Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Des nombres
29 mars 2017

La Colombe

0502090045-51

Je ne suis qu’un simple pêcheur qui demande miséricorde.  

 Genèse  « 6 :3 Alors l’Eternel dit : Mon esprit ne restera pas à toujours dans l’homme, car l’homme n’est que chair, et ses jours seront de cent vingt ans. »

Luc (Baptême de Jésus) « Or, comme tout le peuple était baptisé, Jésus baptisé lui aussi priait : alors le ciel s’ouvrit : l’Esprit Saint descendit sur Jésus sous une apparence corporelle, comme une colombe, et une voix vint du ciel : « Tu es mon fils, moi, aujourd’hui, je t’ai engendré. »  

Evangile de Jean  «  Les Enfants de Dieu ne sont engendrés ni du sang, ni de la chair, Ni encore moins de la volonté des Hommes. Les Enfants de Dieu sont issus de Dieu. »

« 20:18 Marie de Magdala alla annoncer aux disciples qu'elle avait vu le Seigneur, et qu'il lui avait dit ces choses.

20:19 Le soir de ce jour, qui était le premier de la semaine, les portes du lieu où se trouvaient les disciples étant fermées, à cause de la crainte qu'ils avaient des Juifs, Jésus vint, se présenta au milieu d'eux, et leur dit: La paix soit avec vous!

20:20 Et quand il eut dit cela, il leur montra ses mains et son côté. Les disciples furent dans la joie en voyant le Seigneur.

20:21 Jésus leur dit de nouveau: La paix soit avec vous! Comme le Père m'a envoyé, moi aussi je vous envoie.

20:22 Après ces paroles, il souffla sur eux, et leur dit: Recevez le Saint-Esprit.

20:23 Ceux à qui vous pardonnerez les péchés, ils leur seront pardonnés; et ceux à qui vous les retiendrez, ils leur seront retenus. »

Les jours de l’homme seront ceux qui permettront à l’Image réelle de Dieu faite avec l’aide de Son Esprit d’intégrer Jérusalem céleste, de rendre possible le voyage en retour de Ses Enfants transférés dans le terrestre. La façon de penser est bien différente de la notre que nous voulons tellement rationnelle. N’est-elle pas plus puissante ? Peut-on parler d’incarnation ? De transmigration ? De résurrection ? D’éveil ? De réintégration ? D’élévation ?

De même, la chute n’est-elle pas une impossibilité à s’élever ? Ne sommes – nous pas dans la situation du fruit défendu d’Adam et Eve. Incapables de nous élever, c’est la chute. Ils ont été chassés du Jardin d’Eden après avoir acquis d’une façon illégitime l’intelligence. Ne devons- nous pas comprendre que l’entrée est interdite à tous ceux qui avec cette intelligence se fabriqueront une image par eux - mêmes ?

En hébreux il existe un mot pour exprimer la pauvreté. Il a été traduit par désirant. Cet homme de désir n’est en fait que celui qui est pauvre, qui est en manque de Dieu. C’est un état. Autrement celui qui par désir exprime une volonté personnelle de …, « Cette semence est désir et fleurit dans l’obscurité….leur lieu de repos. » Le désir ne peut pas remplacer la Parole de Dieu.

Évangile selon saint Jean, chapitre 3, versets 1 à 16

« Il y avait parmi les Pharisiens un homme du nom de Nicodème, un notable des Juifs. Il vint de nuit trouver Jésus et lui dit : « Rabbi, nous le savons, tu viens de la part de Dieu comme un Maître : personne ne peut faire les signes que tu fais, si Dieu n’est pas avec lui. »

Jésus lui répondit : « En vérité, en vérité, je te le dis, à moins de naître d’en haut, nul ne peut voir le Royaume de Dieu. »

Nicodème lui dit : « Comment un homme peut-il naître, étant vieux ? Peut-il une seconde fois entrer dans le sein de sa mère et naître ? »

Jésus répondit : « En vérité, en vérité, je te le dis, à moins de naître d’eau et d’Esprit, nul ne peut entrer dans le Royaume de Dieu. Ce qui est né de la chair est chair, ce qui est né de l’Esprit est esprit. Ne t’étonne pas, si je t’ai dit : Il vous faut naître d’en haut. Le vent souffle où il veut et tu entends sa voix, mais tu ne sais pas d’où il vient ni où il va. Ainsi en est-il de quiconque est né de l’Esprit. »

Nicodème lui répondit : « Comment cela peut-il se faire ? »

Jésus lui répondit : « Tu es Maître en Israël, et ces choses-là, tu ne les saisis pas ? En vérité, en vérité, je te le dis, nous parlons de ce que nous savons et nous attestons ce que nous avons vu ; mais vous n’accueillez pas notre témoignage. Si vous ne croyez pas quand je vous dis les choses de la terre, comment croirez-vous quand je vous dirai les choses du ciel ? Nul n’est monté au ciel, hormis celui qui est descendu du ciel, le Fils de l’homme. Comme Moïse éleva le serpent dans le désert, ainsi faut-il que soit élevé le Fils de l’homme, afin que quiconque croit ait par lui la vie éternelle. Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne se perde pas, mais ait la vie éternelle. Car Dieu n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour juger le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui.»

Noé, entre dans son Arche quand les jours de l’homme auront permis à l’image de Dieu née de Son Esprit  d’intégrer Jérusalem céleste. Le déluge commence. Noé assiste l’image dans son  transfert vers  Jérusalem. La réalité décor  n’existe plus. Qu’est donc Noé ?

Le déluge coïncide donc avec le passage de l’image en Jérusalem céleste.

Jean dans Apocalypse nous dit : « 21:10 Et il me transporta en esprit sur une grande et haute montagne. Et il me montra la ville sainte, Jérusalem, qui descendait du ciel d'auprès de Dieu, ayant la gloire de Dieu. »

Il semblerait que seul l’Esprit soit concerné puisqu’il est le seul à pouvoir contempler Jérusalem,  une belle vue de l’Esprit pour l’Esprit de ceux que la foi habite.

 L’Esprit Saint voyage de silence rompu en silence rompu, se fait entendre et voir comme bon lui semble sous la forme la plus appropriée.

Le silence est- il un vide ? Un rejet de la matérialité ? Oui, mais un vide comme absence de la présence de Celui qui est. Le silence est une protection pour la Parole de Dieu. La communication est interrompue.

Evangile de marie magdala :

« Car c’est à l’intérieur de vous que se trouve le fils de l’homme ; allez à lui, ceux qui le cherchent le trouve. »

Que nous dévoile encore l’Enseigneur ou Jésus :

« L’attachement à la matière engendre une passion contre nature. Le trouble naît alors dans tout le corps ; c’est pourquoi je vous dis : soyez en harmonie. Si vous êtes déréglé, inspirez – vous des représentations de votre vraie nature. Que celui qui a des oreilles pour entendre entende. »

Le Saint Esprit ou Paraclet ou Consolateur est le souffle de vie donné par Celui qui est à Son enfant qu’il a éveille. Par lui, Celui qui est  communique Sa Sagesse, à savoir l’intelligence et Sa Parole. Saint Jean précise que l’Amour de Dieu est versé dans nos cœurs par l’Esprit Saint qui nous a été donné (Romains 5-5). Celui qui est met son enfant dans son attraction.

Sa voix est- elle toujours de même intensité ? L’Esprit Saint est ouvert à l’intelligibilité en fonction  « des interférences de rétention parasites qui brouillent la connexion » S.I. Qu’est le silence, si non une absence de connexion avec celui, en nous, qui est né d’eau. Nous sommes tous porteur du silence. L’accès à l’au delà est en nous, sans renier Christ puisqu’Il nous annonce le règne de l’Esprit et qu’Il est le Temple pour celui né d’eau que l’Esprit vivifiera. Nous parlons « d’une zone d’un récepteur suffisamment sensible qui permettra un transfert synchronisé. Avec qui ? Pour qui ? Et bien avec un émetteur mais dans le respect de la logique des fréquences. Quand la conscience du voyageur implantée est éveillée, il est marqué au front du sceau du lion de Juda. Le voyage en retour du vecteur s’effectue alors sous le contrôle permanent de notre Supérieur. Victimes d’interférences de rétention nous devenons des voyageurs  égarés avec l’obligation de maintenir en état notre conscience spirituelle qui devra obligatoirement évoluer parallèlement à nos connaissances » S.I. L’Esprit Saint vient d’ailleurs. Il vient de l’origine. Il vient du ciel, de l’autre monde, de l’autre dimension. Nous l’entendons ou le voyons à partir d’un état particulier ou singulier qui se trouve en nous, que Celui qui est nous a donné. En rêve, comme pour Jacob, « et l’esprit m’enleva » comme pour Ezéchiel et pour Jean. La communication s’établit en songe avec Daniel ainsi qu’en songe avec « 4:4 Moi, Nebucadnetsar, je vivais tranquille dans ma maison, et heureux dans mon palais.4:5 J'ai eu un songe qui m'a effrayé; les pensées dont j'étais poursuivi sur ma couche et les visions de mon esprit me remplissaient d'épouvante. »

Est-ce à dire que la communication peut s’établir avec tout le monde, même avec ceux qui ne croient pas en l’Eternel? Chacun d’entre nous ne serait- il qu’un récepteur?

L’Esprit Saint est empli de Joie et d’Amour quand il se dévoile, quand il vient à ta rencontre, quand « tu entends sa voix » comme le dit Jésus. Il est doux, paisible, tendresse. Il donne une mission ou apprentissage  à accomplir. Nous devons apprendre à…. pour aller à la rencontre de …..Il est là pour notre bien, il nous accompagne tout le long de notre chemin. Il nous aide, il nous conseille, mais il nous rappelle sèchement à l’ordre ou « nous fait les gros yeux ». Tu as de la haine, de la colère, supprimes-les. Tu marches selon ta « propre convoitise ». Changes de pas. Tu es incapable d’aimer. Apprends- le. Tu ne crois pas en Dieu et en Christ, dommage. N’est ce pas par  l’Esprit Saint que notre pierre est taillée, que nos pulsions, nos émotions sont éteintes pour nous mener à bonne fin ? Nous devons être confiants, nous rendre compatible et nous mettre dans l’attente. Nous venons de frapper à la porte.

D’où provient le futur enfant de Celui qui est ?  D’une transmigration dans une zone tampon ou intermédiaire ? La Maison d’Israël ? N’est ce pas là, les prémices des créatures de Dieu comme le dit Jacques ?  Cette zone tampon n’est – elle pas comme l’appellent les hommes la demeure du peuple transparent de l’Hyperborée, arctique pré-atlante  qui n’est pas de ce monde? Empruntent – ils la forme du cygne pour passer de l’un à l’autre ? Je ne sais pas mais peut-être, après tout. L'Hyperborée des Grecs et le Sidh irlandais montrent des correspondances.  Ils sont emblématiques d'un espace sacré où le commun des mortels n'a pas accès. Si notre  monde baigne dans le monde divin, alors le Nord en constitue le centre, l'omphalos. La voie permettant d'atteindre les Hyperboréens  ne peut être trouvée ni par mer, ni par terre. Montezuma, le dernier empereur mexicain, ne put atteindre l'Aztlan qu'après avoir procédé à des opérations magiques et avoir subi la transformation de sa forme physique. Plutarque rapporte que les habitants du nord ne pouvaient entrer en rapport avec Chronos, roi de l'âge d'or, et avec les habitants de l'extrême septentrion, que dans l'état de sommeil. Selon Li-tze,   « on ne peut atteindre ni avec des navires, ni avec des chars, mais seulement par le vol de l'esprit », les régions merveilleuses dont il parle et qui se rattachent tantôt à la région arctique, tantôt à la région occidentale. Dans l'enseignement lamaïque, enfin, on dit parfois : Chambhala, la mystique région du nord, « est dans mon esprit ».  Au-delà du symbole, apparaît donc l'idée, déjà mentionnée, que le Centre des origines existe encore, mais qu'il est caché, et normalement inaccessible comme les chrétiens l'affirment pour l'Eden : pour les générations du dernier âge, seul un changement d'état ou de nature peut en ouvrir l'accès si Celui qui est en a décidé.

Tout a été communiqué aux hommes, rien n’a été caché. Croire ou ne pas croire, l’homme est-il capable de penser autrement ? Sommes-nous dans un cycle cosmique ? Pour l’homme peut-être puisqu’une génération chasse l’autre, pour l’Esprit non, puisque cet Esprit vient d’ailleurs. Par lui le développement, l’élévation est rendue possible.. Ce que nous comprenons de ce monde n’est pas forcément ce qui est réellement. Il existe un paradoxe en mathématique, le paradoxe de Russel. Il pose la question suivante : est-ce que l’ensemble de tous les ensembles qui ne se contiennent pas eux-mêmes se contient-il lui - même ? La réponse est : s’il se contient lui-même il n’est pas l’ensemble de tous les ensembles, s’il ne se contient pas lui-même il est l’ensemble de tous les ensembles. (ex : bibliothèque). Certains en s’appuyant sur ce paradoxe ont dit : « Nous sommes libérés, Dieu n’existe pas. » A la fois, le un ne peut pas être dans le tout et le tout dans le un. Cette conception se rapproche assez de celle de ceux qui parlent de cosmique où Dieu n’est qu’une puissance physique évanescente  qui  se dilue dans la création. En fait ce paradoxe nous prouve au contraire l’existence d’un Créateur, puissance lucide et personnelle. Un créateur se situe toujours en dehors de sa création. Un menuisier qui fabrique une chaise ne devient pas la chaise, il se contente de s’asseoir dessus. . Le domaine de l’Esprit n’est pas de cette nature. Il apparaît plus comme inter connexion. Sa puissance dépasse l’entendement humain. Pouvons – nous parler de génération spontanée pour le Créateur ? Là, pour moi, réside  le plus grand et merveilleux des mystères. Il est origine de tout. Il est le créateur des Etres. Il est Celui qui est.

Comme le dit Jésus :

Mais moi(Jésus) je m’émerveille de ceci :

 Comment cet Etre qui Est

 Peut-il habiter ce néant. »

Dans les États multiples de l'être, René Guénon développe les notions d'Infini (qui est désigné, sous son aspect potentiel par le terme de Possibilité universelle), de manifestation universelle (sous un aspect personnel : l'Etre) et de non-manifestation (le non- Etre). Le terme de non- Etre ne doit pas être pris dans un sens privatif, comme l'indice d'un manque ou d'une absence, mais au contraire comme signifiant l'au-delà de l'Etre. La métaphysique pour Guénon se situe au de là de la physique soit au de là de l’ensemble  des sciences de la nature. Elle a donc un caractère universel. Elle est connaissance de l’universel, des principes d’ordre universel.

Le non- Etre représente donc l'ensemble des  possibilités de non-manifestation, avec les possibilités de manifestation elles-mêmes en tant qu'elles sont à l'état non-manifesté ; et l'Etre lui-même s'y trouve inclus, car, ne pouvant appartenir à la manifestation, puisqu'il en est le principe, il est lui-même non-manifesté.  

Il veut donc réaliser cet au-delà de l’Etre par le moyen de « l’intellect transcendant » ersatz de l’Esprit Saint chrétien qui est le seul véritable lien entre l’homme et la divinité. Pour Guénon, seule la transmission à l’initié « d’une influence spirituelle » est transmission initiatique. Elle permettra l’accès à « l’intellect transcendant »On en est toujours à chercher le comment et non le pourquoi. On veut connaître le comment, le processus pour le reproduire et se l’appliquer. Pour lui, le monde dans lequel nous nous trouvons  se suffit  à lui - même, ce qui est pour moi une vision mortifère étriquée de la Création. Il remplace Dieu par l’homme. C’est un prévaricateur. Par sa démarche, il attaque l’Assemblée de Jean. Il est aussi néfaste à Christ que Nietzsche avec son éternel retour. Il reste dans le procédé, le processus. La Vie est ailleurs, en dehors du procédé. La vie n’est pas dans le soleil. Le soleil donne la vie.

« Cependant n’oublions pas notre foi et n’en déplaise aux rationalistes, une science privée de spiritualité ne sera jamais exacte. Elle ne sera que réductrice, loin de la vérité, une nouvelle tour de confusion.

Ce que nous observons n’est que l’apparence, l’expression, l’aspect ou les aspects d’autre chose, d’une essence qui est à la fois existence  d’un être non être ».S.I  

Nous sommes à la fois l’être – non être, une tendance à exister. Seule une observation de Celui qui est nous donnera l’Etre selon Sa Volonté. Il nous reconnaitra et alors nous pourrons nous connaitre.

Celui qui est, origine consubstantielle de Son émanation par la Parole et de toutes celles issues de Lui, notre Seigneur et Maître, est l’Unique, le Seul qui de toute éternité donne la Vie selon sa Volonté à ses enfants, à ses témoins. Sa Gloire immense n’a d’égale que Sa Puissance, que sa Science et sa Présence qui illuminent et dominent sa Création.

« Seule l’observation de ce monde est à même de le rendre tangible et objectif. C’est divin. »S.I

La seule Tradition est la révélation continue, par le Saint-Esprit  de la Parole de Dieu à son Église, à son Assemblée, à chacun de ses enfants. Le christianisme est une religion abrahamique fondée sur la vie et les enseignements de Jésus de Nazareth, le Messie et qui se définit comme monothéiste. La tradition primordiale, appelée aussi sophia perennis, est la connaissance universelle d'origine non-humaine. La Tradition est d’origine divine, c’est une émanation de la sagesse divine, appelée aussi Eternelle Sagesse. Elle est ce qui relie  l’homme au Divin. N’est véritablement traditionnel que ce qui explique un élément d’ordre supra-humain. C’est le caractère de la Tradition. Qu’est ce qui a été volontairement épars ? Et bien, c’est la tradition primordiale qui l’a été dans toutes les traditions spirituelles de l’humanité pour en corriger les errances. C’est elle qui aux temps de la fin devait être rassemblée et elle l’a été par Christ.  Nous la trouvons recomposée, rassemblée dans sa plénitude dans le Livre de la Parole qui est celui des hébreux et des chrétiens.

Que nous apporte la Tradition primordiale portée par le Livre de la Parole ?

Démarche ultime, elle nous « permet de dévoiler la Présence de Celui qui est. » S.I

Pensons- nous toujours que Celui qui est  nous a laissé seul avec nous même ? Il est toujours à nos côtés. Il l’a toujours été. Il connaît tous Ses enfants.

L’au - delà serait-il un monde ou une dimension emplie de fées, de gorgones et de chimères, en définitive un monde illusoire  formé par nos propres fantasmes ? Le Véritable est régi par des lois physiques tangibles qui ont donné lieu à la Vie véritable impérissable sous des formes subtiles, puissantes et sublimes d’une autre nature que la notre.

Où va alors l’Esprit ?

Evangile de Thomas : phrase 18

« Les disciples demandaient à Jésus :

Dis-nous quelle sera notre fin ?

Jésus répondit :

Que savez-vous du commencement pour que vous vous cherchiez ainsi la fin ?

Là où est le commencement, là aussi sera la fin.

Heureux celui qui se tiendra dans le commencement ;

Il connaîtra la fin et il ne goûtera pas la mort »

L’Esprit réintègre –t-il ? Comment ?

Evangile de Jean: « 19:30 Quand Jésus eut pris le vinaigre, il dit: Tout est accompli. Et, baissant la tête, il rendit l'esprit. »

Apocalypse  “1:8 Je suis l'alpha et l'oméga, dit le Seigneur Dieu, celui qui est, qui était, et qui vient, le Tout-Puissant. »

 « 21:6 Et il me dit: C'est fait! Je suis l'alpha et l'oméga, le commencement et la fin. A celui qui a soif je donnerai de la source de l'eau de la vie, gratuitement. »

« Je suis l’alpha et l’oméga »

L’ecclésiaste « 12:2 Bannis de ton cœur le chagrin, et éloigne le mal de ton corps; car la jeunesse et l'aurore sont vanité………….

12:8 avant que le cordon d'argent se détache, que le vase d'or se brise, que le seau se rompe sur la source, et que la roue se casse sur la citerne;

12:9 avant que la poussière retourne à la terre, comme elle y était, et que l'esprit retourne à Dieu qui l'a donné.

12:10 Vanité des vanités, dit l'Ecclésiaste, tout est vanité. »

Christ est vivant de toute éternité.

Matthieu « 28:19 Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit,

28:20 et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde.»

Que veut nous faire comprendre Jésus ? Que l’humanité entière porterait la Maison d’Israël ? Que par la Maison de Judas le fils de l’homme qui est, s’en élèverait ? Le peuple de Dieu serait bien issu des nations. Devons- nous « adorer en esprit et vérité  »  comme Christ nous l’a appris ?

Jésus nous dit que le Racheté de la terre, celui que Dieu a reconnu, est celui qui l’adore en Esprit et Vérité, qui est fidèle, loyal, confiant, qui aime son prochain comme lui - même. Le racheté de la terre est issu des nations. Le message d’amour de Jésus est universel. Il s’adresse à tous. Nous sommes Israël, l’humanité porte en elle IsraëlIsraël est le peuple de Dieu. Le peuple « spirituel ». « Ses enfants sont issus de Lui. La chair n’y est pour rien. »

Ezéchiel : « 44:15 Mais les sacrificateurs, les Lévites, fils de Tsadok, qui ont fait le service de mon sanctuaire quand les enfants d'Israël s'égaraient loin de moi, ceux-là s'approcheront de moi pour me servir, et se tiendront devant moi pour m'offrir la graisse et le sang, dit le Seigneur, l'Eternel.

44:23 Ils enseigneront à mon peuple à distinguer ce qui est saint de ce qui est profane, ils lui feront connaître la différence entre ce qui est impur et ce qui est pur. »

N’est-elle pas là, la mission ultime, simplifiée, fondamentale des derniers serviteurs, des compagnons de service de l’Assemblée de l’Eternel ? Tous les chemins de la terre s’effaceront pour ne laisser la place qu’au seul et unique véritable chemin, celui qui mène au ciel.

Ceux qui croient en Christ, en Celui qui Est, qui le servent et le louent ne sont-ils pas les nouveaux rachetés de la terre ? Ses témoins ? Les derniers serviteurs qui réintégreront, à la manière des Lévites ? Ne sont-ils pas les membres du « Parti de Jésus » ?

Que pouvons-nous dire sans être dans le blasphème, la prévarication ? Puisque l’homme rejette l’Esprit de Dieu, s’oppose à Sa Création, a perdu la foi et bien l’homme ne se condamne t-il pas à mort? Par Son Esprit, Celui qui est par Ses Supérieurs, éveille l’homme né d’eau qu’Il avait plongé dans le sommeil en Genèse pour qu’il Lui donne l’Etre.

Evangile de marie magdala :

« Car c’est à l’intérieur de vous que se trouve le fils de l’homme ; allez à lui, ceux qui le cherchent le trouve. »

Apocryphon de Jean , frère de jacques qui sont les fils de Zébédée.

 « Et je dis au Seigneur : « Seigneur, toutes les âmes seront alors emmenées en sécurité dans la lumière pure ? »

 Il répondit et me dit : « De grandes choses sont survenues dans ton esprit, car il est difficile de les expliquer aux autres, sauf à ceux qui sont issus de la race inébranlable. Ceux sur qui l’Esprit de la vie descendra et avec lesquels il sera avec la puissance, seront sauvés et deviendront parfaits et seront dignes de grandeur et purifiés dans cet endroit de toute l’iniquité et de toutes les implications dans le mal. Ensuite ils n’ont pas d’autre souci que la seule incorruption, vers laquelle ils dirigent leur attention depuis ici, sans colère, ni envie, ni jalousie ou désir et avidité de quoi que ce soit. Ils ne sont pas affectés par quoi que ce soit excepté le fait d’être seulement dans la chair, qu’ils supportent tout en regardant empli d’espoir le moment où viendront à leur rencontre les receveurs du corps. Ainsi ils sont dignes de l’impérissable et éternelle vie et de l’appel. Car ils endurent tout et ne se laissent pas décourager pour rien, afin qu’ils puissent terminer le bon combat et hériter de la vie éternelle. »  …….

 Et je dis : « Seigneur, ceux qui n’ont pas su mais qui se sont détournés, où ira leur âme ? »

Alors il me dit : « Dans cet endroit où vont  les anges de pauvreté elles seront emmenées, l’endroit où il n’y a pas de repentir. Et elles seront gardées jusqu’au jour où seront torturées celles qui ont blasphémé l’Esprit, et elles  seront punies avec un châtiment éternel. »

Que peut bien être l’Esprit ? Une quantité d’informations ?

« Je suis l’alpha et l’oméga »

Les nombres répondent dans la Bible au principe : 10n = 5n*2n    -   10n / 5n   = 2n

Il s’agit de la conversion d’une base 10 en base 2.

1 jour vaut 1000 ans.

1jour vaut 10001 jour vaut 1an1 jour vaut 1000*1an

1jour = 1000  pour Dieu ou 1 = 10*10*10, après conversion 10/5*10/5*10/5 = 2*2*2 = 8

1 vaut 8 ou 1 jour vaut 8

1 jour =1 an = 360 = 36*10/5 = 72

1 vaut 72 ou 1 jour-jour vaut 72

1 jour = 1000*ans = 1000*360 = 360 000 = 36*10*10*10*10 après conversion  36*10/5*10/5*10/5*10/5 = 36*16 = 576

1 vaut 576 ou 1 jour-année vaut 576

Apocalypse

1260 jours pour les Témoins de Dieu.  

Les nations fouleront la ville sainte pendant : 42mois (42mois / 12 mois = 3,5 ans)      

1260/30 = 42 mois

1260/360 = 3,5 ans

1 année biblique a la valeur numérique 360.

1 mois biblique a la valeur numérique  30

Genèse

« 1:1 Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre.

1:2 La terre était informe et vide: il y avait des ténèbres à la surface de l'abîme, et l'esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux.

1:3 Dieu dit: Que la lumière soit! Et la lumière fut.

1:4 Dieu vit que la lumière était bonne; et Dieu sépara la lumière d'avec les ténèbres. »

Genèse « 2:10 Un fleuve sortait d'Eden pour arroser le jardin, et de là il se divisait en quatre bras. »

6 jours

 

Multiplier par 6

 

Diviser par 4

8

48db

Valeur db 1 octet

12hz

Lumière- alpha-oméga

72

432hz

Fréquence naturelle

108hz

La1

576

3456

Accès à la ville

864

Portes de la  « Ville de l’Eternel »

La lumière (12Hz) présente de toute éternité, venant d’elle-même, se manifeste dans l’image de l’homme par un transfert d’informations ou la Parole répondant à une qualité de signal (48db) soit 6*8= 48 db pour un octet d’informations transmises de 8 « bits » 6db qualité signal par « bit », se manifeste dans l’image de l’homme dans le monde (432Hz) par le La1 (108 Hz). ).(432Hz référence au système solaire).En acoustique, la fréquence fondamentale ou son fondamental est l'harmonique de premier rang d'un son, ici 432hz qui est la fréquence naturelle. Quand le la, est accordé à 432 Hz, toutes les autres notes de musiques sont aussi corrigées vers leurs fréquences harmonieuses correspondant au la de référence et aux fréquences de la nature qui nous entourent.

capture677

Il a créé (3456) Sa « ville » ou « la ville de l’Eternel » Ezéchiel, un carré de périmètre (864). Il existe 12 portes et chaque porte vaut 864/12 = 72)

Ezéchiel  « 48:20 Toute la portion prélevée sera de vingt-cinq mille cannes en longueur sur vingt-cinq mille en largeur; vous en séparerez un carré pour la propriété de la ville.

48:35 Circuit: dix-huit mille cannes. Et, dès ce jour, le nom de la villesera: l'Eternel est ici. »

1 canne = 6 grandes coudées.

Le « circuit » est de 18 000 cannes soit 18000*6 = 108 000 grandes coudées.

Ne retenons que 108 000 qui convertit donne 108 000/53 = 864= 216*4

18 000 cannes = 108 000 = 27 000*4

27 000 /3 = 9000,      9000/53 = 72  =  valeur numérique d’une porte

48:30 Voici les issues de la ville.

« Il existe donc deux hommes, un du ciel et un de la terre. Les deux sont issus de la création. Et à un moment ils se rejoignent. Comment cela peut-il se faire ? Je dirai grand mystère de l’incarnation ou de la transmigration. Est-ce de la magie ? Certainement pas, c’est de la science.

La prise de conscience d’une présence spirituelle au plus profond de chacun de nous, représente pour Jésus comme j’ai l’audace de le comprendre, le réel accès à la Royauté divine. De cette réalité, à la fois existentielle et originelle, nous ne sommes séparés que par un état de conscience déficient. Ne se trouve-t-il pas là notre prochain ? Celui qui est vraiment proche de nous ? Caïn a tué Abel. » S.I

Caïn était incapable de percevoir la présence spirituelle qu’Abel représentait, d’où symboliquement l’homicide.

 

 

Gloire à Son Nom !

 

Commentaires
Des nombres
  • Ce blog propose une interprétation des nombres figurant dans l'Ancien et le Nouveau Testament. Les nombres développent une métaphore qui donne une représentation mentale d'un processus qui dépasse l'entendement.
  • Accueil du blog
  • Créer un blog avec CanalBlog
Visiteurs
Depuis la création 166 056