Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Des nombres
23 janvier 2020

Ciel Terre

0502090045-51

Mon Seigneur et Maitre Jésus Christ.

« Préférez l’amour et je lèverai mes médiateurs par milliers.»

Galates

« 5:17 Car la chair a des désirs contraires à ceux de l'Esprit, et l'Esprit en a de contraires à ceux de la chair; ils sont opposés entre eux, afin que vous ne fassiez point ce que vous voudriez.

5:18 Si vous êtes conduits par l'Esprit, vous n'êtes point sous la loi.

5:19 Or, les œuvres de la chair sont manifestes, ce sont l'impudicité, l'impureté, la dissolution,

5:20 l'idolâtrie, la magie, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes,

5:21 l'envie, l'ivrognerie, les excès de table, et les choses semblables. Je vous dis d'avance, comme je l'ai déjà dit, que ceux qui commettent de telles choses n'hériteront point le royaume de Dieu.

5:22 Mais le fruit de l'Esprit, c'est l'amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance;

5:23 la loi n'est pas contre ces choses.

5:24 Ceux qui sont à Jésus-Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs.

5:25 Si nous vivons par l'Esprit, marchons aussi selon l'Esprit. »

Matthieu « 5:17 Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir.

5:18 Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre, jusqu'à ce que tout soit arrivé. »

La loi est nécessaire pour la chair mais pas pour ceux qui sont en esprit à Jésus Christ. La loi purificatrice qui sépare le pur de l’impur, le sacré du profane est nécessaire pour le passage en Esprit dans la dimension de Jésus Christ qui parle en Esprit à l’Esprit.

La nouvelle loi ne peut être que celle de l’Amour.

Quels sont donc les attributs de l’Amour pour Paul ?

« L’Amour  est patient,  plein de bonté;  n'est point envieux;  ne se vante point,  ne s'enfle point d'orgueil, ne fait rien de malhonnête, ne cherche point son intérêt,  ne s'irrite point,  ne soupçonne point le mal, ne se réjouit point de l'injustice, mais  se réjouit de la vérité Il excuse tout,  croit tout,  espère tout,  supporte tout. L’Amour ne périt jamais. » 

 

La chair

1Thimotée « 4:1 Mais l'Esprit dit expressément que, dans les derniers temps, quelques-uns abandonneront la foi, pour s'attacher à des esprits séducteurs et à des doctrines de démons,

4:2 par l'hypocrisie de faux docteurs portant la marque de la flétrissure dans leur propre conscience,

4:3 prescrivant de ne pas se marier, et de s'abstenir d'aliments que Dieu a créés pour qu'ils soient pris avec actions de grâces par ceux qui sont fidèles et qui ont connu la vérité.

4:4 Car tout ce que Dieu a créé est bon, et rien ne doit être rejeté, pourvu qu'on le prenne avec actions de grâces,

4:5 parce que tout est sanctifié par la parole de Dieu et par la prière.

4:6 En exposant ces choses aux frères, tu seras un bon ministre de Jésus-Christ, nourri des paroles de la foi et de la bonne doctrine que tu as exactement suivie.

4:7 Repousse les contes profanes et absurdes. »

Col (2.8-9) « Prenez garde que personne ne fasse de vous sa proie par la philosophie et par une vaine tromperie, s’appuyant sur la tradition des hommes, sur les rudiments du monde, et non sur Christ. Car en lui [Jésus] habite corporellement toute la plénitude de la divinité. »

Le séducteur fabrique sa propre doctrine. Il met l’homme au milieu de l’homme. Chacun a sa propre vérité comme il le dit dans une arrogance orgueilleuse. Chacun voudra marcher selon sa propre convoitise. Le séducteur rejette la Parole de Celui qui est, qui, n’en déplaise aux nains de l’esprit est la  seule et unique  Parole de  vérité, de réalité, de Vie.

Le séducteur organise la prévarication. Je suis comme Celui qui est, je peux donner la vie éternelle.

Le séducteur s’oppose à la création de Celui qui est.

Malheur à tous ceux qui s’accaparent le pouvoir spirituel en se proclamant dépositaires de la Connaissance pour asservir à leurs profits le peuple de Dieu. Ce sont des nicolaïtes.

 « L’homme n’agit que par rapport, je dirai, à un modèle standard évolutif. L’homme n’est ni foncièrement bon, ni foncièrement mauvais. Il n’est que ce qu’il est. Il ne se meut d’une façon autonome que dans un champ émotionnel de facultés qui lui est propre. Il ne fait ou pas que ce qu’il peut faire ou pas dans un champ aléatoire statistique de probabilités en conformités causales. Rien d’autre. Oserai – je parler de langage machine ! Démontrez – moi le contraire ! L’homme ne parle plus d’humanisme. Il parle de transhumanisme. Il se considère lui-même comme une machine que l’on peut manipuler, que l’on peut régler. » Le Livre

Actuellement, la technologie aidant, l’homme se prend pour Dieu.

Les « transhumanistes » soutiennent que l’émergence et la convergence de techniques telles que la nanotechnologie, la biotechnologie, les techniques de l’information et de la communication et la science cognitive ainsi que d’hypothétiques sciences futures comme la réalité simulée, l’intelligence artificielle forte, le téléchargement de l’esprit et la cryonique font  que les humains peuvent et doivent utiliser ces techniques pour devenir plus que des humains.     

Voilà les Nicolaïtes. Souriez, les chérubins sont là.

L’humanité est devenue une bête prévaricatrice.

 « L’humanité redevient un repère de vipères, adore à nouveau le veau d’or, se prend pour Dieu. Le cou de plus en plus raide, elle met en péril l’harmonie nécessaire à toute élévation. Les adorateurs des idoles pullulent. Leur amour n’est que fornication et prostitution. Leur or transmutera en plomb fondu qui brûlera leurs entrailles. » S.I

 « L’humanité est adultère. Elle a oublié Celui qui Est, le trompe avec elle-même, met en danger la construction du Temple. » S.I

« L’homme n’est pas la valeur suprême. Il n’est en rien la finalité ultime de la création qui soi disant tendrait vers lui. Le pauvre ! Que d’arrogance et de suffisance ! Il veut devenir son propre maître, s’épanouir librement dans son humanité, dans ses propres facultés. Il a la prétention à dire qu’il s’explique lui-même. Il n’a pas encore compris qu’il est lié à sa planète. Il vivra « tant que la terre subsistera ». Dans le cas contraire il disparaitra. Son passage dans la création ne laissera aucun souvenir, si ce n’est que l’on dira de lui qu’à une époque, on ne sait plus laquelle, il existait une planète, on ne sait plus où elle se trouve,  qui n’était que méchanceté et violence. Et on pensera, oublions vite ce funeste épisode qui avait vu rejeter la Vie au profit de la mort, résultat d’un orgueil sans commune mesure. » Le Livre

« Passé, futur, présent, passé, futur, présent tout est illusion. Seul le support persiste. Le présent n’est qu’une écriture, un décor. Celui qui Est,  écrit selon Ses règles. Il est le Maître de toute chose. Il peut à tout moment écrire. Il dirige tous les moments. Ils n’ont aucune existence propre.  Les caractères de son écriture sont éphémères selon Son bon désir. Ils restent toujours les mêmes. Ils ont jeté des pierres, puis de la poudre, puis des atomes. Ils ont toujours jeté. Ils ont bu de l’eau, puis du vin, puis de l’esprit du vin sans nom. Ils ont toujours bu. Ils se sont battus entre eux, entre tribus, entre peuples. Ils se sont toujours battus. Ils ne font qu’une seule chose. Elle est toujours la même. Elle se répète à l’infini de générations en générations comme un cerceau qui tourne autours de son axe. Le cerceau tournera tant que l’encre coulera de la plume. Mot après mot, un mot succède toujours à un autre mot. Impossible de le corriger, ce qui est écrit est écrit, ce qui est lu a été lu et sera relu. L’homme n’influera en rien sur la Création et n’y participera en rien. Aucune perfection ne demeure en lui. Aucune universalité ne réside en lui. Il est « vanité et poursuite du ventLe Livre

« La loi c’est ce que nous faisons »

Il s’agit là de l ‘ évocation de la règle principale de notre adversaire, de Satan comme l’appelle Jésus, qui s’ouvre justement sur une liberté totale, qui veut nous couper de Celui qui Est dans sa Gloire. Tant pis pour ceux qui ont adoré le séducteur, il arrive pour exaucer tous leurs désirs, l’épée à la main pour libérer les bêtes sauvages qui les dévorent, pour dévaster tous les semis de leurs espoirs, flatter toutes leurs perversions, toutes leurs dépendances, les asservir dans l’abolition de tous les interdits, leur enlever toute identité, les « indifférencier ».  La Géhenne sera leurs demeures, loin de notre Seigneur et Maître.

La loi c’est que nous faisons. Dans ce cas nous nous soumettons volontairement au grand séducteur, à l’adversaire. Il nous dit vous serez comme Dieu.

L’homme a été chosifié. Celui qui est a été chosifié, devenu produit « marketing ». Ils ont été défigurés, le couple altérité - unité rompu. Tous les beaux phraseurs intellectuels se réjouissent d’avoir expulsé Celui qui est de nos pensées.

Qu’ont mis les nations à la place ? La vie terrestre  a été déifiée comme étant l’immanence de la matière. Elle se suffit à elle - même dans un cosmos sans issue où le divin n’a rien à y faire. Le monde donné se suffit à lui - même. En mourant nous rejoignons cette vie qui malgré tout  remplace Celui qui est, et cette vie déifiée, sans cesse nous renvoie dans la matière pour témoigner de sa présence. Pauvre philosophie inintelligente, médiocre et dérisoire! Comment peut – on être aussi orgueilleux ? Quelle incompréhension ! Celui qui est, est rejeté dans l’oubli. Il est moqué, méprisé. Arrogant et suffisant l’ego libéré dans la folie de son narcissisme entraine l’homme dans son anéantissement.

Les adorateurs de Mammon se déchainent. Ils deviennent des criminels économiques contre leurs semblables, contre l’humanité toute entière. Ils rejettent l’économie naturelle, la seule garante du bonheur humain et du respect de la planète Terre qui a été mise à leur disposition.

Le chiffre profit, hideux dans sa logique a crucifié le mot sur son indifférence. Son idiome est impénétrable, c’est un barbare implacable. Il ne connaît pas la  haine. Il calcule. Il ne connait pas l’amour. Il calcule. Il ne connait pas la souffrance. Il calcule. Il ne connait pas la compassion. Il calcule. Il ne connait pas le bonheur. Il calcule. Il ne connait pas la paix. Il calcule. Il ne connait pas la guerre. Il calcule. Il ne connait pas la différence. Il calcule. Il ne connait pas la planète Terre, le Jardin des hommes. Il calcule. Il ne connait pas l’Homme. Il calcule. Il ne connait pas Celui qui est. Il calcule. Il ne connait qu’une seule règle répugnante : « le profit, » « faire de l’argent ».

Le séducteur, loup masqué, parle le « novlangue ». Il va soumettre l’homme à croire le contraire de ce qui est en toute conscience pour oublier que cela n’a jamais été le cas. Sous couvert d’un syncrétisme unificateur fraternel s’installe dans la confusion une pensée totalitaire mortifère.

Le profiteur n’a pas d’identité. Toutes les différences lui sont inconnues. Dans son indifférence, il les rejette toutes, il les accepte toutes. La planète est sa demeure. Les profiteurs en sont ses membres, libres dans leur « richesse » acquise. Riche est son identité. Pour les autres, les « pauvres »,  la planète est un vaste camp de concentration. Il faut détruire les dévoreurs de dividendes, les inutiles. Il doit payer pour avoir le privilège de travailler.

« L’indifférence règne en  maître. Plutôt lui que moi ! Violences et méchancetés pour le profit de quelques uns, la force brutale gouverne. Où se trouve l’économie d’une telle vie ? » Le Livre   

Le séducteur veut s’opposer à Celui qui est, à Sa Création. Il ne le peut. Il sera dévoué par interdit, ses adorateurs aussi.

« Le cupide mourra seul. Il tuera son âme. Il deviendra  moins qu’un animal qui lui ne vit que comme il doit vivre. » Le Livre

Si ce monde est empli de « méchants » du fait même du monde, changer de monde ne serait-il pas une nécessité absolue ? Pourquoi ? L’harmonie ne serait plus. L’élévation serait rendue impossible. Que deviendrait ce monde abandonné ? Disparaitrait-il de lui-même ? Aurait-il encore de l’intelligence ?

« L’homme n’influera en rien sur la Création et n’y participera en rien. Aucune perfection ne demeure en lui. Aucune universalité ne réside en lui. Il est « vanité et poursuite du vent. » Le Livre

« L’humanité est adultère. Elle a oublié Celui qui Est, le trompe avec elle-même, met en danger la construction du Temple.

Tant pis pour elle, à cause d’elle, les rapports changeront. Elle se condamne à mort. Une autre construction naitra. Elle est entrain de naitre.

Tous les moqueurs, tous les contempteurs seront punis.

Ses derniers amis seront sauvés. » S.I

L’Esprit

Le Nom de Gloire

Exode

« 3:1 Moïse faisait paître le troupeau de Jéthro, son beau-père, sacrificateur de Madian; et il mena le troupeau derrière le désert, et vint à la montagne de Dieu, à Horeb.
3:2 L'ange de l'Éternel lui apparut dans une flamme de feu, au milieu d'un buisson. Moïse regarda; et voici, le buisson était tout en feu, et le buisson ne se consumait point.

3:4 L'Éternel vit qu'il se détournait pour voir; et Dieu l'appela du milieu du buisson, et dit: Moïse! Moïse! Et il répondit: Me voici!
3:5 Dieu dit: N'approche pas d'ici, ôte tes souliers de tes pieds, car le lieu sur lequel tu te tiens est une terre sainte.
3:6 Et il ajouta: Je suis le Dieu de ton père, le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac et le Dieu de Jacob. Moïse se cacha le visage, car il craignait de regarder Dieu.»

 « 3:13 Moïse dit à Dieu: J'irai donc vers les enfants d'Israël, et je leur dirai: Le Dieu de vos pères m'envoie vers vous. Mais, s'ils me demandent quel est son nom, que leur répondrai-je?
3:14 Dieu dit à Moïse: Je suis celui qui suis. Et il ajouta: C'est ainsi que tu répondras aux enfants d'Israël: Celui qui s'appelle "je suis" m'a envoyé vers vous.
3:15 Dieu dit encore à Moïse: Tu parleras ainsi aux enfants d'Israël: L'Éternel, le Dieu de vos pères, le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac et le Dieu de Jacob, m'envoie vers vous. Voilà mon nom pour l'éternité, voilà mon nom de génération en génération. »

Légitimité

Quelle autorité accorde la légitimité ?

 YHVH 

Essence divine en tant qu’Elle se révèle comme Personne Suprême

Avant le commencement Dieu Est. Hier Il Est, aujourd’hui Il Est, demain Il Est. Emanation de lui - même, « Je Suis » se manifeste. Avant d’Etre, Il Est.

Au centre du tombeau de Christian Rosenkreuz se trouve un autel qui supporte entre autre  l’inscription : « Dei gloria intacta. » (Le vide « n’existe » en aucune manière.)  

 Comprenons :

Je suis.

Je suis je suis.

Je  suis Celui qui Je suis, Je suis Celui qui Est.

Celui qui Est.

Il Est.

N’est-ce pas merveilleux ?

« Jean

« 5:26 Car, comme le Père a la vie en lui-même, ainsi il a donné au Fils d'avoir la vie en lui-même.

5:27 Et il lui a donné le pouvoir de juger, parce qu'il est Fils de l'homme. »

……………….

« 17:1 Après avoir ainsi parlé, Jésus leva les yeux au ciel, et dit: Père, l'heure est venue! Glorifie ton Fils, afin que ton Fils te glorifie,

17:2 selon que tu lui as donné pouvoir sur toute chair, afin qu'il accorde la vie éternelle à tous ceux que tu lui as donnés.

17:3 Or, la vie éternelle, c'est qu'ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ. »

Jésus possède  l’autorité et le pouvoir que son Père Lui a accordés. Il est donc source de légitimité.

Celui qui Est, a confié le jugement à son Fils, le pouvoir de décision. Il doit rassembler ses élus, leur accorder le pardon, le salut et la vie éternelle. Personne ne peut ravir les siens de Sa main » Le Livre

« Celui qui est, est maître de sa création. Il en est à l’origine. Il la réalise selon Sa volonté. Nous pouvons parler de créationnisme qui vient après la création régit naturellement par des lois physiques. Celui qui est, accomplit Sa création, toujours selon les lois physiques. » Le Livre

« La création de Genèse consiste en une libération de l’Esprit de l’Eternel transitant dans la matérialité. Adam et Eve n’ont pas été chassés du paradis. Ils ne pouvaient plus y entrer. Ce symbolisme représente une autre réalité. Ils se voyaient nu par ce qu’ils n’étaient plus dans la même dimension que celle de  l’Eternel. Que peut-être le paradis, le Jardin d’Eden ?  Une zone intermédiaire, une zone tampon entre deux dimensions ? Une autre dimension existe donc. L’ecclésiaste est dans la même approche de pensée. » Le Livre

« Qui entre dans la Maison de l’Eternel ? Le voyageur ? Ne pas se prendre pour ce que l’on n’est pas, faire preuve d’humilité. Autrement, autrement ! Mieux vaut se taire et écouter pour comprendre ce que l’on entend. Nous ne parlerons jamais de nous même. Nous ne ferons jamais rien de nous même. » Le Livre

« Mieux vaut être un enfant, il parlera comme on veut qu’il parle, comme l’Eternel voudra qu’il parle. Sa parole sera en lui et le soutiendra dans son action qui ne sera pas de lui. » Le Livre

« Respecte Dieu, obéît Lui. C’est de ton vivant que tu seras jugé. Tu le seras en Esprit. De vivant en vivant ton Esprit devra se transformer car ce monde n’est qu’une illusion sans consistance, sans histoire. Ce n’est qu’un décor, qu’une vue de l’esprit. L’Eternel crée en libérant Ses enfants de l’illusion trompeuse d’une individualité  idolâtre du reflet d’un reflété. » Le Livre

« La légitimité a été donnée à Paul puisqu’il s’appuie  sur l’autorité ou la puissance de Dieu, sur la « démonstration de l’Esprit » qui s’est opérée en lui et « non sur des discours pathétiques de la sagesse humaine. ». 

Ceux qui croient en Dieu et en Jésus Christ doivent par conséquent consentir à recevoir son enseignement.

Pensez-vous vraiment que le Livre de la Parole  ne contient qu’un  témoignage d'hommes inspirés, à l’imagination fertile ? Pourquoi refusez-vous Sa Parole ? Jésus de l’histoire porte en lui Jésus des Ecritures .Il est impie de les dissocier et vouloir humainement le reconstruire. La raison humaine est totalement incapable d’accepter ou même d’envisager l’existence d’une raison supérieure à la sienne. Pourquoi vouloir fabriquer un courant philosophique qui nie la transcendance ? Dans ce cas vous n’êtes que de la « paille à brûler ». Vous n’êtes plus sous le regard de l’Eternel. Vous êtes sur le chemin de la perdition. L’histoire humaine n’est que le support de la seule et véritable histoire, celle de l’Esprit, celle des enfants de l’Eternel. Le Livre de la Parole n’est pas un témoignage humain de la parole divine.  Le déisme est la dernière marche avant l’athéisme.

Vous voulez détruire l’autorité, la remplacer par votre raison. Vous êtes entre les mains de l’adversaire en espérant devenir votre propre maître, acteur de votre propre destin, en vous proclamant libre de toute révélation de la parole divine par l’Esprit Saint qui est, bien que vous la rejetiez la véritable et seule Tradition sur laquelle s’appuyer. La loi, c’est ce que vous faites. Alors que Dieu vous vienne en aide dans sa grande Miséricorde. Il « est interdit d’interdire ». Je veux comprendre et accepter si je le désire. Pauvre de moi, pauvre pêcheur, je ne suis que « vanité et poursuite du vent ». Le Livre

« Nous constatons la prééminence de l’Esprit sur la matérialité. L’homme n’est pas la valeur suprême. Il n’est en rien la finalité ultime de la création qui soi disant tendrait vers lui. Le pauvre ! Que d’arrogance et de suffisance ! Il veut devenir son propre maître, s’épanouir librement dans son humanité, dans ses propres facultés. Il a la prétention à dire qu’il s’explique lui-même. Il n’a pas encore compris qu’il est lié à sa planète. Il vivra « tant que la terre subsistera ». Dans le cas contraire il disparaitra. Son passage dans la création ne laissera aucun souvenir, si ce n’est que l’on dira de lui qu’à une époque, on ne sait plus laquelle, il existait une planète, on ne sait plus où elle se trouve,  qui n’était que méchanceté et violence. Et on pensera, oublions vite ce funeste épisode qui avait vu rejeter la Vie au profit de la mort, résultat d’un orgueil sans commune mesure. » Le Livre

« Passé, futur, présent, passé, futur, présent tout est illusion. Seul le support persiste. Le présent n’est qu’une écriture, un décor. Celui qui Est,  écrit selon Ses règles. Il est le Maître de toute chose. Il peut à tout moment écrire. Il dirige tous les moments. Ils n’ont aucune existence propre.  Les caractères de son écriture sont éphémères selon Son bon désir. Ils restent toujours les mêmes. Ils ont jeté des pierres, puis de la poudre, puis des atomes. Ils ont toujours jeté. Ils ont bu de l’eau, puis du vin, puis de l’esprit du vin sans nom. Ils ont toujours bu. Ils se sont battus entre eux, entre tribus, entre peuples. Ils se sont toujours battus. Ils ne font qu’une seule chose. Elle est toujours la même. Elle se répète à l’infini de générations en générations comme un cerceau qui tourne autours de son axe. Le cerceau tournera tant que l’encre coulera de la plume. Mot après mot, un mot succède toujours à un autre mot. Impossible de le corriger, ce qui est écrit est écrit, ce qui est lu a été lu et sera relu. L’homme n’influera en rien sur la Création et n’y participera en rien. Aucune perfection ne demeure en lui. Aucune universalité ne réside en lui. Il est « vanité et poursuite du vent. » Le Livre

« Une fois de plus tout est dit. La matérialité n’a aucun avenir. Je sais, certains murmurons : « oui, mais entre temps ». Là aussi ce n’est « que vanité des vanités ». Rien ne dépend de l’homme. Il n’a jamais rien construit. Seul le Constructeur est maître de sa construction. Lui Seul connait le pourquoi.

 « 3:1 Il y a un temps pour tout, un temps pour toute chose sous les cieux: » Ecclésiaste

 « La moindre des «  choses » est, nous qui ne sommes rien, de montrer un respect sans égal à Celui qui est Amour, Vie, Beauté, Force et Sagesse. Cela arrange bien les hommes de savoir que l’Eternel est bon, qu’Il ne connait pas la vengeance  et qu’Il ne peut vouloir le mal. Devinez pourquoi ? Si cela avait été le contraire : « pauvre de moi, pauvre pécheur ! ». En sommes-nous si sûr ? Pensez-vous que chacun d’entre nous puisse planter son propre arbre de vie selon sa propre volonté ? Je ne le pense pas. Il sera laissé dans le silence. Quelqu’un n’a –t-il pas dit que l’eau qui nous désaltère  actuellement pourrait être celle qui, en son temps, arrosait les légions romaines ! » Le Livre

« A qui s’adresse l’Ecclésiaste, de la même façon que le fait Enoch aux Esprits célestes ?

Il s’adresse au fils de l’homme.

Qui est le fils de l’homme ?

Evangile de marie magdala :

« Car c’est à l’intérieur de vous que se trouve le fils de l’homme ; allez à lui, ceux qui le cherchent le trouve. »

Que nous dévoile encore l’Enseigneur ou jésus :

« L’attachement à la matière engendre une passion contre nature. Le trouble naît alors dans tout le corps ; c’est pourquoi je vous dis : soyez en harmonie. Si vous êtes déréglé, inspirez – vous des représentations de votre vraie nature. Que celui qui a des oreilles pour entendre entende. »

Devenons une douce mélodie agréable à l’Eternel, notre vraie nature. Qui connait sa vraie nature ? » Le Livre

« Respectons l’Eternel que se soit en pensées comme en paroles. Respectons l’Eternel que se soit en Esprit comme en matérialité. Soyons humble. » Le Livre

« Le bonheur n’est pas dans la matérialité, il se trouve sous le regard de l’Eternel. » Le Livre

« L’Etre éveillé en chacun de nous est concerné, nous sommes concernés. Cette âme nouvelle  verra le bonheur. Le corps ne voit rien, n’entend rien. Il est un carré noir qui doit s’illuminer. Tout deviendra blanc.

Jésus nous dit bien que celui qui est heureux recevra une grande récompense. Il verra le bonheur de Jérusalem de son vivant, ce qui l’attend. Il ne restera plus dans le silence.

Devenons Job, un serviteur souffrant et persévérant qui malgré la perte de son bonheur terrestre,  cherchera sans relâche le bonheur de se retrouver à nouveau sous le regard de Dieu, bonheur qu’il pensait avoir perdu. «  Le Livre

« La mort physique permet seule un changement d’état. L’Esprit va là où il lui est permis de se rendre. » Le Livre 

« La science de la sagesse, la perception de la conscience spirituelle est source de vie. Seul Dieu peut nous « guérir » des  imperfections naturelles qui nous habitent, des imperfections que l’Eternel a décidées de nous faire vivre pour fortifier notre Esprit, le rendre compatible. » Le Livre

« La perfection n’est pas humaine. L’homme n’est ni bon, ni mauvais. Il n’est que ce qu’il est. A lui de se corriger ! » Le Livre

« La Sagesse, l’intelligence ne s’acquièrent pas. On nous les donne. » Le Livre

« Les hommes connaissent l’Eternel mais ils ont voulu par eux-mêmes acquérir sagesse et intelligence. » Le Livre

« Ceux qui craignent l’Eternel sont heureux comme nous le décrit Jésus. Ils sont sur le chemin de l’Amour qui ne connait pas la haine, la méchanceté et la violence.

Respectons l’Eternel, restons fidèle et loyal dans notre engagement, acceptons avec joie que l’Eternel nous corrige lorsque nous chutons.

L’Eternel nous construit avec ses Supérieurs. Lui seul garde la Ville (la ville d’Ezéchiel) : « L’Eternel est ici. »)  dans Sa toute Puissance. Nous ne serons pas confus. Nous n’aurons pas honte de notre nudité puisque l’Eternel nous aura vêtu de blanc et de rouge. Dans ce cas pourrons- nous le connaître autrement que de dos sans mourir ? » Le Livre

« Ceux qui craignent l’Eternel sont heureux comme nous le décrit Jésus. Ils sont sur le chemin de l’Amour qui ne connait pas la haine, la méchanceté et la violence.

Respectons l’Eternel, restons fidèle et loyal dans notre engagement, acceptons avec joie que l’Eternel nous corrige lorsque nous chutons.

L’Eternel nous construit avec ses Supérieurs. Lui seul garde la Ville (la ville d’Ezéchiel) : « L’Eternel est ici. »)  dans Sa toute Puissance. Nous ne serons pas confus. Nous n’aurons pas honte de notre nudité puisque l’Eternel nous aura vêtu de blanc et de rouge. Dans ce cas pourrons- nous le connaître autrement que de dos sans mourir ? » Le Livre

 « L’homme a perdu la foi. Son orgueil n’a d’égale mesure que sa méchanceté et sa violence. » Le Livre

«Au temps de la fin ? De la fin de quoi ? A l’ultime manifestation de Dieu auprès des hommes ? A la deuxième intervention de Son Envoyé Suprême ? A la révélation ?

Seul Dieu sait. Pourquoi ? Jean le Divin nous le dit. Au temps de la fin, Jérusalem Céleste sera « activée » uniquement par Dieu. De plus : « Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ homme. » (1Tm 2.5)

Il n’y a de Dieu que Dieu. Dieu s’adresse à son peuple, à ceux qui croient en lui, par ce qu’Il est la Vie. Il en fera ses Prêtres comme l’indique Jean dans Apocalypse. » Le Livre

« Quand alors arriverons les « temps de la fin » ?

 Seul Celui qui est le sait. Peut-on dire plus ? Les « temps de la fin » débuteront comme le dit Jean dans Apocalypse, quand Celui qui est décidera Jérusalem Céleste pour rassembler ses enfants.

Ce que nous savons parfaitement, c’est que cela arrivera ou que cela arrive. Jérusalem Céleste est pour chacun des enfants de Celui qui est. Les « temps de la fin » auraient alors pour conséquence le retrait de Celui qui est   d’auprès des hommes prévaricateurs et blasphémateurs. Il en découlerait notre disparition du fait même de notre méchanceté et violence. » Le Livre 

« Parlons-nous de date ? Le temps n’est-il pas comme le mouvement sans existence propre ? Pourquoi l’homme est-il si fasciner par sa propre destruction ? Sa volonté de puissance n’est que puissance de mort. Son espérance de vie n’est que retarder le plus possible la date de ce qu’il appelle sa mort. En permanence il défie Dieu, il ne souhaite que le tuer. Comme si on pouvait tuer la Vie ! Pour l’homme, ce qu’il appelle la vie est une durée alors qu’elle est un sens qui mène à la rencontre de Dieu. » Le Livre

« Il n’existe qu’un seul chemin, qu’une seule voie, qu’une seule porte, qu’un seul procédé qui conduise à Celui qui est, l’Arche de l’Alliance.

L’homme terrestre ne ressuscite pas » Le Livre. 

« Les hommes ont eu l’intelligence par la connaissance. Ils ont voulu se construire une image à leur ressemblance dans le pays de Schinear, pays sans lumière, dans la matérialité illusoire de ce monde. Ils se sont pris pour Celui qui est qui Lui seul accorde le Nom à l’Etre par l’image ou par l’Etat ultime de Sa création observée selon Sa volonté, selon Sa reconnaissance. Ces hommes sont des prévaricateurs. Celui qui est les a privé de Sa Parole d’où la confusion dans leurs langages par la multiplication des langues parlées. « car c'est là que l'Eternel confondit le langage de toute la terre, » La Parole est perdue pour ces hommes qui s’opposent à la seule création qui donne la vie éternelle. C’est celle de Celui qui est. »Le Livre

«  Craignons l’Eternel,

Luc

« 12:4 Je vous dis, à vous qui êtes mes amis: Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui, après cela, ne peuvent rien faire de plus.

12:5 Je vous montrerai qui vous devez craindre. Craignez celui qui, après avoir tué, a le pouvoir de jeter dans la géhenne; oui, je vous le dis, c'est lui que vous devez craindre. » Le Livre

« L’Eternel nous a- t- il fait courber ? Nous a-t-il fait courber pour que, malgré nos épreuves nous restions étranger à la haine ? Dans ce cas, je suppose en toute humilité, que L’Eternel, seul, nous aidera, nous redressera.

Jacob, celui qui n’était pas droit, dévié, à la suite de son combat avec un Messager de l’Eternel est devenu Israël, celui qui est droit. L’Eternel l’a redressé. Il est tout à fait normal de supposer avec humour, qu’après cette intervention, Israël boite un peu.

 L’Etre éveillé en chacun de nous est concerné, nous sommes concernés. Cette âme nouvelle  verra le bonheur. Le corps ne voit rien, n’entend rien. Il est un carré noir qui doit s’illuminer. Tout deviendra blanc.

Jésus nous dit bien que celui qui est heureux recevra une grande récompense. Il verra le bonheur de Jérusalem de son vivant, ce qui l’attend.

Craignons l’Eternel ! » Le Livre

« Livre secret de Jean

« C’est l’arbre de leur vie qu’ils ont placé au milieu du paradis. Mais moi, je vous enseignerai quel est le mystère de leur vie, c’est-à-dire le projet qu’ils ont fait ensemble de (fabriquer) la ressemblance de leur esprit.

« (Cet arbre) est celui dont la racine est amère et dont les branches sont mortes. Son ombre est haine et il y a de la tromperie dans ses feuilles. Sa fleur est l’onction de la perversité et son fruit la mort. Sa semence est désir et fleurit dans l’obscurité. Ceux qui goûtent  à cet (arbre), leur lieu de séjour est l’Hadès et l’obscurité leur lieu de repos. »

S’agit-il du blasphème contre l’Esprit ?

Certainement. L’Eternel éradiquera tous les esprits prévaricateurs.

Pourquoi ? Qui construit ?

Psaumes

« 127:1 Cantique des degrés. De Salomon.

Si l'Eternel ne bâtit la maison,

Ceux qui la bâtissent travaillent en vain;

Si l'Eternel ne garde la ville,

Celui qui la garde veille en vain.

127:2 En vain vous levez-vous matin, vous couchez-vous tard,

Et mangez-vous le pain de douleur;

Il en donne autant à ses bien-aimés pendant leur sommeil.

127:3 Voici, des fils sont un héritage de l'Eternel,

Le fruit des entrailles est une récompense.

127:4 Comme les flèches dans la main d'un guerrier,

Ainsi sont les fils de la jeunesse.

127:5 Heureux l'homme qui en a rempli son carquois!

Ils ne seront pas confus,

Quand ils parleront avec des ennemis à la porte. »

L’Eternel nous construit avec ses Supérieurs. Lui seul garde la Ville (la ville d’Ezéchiel) : « L’Eternel est ici. »)  dans Sa toute Puissance. Nous ne serons pas confus. Nous n’aurons pas honte de notre nudité puisque l’Eternel nous aura vêtu de blanc et de rouge. Dans ce cas pourrons- nous le connaître autrement que de dos sans mourir ?

Devenons Job, un serviteur souffrant et persévérant qui malgré la perte de son bonheur terrestre,  cherchera sans relâche le bonheur de se retrouver à nouveau sous le regard de Dieu, bonheur qu’il pensait avoir perdu. » Le Livre 

« Christ donne la nourriture qui conduit à bonne fin dans l’amour de Dieu et du prochain. Il est la Voie. Il n’en existe aucune autre.   Faisons attention à ne pas la clore.

 Nous l’espérons car notre foi en Lui, dans son Amour, est sans faille. Il est notre Seigneur, notre Maître.

Abaissons – nous, dans l’humilité devant Lui. Loin de Lui nous sommes pauvres. Obéissons à son Amour, chastement. Nous devons être plus forts que l’instinct qui nous pousse vers le plaisir. Repentons – nous !

Sans Dieu et le pain de Jésus, l’homme n’est qu’une unité biologique ou de la « paille à brûler » comme le dit Jésus.

Christ donne la même quantité de « pain du ciel » à chacun d’entre nous. » Le Livre 

« Dans Hébreux on nous parle de l’Arche de l’Alliance avec Dieu « qui n’est pas de cette création. » Le Tabernacle originel est la tente qui abritait l'Arche d'Alliance à l'époque de Moïse. Le Tabernacle est la Demeure ou Tente d’Assignation (de Rencontre).

Jésus s’est incarné dans la matérialité en empruntant l’Arche de l’Alliance avec Dieu pour retourner « auprès de son Père » ou réintégrer en empruntant à nouveau l’Arche de l’Alliance avec Dieu qui se trouve dans le « saint des saints » ou « le lieu très saint ».

En fait, personne ne peut trouver ici bas, dans la matérialité, dans cette dimension l’Arche de l’Alliance avec Dieu. Seul le dormeur qui a été éveillé peut y accéder si Dieu le veut. » Le Livre

« Evangile de  Jean (8,42-44) : 

 « Pourquoi ne comprenez- vous pas mon langage ? C’est que vous ne pouvez pas écouter ma parole. Vous avez pour père le diable et ce sont les désirs de votre père que vous voulez accomplir. Dès l’origine, ce fut un homicide ; il n’était pas établi dans la vérité par ce qu’il n’y a pas de vérité en lui. Quand il dit des mensonges, il les tire de son propre fonds, par ce qu’il est menteur et père du mensonge. »

Que peut-on dire ?

Celui qui est la vérité est Jésus. Sa parole est vérité comme l’écriture l’est.

Ne demeurons pas un rationaliste étriqué comme Thomas qui ne croit que ce qu’il voit. Il n’est qu’un incrédule inintelligent qui doute et qui ne pourra jamais envisager une autre éventualité, une autre réalité. Le doute est destructeur. Aucune confiance n’est en lui.

Nul autre écrit ne dépasse en Vérité celui du Livre de la Parole. C’est Son Livre.

Les écrits sont ceux qui sont selon la volonté de notre  Seigneur.

Le livre de la Parole de Celui qui est nous révèle Sa création spirituelle et son développement dans le monde. » Le Livre

« Qui est vrai ? Qui a un nom menteur ? Qui a le plus d’audace ? Qui cherche au fond des choses ? Qui est légitime ? Qui est illégitime ? Qui se questionne le plus ? Comment progresser quand tout reste figé ? Pierre plus que Jean ? Jean plus que Pierre ? Pierre et Jean certainement ! Transmettre, assurément. Alors comment adorer en Esprit et Vérité, phase ultime ?

Pourquoi douter de la toute puissance de Celui qui est ? Pourquoi douter de la puissance des écritures ? A qui s’adresse Celui qui est ? A nos Esprits, issus de la lumière qui illumine les hommes ? Qui peut vouloir aller à la recherche de cette lumière, l’utiliser pour planter son propre arbre de vie ? Les nicolaïtes certainement. Abomination de la désolation.

L’enseignement du Livre se transmet. La Parole de Celui qui est, est transférée.

Le vent souffle là où il veut. Celui qui est  connait tous ses enfants. Celui qui est , seul, prend soin de leurs esprits.

La Tradition est la connaissance universelle d'origine non-humaine. La Tradition est d’origine divine, c’est une émanation de la sagesse divine. Elle est ce qui relie l’homme au Divin. N’est véritablement traditionnel que ce qui explique un élément d’ordre supra-humain. C’est ce qui caractérise essentiellement la Tradition.

La Tradition  est la révélation continue, par le Saint-Esprit  de la Parole de Celui qui est  aux membres de  son assemblée. Elle est  fondée sur la vie et les enseignements de Jésus de Nazareth, le Messie, l’envoyé de Celui qui Est.

La tradition est dans le Livre de la Parole qui est la tradition. Il n’existe qu’un seul message.

A qui s’adresse le message ? A ceux qui sont  capables de le comprendre ? Je dirai à ceux qui sont capables de l’accepter, de l’entendre parce que l’intelligence leur a été donnée. 

Matthieu

« 11:15 Que celui qui a des oreilles pour entendre entende. »

Jean

« 5:44 Comment pouvez-vous croire, vous qui tirez votre gloire les uns des autres, et qui ne cherchez point la gloire qui vient de Dieu seul? »

Si l’homme ne croit que ce qui lui est vraisemblable, pauvre de lui, il restera à jamais dans l’ignorance.» Le Livre

« L’humain ne peut rien empêcher de ce que Celui qui est  veut.

Les hommes n’ont pas accès à la Tradition. Cela n’a aucun sens de croire qu’ils le peuvent. Ceux qui portent la vérité ont influencé et établi toutes les croyances, toutes les religions pour les mettre à la disposition des hommes tout ceci en rapport avec leur degré d’élévation intellectuelle au travers des générations. Rien n’a été caché, tout a été dit.

« Les idées abstraites ne peuvent être énoncées dans le langage humain qu’au moyen de termes qui expriment des notions sensibles.

Les symboles ne valent que par l’interprétation que leur donne une époque. Ils s’adaptent à la connaissance acquise d’une époque tout en gardant leurs significations primordiales. La connaissance progresse vers la révélation ultime.

Le véritable est-il  peut être de nature scientifique, ce qui semble être raisonnable et rationnel.

Qu’est le mystère de l’incarnation ? Sûrement le résultat d’un processus scientifique qui dépasse l’entendement humain.

Pourquoi voulez vous que le cerveau humain soit le seul vecteur de l’intelligence? L’intelligence est-elle tributaire d’un support ?

L’Ancien testament concerne le peuple de Celui qui est  que Celui qui est a fait sortir d’Egypte pour le conduire en terre promise dans le respect d’une loi donnée qui devait le préparer à y entrer. Qu’est l’Egypte ? Qu’est la terre promise ? Qui est le peuple de Celui qui est ? Les hommes n’en sont-ils que sa maison ?  Que manque-t-il ? Un Guide ?

Le Guide est donné par Celui qui est . Il est venu pour accomplir, faire franchir la porte. L’émanation qui a transmigré doit se transformer et la matière anéantie au moment de son retour en Esprit.

Christ, Lumière du monde, présent en Genèse se dévoile en Apocalypse.

Traduire, certes, mais en respectant le sens initial, autrement, paradoxalement c’est source d’anachronisme. La modernité ne se trouve pas là où vous croyez. Il est nul besoin de vouloir soi disant rendre accessible l’Ecriture pour une époque donnée en l’adaptant, en la modifiant ou en convertissant  par le calcul les différentes mesures mentionnées. Le faire, c’est en détruire le caractère universel car le Livre s’adapte de lui-même aux connaissances acquises d’une époque. Il les possède tous.

Théologie, théosophie, théurgie, théophanie, spirituel, spiritualiste, gnostique, agnostique, mystique, ésotérique,  théiste, déiste, athéiste, païen, ontologie, eschatologie, immanence, transcendance, psychopompe…….beaucoup de littérature et de postures humaines. Il n’existe qu’une seule Vérité. L’Amour est la clef. Humain, trop humain, ne le soyons pas trop. Adorer en Esprit et Vérité est pour celui qui se trouve dans le véritable.

Rien ne doit rester caché. La surface de l’Ecriture  est nécessaire  pour permettre à ceux qui le peuvent de  s’y enfouir.

Nous sommes libres dans la puissance de Celui qui est car nous savons qu’Il nous connait au plus profond de nous même et nous en sommes attestés.

La foi ne se fabrique pas, ne se raisonne pas. Elle est donnée par Celui qui est  unique et révélé. L’individu ne crée pas le divin, autrement prévarication,  abomination de la désolation : le Temple de Celui qui est ne peut-être profané. Seul, Christ sauve. L’homme ne peut que  fabriquer des chimères, se fabriquer un temple extérieur selon le nombre de la bête.

La foi sans faille en Celui qui est et en son Envoyé Suprême, son Fils est impérative autrement la quête n’est qu’une recherche illusoire d’immortalité. Qui confère le « corps de résurrection » ? Celui qui est . Pourquoi le nier ? Il n’existe que Celui qui est. Il est à l’extérieur comme il est à l’intérieur. Autrement nous ne faisons qu’en construire un à notre convenance. Dans la Bible, la foi ne désigne pas le sentiment religieux, pas plus que la doctrine, que l’émotion religieuse, que les dogmes. La foi c’est la « conviction », une certitude intérieure qui donne une force extraordinaire, un élan qui pousse à faire des grandes choses qui sembleraient impossibles à priori. Pour cela, il faut y croire, dépasser les « ce n’est pas possible » et les « ça ne marchera jamais » par ce que l’on croit qu’avec Celui qui est tout est possible. Il faut avoir confiance. La foi est du domaine de la Grâce.

« Tout ce qui ne vient de la foi est péché (Rom.14-23) » « le juste vivra par la foi (Rom.1-17) » « ferme dans la foi (1Pierre 5-9) » « sans se conformer au siècle présent (Rom.12-2) »

N’est – elle pas là, la foi, celle qui stoppera notre idolâtrie,  à trop s’aimer,  nous devenons adultères. L’idolâtrie est le rapport de soi à une image. Se prendre pour le Créateur, son émanation avant tout éveil est idolâtrie, prévarication.  Sur le chemin on ne sera jamais seul, les cherchant se reconnaissent toujours. L’essentiel du message spirituel authentique recentré dans le christianisme ancien testament compris forme la conscience, la source qui épanchera la soif de l’humanité. Actuellement, la technologie aidant, l’homme se prend pour Celui qui est, commet le seul péché en s’ego – centrant, refuse Celui qui est, comme le Seul acteur de Sa création qu’il dirige selon Sa volonté.

Des Intelligences Supérieures ont dissimulé derrière une approche phénoménologique des cycles intangibles de la nature ou objective, des concepts scientifiques primordiaux. Ainsi, du fait même de ce procédé, l’interprétation de chaque époque restait toujours dans la signification première essentielle du message transmis.

Le jour, l’année, le mois n’ont pas systématiquement la signification temporelle humaine mais correspondent le plus souvent à des valeurs numériques qui leurs ont été attribuées.

Il en est de même pour les dimensions linéaires, surfaciques et volumiques qui n’ont pas automatiquement la signification mathématique déduite mais correspondent le plus souvent à des valeurs numériques qui leurs ont été attribuées.

L’histoire de l’Esprit qui n’est pas de notre dimension s’appuie sur des représentations humaines pour que nous puissions comprendre le message ou l’enseignement transmis.

Toutes les valeurs numériques ainsi attribuées déterminent un référentiel sur lequel nous devons nous appuyer pour accéder à la compréhension que nos Supérieurs veulent bien nous donner.   Les nombres sont le support universel du message transmis pouvant être compris par tous sans contestation.

Nos Supérieurs nous parlent de l’image, de Celui qui est, dans Sa création de l’homme à son image, uniquement de cette création, de Genèse jusqu’ à Apocalypse. » Le Livre

« Apocryphon de Jean, frère de jacques qui sont les fils de Zébédée.

 Et je dis au Seigneur : « Seigneur, toutes les âmes seront alors emmenées en sécurité dans la lumière pure ? »

Il répondit et me dit : « De grandes choses sont survenues dans ton esprit, car il est difficile de les expliquer aux autres, sauf à ceux qui sont issus de la race inébranlable. Ceux sur qui l’Esprit de la vie descendra et avec lesquels il sera avec la puissance, seront sauvés et deviendront parfaits et seront dignes de grandeur et purifiés dans cet endroit de toute l’iniquité et de toutes les implications dans le mal. Ensuite ils n’ont pas d’autre souci que la seule incorruption, vers laquelle ils dirigent leur attention depuis ici, sans colère, ni envie, ni jalousie ou désir et avidité de quoi que ce soit. Ils ne sont pas affectés par quoi que ce soit excepté le fait d’être seulement dans la chair, qu’ils supportent tout en regardant empli d’espoir le moment où viendront à leur rencontre les receveurs du corps. Ainsi ils sont dignes de l’impérissable et éternelle vie et de l’appel. Car ils endurent tout et ne se laissent pas décourager pour rien, afin qu’ils puissent terminer le bon combat et hériter de la vie éternelle. »  …….

Et je dis : « Seigneur, ceux qui n’ont pas su mais qui se sont détournés, où ira leur âme ? »

Alors il me dit : « Dans cet endroit où vont  les anges de pauvreté elles seront emmenées, l’endroit où il n’y a pas de repentir. Et elles seront gardées jusqu’au jour où seront torturées celles qui ont blasphémé l’Esprit, et elles  seront punies avec un châtiment éternel. »

Luc :

« 13:24 Efforcez-vous d'entrer par la porte étroite. Car, je vous le dis, beaucoup chercheront à entrer, et ne le pourront pas.

13:25 Quand le maître de la maison se sera levé et aura fermé la porte, et que vous, étant dehors, vous commencerez à frapper à la porte, en disant: Seigneur, Seigneur, ouvre-nous! il vous répondra: Je ne sais d'où vous êtes.

13:26 Alors vous vous mettrez à dire: Nous avons mangé et bu devant toi, et tu as enseigné dans nos rues.

13:27 Et il répondra: Je vous le dis, je ne sais d'où vous êtes; retirez-vous de moi, vous tous, ouvriers d'iniquité.

13:28 C'est là qu'il y aura des pleurs et des grincements de dents, quand vous verrez Abraham, Isaac et Jacob, et tous les prophètes, dans le royaume de Dieu, et que vous serez jetés dehors. »

L’homme terrestre ne ressuscite pas.

L'Ecclésiaste     (3- 19,22)

« Le sort des Hommes et le sort de la bête sont identiques : comme meurt l’un ainsi meurt l’autre …La supériorité de l’Homme sur la bête est nulle car tout est vanité.  Tout s’en va vers un même lieu : tout vient de la poussière, tout s’en retourne à la poussière. » 

 

 

Gloire à Son Nom !

Commentaires
Des nombres
  • Ce blog propose une interprétation des nombres figurant dans l'Ancien et le Nouveau Testament. Les nombres développent une métaphore qui donne une représentation mentale d'un processus qui dépasse l'entendement.
  • Accueil du blog
  • Créer un blog avec CanalBlog
Visiteurs
Depuis la création 166 056