0502090045-51

Incrédule

Le mot grec apeitheo a été traduit dans la Bible par incrédule.

Il signifie ne pas vouloir être persuadé, refuser de croire, refuser d’obéir ou être rebelle.

Jean 3:36 « Celui qui croit au Fils a la vie éternelle ; celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui. « 
« C’est une sotte présomption d’aller dédaignant et condamnant pour faux ce qui ne vous semble pas vraisemblable » Montaigne

« Je crois Seigneur, viens au secours de mon incrédulité » (Mc 9.24).

Proverbes « 1:22 Jusqu'à quand, stupides, aimerez-vous la stupidité? Jusqu'à quand les moqueurs se plairont-ils à la moquerie, Et les insensés haïront-ils la science? »

Esaie « 1:19 Si vous avez de la bonne volonté et si vous êtes dociles,

Vous mangerez les meilleures productions du pays;

1:20 Mais si vous résistez et si vous êtes rebelles,

Vous serez dévorés par le glaive,

Car la bouche de l'Eternel a parlé. »

Notre Seigneur et Maître Jésus Christ ne dit-il pas : « Qu’aurai-je donc à cacher ce que personne ne veut croire ? »

« Heureux ceux qui n'ont pas vu, et qui ont cru! » Ils sont les enfants de Dieu.

Jean : « 5:44 Comment pouvez-vous croire, vous qui tirez votre gloire les uns des autres, et qui ne cherchez point la gloire qui vient de Dieu seul? »

Jean : « 15:10 Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, de même que j'ai gardé les commandements de mon Père, et que je demeure dans son amour. »

« Sommes- nous capable d’exprimer une réalité et de l’interpréter ?

1 Pierre 4:17 « Car c’est le moment où le jugement va commencer par la maison de Dieu. Or, si c’est par nous qu’il commence, quelle sera la fin de ceux qui n’obéissent pas à l’Evangile de Dieu? »

Actes « 13:41 Voyez, contempteurs,

Soyez étonnés et disparaissez;

Car je vais faire en vos jours une œuvre,

Une œuvre que vous ne croiriez pas si on vous la racontait. »

Actes « 28:24 Les uns furent persuadés par ce qu'il disait, et les autres ne crurent point.

28:25 Comme ils se retiraient en désaccord, Paul n'ajouta que ces mots: C'est avec raison que le Saint-Esprit, parlant à vos pères par le prophète Esaïe, a dit:

28:26 Va vers ce peuple, et dis:

Vous entendrez de vos oreilles, et vous ne comprendrez point;

Vous regarderez de vos yeux, et vous ne verrez point.

28:27 Car le cœur de ce peuple est devenu insensible;

Ils ont endurci leurs oreilles, et ils ont fermé leurs yeux,

De peur qu'ils ne voient de leurs yeux, qu'ils n'entendent de leurs oreilles,

Qu'ils ne comprennent de leur cœur,

Qu'ils ne se convertissent, et que je ne les guérisse.

28:28 Sachez donc que ce salut de Dieu a été envoyé aux païens, et qu'ils l'écouteront. »

Jean

« 20:24 Thomas, appelé Didyme, l'un des douze, n'était pas avec eux lorsque Jésus vint.

20:25 Les autres disciples lui dirent donc: Nous avons vu le Seigneur. Mais il leur dit: Si je ne vois dans ses mains la marque des clous, et si je ne mets mon doigt dans la marque des clous, et si je ne mets ma main dans son côté, je ne croirai point.

20:26 Huit jours après, les disciples de Jésus étaient de nouveau dans la maison, et Thomas se trouvait avec eux. Jésus vint, les portes étant fermées, se présenta au milieu d'eux, et dit: La paix soit avec vous!

20:27 Puis il dit à Thomas: Avance ici ton doigt, et regarde mes mains; avance aussi ta main, et mets-la dans mon côté; et ne sois pas incrédule, mais crois.

20:28 Thomas lui répondit: Mon Seigneur et mon Dieu! Jésus lui dit:

20:29 Parce que tu m'as vu, tu as cru. Heureux ceux qui n'ont pas vu, et qui ont cru! »

Celui qui est la vérité est Jésus. Sa parole est vérité comme l’écriture l’est.

Ne demeurons pas un rationaliste étriqué comme Thomas qui ne croit que ce qu’il voit. Il n’est qu’un incrédule inintelligent qui doute et qui ne pourra jamais envisager une autre éventualité, une autre réalité. Le doute est destructeur.

Apocalypse « 21:8 Mais pour les lâches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les impudiques, les enchanteurs, les idolâtres, et tous les menteurs, leur part sera dans l'étang ardent de feu et de soufre, ce qui est la seconde mort. »

L’extermination définitive de tous les adversaires de la Création de Celui qui est se fera. Ils seront tous dévoués par interdit, la seconde mort.

« Ainsi, nous nous fions encore plus au message des prophètes. Vous ferez bien d'y prêter attention : il est pareil à une lampe qui brille dans un lieu obscur, jusqu'à ce que le jour paraisse et que l'étoile du matin illumine vos cœurs. » 

(2 Pierre 1.19)

« Dieu s’est révélé aux hommes. Ses prophètes ont prophétisé. Son Envoyé Suprême s’est incarné. Rien n’y fit ! Ils se sont détournés. Douteriez-vous de la puissance de Dieu ? Ce qui arrive doit arriver selon sa Volonté, les hommes n’y sont pour rien. Il a agi pour ses enfants qui sont issus de Lui, qui croient en Lui et en son Envoyé, son fils, son premier né. Leur foi est pure comme de l’or. Ils n’ont jamais douté de Dieu, ne l’ont jamais renié. Ils seront Ses serviteurs, Ses prêtres. Ils auront connu Son Amour, seule et unique connaissance réelle. » S.I

« Des Intelligences Supérieures ont dissimulé derrière « une approche phénoménologique des cycles intangibles de la nature ou objective, des concepts scientifiques primordiaux. Ainsi, du fait même de ce procédé, l’interprétation de chaque époque restait toujours dans la signification première essentielle du message transmis. » S.I

« L’humanité est adultère. Elle a oublié Celui qui Est, le trompe avec elle-même, met en danger la construction du Temple.

Tant pis pour elle, à cause d’elle, les rapports changeront. Elle se condamne à mort. Une autre construction naitra. Elle est en train de naitre.

Tous les moqueurs, tous les contempteurs seront punis.

Ses derniers amis seront sauvés. » S.I

Ma certitude vaut elle vérité? Qui suis-je pour le croire ? Ne serait-elle que subjective ? Suis-je maitre de mon opinion, de l’objectivité donnée par la raison rationnelle ? Suis-je maitre des causes qui déterminent mes actes ? L’émotion est du domaine de l’humain. La raison dégagée de l’émotion permet la connaissance. Existe-t-il un affect différend qui modélise une nouvelle pensée, une nouvelle conscience, je dirai spirituelle ? Cet affect nouveau n’est- il pas tout simplement comme l’exprime Paul que l’Amour qui «est patient,  plein de bonté;  n'est point envieux;  ne se vante point,  ne s'enfle point d'orgueil, ne fait rien de malhonnête, ne cherche point son intérêt,  ne s'irrite point,  ne soupçonne point le mal, ne se réjouit point de l'injustice, mais se réjouit de la vérité Il excuse tout,  croit tout,  espère tout,  supporte tout. L’Amour ne périt jamais. » La seule question, l’homme est- il capable d’amour ? N’est-il capable de vivre que dans la méchanceté et la violence ?

Cependant la raison et l’affect associés étaient indispensables pour que l’harmonie terrestre règne, harmonie qui permettait l’élévation. Comme l’indique une Source Inconnue « Leur amour n’est que fornication et prostitution. Leur or transmutera en plomb fondu qui brûlera leurs entrailles. Ils exterminent leurs sœurs, leurs frères, rongent la planète, le véritable Jardin qui pouvait tout donner. L’entretenir et le connaitre suffisaient pour le bonheur terrestre, sans excès, dans l’équilibre. »S.I

L’homme devait seulement par la foi et l’humilité construire un agencement, un réceptacle ou un cloitre intérieur dans le silence de son ego et « édifier une maison spirituelle » en conscience spirituelle acquise par la connaissance de soi même que donne la reconnaissance de Celui qui est.

1Pierre « 2 :5 et vous-mêmes, comme des pierres vivantes, édifiez-vous pour former une maison spirituelle, un saint sacerdoce, afin d'offrir des victimes spirituelles, agréables à Dieu par Jésus-Christ. »

Préparons-nous en « esprit et vérité » pour la venue du « Fils de l’Homme » agréable à Celui qui est qui le reconnaitra selon Sa Volonté après l’avoir fait.

Que nous dit Marie- madeleine ?

Le fils de l’homme est en nous, homme de chair qui a été créé pour mourir.

Que nous dit Jésus ?

Jean « :23 Jésus lui répondit: Si quelqu'un m'aime, il gardera ma parole, et mon Père l'aimera; nous viendrons à lui, et nous ferons notre demeure chez lui. »

Jésus est le fils de Dieu incarné. Les prémices des créatures de Dieu incarnées qui sont dans le sommeil deviennent les fils de l’homme porteurs de l’image accordée selon leur foi par Celui qui est lorsqu’elles sont éveillées. 

Nous devons obtenir une image, je dirai un état, le seul compatible pour intégrer le « royaume de Dieu » qui n’est pas de ce monde. Cet état se détache du corps, du moi, qui s’effondre dans la poussière. Cet état n’a pas besoin de la matière pour support. On l’appelle image.

L’humanité en gloire était peut-être le but ultime de la Création ? Tant pis !

Le croyez-vous ? Je ne le pense pas.

 

Gloire à Son Nom !