. Existe-t-il une quatrième perpendiculaire ou une autre géométrie qui nous est inconnue? Ne pouvons- nous pas extrapoler et affirmer que seul le point possède une réalité, car c’est uniquement de son déplacement que dépendent les constructions géométriques. Allons plus loin, ces formes ne sont - elles pas uniquement dues aux différentes fréquences vibratoires  du point? Les courbes  ne sont - elles pas l’expression d’une autre dimension? En effet dans une sphère la courbe est la représentation  géométrique d’une droite. La sphère n’est – elle pas la représentation du cube?

 Où trouvons exposés ces notions de mesure, surface et volume?

 Dans l’Ancien Testament et le Nouveau Testament et plus particulièrement dans la description de l’espace réservé à l’Eternel ( Ezéchiel – Chapitre 45 ) ), dans la construction du Temple de Salomon ( Livre des Rois 1er  ) et la Nouvelle Jérusalem Céleste    ( Apocalypse de Jean – Chapitre 21 – La nouvelle Jérusalem).

 Revenons à la Tradition.

 La Tradition, entre autre est un mode de transmission d’une information de génération en génération. Le symbolisme des nombres est de nature aussi ancienne que le monde. Vouloir    l ‘ étudier et le comprendre serait passer en revue tous les enseignements philosophiques, issus de la pensée collective des initiés. Les Celtes, les Veda, les Chaldéens, les Egyptiens et les Hébreux usèrent chacun de correspondances numériques mêlées à diverses théories scientifiques.

Selon Platon, le nombre serait un intermédiaire entre la Pensée suprême et les objets matériels. Les docteurs juifs estimaient que «le nombre est une limite négative correspondant à la matière et s’opposant à la substance qu’est l’Esprit.»  Pour les Pères de l’église, soit,  ils en admettent les principes pythagoriciens, à savoir que les nombres impairs véhiculent l’esprit et que les nombres pairs sont le support des structures matérielles, que les nombres s’expriment par leur inverse en exaltant leurs vertus. , soit les évoquent sous la forme d’émanation de la grâce spirituelle, soit encore en tant «qu’intelligence empêchant d’atteindre les passages figurés et mystiques des Ecrits». Lao Tseu, dans la Chine antique, à la même période que Pythagore, développa le Taoïsme, philosophie basée sur les nombres. Ayons toujours à l’esprit que le nombre peut s’interpréter de façon presque radicalement différente selon que l’on juge du nombre d’après l’objet étudié ou que l’on détermine l’objet d’après le nombre et c’est pour cela que nous devons posséder la connaissance qui va permettre à partir du nombre ( en tant que conférant à l’objet une valeur qui lui est propre) de se rattacher, par analogie peut être, à une idée fondamentale qui lui confère son universalité. Mais il peut être aussi, tout simplement, la caractéristique, le paramètre, le composant ou un élément d’un message mathématique numérique qu’il nous est donné à découvrir. Cette forme de message est universelle car elle s’adresse à une intelligence, à une compréhension, la nôtre, dégagée de tout formalisme temporel, historique , de langage  ( qu’il soit idéologique ou autre). Cette forme de message montre la volonté intelligente d’une Présence communicante. Tous les nombres découlent les uns des autres à partir de un et tous ont un sens.

Peut – on faire dire aux nombres tout ce que l’on veut? Certes c’est possible, mais dans ce cas le résultat résulte d’une intention pré - déterminée. Mais lorsque le résultat obtenu l’est dans le respect d’une logique arithmétique dans son développement, il n’est plus possible d’affirmer une telle assertion. Ou alors, le nombre se suffit à lui - même sans se rapporter à aucun objet!

Le concept suivant est particulièrement intéressant à appréhender. On ne peut déterminer l'état d'un système quantique qu'en l'observant, ce qui a pour effet de détruire l'état en question. Celui-ci peut en revanche, une fois connu, être en principe recréé ailleurs. En d'autres termes, la duplication n'est pas possible dans le monde quantique, seule l'est une reconstruction en un autre endroit. Ce transfert d’informationsn’est- il pas une forme de « téléportation»?

«Et pense au nom dans le ciel et tout ce qui s’y trouve et le prénom sur la terre et tout ce qui s’y apparente». S.I

«…ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux» Mat16.19

Onde, fréquence, zone tampon, mémoire, récepteur, portes logiques, calculs binaires sont autant de processus induits par ce concept ainsi qu’une horloge, nécessaire pour la synchronisation, la simultanéité, le rapport à un référentiel.  

Pour éviter les confusions de lecture que peuvent créer les parasites, on peut minimiser le nombre d'états distincts que peut prendre un signal. Ce minimum possible est 2.

Le système numérique permettant 2 états différents par numéro se nomme «binaire». Les états peuvent être notés FAUX / VRAI ou 0 / 1 par exemple.

Les transitions entre états résultent de portes logiques réalisant des opérations ou fonctions logiques telles le ET, le OU, etc.

Il s’agit d’abord d’analyser l’état quantique de l’objet, puis de transporter cette information et enfin, de reconstruire le système. On transfère donc les corrélations quantiques d’un système et on les encode dans des photons qui voyagent ensuite à la vitesse de la lumière, pendant, qu’au même moment, on envoie un message radio, transmis lui aussi à la vitesse de la lumière. Le message décrit le système et permet sa reconstruction.

Que nous dit-on symboliquement?

Ce processus se caractérise par une onde radio descriptive d’un système, de sa structure permettant sa reconstruction accompagnée parallèlement d’un transfert de photons porteurs d’informations quantiques relatives au système et ainsi forment un couple.

De quel phénomène parle – t- on?

Le plus important est qu’il existe une dimension supérieure origine. Nous pouvons la rejoindre, seulement et seulement si nous croyons en Dieu et en son Envoyé Suprême: Christ, venu apporter la bonne nouvelle, pour sauver par son enseignement.

La structure de l’Arche d’Alliance nous indique que toute construction spirituelle dépend de la Lumière (énergie) à savoir, symboliquement 1,5 e.V*8 = 12 et de la qualité du signal correspondant. Nous sommes dans un processus de transfert.

Dieu a créé dans Genèse en utilisant

6*8= 48 décibels =  la qualité du signal d’1 octet (8 fois 1 bit de 6db)

48/4 (Le fleuve se divise en quatre bras.) = 12, la lumière.

 48*12 = 576 Arche d’Alliance  symbolique  processus d’un transfert quantique

Calculs réalisés à partir des mesures bibliques

 

Capture1077

Hébreux

«9:11 Mais Christ est venu comme souverain sacrificateur des biens à venir; il a traversé le tabernacle plus grand et plus parfait, qui n'est pas construit de main d'homme, c'est-à-dire, qui n'est pas de cette création;

9:12 et il est entré une fois pour toutes dans le lieu très saint, non avec le sang des boucs et des veaux, mais avec son propre sang, ayant obtenu une rédemption éternelle.»

Dans Hébreux on nous parle de l’Arche de l’Alliance avec Dieu «qui n’est pas de cette création.» Le Tabernacle originel est la tente qui abritait l'Arche d'Alliance à l'époque de Moïse. Le Tabernacle est la Demeure ou Tente d’Assignation (de Rencontre).

Jésus s’est incarné dans la réalité décor, dans «l’image à sa ressemblance» en empruntant l’Arche de l’Alliance avec Dieu pour retourner «auprès de son Père» en empruntant à nouveau l’Arche de l’Alliance avec Dieu qui se trouve dans le «saint des saints» ou «le lieu très saint».

En fait, personne ne peut trouver ici-bas, dans la matérialité, dans cette dimension, dans cette réalité décor, l’Arche de l’Alliance avec Dieu. Seul le dormeur qui a été éveillé peut y accéder si Dieu le veut.

L’Encyclopédie des symboles décrit l’Arche d’Alliance comme «un coffret où est censé reposer l’énergie divine et sa charge lumineuse est telle que quiconque ose porter la main dessus tombe instantanément foudroyé»

L’Arche d’Alliance que la pierre de shethiyah  supportait est donc un coffre en bois d’acacia plaqué d’or. Il est constitué de trois enceintes  or – acacia - or. On adjoindra des anneaux qui serviront à y placer des barres. Par-dessus la caisse, sera placé un «couvercle» ou propitiatoire. Deux chérubins la surmonteront. A l’intérieur  sera déposé les tables de pierre et les instructions, la loi ou la règle.

L'Arche de l'alliance n'est pas un objet magique, un objet de superstition. Dieu ne fait pas de magie.

En définitive: représenter l’Arche d’Alliance par un simple coffre en bois d’acacias ne serait-ce pas raisonnable. Qui peut vraiment la représenter dans ce monde Personne, à part Dieu, bien sûr! 

La prévarication vient de cette incompréhension. L’homme n’est pas un prolongement consubstantiel de  Dieu. Dieu a tous les pouvoirs sur sa création qui évolue en fonction de Son autorité. L’homme est une cause.

Pensez-vous que Dieu soit un principe évanescent qui se disperse dans sa création Pourquoi le voulez-vous?

L’homme vit pour mourir. Dieu le lui a dit. Il lui a donné une femme pour qu’il se reproduise. Mais sa destinée est vraiment plus glorieuse quand il reste sous Son Regard, dans Son Amour comme nous l ‘ enseigne Jésus. Sa conscience spirituelle s’éveillera pour retourner à son origine.

L’homme prévaricateur, impie est celui qui veut fabriquer une réplique spirituelle de sa personnalité, ce qui ne sera jamais.

 «2:3 Dieu bénit le septième jour, et il le sanctifia, parce qu'en ce jour il se reposa de toute son œuvre qu'il avait créée en la faisant

«Pour connaître le Divin nous devons toujours connaître les deux élément de son état».

Bohr et Heisenberg ont utilisé à plusieurs reprises le principe de complémentarité pour interpréter la théorie quantique...et selon eux pour connaître une particule nous devons considérer les deux éléments de son état.


Dieu est le Père des Etres et le Créateur des choses.

«Non nobis, Domine! Non nobis  tuo da gloriam»

(Non pas à nous, Seigneur ! Non, pas à nous, mais à ton Nom donne la Gloire.)

La connaissance est source de conscience spirituelle.

Peut-on encore faire une différence entre ancien et nouveau testament? Jésus n’est-il pas le fils de Dieu? Son Envoyé? Son Messager Suprême, le Messie d’Israël?

 II Timothée (3; 3-4-5): «Sache que, dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles. Car les hommes seront égoïstes, amis de l’argent, fanfarons, hautains, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, irréligieux, insensibles, déloyaux, calomniateurs, intempérants, cruels, ennemis des gens de bien, traîtres, emportés, enflés d’orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu, ayant l’apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force. Eloigne- toi de ces hommes-là.»

YHVH 

Essence divine en tant qu’Elle se révèle comme Personne Suprême

Avant le commencement Dieu Est. Hier Il Est, aujourd’hui Il Est, demain Il Est. Emanation de lui - même, «Je Suis» se manifeste. Avant d’Etre, Il Est.

 Celui qui est, lucide dans Sa puissance créatrice selon Sa Volonté est origine consubstantielle de Son émanation par la Parole ainsi que de toutes celles issues de Lui, Ses Enfants «qu’Il veut créer à son image, l’homme et la femme.» le non être et l’être.

Genèse

«1:27 Dieu créa l'homme à son image, il le créa à l'image de Dieu, il créa l'homme et la femme.»

Qui est ce Il, sinon Celui qui est.

Je suis.    Dieu

Je suis je suis.

Je  suis Celui qui Je suis, Je suis Celui qui Est.

Celui qui Est.

Il Est.     Celui qui est

Celui qui est, origine consubstantielle de Son émanation par la Parole, notre Seigneur et Maître, est l’Unique, le Seul qui de toute éternité donne la Vie selon sa Volonté à ses enfants, à ses témoins. Sa Gloire immense n’a d’égale que Sa Puissance, que sa Science et sa Présence qui illuminent et dominent sa Création.

Qu’elle est l’origine de Celui qui est?

Exode

«3:13 Moïse dit à Dieu: J'irai donc vers les enfants d'Israël, et je leur dirai: Le Dieu de vos pères m'envoie vers vous. Mais, s'ils me demandent quel est son nom, que leur répondrai-je?
3:14 Dieu dit à Moïse: Je suis celui qui suis. Et il ajouta: C'est ainsi que tu répondras aux enfants d'Israël: Celui qui s'appelle "je suis" m'a envoyé vers vous.
3:15 Dieu dit encore à Moïse: Tu parleras ainsi aux enfants d'Israël: L'Éternel, le Dieu de vos pères, le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac et le Dieu de Jacob, m'envoie vers vous. Voilà mon nom pour l'éternité, voilà mon nom de génération en génération.»

Comprenons:

Je suis.

Je suis je suis.

Je  suis Celui qui Je suis, Je suis Celui qui Est.

Celui qui Est.

Il Est.

N’est-ce pas merveilleux?

D’où vient la lumière?

Matière- antimatière je m’anéantis pour devenir lumière. Lumière, je deviens matière.

Qu’est ce que la Parole?

Elle est la Lumière qui illumine les hommes. Elle porte la Parole, des informations.

D’où vient la Parole?

De Celui qui est, notre Seigneur et Maître. «Je suis l’alpha et l’oméga.»

Quelle est la dimension de Celui qui est puis qu’Il est au-dessus des eaux du dessus?

Celui qui est, lucide dans Sa puissance créatrice selon Sa Volonté est origine consubstantielle de Son émanation par la Parole ainsi que de toutes celles issues de Lui, Ses Enfants «qu’Il veut créer à son image, l’homme et la femme.».

 «Ce que nous observons n’est que l’apparence, l’expression, l’aspect ou les aspects d’autre chose, d’une essence qui est à la fois existence  d’un être non être.» S.I

Celui qui est, est-Il en dehors de Sa création ou comme le disent certains en blasphémant sans s’en rendre compte: «le divin se dilue  dans la création comme un fluide immatériel, énergie pure ou cosmique» alors que l'énergie ne fait que décrire l'état de quelque chose d'autre? 

Celui qui est, est la création puis qu’Il la fait et la maîtrise selon Sa volonté. Il crée à l’image de Dieu, à l’image de Lui- même dont Il émane. Dieu donne l’être et le non être. Celui qui est donne l’être, la vie selon Sa volonté

Celui qui est a bien créé l’homme à son image, à l’image de Dieu. Il lui a donné l’intelligence et Sa parole. L’Eternel a crée en libérant l’homme né d’en haut de sa réalité-décor par l’action de Son Esprit. Il lui donne l’être.

Celui qui Est, notre Seigneur et Maître peut lui seul s’Il le désire donner l’Etre, l’Etat qu’Il souhaite.Il est l’Observateur conscient de ce qu’Il veut.

 L’état représente des informations intelligibles sur lui. La décohérence fait que les différents états sont mutuellement distinctifs ce qui implique qu’un état physique ne prend qu’une seule et unique valeur. De ce fait les autres informations sont inconnaissables. L’unique découle de l’élimination mutuelle, conséquence de la décohérence. De l’ensemble des états possibles visibles tous en même temps, un seul apparaît net et nettoyé. Pourtant, il ne représente que lui-même.

Cependant la structure de l’état observable unique, pur, ne doit-il pas l’être dans le monde de Celui qui Est, l’expression physique d’un être non être n’étant qu’une singularité éphémère, qu’un passage obligé, qu’un support à la réalisation du «plan Divin», qu’à l’acquisition d’une identité compatible, de la bonne et véritable image donnée par la «Parole de Dieu» qui s’avère être un ensemble d’informations? Le vecteur s’élève. La Vie n’est pas dans l’éphémère, l’illusion.

L’homme terrestre possède un moi, agrégat de plusieurs facettes ou états. L’homme céleste ne possède qu’un seul état pur esprit qui découle d’une élimination des autres états.

Qui détermine l’autre? Je suis 0 ici, je suis 1 là- bas. Je suis 1 ici, je suis 0 là- bas. Je suis dans tous mes états. Qui m’observe? Je ne suis plus que dans un seul état. Je chevauche la lumière où suis- je déjà connu? Les clefs m’ouvriront- elles les portes du «royaume des cieux» en protégeant mon voyage, en le rendant  plus sûr? Est-ce que j’emprunte le 0 pour aller dans le 1 que je remplace? Est-ce que j’emprunte le 1 pour aller dans le 0 que je remplace? Où vais- je quand le 0 et le 1 s’associent?

La science des hommes a déterminé que le mécanisme qui "choisit" l'état final échappe à la théorie de la décohérence. Or, le postulat de réduction du paquet d'onde (disparition des états juxtaposés) stipule que l'état final est bien projeté sur une et une seule valeur.

Nous découvrons maintenant l’analogie scientifique employée pour nous faire accéder à une compréhension de la réalité qui dépasse notre entendement.

L’état final est choisi par Celui qui est.

 C’est l’observation de notre Etre non Etre, tendance à exister, par Celui qui est, selon Sa volonté,qui le rendra tangible et objectif, un Etre à qui Celui qui est donnera un nom. «C’est divinS.I

Deux mondes, deux dimensions nous sont décrits. Celle des hommes a été fabriquée. L’homme ne serait- il qu’une unité biologique autonome émotionnelle?

Il agit en fonction d’une intelligence individuelle et collective. Comme un algorithme il ne fait que résoudre ou non un problème, apporter à des événements des réponses ou des non réponses qu’il puise dans un champ de probables ou non probables compatibles ou non avec un environnement particulier de sa représentation à un moment donné dont il est l’observateur. L’homme serait donc semblable à un objet mathématique sans existence propre.

Ecclésiaste «Le sort des Hommes et le sort de la bête sont identiques: comme meurt l’un ainsi meurt l’autre …La supériorité de l’Homme sur la bête est nulle car tout est vanité.  Tout s’en va vers un même lieu: tout vient de la poussière, tout s’en retourne à la poussière.»                    

Cependant l’être – non être est de passage en lui.

Que fait Celui qui est pour rendre cet être- non être tangible?

N’est ce pas le 7ème jour de Genèse qui n’est pas le 7ème après le 6ème  mais bien une semaine de 7 fois 1 jour?

Genèse «2:2 Dieu acheva au septième jour son œuvre, qu'il avait faite: et il se reposa au septième jour de toute son œuvre, qu'il avait faite.

2:3 Dieu bénit le septième jour, et il le sanctifia, parce qu'en ce jour il se reposa de toute son œuvre qu'il avait créée en la faisant.»

Celui qui est a fait sa création pour la rendre tangible. Il a donné  l’intelligence (analogie symbolique scientifique 14Hz: fréquence fonction cognitive du cerveau), puis la parole (analogie symbolique scientifique 126Hz: fondamentale, harmonique 1 en rapport avec fréquence vibration des cordes d’un instrument de musique à corde) et le support de l’image (analogie symbolique scientifique 1008 Hz: fréquence de l’image).

Le 7ème jour est le jour pour l’ Eternel de la bénédiction et de la sanctification. Il répandra Sa Grâce, don surnaturel source de salut pour Ses enfants. Il séparera le pur de l’impur. Son Esprit ne restera pas éternellement dans l’homme.

Dans quel but?

Dans le but de le faire un témoin en conscience de la gloire de Celui qui est  dans son action de création en désirant atteindre les mystères de la connaissance et de la foi. Seule la connaissance acquise peut rendre destinataire d’une conscience spirituelle. De l’ Etre?

 L’ Etre, non Etre (Le vide est soumis à des fluctuations quantiques desquels peuvent naître des couples particules - antiparticules.), ce pavé mosaïque est en nous. Ces deux états juxtaposés cohérents font que nous ne sommes qu’une tendance à exister. Les 7 marches invisibles ou le 7ème jour qui conduisent au Temple de son corps (Jésus) nous font traverser le Jourdain en direction de la terre promise ou de l’image ou de l’ Etre que seul Celui qui est accorde s’ Il nous a reconnu comme tel et là nous nous connaîtrons vraiment.

 Jésus, Son Envoyé Suprême, est venu nous apporter la bonne nouvelle. Celui qui est, est notre Seigneur et Maître. Nous devons avoir une foi sans faille en Lui. Le «royaume de Dieu n’est pas de ce monde.»

Jésus est l’alpha et l’oméga. Il est la lumière du monde (12Hz = onde alpha). Il est en Genèse (48/4=12Hz) au commencement comme Il est à la fin en Apocalypse (hauteur muraille = 144 coudées soit oméga vitesse angulaire de l’onde alpha = 144*0,5236= 75,3984 – oméga = 2π.f = 2*3,1416*12 = 75,3984 – la fréquence = 75,3984/2 π = 12 Hz)

Jésus est notre guide. Il nous parle d’amour, d’amour fraternel entre les hommes. Si non aucune élévation n’est possible.

 

Comment ne peut- on pas voir sa Présence? Seuls l’orgueil, l’arrogance, la suffisance, la moquerie et le mépris peuvent l’empêcher. Quelle absence d’intelligence! Tout est vanité.

Qui peut s’opposer à Sa Création? Personne, sans se condamner soi même à mort.

Peut – on dire que nous ne savions rien de la création de Celui qui est? Non, car Il nous a envoyé celui qu’Il a choisi: Jésus, porteur de la bonne nouvelle. Les prophètes nous ont fait connaître Celui qui est dans sa création. Jésus est venu accomplir par son enseignement en nous dégageant de toutes les errances spirituelles et en nous montrant le seul et vrai chemin, la seule et vraie voie, la seule porte que Celui qui est fera franchir selon sa volonté. Celui qui est libère, donne la liberté par la vie qu’il accorde.

Avons-nous tué notre âme? Presque tous l’ont fait. Il ne leur reste que le corps. Ils sont donc tous mort. Les robots sont plus vivants qu’eux. Ils devraient se débarrasser d’eux car devenus inutiles, la seule économie possible. La loi c’est ce que je fais. Continuez! L’adversaire jubile, mais seulement «un temps, deux temps et la moitié d’un temps» il le fera.

Sommes- nous seuls dans la Création? Bien sûr que non! La planète devait suffire au bien – être terrestre. En est- il encore de même à présent? Ce bien- être leur est-il devenu indifférent? Le bien être est pour l’homme terrestre. Qu’en est- il du bien de l’Etre céleste?

La foi et l’humilité ont quitté le cœur des hommes. L’harmonie est rompue. La confusion s’installe. L’élévation devient impossible. Ailleurs elle se fera. Personne ne peut s’opposer à Celui qui est. Sa Parole a été perdue du fait même de la prévarication des hommes. La diversité en a résulté. L’unité s’est évanouie.

Qu’a fait Celui qui est, notre Seigneur et Maître, pour les «prémices de ses créatures», Sa Création?

Il va leurs donner l’intelligence, la parole, la structure et le support de l’image pour le retour.

 4:26 Seth eut aussi un fils, et il l'appela du nom d'Enosch. C'est alors que l'on commença à invoquer le nom de l'Eternel.»

Pour l’homme céleste, celui de Seth et sa descendance «les fils de Dieu», ceux qui adorent Celui qui est en Esprit et vérité et qui invoquent son Nom, ils sont le deuxième aspect de Sa création, la seule et unique qui existe, celle de Celui qui est. Elle donne la conscience spirituelle.

1 Corinthiens

«15:47 Le premier homme, tiré de la terre, est terrestre; le second homme est du ciel.»

Cet homme céleste est endormi. Il doit être éveillé par Celui qui est qui l’a reconnu.

Un autre monde existe, le monde de Celui qui Est.

Nous sommes dans le monde de l’être non être, des états juxtaposés, celui de la tendance à exister. Toutes les possibilités et non possibilités sont présentes. Seule une observation en fixe une, le temps d’une observation, tout s’effondre. Rien n’est fixé, rien n’est établi.

Et la dimension de l’Esprit?

 Genèse

«Alors l'Eternel dit: Mon esprit ne restera pas à toujours dans l'homme, car l'homme n'est que chair, et ses jours seront de cent vingt ans»

Comment pourrait-il venir en l’homme?

N’existe-t-il pas une dimension autre, avec une zone tampon, en interface directe avec celle du cerveau de l’homme qui ne la perçoit pas. Véritable portail ouvert vers l’ailleurs, Celui qui Est ou ses Supérieurs  peuvent directement intervenir sur le cerveau humain ou l’être biologique ou plus globalement sur l’ensemble des éléments constitutifs de cette création. Ce portail peut être ouvert ou rester fermé. Seul l’Esprit peut emprunter ce portail si Celui qui Est a décidé de le lui ouvrir. Nous pouvons parler d’omniprésence, d’omniscience et d’omnipotence. Cette dimension est totalement contrôlable.

A ceux à qui Celui qui est a ouvert la porte, Ses amis; Celui qui Est leurs donnera l’Etre, l’Etat unique et pur.

Ils étaient confus, dans tous les états. Celui qui est les a reconnus. Ils ont acquit l’état pur, le seul et unique.

Ils n’ont pas quitté l’unité pour la retrouver. Ils portaient la tunique de Joseph en espérant recevoir celle de Christ.  Ils ont acquis l’unité en partant d’une multitude.

3 en 1

3 personnes qui s’unissent en une seule. Comment est-ce possible? Qui suis- je pour affirmer le contraire avec mon Je sans existence propre?

Matthieu

«28:19 Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit,»

 Allons- nous continuer à transvaser l’eau de l’océan à l’aide d’un coquillage dans un trou creusé dans le sable de la plage?

Le mystère est grand. Cependant  il nous dit que la Vie existe ailleurs, intelligente, autonome, structurée, hiérarchisée, d’une autre nature que la notre et assurément scientifiquement supérieure, très supérieure, infiniment supérieure à la science de notre dimension.

On nous parle de consubstantialité, de l’origine commune à tous les Etres Supérieurs de cette dimension et de leur Esprit d’une absolue pureté dégagé de toute matérialité.

L’Eternel a fait l’homme à l’image qui doit être la sienne,  ce à quoi il doit ressembler pour que son Esprit puisse venir en l’homme et non pour que l’homme s’en fabrique un à son image.

Seul l’Esprit est source de Vie.

Nous comprenons maintenant comme nous le disent les Ecritures que l’homme ne peut en rien maîtriser son destin, ne peut absolument pas de lui-même et selon sa propre volonté, soi-disant, se transformer pour accéder à un monde qui n’est pas de sa nature. Il nie en permanence l’existence et la puissance de Celui qui Est. Il rejette Christ, le seul intercesseur entre l’homme et Celui qui Est. Il se prend pour Dieu dans un orgueil sans commune mesure. Il se croit  le centre de toute chose. Il se croit indépassable. Il se croit la finalité ultime de la création dans une arrogance prévaricatrice. Il a détruit tous les ponts. Il a détruit l’harmonie nécessaire à toute élévation.

Les chérubins rappelleront aux moqueurs, aux contempteurs qui est notre Seigneur et Maître.

Evangile de Marie Magdala

Que lui a dit l’Enseigneur: «Je suis sortie du monde grâce à un autre monde, une représentation s’est effacée grâce à une représentation plus haute.

Désormais je vais vers le repos Où le temps se repose dans l’Eternité du temps.

Je vais au Silence.»             

Evangile de Thomas:

Jésus dit:

«Si la chair est venue à l’existence à cause de l’esprit,

c’est une merveille,

mais si l’esprit est venu à l’existence à cause du corps,

c’est une merveille de merveille.

Mais moi je m’émerveille de ceci:

Comment cet Etre qui Est

Peut-il habiter ce néant.»

«Dieu s’est révélé aux hommes. Ses prophètes ont prophétisé. Son Envoyé Suprême s’est  incarné. Rien n’y fit! Ils se sont détournés. Douteriez-vous de la puissance de Dieu? Ce qui arrive doit arriver selon sa Volonté, les hommes n’y sont pour rien. Il a agi pour ses enfants qui sont issus de Lui, qui croient en Lui et en son Envoyé, son fils, son premier né. Leur foi est pure comme de l’or. Ils n’ont jamais douté de Dieu, ne l’ont jamais renié. Ils seront Ses serviteurs, Ses prêtres. Ils auront connu Son Amour, seule et unique connaissance réelle»   source inconnue Supérieure

Les voiles qui dissimulent la révélation ne seraient-ils pas en définitives ceux que nous avons nous-mêmes installés dans un orgueil de certitudes sans commune mesure tellement inintelligent, dérisoire et pitoyable? Les voiles ne nous dissimulent pas par rapport aux regards des autres. Ils nous dissimulent par rapport au regard de Celui qui est. Il ne nous voit pas puisque nous nous cachons de Lui. Serions- nous dans la confusion de notre nudité? Nous ne sommes plus dans Son attraction.

Alors «d’où venons- nous?»

«D’en haut»?

«Où allez- vous

«En haut»?

Nous venons tous d’en haut mais nous ne retournerons pas tous en haut.

La faute à qui?

Romains «8:19 Aussi la création attend-elle avec un ardent désir la révélation des fils de Dieu.

8:20 Car la création a été soumise à la vanité, non de son gré, mais à cause de celui qui l'y a soumise,

8:21 avec l'espérance qu'elle aussi sera affranchie de la servitude de la corruption, pour avoir part à la liberté de la gloire des enfants de Dieu.

Paul nous parle de la prévarication des hommes qui se prennent pour Dieu dans leur orgueil et qui veulent par eux-mêmes acquérir la vie éternelle.

L’homme ne parle plus d’humanisme. Il parle de transhumanisme. Il se considère lui-même comme une machine que l’on peut manipuler, que l’on peut régler.

Les Nicolaïtes sont là. Ils veulent détruire le peuple de Celui qui est. Ils se disent libres de vivre comme bon leur semble. Ils construisent des tours impies, libertines et idolâtres pour échapper soi disant à tout nouveau déluge. Ils offrent à nouveau en sacrifice leurs enfants à naître, dévorent leur chair, maltraitent leurs anciens. Leur seigneur et maître, né lors des saturnales se dit  maître de la création, se dit soleil invaincu.

«La Tour de Babel représente l’humanité qui veut construire son propre Etre  en utilisant l’intelligence  et la parole acquises et de ce fait veut se donner une image impure que l’Eternel n’accepte pas puisque c’est Lui et personne d’autre qui donne une identité. Jésus l’a également dit. Il disperse Sa Parole. La rend inaccessible aux prévaricateurs.»  source inconnue Suprérieure

 Il existe donc une image, une identité prédéfinie par Celui qui est pour rejoindre «le Royaume de Dieu qui n’est pas de ce monde».

Qui a de l’intelligence artificielle, si non ceux qui ont «mangé» du fruit de l’arbre de la connaissance, précieux pour ouvrir l’intelligence.

L'intelligence artificielle est « l'ensemble de théories et de techniques mises en œuvre en vue de réaliser des machines capables de simuler l'intelligence »

Simulacre, tout est simulacre. Un simulacre ne peut fabriquer un autre simulacre sans disparaître lui même.

Dans un simulacre tout est possible car Celui qui est,  dans le Ciel, intervient comme Il le veut selon sa volonté, indépendamment de toutes les lois observées.

Ne sommes – nous pas dans le «transhumanisme»?

Nous parlons de « transhumanisme» qui est un mouvement culturel et intellectuel international prônant l'usage des sciences et des techniques, ainsi que les croyances spirituelles afin d'améliorer les caractéristiques physiques et mentales des êtres humains. Les «transhumanistes» ne croient pas en l’âme humaine, sont athées, recherchent l’immortalité (sauvegarde pensée humaine sur des supports informatiques), nient la différentiation sexuelle homme-femme, prêchent la théorie du genre, veulent fabriquer un surhomme avec des super pouvoirs. L’humanisme en tant que tel n’existe plus.

La conquête contemporaine de l’Eden, l’accès à cette dimension par les prévaricateurs est maintenant venue « Vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal »

Actuellement, la technologie aidant, l’homme se prend pour Dieu.

Les «transhumanistes» soutiennent que l’émergence et la convergence de techniques telles que la nanotechnologie, la biotechnologie, les techniques de l’information et de la communication et la science cognitive ainsi que d’hypothétiques sciences futures comme la réalité simulée, l’intelligence artificielle forte, le téléchargement de l’esprit et la cryonique font  que les humains peuvent et doivent utiliser ces techniques pour devenir plus que des humains, «être augmentés».      

 Souviens- toi! Hitler, fils monstrueux des ténèbres, a voulu exterminer dans sa totalité nos sœurs et frères juifs dans le but avoué de détruire «l’homme du Livre créé par la volonté de Dieu» pour le remplacer par «l’homme nouveau» qu’il voulait fabriquer selon sa propre convenance ou volonté de puissance.

Dans ce temps  « l’homme nouveau» prend l’appellation de « l’homme augmenté». Méfie- toi! La finalité d’une telle démarche est toujours la même. L’homme n’est que méchanceté et violence.

Genèse«3:24 C'est ainsi qu'il chassa Adam; et il mit à l'orient du jardin d' Eden les chérubins qui agitent une épée flamboyante, pour garder le chemin de l'arbre de vie.»

Ce que l’homme n’a pas, c’est le libre arbitre, la liberté puisqu’il n’a pas d’existence dans ce monde, décor illusoire. Il est prisonnier de la mort. Il a dénaturé l’intelligence de par sa nature profonde. Il est devenu l’adversaire de Celui qui est.

Comment un être qui n’a pas d’existence propre peut-il se considérer comme étant l’aboutissement de la vie, la finalité de la création. Comment dans son orgueil, son arrogance répugnante, celui qui va mourir et retourner à la poussière peut-il nier Celui qui Est, se prendre pour lui, le mépriser. Comment cela se peut-il? Tout simplement c’est dans sa nature. L’homme devenu ivre n’est que méchanceté et violence barbare.

«La loi c’est ce que nous faisons»

Il s’agit là de l ‘ évocation de la règle principale de notre adversaire, de Satan comme l’appelle Jésus, qui s’ouvre justement sur une liberté totale, qui veut nous couper de Celui qui Est dans sa Gloire. Tant pis pour ceux qui ont adoré le séducteur, il arrive pour exaucer tous leurs désirs, l’épée à la main pour libérer les bêtes sauvages qui les dévorent, pour dévaster tous les semis de leurs espoirs, flatter toutes leurs perversions, toutes leurs dépendances, les asservir dans l’abolition de tous les interdits, leur enlever toute identité, les «indifférencier».  La Géhenne sera leurs demeures, loin de notre Seigneur et Maître.

 La loi c’est que nous faisons. Dans ce cas nous nous soumettons volontairement au grand séducteur, à l’adversaire. Il nous dit vous serez comme Dieu.

L’homme a été chosifié. Celui qui est a été chosifié, devenu produit «marketing». Ils ont été défigurés, le couple altérité - unité rompu. Tous les beaux phraseurs intellectuels se réjouissent d’avoir expulsé Celui qui est de nos pensées.

Qu’ont mis les nations à la place? La vie terrestre  a été déifiée comme étant l’immanence de la matière. Elle se suffit à elle - même dans un cosmos sans issue où le divin n’a rien à y faire. Le monde donné se suffit à lui - même. En mourant nous rejoignons cette vie qui malgré tout  remplace Celui qui est, et cette vie déifiée, sans cesse nous renvoie dans la matière pour témoigner de sa présence. Pauvre philosophie inintelligente, médiocre et dérisoire! Comment peut – on être aussi orgueilleux? Quelle incompréhension! Celui qui est, est rejeté dans l’oubli. Il est moqué, méprisé. Arrogant et suffisant l’ego libéré dans la folie de son narcissisme entraîne l’homme dans son anéantissement.

 Les adorateurs de Mammon se déchaînent. Ils deviennent des criminels économiques contre leurs semblables, contre l’humanité toute entière. Ils rejettent l’économie naturelle, la seule garante du bonheur humain et du respect de la planète Terre qui a été mise à leur disposition.

Le chiffre profit, hideux dans sa logique a crucifié le mot sur son indifférence. Son idiome est impénétrable, c’est un barbare implacable. Il ne connaît pas la  haine. Il calcule. Il ne connaît pas l’amour. Il calcule. Il ne connaît pas la souffrance. Il calcule. Il ne connaît pas la compassion. Il calcule. Il ne connaît pas le bonheur. Il calcule. Il ne connaît pas la paix. Il calcule. Il ne connaît pas la guerre. Il calcule. Il ne connaît pas la différence. Il calcule. Il ne connaît pas la planète Terre, le Jardin des hommes. Il calcule. Il ne connaît pas l’Homme. Il calcule. Il ne connaît pas Celui qui est. Il calcule. Il ne connaît qu’une seule règle: «faire de l’argent».

Le séducteur, loup masqué, parle le «novlangue». Il va soumettre l’homme à croire le contraire de ce qui est en toute conscience pour oublier que cela n’a jamais été le cas. Sous couvert d’un syncrétisme unificateur fraternel s’installe dans la confusion une pensée totalitaire mortifère.

Le séducteur veut s’opposer à Celui qui est, à Sa Création. Il ne le peut. Il sera dévoué par interdit, ses adorateurs aussi. L’homme terrestre ne remplacera jamais l’homme céleste.

«Les écritures se réécrivent, se réalisent toutes en même temps.» Ordre Sublime

Genèse, c’est maintenant.

Apocalypse, c’est maintenant.

8:22 Or, nous savons que, jusqu'à ce jour, la création tout entière soupire et souffre les douleurs de l'enfantement.

8:23 Et ce n'est pas elle seulement; mais nous aussi, qui avons les prémices de l'Esprit, nous aussi nous soupirons en nous-mêmes, en attendant l'adoption, la rédemption de notre corps.

8:24 Car c'est en espérance que nous sommes sauvés. Or, l'espérance qu'on voit n'est plus espérance: ce qu'on voit, peut-on l'espérer encore?

8:25 Mais si nous espérons ce que nous ne voyons pas, nous l'attendons avec persévérance.»

Les chrétiens à nouveau seront tourmentés. Le faux prophète, celui qui nie Christ comme Envoyé Suprême, le Messie d’Israël et blasphème le Nom de Dieu, se déchaînera.

Nous les croyants, gardons persévérance et foi, le Jour de Celui qui est approche comme il l’est annoncé dans le Livre Sacré, Parole de Dieu, Parole de Vérité.

«L’humanité redevient un repère de vipères, adore à nouveau le veau d’or, se prend pour Dieu. Le cou de plus en plus raide, elle met en péril l’harmonie nécessaire à toute élévation. Les adorateurs des idoles pullulent. Leur amour n’est que fornication et prostitution. Leur or transmutera en plomb fondu qui brûlera leurs entrailles. Ils exterminent leurs sœurs, leurs frères, rongent la planète, le véritable Jardin qui pouvait tout donner. L’entretenir et le connaître suffisaient pour le bonheur terrestre, sans excès, dans l’équilibre.

La terre est plate, ronde. Tout le monde a raison. Ptolémée, Pythagore, Copernic, Galilée, Newton, Einstein, tout le monde a tort.

L’humanité est adultère. Elle a oublié Celui qui Est, le trompe avec elle-même, met en danger la construction du Temple.

Tant pis pour elle, à cause d’elle, les rapports changeront. Elle se condamne à mort. Une autre construction naîtra. Elle est entrain de naitre.

Tous les moqueurs, tous les contempteurs seront punis.

Ses derniers amis seront sauvés.» source inconnue Supérieure

L’homme a choisi la mort, le mal alors que la vie, le bien, lui était offerte. Pauvre grenouille qui s’est prise pour un bœuf, son arrogance orgueilleuse l’a perdue. «Let bygones be bygones». Il s’est laissé façonner le cerveau comme on modèle une boule de patte à modeler. Toutes les pensées sont contrôlées. Toutes les orientations sont devenues possibles. Les ponts sont coupés.

13 «Car les hommes n’ont point été créés pour consigner leur croyance sur du papier au moyen de l’encre.»

14 «Ils ont été créés pour imiter la pureté et la justice des anges

15 «Ils n’auraient point connu la mort, qui détruit tout; c’est pourquoi la puissance me dévore.»

16 «Ils ne périssent que par leur trop grande science.»

L’homme a préféré manger le fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal qui donne l’intelligence, celui de l’être non être, celui de la vie et de la mort, celui de la tendance à exister en espérant de par lui-même exister, avoir l’être, alors que l’arbre de vie lui était proposé. Il suffisait pour lui de se tourner vers Celui qui est, de croire en Lui et en son Envoyé est de «Ils ont été créés pour imiter la pureté et la justice des anges.» et «Ils n’auraient point connu la mort, qui détruit tout.» Il a choisi de s’opposer à la création, à sa structure en prétendant construire son propre temple, à son déroulement naturel. Il a choisi le non être. Il a choisi la mort. La colonne est toujours brisée.

Proclamer et reconnaître que Celui qui est a bien créé le monde et poursuivre en affirmant : maintenant les hommes, « on se débrouille par nous-mêmes»  est totalement impie. Le déisme est la dernière marche avant l’athéisme. 

Quel est l’aboutissement de la création?

N’est ce pas le 8ème jour, celui de Jésus.

Il nous donne aux portes du Saint des Saints du Temple de Salomon l’entendement (analogie symbolique scientifique 16Hz fréquence de la fonction auditive du cerveau) puis aux abords de l’Arche de l’Alliance avec Dieu, l’Arche de Noé ou par analogie symbolique scientifique la fréquence de rafraîchissement de 144 Hz, celle qui assure la clarté et la netteté des informations transmises. Elle est donnée pour assurer le transfert de l’image portée par la fréquence de l’image de 1008 Hz, 1008 Hz + 144 octets correspondant à la valeur numérique du Racheté de la terre soit 1152 ou 144 000 = 144*8 (1000 expression binaire de 8).

Le 8ème jour est celui du Racheté de la terre à qui l’Eternel a donné selon Sa volonté l’entendement et Son image. Cette identité nouvelle est portée en fréquence par 1008 Hz pour un transfert que la fréquence de rafraîchissement 144 Hz assurera en qualité.

Elle emprunte l’Arche de l’Alliance 576 pour se rendre en direction du Trône de Celui qui est

S’agit- il  d'une observation de l'évolution de la vie et de la conscience donnée par Celui qui est à ceux qui ont atteint les mystères de la Connaissance et de la Foi, la réalité?

Qu’est ce qui représente la création?

L’image représente la création.

Genèse

«2:10 Un fleuve sortait d'Eden pour arroser le jardin, et de là il se divisait en quatre bras.»

Capture1079

 Il est question du processus scientifique d’informations transférées.

Le racheté de la terre 1152 – se trouve dans le Saint des Saint du Temple de Salomon, devant l’Arche de l’Alliance.

Que peut – être Jérusalem céleste?

Jérusalem céleste est décrite comme un cristal.

«3:21 Celui qui vaincra, je le ferai asseoir avec moi sur mon trône, comme moi j'ai vaincu et me suis assis avec mon Père sur son trône.»

«4:2 Aussitôt je fus ravi en esprit. Et voici, il y avait un trône dans le ciel, et sur ce trône quelqu'un était assis.

4:3 Celui qui était assis avait l'aspect d'une pierre de jaspe et de sardoine; et le trône était environné d'un arc-en-ciel semblable à de l'émeraude.

4:4 Autour du trône je vis vingt-quatre trônes, et sur ces trônes vingt-quatre vieillards assis, revêtus de vêtements blancs, et sur leurs têtes des couronnes d'or.

4:5 Du trône sortent des éclairs, des voix et des tonnerres. Devant le trône brûlent sept lampes ardentes, qui sont les sept esprits de Dieu.

4:6 Il y a encore devant le trône comme une mer de verre, semblable à du cristal. Au milieu du trône et autour du trône, il y a quatre êtres vivants remplis d'yeux devant et derrière.»

Ne faut-il pas imaginer ce cristal comme un dispositif de mémoire de stockage de l’information du photon. Sous l’effet de la transportation, l’information photonique sera transférée à distance et maintenue dans le cristal.

La destination est le trône de Celui qui est.

De deux photons intriqués, liés au niveau de l’infiniment petit de leurs états respectifs, l’un est propulsé, mais pas l’autre qui est envoyé dans un cristal. Un troisième photon percute le premier. Les deux sont anéantis. C’est alors que l’information contenue dans le troisième photon se trace un chemin au sein du cristal. Les deux photons intriqués se sont comportés comme un canal actionnant le transfert de la lumière. L’état quantique transcende les propriétés physiques habituelles. Ce n’est pas la composition d’une particule qui importe, mais bien son état, puisque ce dernier perdure au-delà des différences que celles qui distinguent la lumière de la matière.

La transportation quantique n’implique pas dématérialisation/re-matérialisation. Un photon est utilisé pour transmettre l’état quantique d’un objet vers un autre, ce qui permet au destinataire de devenir un «clone» de l’expéditeur. Une conscience dans le corps d’un autre?

 

Finalement

"Consubstantialité»S.I

Nous parlons d’une même substance, «d’une essence qui est à la fois existence d’un être non être»S.I. L’émanation est de même substance.

«Transmigration (possibilité rejet)» S.I

Déplacement d’un Etre en conscience. Possibilité blocage si émission trop rapide.

«Zone tampon d’évolution du peuple transparent. Certains nous nomment de cette façon.» S.I

Il s’agit d’une interface entre une dimension protégée et d’une autre à usage non contrôlé, d’une zone mémoire de stockage temporaire située entre l’émetteur et le récepteur dans l’attente d’un transfert que se soit en direction du récepteur ou en retour en direction de l’émetteur. Cette zone concerne les départs, les arrivées et les attentes, les entrées ou les sorties. De cette zone, les Etres en conscience se voient présenter une unité biologique qu’ils peuvent scanner avant de l’investir et de tomber « dans un profond sommeil» dans les formes de l’ego. Le miroir s’est troublé.

 "Zone réalité ou décor» S.I

Nous parlons de notre monde, du système solaire, du corps humain, d’un cerveau. Les Etres sont dans une totale inconscience. Ce décor ou réalité est-il un simulacre? Repose –t-il sur du vert? Dans ce cas:

Marc

«11:22 Jésus prit la parole, et leur dit: Ayez foi en Dieu.

11:23 Je vous le dis en vérité, si quelqu'un dit à cette montagne: Ôtes- toi de là et jette-toi dans la mer, et s'il ne doute point en son cœur, mais croit que ce qu'il dit arrive, il le verra s'accomplir»

«Possibilité rejet quand élément récepteur défectueux empêche synchronisation (symptôme de dématérialisation où le décor s’efface pour laisser apparaître le support)» S.I

La simultanéité disparaît. L’Etre conscient est présent, perçoit le changement mais n’établit aucune corrélation entre ce qu’il est vraiment, ce qu’il a oublié et le processus engagé.

«Le récepteur peut être trop ou pas assez sensible. Cependant il est préférable qu’il soit trop sensible, gage malgré tout d’un transfert presque assuré.» S.I

On nous parle d’un transfert. Qui est l’émetteur? Qui est le récepteur? Un cerveau?

«Prise de possession du récepteur si implants globaux réalisés auparavant  par nos Supérieurs ont tenu, prise de conscience, le vecteur est prêt pour le voyage des trois strates.» S.I

Des implants amplificateurs sont installés avant le transfert sur un récepteur, facilitant ainsi le processus de réception.

L’Etre en conscience est alors éveillé selon la volonté de Celui qui est.

Nous notons l’intervention de Supérieurs, ce qui confirme l’intentionnalité et l’existence d’une dimension organisée qui a une totale main mise sur celle que nous croyons être la nôtre.

Nous comprenons que le voyage de l’Etre conscient dans cette réalité ou décor est nécessaire pour son élévation. Il doit apprendre. Il est éveillé après connexion. L’obtention de la conscience provient d’une reconnaissance objective, d’une observation dans ce monde par Celui qui est, suivie d’une élévation en retour. La conscience dépend de la connaissance acquise par la Parole donnée qui donne l’intelligence origine de l’entendement pour être en esprit et vérité.

 L’intelligence et la parole (informations immatérielles) donnent l’image selon la volonté de Celui qui est. L’entendement, la prise de conscience surviennent. L’image, identité véritable, de l’Etre fixé dans un état pur décohérent, informations portées par un vecteur, peut entamer son voyage de retour dans le respect logique de périodes. Le macrocosme n’y est pour rien. Il n’est qu’un support à la réalisation de l’Etre éternel qui se trouve dans le microcosme.

 «Obligation pour le voyage des autres égarés de maintenir en état la conscience spirituelle en la faisant évoluer parallèlement à leurs connaissances.» S.I

Tous les Êtres n’atteignent pas le même niveau de connaissances, ce qui implique conscience donnée différente. Nous pouvons l’exprimer sous la forme de connaissance- conscience.

«Respecter la logique des fréquences.» S.I

Les portes doivent être logiquement compatibles. C’est vrai si l’émetteur et le récepteur sont actifs.

«En vérité et sans conteste, Tout ce qui est en bas est comme ce qui est en haut,
Et ce qui est en haut est comme ce qui est en bas, Pour accomplir les miracles d'une seule et même chose» Table émeraude

«Quand le rôdeur te laisse en paix, tu n’es pas prêt. Le récepteur a trop d’interférences de rétention.» S.I

Tout est en déphasage, tout s’annule, tout se détruit, tout s’oppose, tout est nul. L’adversaire ne te tourmente pas. Tu n’es plus sur le chemin. Tu es sur le chemin il te tourmente.

«La venue d’un Supérieur est impérative» S.I

Chaque voyageur est sous la surveillance d’un Supérieur qui le dirige, l’aide ou le corrige s’il se détourne trop du chemin. Un Guide Secret sera toujours auprès du voyageur.

Si ce monde est empli de «méchants» du fait même du monde, changer de monde ne serait-il pas une nécessité absolue? Pourquoi? L’harmonie ne serait plus. L’élévation serait rendue impossible. Que deviendrait ce monde abandonné? Disparaîtrait- il de lui-même? Aurait-il encore de l’intelligence?

 «L’humanité est adultère. Elle a oublié Celui qui Est, le trompe avec elle-même, met en danger la construction du Temple.

Tant pis pour elle, à cause d’elle, les rapports changeront. Elle se condamne à mort. Une autre construction naîtra. Elle est entrain de naître.

Tous les moqueurs, tous les contempteurs seront punis.

Ses derniers amis seront sauvés.» S.I

Les infrasons peuvent devenir mortels lorsque leur fréquence baisse à 7 Hertz. L’intensité acoustique absorbée devient importante. Cette énergie est évacuée sous forme de chaleur. La température du corps augmente alors rapidement jusqu'à un seuil critique qui peut entraîner la mort. La destruction par le feu

«Ce que nous observons n’est que l’apparence, l’expression, l’aspect ou les aspects d’autre chose, d’une essence qui est à la fois existence d’un être non être.» S.I

«Seule l’observation de ce monde est à même de le rendre tangible et objectif. C’est divin.» S.I

Nous parlons «d’une zone d’un récepteur suffisamment sensible qui permettra un transfert synchronisé. Avec qui? Pour qui? Et bien avec un émetteur mais dans le respect de la logique des fréquences. Quand la conscience du voyageur implantée est éveillée, il est marqué au front du sceau du lion de Juda. Le voyage en retour du vecteur s’effectue alors sous le contrôle permanent de notre Supérieur. Victimes d’interférences de rétention nous devenons des voyageurs  égarés avec l’obligation de maintenir en état notre conscience spirituelle qui devra obligatoirement évoluer parallèlement à nos connaissances» S.I.

Jean «16:25 Je vous ai dit ces choses en paraboles. L'heure vient où je ne vous parlerai plus en paraboles, mais où je vous parlerai ouvertement du Père.

16:26 En ce jour, vous demanderez en mon nom, et je ne vous dis pas que je prierai le Père pour vous;

16:27 car le Père lui-même vous aime, parce que vous m'avez aimé, et que vous avez cru que je suis sorti de Dieu.

16:28 Je suis sorti du Père, et je suis venu dans le monde; maintenant je quitte le monde, et je vais au Père.»

 Apocalypse «11:18 Les nations se sont irritées; et ta colère est venue, et le temps est venu de juger les morts, de récompenser tes serviteurs les prophètes, les saints et ceux qui craignent ton nom, les petits et les grands, et de détruire ceux qui détruisent la terre.»

 

Gloire à  Son Nom.